Dim.
23
Nov

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Offrez-vous Mediapart, offrez-le autour de vous

La liberté de la presse n'est pas un privilège des journalistes mais un droit des citoyens. C'est pourquoi s'offrir ou offrir Mediapart pour les fêtes, c'est choisir un cadeau qui n'a pas de prix. Car c'est faire le choix de l'information contre le divertissement, du pluralisme contre l'uniformité, de l'invention contre la résignation, bref de la démocratie contre la marchandise.

A l'heure où la crise d'indépendance des médias français est illustrée par la reconversion de l'affairiste Bernard Tapie en patron de presse, Mediapart depuis bientôt cinq ans propose une autre voie, celle de l'indépendance, de la qualité et du participatif. Indépendance d'une entreprise de presse qui n'est soumise à aucun intérêt extérieur, qu'il soit économique ou politique, au devoir d'information. Qualité d'un journal numérique ayant mis l'enquête, le reportage et l'analyse au service d'un journalisme approfondi. Participation d'un public contribuant librement au débat en apportant ses réflexions et ses opinions.

Laboratoire d'une nouvelle presse soucieuse de l'intérêt public, Mediapart porte donc un message d'optimisme par rapport au rôle indispensable en démocratie d'une presse libre, indépendante, dynamique et pluraliste. Nous soutenir et nous accompagner, c'est participer à une aventure dont l'enjeu n'est pas seulement professionnel, mais tout autant citoyen. C'est surtout faire en sorte qu'elle ne soit pas éphémère, mais durable et solide. Mediapart a encore du chemin à faire pour être définitivement à l'abri de tous les intérêts que notre liberté dérange. Nous rejoindre, c'est nous permettre de construire et de consolider notre indépendance.

Deux offres vous sont donc proposées pour les fêtes de cette fin d'année 2013: l'abonnement annuel à 90 euros, avec deux mois offerts ainsi qu'un film à télécharger; l'abonnement pour 3 mois à 20 euros. Pour vous abonner ainsi que pour abonner vos amis et vos proches, il suffit de suivre ce lien en cliquant ici.

Pour découvrir Mediapart dans ses murs, son équipe, son travail, ses méthodes, etc., n'hésitez pas à visionner, outre la vidéo ci-dessous, l'ensemble des événements organisés depuis un an en direct de nos locaux: tous les "live" de Mediapart sont regroupés ici.

Tous les commentaires

20/12/2012, 13:54 | Par Serge ULESKI

DSL

Pas avant que vous ayez répondu à ma demande de création d'Edition *

C'est ICI pour mémoire

20/12/2012, 14:24 | Par profil_inactif_145012

J'essaie d'offrir - mais personne n'en veut ! Déçu

C'est peut-être le dysfonctionnement du club ?

20/12/2012, 14:39 | Par foolanoe

" du pluralisme contre l'uniformité"

S'il vous plait...    pas les boules de sapin de noël !

C'est vraiment pas vendeur.

Avec tous mes voeux quand même !

20/12/2012, 14:46 | Par Mithra-Nomadeblues_

"La liberté de la presse n'est pas un privilège des journalistes mais un droit des citoyens. C'est pourquoi s'offrir ou offrir Mediapart pour les fêtes, c'est choisir un cadeau qui n'a pas de prix. Car c'est faire le choix de l'information contre le divertissement, du pluralisme contre l'uniformité, de l'invention contre la résignation, bref de la démocratie contre la marchandise."

Oui, mais encore faut-il que Mediapart soit agréable à lire.

Or, Mediapart est pour moi très désagréable. C'est "le club des amis de la mort". Tout y est toujours négatif. "Club des amis de la mort", aussi bien parmi les journalistes que les abonnés. Et c'est, la plupart du temps de l'imposture. La posture de Mediapart ne me paraît pas encore la bonne. Je ne suis presque jamais d'accord avec rien. Je ne lis rien de vrai ("véritable"), mais, la plupart du temps, du déni et de la délation. Sauf, qu'en même temps, je reconnais que c'est un "lieu", une possibilité réelle de prise de parole, donc un lieu démocratique indéniable...

Mais quand donc Mediapart aura l'ouverture d'esprit, l'intelligence, l'honnêteté d'interviewer Finkielkraut, Kristeva, J. P. Winter, Sollers (entre autres...), et en leur demandant s'ils lisent Mediapart - ce qu'ils en pensent -, et quelles questions ils aimeraient qu'on leur pose ?...

Dommage que mon commentaire soit lui-même si négatif, mais les sentiments étant toujours réciproques, Mediapart me fait perdre humour et joie de vivre...

Offrir Mediapart ? Ce serait comme donner du poison...

Non merci pour mes amis...

En souhaitant à tous, cependant, un joyeux Noël.

20/12/2012, 14:58 | Par Georges Râleur en réponse au commentaire de Mithra-Nomadeblues_ le 20/12/2012 à 14:46

''Mais quand donc Mediapart aura l'ouverture d'esprit, l'intelligence, l'honnêteté d'interviewer Finkielkraut, Kristeva, J. P. Winter, Sollers (entre autres...), et en leur demandant s'ils lisent Mediapart - ce qu'ils en pensent -, et quelles questions ils aimeraient qu'on leur pose ?...''

En résumé faire comme à la TV ou dans les radios qui existent : inviter toujours les mêmes !

Effectivement, je comprends que MDP ne sois pas votre tasse de thé !

20/12/2012, 15:55 | Par Mithra-Nomadeblues_ en réponse au commentaire de Georges Râleur le 20/12/2012 à 14:58

Non, rien à voir avec "toujours les mêmes qu'on invite à la télé", mais interviewer des grands penseurs d'aujourd'hui, et en leur posant des questions enfin intelligentes. Je parle là d'ouverture d'esprit, n'allant pas dans ce sens "socialiste" et sociologique de Mediapart, mais vers de la réflexion sur notre monde et la vie...

Philippe Sollers, (par exemple), n'est pas seulement "l'amuseur" qu'on invite sur Canal +, mais un immense penseur de notre monde contemporain. Voir mon billet de Blog : "L'Enfer, c'est la morale"...

22/12/2012, 08:58 | Par Alaindu11 en réponse au commentaire de Georges Râleur le 20/12/2012 à 14:58

Justement ceux là on les voit trop ailleurs il n'y a qu'a allumer sa TV .

Je remercie MP de donner la parole a ceux que l'on ne verra jamais sur le petit écran qui est de plus en plus petit.

Et je rends homage aux journalistes qui osent se mouiller et qui donnent au peuple ce que la constitution leur enlève.

20/12/2012, 16:53 | Par mtb74 en réponse au commentaire de Mithra-Nomadeblues_ le 20/12/2012 à 14:46

Pas content (-te) de ce journal et vous y restez abonnée, ça me laisse pensive...

23/12/2012, 20:29 | Par jean michel PARIS en réponse au commentaire de mtb74 le 20/12/2012 à 16:53

il y a des gens qui lisent pour être confortés dans leurs certitudes, d'autres par curiosité même s'ils ne sont pas d'accord... c'est ça l'ouverture d'esprit, non?

20/12/2012, 16:43 | Par Geronimo Ramos

Mithra

Passons sur les adjectifs malveillants(délation..) Si vous voulez  continuer à vivre aliénée de la réalité il faut se désabonner. Ce que fait( pas seulement d'ailleurs) MP n'est autre chose que dévoiler en permanence une partie de la réalité( du fonctionnement des institutions fait par nos dirigeants) qui est négative, qui est dépressive et qui est souvent désespérante, et ,pour résumer, tant l'éthique publique est bafouée en permanence:promesses non tenues, abus de pouvoir, corruption .... Mais MP nous rappelle aussi nos référents éthiques et démocratiques, qui nous font respirer autrement dans la conviction que tout cela il faut le changer.. Or, sans nier la valeur  de ces intellectuels( que parfois on se demande  quel monde ils habitent) que vous citez, MP a sollicité fréquemment bien d'autres d'égale importance.

Enfin, pour ce qui se donne le travail de chercher pour élaborer une réflexion autonome et collective, l'appel "aux gourous" n'a pas de sens.

Peut-être la morale c'est l'enfer mais pas l'éthique!

20/12/2012, 18:08 | Par Mithra-Nomadeblues_ en réponse au commentaire de Geronimo Ramos le 20/12/2012 à 16:43

Il faut vraiment être sourd pour ne pas lire, après chaque article dénonçant à juste titre des scandales, des déferlements de propos injurieux et allant dans le sens de la délation. Je ne me veux pas être malveillante en disant cela. Je vois ce que je lis et cela me navre. Mediapart fait son métier de journalisme en dénonçant tout ce qui ne va pas, mais qu'a-t-on à venir "collaborer" et hurler "à mort !" avec les loups ?

20/12/2012, 17:21 | Par Pipotin

Bon, à lire certains commentaires sur ce billet, il semblerait qu'il y en a quelques uns qui se payent Médiapart presque tous les jours. Quant à se payer une tête de gondole pour Noël, c'est pour faire encore un peu de chiffre avant la fin du monde ou pour profiter du départ du Média-Père Noël et charger encore un peu le traineau? Allez, l'équipe de Mdpt, continuez comme ça l'année prochaine (en mieux bien sûr) et on sera toujours là pour vous lire et disséquer, critiquer, pester, applaudir ou pleurer dans les commentaires... 

20/12/2012, 17:55 | Par Mithra-Nomadeblues_ en réponse au commentaire de Edwy Plenel le 20/12/2012 à 17:17

Merci, cher Edwy Plenel. Mon commentaire plus haut est trop négatif, alors que je trouve sur Mediapart souvent une très grande diversité de pensée et de réflexion formidables. Mais Mediapart, selon moi, devrait aller au delà de sa pensée "socialisante" et "sociologique", et oser interviewer les vrais grands penseurs de notre temps, vers une réelle ouverture d'esprit... Je vous y encourage...

Très joyeux Noël !

20/12/2012, 18:09 | Par Pipotin en réponse au commentaire de Mithra-Nomadeblues_ le 20/12/2012 à 17:55

"Or, Mediapart est pour moi très désagréable. C'est "le club des amis de la mort". Tout y est toujours négatif. "Club des amis de la mort", aussi bien parmi les journalistes que les abonnés."... "Offrir Mediapart ? Ce serait comme donner du poison.." Trop négatif??? Un peu mon neveu! Cela fait bizarre de faire des bêtises au moment où le maître entre dans la classe, hein?

20/12/2012, 21:29 | Par Mithra-Nomadeblues_ en réponse au commentaire de Pipotin le 20/12/2012 à 18:09

Pour ceux qui ont un corps vivant et qui éprouvent la haine dans leur chair, c'est très éprouvant. C'est pourquoi j'alerte Edwy Plenel.

Très bonne soirée,

21/12/2012, 12:47 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de Edwy Plenel le 20/12/2012 à 17:17

Même si, et le contraire serait pure hypocrisie, il nous est plus qu'agréable de lire et d'entrendre des lecteurs qui nous approuvent et nous encouragent."

On peut vous critiquer et vous encourager - tout à la fois. Ne faire que chanter vos louanges ne vous rend pas service --  la critique est sincère.

 

Il est clair que si l'on reste, c'est qu'il y a de l'intérêt, ne serait-ce au minimum une curiosité sociologique...

Cela dit, Joyeuses Fêtes aux journalistes qui nous offrent des articles intéressants, et dans un esprit de fêtes, aux deux ou trois autres aussi... - sans oublier l'équipe qu'on nous montre sur la photo officielle... 

P.S.

Peut-être qu'après les fêtes la Rédaction pourra m'expliquer pourquoi elle m'a envoyé l'adresse mail privée d'abonné...

 

 

22/12/2012, 07:09 | Par ptetmai en réponse au commentaire de Edwy Plenel le 20/12/2012 à 17:17

Période de voeux, s'il vous plait, "Monsieur Edwy", mettez bien visible sur la page d'accueil un lien vers une page de notre média à part où on pourra trouver, voire commenter, la charte internationale des journalistes  dite de Munich

Merci

Et merci pour vos souhaits de bonnes fêtes

Tout pareil

 

23/12/2012, 20:56 | Par Edwy Plenel en réponse au commentaire de ptetmai le 22/12/2012 à 07:09

@ Evolspir, bonne idée et le conseil sera suivi. En attendant chacun peut la lire, la relire ou la découvrir en suivant ce lien ici. Le passage le plus décisif me semble celui-ci: "Le droit à l'information, à la libre expression et à la critique est une des libertés fondamentales de tout être humain.   De ce droit du public à connaître les faits et les opinions procède l'ensemble des devoirs et des droits des journalistes. La responsabilité des journalistes vis-à-vis du public prime toute autre responsabilité, en particulier à l'égard de leurs employeurs et des pouvoirs publics." Plus facile à dire qu'à mettre en pratique. D'où le défi que nous avons décidé de relever avec Mediapart.

02/01/2013, 11:49 | Par Claude DOUCET en réponse au commentaire de Edwy Plenel le 20/12/2012 à 17:17

Je suis un de ces abonnés de Médiapart qui le lisent par souci de diversifier les sources d'information. Mais je dois avouer que le ton du journal et son esprit perpétuellement négatif finit par me lasser. Toute la titrisation est systématiquement négative, voire agressive. des faits secondaires sont exagérément grossis et prennent l'apparence de questions universelles alors que bien souvent ce n'est que la vie des hommes qui suit son cours avec ce qu'elle comporte et comportera toujours de probité ou de canaillerie.

Deux choses sont particulièrement préoccupantes : l'esprit de délation qui semble prendre de plus en plus de place dans la ligne éditoriale. Bien sur qu'il faut déployer de la vigilance et se référer constamment aux grands principes qui fondent la république. Mais le ton employé déborde souvent l'esprit républicain et j'ai souvent l'impression de me retrouver plongé dans ces feuilles d'extrême droite qui font de la délation et de la calomnie leur choux gras depuis toujours. Les frontières sont parfois étroite entre un poujadisme de droite et son reflet de gauche. Dans les deux cas on glisse dangereusement vers une perte des valeurs avec les conséquences que l'on a toujours constaté au fil de l'histoire humaine.

Combattre le mal par le mal me rapelle trop les principes de l'Inquisition et de la cahsse aux sorcières pour que je puisse adhérer à cette manière de faire qui prend le pas sur l'information et revèle une déviance journalistique quelque peu sectaire, agressive voire complotiste.

Un des dangers de cette politique éditoriale négativiste c'est aussi de satisfaire à bon compte un lectorat qui a tendance à se repaître dans l'à peu près de la critique perpétuellede l'insulte comme mode de pensée et de la haine comme passion dominante.

Je comprends la révolte des uns et des autres quand l'expression de celle-ci est contenue dans les limites de la dénonciation des idées. Je ne l'accepte pas ni ne la supporte quand elle se vautre dans l'insulte et le mépris des autres. Ce mépris s'étend des "politiciens et journalistés" aux autres lecteurs qui ne la partagent pas et qui sont sommées soit de ne pas s'exprimer, soit de se ranger de force à la pensée de l'idéologie dominante de la "sombre meute" des lecteurs qui de manière irrépressible interviennent tous le jours dans tous les débats pour répéter à l'envi la même chose que la veille, l'avant veille...ad libitum ou plutot ad nauseam.

Cet amalgame d'un lectorat inféodé et d'une ligne éditoriale orientée pour ne pas dire commerciale transforme peu a peu Médiapart en un lieu finalement plus conformiste encore que la presse mainstream.

La tonalité des ariclesest toujours prévisible et les réactions des lecteurs encore plus. Il y a des jours où l'on peut se demander si cette unanimité téléguidée n'est pas le reflet vieillot des étranges périodes du stalinisme rampant des années 1970, le vieux temps des guerres entre gauchistes et fous du partis endoctrinés et ultracritiscistes. Comme quoi à Médiapart le passsé a de l'avenir.

Mais je resterai lecteur ne serait ce que pour disposer d'un point d'observation privilégié sur ce microcosme pichrocolin qui peut provoquer de la lassitue, de l'énervement mais aussi des tranches de franche rigolade à la lecture de certains intervenants qui n'ontcomme originalité que la répétition du même. Je dois avouer que ces moments moments d'humour involontaire valent bien 9 Euros par mois pour un plaisir intellectuel nettement supérieur à un film français supposé être une comédie.

Lire Médiapart pour le plaisir permet en outre d'affiner une analyse psycho-sociologie que ceux qui se revendiquent de la vraie gauche. Du désir de revanche sociale exacerbé en passant par le génie méconnu, on y trouve aussi de la vraie sincérité qui se mêle parfois de tristesse complotiste.

Un microcosme uniforme dans ses pensées mais différent dans ses motivations avec toutefois ce point commun inaliénable : la rage contre le monde entier......

 

02/01/2013, 21:48 | Par ymig en réponse au commentaire de Claude DOUCET le 02/01/2013 à 11:49

J'aurais aimé pouvoir recommander 100 fois. Merci.

09/01/2013, 13:19 | Par gabrielr en réponse au commentaire de Claude DOUCET le 02/01/2013 à 11:49

j'abonde à ce commentaire et ajoute que loin de proposer un abonnement à des connaissances (ce que j'ai fait il y a quelques années), c'est mon propre abonnement à Médiapart que je remets en cause en ce moment.

 

20/12/2012, 17:39 | Par Emmanuel Boon

Alexis de Tocqueville (De la démocratie en Amérique,II,3), cité par Raphaël Enthoven dans "Philosophie Magazine n° 65" : "J'avoue que je ne porte point à la liberté de presse cet amour complet et instantané qu'on accorde aux choses souverainement bonnes de leur nature" ..."Je l'aime par la considération des maux qu'elle empêche bien plus que les biens qu'elle fait".
Bonne fête à l'équipe !

22/12/2012, 07:14 | Par ptetmai en réponse au commentaire de Emmanuel Boon le 20/12/2012 à 17:39

 

« C'est la profondeur du propos lui-même et pas la notoriété de celui à qui on l'attribue, à tort ou à raison, qui fait la valeur et l'utilité didactique d'une citation. D'autant plus que nul ne peut prétendre avoir commencé à penser sans que ce soit en s'appuyant sur les pensées de milliers d'autres avant lui ».

Citez Tocqueville est totalement dépassé en soi : le contexte est trop différent.

Seule l'éthique ne change pas avec la Source et la Finalité de tout évidemment

Enfin "évidemment"  pour qui veut voir, car même  un Onfray ......

20/12/2012, 21:22 | Par Maria LAVIGNE

Moi, je suis très très heureuse de lire MEDIAPART, journal LIBRE, où toutes les sensibilités s'expriment. C'est le seul journal qui, par ses investigations qui touchent la Droite, la Gauche, les extrêmes, nous permet d'espérer voir régresser des comportements insupportables à force de les dénoncer.

Chaque jour, j'offre des articles à mes amis sans moyens, consciente qu'un citoyen informé en vaut deux et nous commentons ensuite. Cela nous permet aussi de garder le contact.

Soyez tous remerciés à MEDIAPART, BONNES FETES, continuez ainsi

20/12/2012, 22:46 | Par OLChantraine

Vous avez peut-être tort de dire si fort ne pas être un divertissement

20/12/2012, 23:09 | Par Edwy Plenel en réponse au commentaire de OLChantraine le 20/12/2012 à 22:46

Cher OLChantraine, tort de quel point de vue? Si vous entendez par là que nous proclamerions, de façon outrancière, voire rébarbative, notre esprit de sérieux, je veux bien entendre votre mise en garde. Tel n'est évidemment pas notre message. On peut aussi sourire sur Mediapart, se moquer (et d'abord de soi-même), accepter l'ironie amicale, rire en écoutant les chroniques de nos amis La Parisienne libérée et Didier Porte, etc. J'espère que Mediapart est aussi l'occasion de rencontres inattendues, d'éclats de rire, d'émotions véritables, de découvertes sensibles, bref de tout ce qui fait le sel de la vie.

Mais tel n'est pas le sens que je donne ici au mot "divertissement". Ce serait plutôt celui que donne d'emblée le dictionnaire Le Petit Robert: "Action de détourner, d'écarter (…). Action de détourner de ce qui occupe". Les autres significations, celles du sens commun ("Action de divertir, de se divertir") viennent ensuite. Le divertissement que j'évoque, c'est donc celui qui détourne de ce qui devrait occuper, sur le terrain des informations d'intérêt public, des enjeux démocratiques, des débats citoyens. Celui qui nous plonge dans une société de fiction, de déréalisation, d'immédiateté, de superficialité et de flux – et par conséquent d'oubli, voire d'amnésie.

L'information est un bien aussi précieux que fragile. Et surtout l'information indépendante, dérangeante, indocile, imprévisible, etc. Mediapart vous promet d'être au rendez-vous de cette attente là: ne pas hurler avec les loups, ne pas suivre les meutes, ne pas épouser les modes, mais être au rendez-vous, dans la mesure de nos moyens, de cette exigence: l'information d'intérêt public, quoi qu'il en coûte.

21/12/2012, 12:49 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de Edwy Plenel le 20/12/2012 à 23:09

rire, se moquer, se divertir, c'est tout bon..

diffamer, harceler, c'est moins bon - le club ne marche pas bien lorsqu'on est obligé de fermer ses billets aux commentaires pour cause de trollisme lourdingue et grossier.

 

21/12/2012, 15:56 | Par Arnoldrothstein

E.Plenel,

Vos services ont pompé de l'argent sur ma CB sans mon accord.

Pas très vaillante Claire-Marie de Poitiers. Celà fait maintenant 20 jours que j'attends :

1) une explication

2) le remboursement de la somme prélevée sans mon aval.

Mon dernier mail à Claire-Marie :

"Il s’agit d’un malentendu" dites-vous ?

Alors remuez-vous, Claire-Marie sur ce malentendu.

Je vous rappelle que vous avez prélevé sur ma CB sans mon autorisation (les docs, vous les possédez)

Si lundi 24/12 vous n'avez pas engagé la procédure de remboursement (email faisant foi), je porte plainte. Que cela soit clair.

Je n'ai pas l'intention de me faire escroquer.

 

E.Plénel, comme je l'ai exprimé à votre salariée mon seul recours est la justice.

 Mail envoyé à vos employés de Poitiers  le 05 /12/2012:

Le 3 décembre 2012 vous avez prélevé  90 €  sur mon compte bancaire ? Pourquoi ?

Je ne vous ai pas donné l'autorisation.

Je n'ai pas complété mes "coordonnées bancaires" sur votre site.

 D'ailleurs sur votre site, je lis :

 "La carte bancaire référencée par notre partenaire de paiement sécurisé :
Carte Mastercard de VISA
Numéro de carte : XXXXXXXXXXXX6739

Votre carte est arrivée à expiration, vous disposez d’une nouvelle carte bancaire et souhaitez régler votre abonnement par ce moyen ?
Cliquez ici pour être redirigé vers le site de notre partenaire de paiement sécurisé Ogone."

 Sur l'onglet "Enregistrer ma carte bancaire", je n'ai pas rempli mes nouvelles coordonnées bancaires (voir les 2 pièces jointes).

 Alors ma question est simple ? Qui vous a donné l'autorisation de prélèvement sur une carte dont vous êtes sensés ignorer la date d'expiration et le code de vérification ?

J'ai interpellé Ogone, la société avec laquelle vous travaillez, voici la réponse :

Bonjour,

Puis-je vous inviter à prendre contact avec le marchand, à savoir Médiapart, car Ogone gère la sécurisation des transactions financières, mais ne prélève en aucun cas de l’argent.

Je reste à votre disposition pour toute question complémentaire.

 Cordialement,

 

Je n'aime pas vos méthodes E.Plénel

21/12/2012, 16:01 | Par Clogre en réponse au commentaire de Arnoldrothstein le 21/12/2012 à 15:56

Euh, sérieux, vous postez en commentaire à un article une réclamation administrative en vous adressant au rédac'chef ?

A mon avis ici serait plus apropos:

http://www.mediapart.fr/qui-sommes-nous

21/12/2012, 21:08 | Par Arnoldrothstein en réponse au commentaire de Clogre le 21/12/2012 à 16:01

Merci du conseil. Déjà des dizaines de mails envoyés.

22/12/2012, 12:39 | Par Gavroche.

Bon, je vais sans doute casser l'ambiance. Quoique ... quand je lis certains commentaires aigres et aigris ... disons que je vais en rajouter une couche...

Malgré la qualité de ce que je lis, pour moi, désormais, 90 euros, c'est trop cher. Comme pour tous les chômeurs et érémistes en fin de droits, qui ont d'autres priorités : manger, et payer les factures. Donc, en juin prochain, quand mon abonnement déjà payé sera terminé, je vous dirai bye bye.

L'info "libre et démocratique" est donc réservée à ceux qui peuvent. Un peu comme les postes à l'Assemblée nationale sont en réalité interdits aux pauvres.

Consolons-nous, il nous restera la télé... et le larbin à laisse d'or ... euh... Pujadas  Sourire

Au fait, pour les ceusses que ça intéresse, Owni vient de mettre la clé sous la porte.

http://owni.fr/

 

22/12/2012, 12:45 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de Gavroche. le 22/12/2012 à 12:39

Si vous changez d'avis, vous pouvez me contacter car je peux prolonger votre abonnement d'un an si vous le voulez...

 

23/12/2012, 21:03 | Par Edwy Plenel en réponse au commentaire de Gavroche. le 22/12/2012 à 12:39

Cher Gavroche, nous comprenons tout à fait votre remarque, même si nous maintenons notre conviction qu'une presse vraiment libre ne peut vivre que du soutien de ses lecteurs. Deux précicions toutefois, et deux conseils du coup: pour les sans-emploi (comme pour les moins de 25 ans), sur simple déclaration (nous faisons confiance à nos lecteurs), il ya un abonnement réduit (5 euros par mois ou 50 euros par an). Par ailleurs, certains abonnés, ceux qui animent sans compter l'association indépendante qu'ils ont inventé (Camedia, pour Collectif des abonnés de Mediapart), ont créé un "Fonds Abonnement Solidaire" auquel ceux qui n'ont pas ou plus les moyens de s'abonner, et donc de lire, Mediapart peuvent s'adresser. Leur dernier bilan est à découvrir ici ainsi que le moyen de les contacter. 

24/12/2012, 15:09 | Par Arnoldrothstein en réponse au commentaire de Edwy Plenel le 23/12/2012 à 21:03

Plénel,

Comme vous répondez à Gavroche, vous pouvez me répondre sur vos méthodes de prélèvement d'argent sans accord du titulaire de la CB.

Votre salariée, Claire-Marie invoque un "malentendu". Évidemment ! Sur l'onglet "Enregistrer ma carte bancaire", je n'ai pas rempli mes nouvelles coordonnées bancaires alors de quel droit vous vous permettez de prélever sur mon compte dont vous êtes sensés ignorer la prolongation de validité de ma CB.

Ces pratiques sont assimilables à celles utilisées par les escrocs qui naviguent sur Internet à la recherche de N° de CB. En êtes-vous conscient, M. Plénel ?

26/12/2012, 12:14 | Par Gavroche. en réponse au commentaire de Edwy Plenel le 23/12/2012 à 21:03

Cher M. Plenel,

Tout d'abord, merci pour votre réponse. Et aussi pour la confiance que vous accordez à vos abonnés ...Sourire

Je partage votre avis : une presse indépendante vit du soutien de ses lecteurs.

C'est la raison pour laquelle je ne souhaite pas bénéficier de la "charité" de mes co-abonnés. Je fais partie de la masse de chômeurs qui refusent absolument l'assistanat, quoiqu'en dise la droite qui pue. De ceux qui ne demandent pas les "minimas sociaux" (quel terme !), etc.

Ce que je veux, c'est du boulot !

Je découvre les joies de l'entreprise, me v'là sortie des chiffres officiels, et "patronne", dis-donc...

Alors, avis à tous : je suis correctrice indépendante ...

26/12/2012, 19:52 | Par panier29 en réponse au commentaire de Gavroche. le 26/12/2012 à 12:14

Félicitation Gavroche et bonne chance pour la future nouvelle année ! Clin d'œil

22/12/2012, 12:57 | Par dianne

A 12:45 Ce billet fait une voix de moins que l'insulte publique aux Femen.

22/12/2012, 13:34 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de dianne le 22/12/2012 à 12:57

Je ne comprends pas pourquoi les abonnés vont sur un blog où l'insulte de "pute" fait partie intégrale du discours. Mais bon...

 

22/12/2012, 14:41 | Par dianne en réponse au commentaire de profil_inactif_145012 le 22/12/2012 à 13:34

Ceci était juste pour dire que je ne me vois pas recommandant Mdp dans ces conditions. J'y suis, j'y reste. Mais de la à remobiliser... Désolée pour la rédac mais enfin, chacun se sent un peu responsable de ce qu'il offre, non ?

22/12/2012, 15:00 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de dianne le 22/12/2012 à 14:41

Merci pour ces éclaircissement.

Effectivement, difficile de recommander dans ces conditions. D'ailleurs des gens qui ne sont pas abonnés m'ont déjà parlé de ce genre de choses assez surprenantes à leurs yeux pour un site comme Mediapart qui se présente comme un club de débat libre et de qualité...

 

23/12/2012, 20:59 | Par JoëlMartin

Pour tout abonnement à Mediapart, l'heureux bénéficiaire recevra une panoplie complète du parfait petit chasseur de Cahuzac.

23/12/2012, 21:12 | Par Pipotin en réponse au commentaire de JoëlMartin le 23/12/2012 à 20:59

Je suis désolé de vous contredire, Joël, mais il se trouve que beaucoup d'abonnés récents ont plutôt fait le choix de la sauvegarde de l'anguille du marigot, le Cahuzactor.

23/12/2012, 21:14 | Par JoëlMartin en réponse au commentaire de Pipotin le 23/12/2012 à 21:12

Toute contradiction est recevable, cher Pipotin...

Comme on dit au café du commerce : laissons la justice faire son travail.

 

24/12/2012, 17:11 | Par fabrizia en réponse au commentaire de Pipotin le 23/12/2012 à 21:12

23/12/2012, 21:12 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de JoëlMartin le 23/12/2012 à 20:59

sauf les deux abonnés qui ont déjà leur petite panoplie de chasseur de sheelin...Rigolant

23/12/2012, 21:16 | Par JoëlMartin en réponse au commentaire de profil_inactif_145012 le 23/12/2012 à 21:12

Aïe aïe aïe, la parano ne s'arrange pas...

Ni la projection.

Qui c'est qui marque à la culotte et vient relancer l'autre, là, tout de suite ?

Heureusement l'infortunée vipère ruminante vise vraiment très mal.

26/12/2012, 11:01 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de JoëlMartin le 23/12/2012 à 21:16

vise mal mais touche juste ! Rigolant

24/12/2012, 10:38 | Par panier29

Les bretons souhaitent un Noyeux Joël à tous les Français. . . !!

 

16375552-santa-claus-assis-avec-palmes-e

25/12/2012, 15:30 | Par igorki

Non, je ne vais pas offrir un abt à MDP !

uniquement à cause de la haine que je lis tous les jours dans les commentaires.

L investigation oui, la haine à longueur de lignes, non !

Bonne année à Mr Plenel et son équipe.

01/01/2013, 19:31 | Par nadja

 Merci à toute l'équipe de Médiapart de nous aider à penser la différence et l'epsilon. Tous mes voeux pour cette année qui devra être constructive pour la démocratie, la gauche et l'avenir de notre société. 

02/01/2013, 11:48 | Par Hors Ligne

Pourquoi ça n'est pas notifier dans les abonnements ,pour tous ceux qui ont une petite bourse ça serait plus pratique que de faire l'aumone a une association .

Juste à envoyer par mail un justificatif pour les personnes aux chômages ou RSA.

Beaucoup de personne comme moi qui n'avons pas beaucoup de moyens ne feront pas appel aux assocs de MDP.

On préfère se désabonner quelque jour avant et se réabonner pour ne payer que 90 euros et profiter d'une réduction.

Facile à mettre en oeuvre en plus.

02/01/2013, 21:15 | Par passant-nantes

 

J'ai accueilli Mediapart avec soulagement au milieu d'une presse française s'enlisant année après année dans la médiocrité de l'actualité "chaude", (sans plus value par rapport aux fils AFP), cultivant l'entre soi satisfait.

Mais peu je à peu je vois Mediapart s'enfoncer dans un autre travers : un journal militant qui oublie sa mission et ses lecteurs pour se livrer à un grand travail révolutionnaire (?) de dénonciation de tous les pouvoirs. Les démons de E. Plenel ont la vie dure.

Le traitement de l'aéroport du grand ouest est représentative de cette dérive. Confié à la seule Jade Lingaard, la couverture du sujet est biaisée de façon navrante. Le lecteur de Mediapart ne saura jamais pourquoi cet équipement a été réellement décidé. Il n'aura pas les éléments pour arbitrer dans son for intérieur de la pertinence ou non de cet équipement. Il n'est exposé dans Mediapart et sous cette seule plume qu'à une propagande qui fait reculer la raison.

Avec Mediapart ont est loin désormais de l'invocation d'Edgard Morin à former une intelligence de la complexité du monde.

L'aventure du compte en suisse de M. Cahuzac est un autre point sombre. Je n'ai aucune sympathie pour ce personnage et ce qu'il incarne. Le voir "tomber" m'est indifférent. Mais je déteste la façon feuilletonnante de Mediapart de traiter ce sujet sans jamais au bout du compte livrer autre chose qu'une intime conviction. Au point de faire appel à la justice pour terminer une enquête journalistique... qui semble de moins en moins en être une !

Alors je reste abonné à Mediapat. Avec des pincettes désormais. Avec beaucoup moins de sympathie et d'indulgence. Je reprends contre Mediapart sa culture de défiance ! Il est cependant hors de question pour moi d'accompagner davantage cette dérive et d'en faire la promotion.

Mon grand dépit est de ne pas savouir aujourd'hui de qui attendre un vrai média d'investigation et d'analyse. :-(

 

08/01/2013, 19:06 | Par Annie Stasse

je fais à ma manière. Je parle de Mediapart et le cite ou le lie tant qu'il me convient (soit plus souvent qu'à son tour) sur un blog que j'ai… et en cours de ne plus savoir où j'en suis à la tête de 2 blogs qui disent la même chose Incertain

09/01/2013, 16:29 | Par Joël Villain

Cher Edwy Plenel, je souhaite offrir un abonnement de 3 mois à ma soeur, comment dois je faire? J'ai cliqué sur l'icone mais ça plante... Merci par avance...

Newsletter