Mer.
20
Aoû

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Le troisième en pire !

C’est un photomontage dont l’auteur est inconnu mais qui circule beaucoup actuellement sur la Toile et qui naturellement fait sourire. Après le Premier empire, puis le Second empire, voici donc ce qu’est Nicolas Sarkozy, à l’heure de son bilan : le Troisième… en pire !

 

 

La formule est plaisante et résume assez bien ce qu’a été ce quinquennat qui s’achève : il s’est inscrit dans la plus détestable des traditions politiques françaises, celle de la monarchie républicaine, mais sous un registre moins brillant, moins tempétueux que ces prédécesseurs. En quelque sorte, Nicolas Sarkozy a perpétué la tradition du bonapartisme français, mais en n’en retenant que ses versants les plus détestables sinon même les plus nauséabonds.

 

 

Au début de l’aventure de Mediapart, j’avais essayé d’en donner la mesure en mettant en ligne une longue enquête sur cette filiation bonapartiste dans laquelle s’inscrivait, me semblait-il Nicolas Sarkozy. Voici l'enquête que j'avais à l'époque réalisée:

 

1- Il y a du Napoléon le Petit chez le Petit Nicolas.

2- Les ravages du coup d'Etat permanent.

3- Après les fêtes impériales, les festivités du Fouquet's.

4- Une politique brouillonne mais radicalement antisociale.

5- La presse dans le piège de la démocratie illibérale.

6- Sarkozy, Bonaparte ou Napoléon : controverse avec Alain Duhamel

 

 

Mais, avec le recul, je dois avouer que je ne suis pas sûr que je reconduirais de la même manière cette enquête. Car même dans sa version abâtardie, il y a une fougue dans le bonapartisme. Aussi détestable qu’il soit, et de surcroît grotesque souvent, Napoléon le Petit, laisse envers et contre tout une œuvre derrière lui. Elle est sujette à controverses, certes, mais elle existe : il y a le bonapartisme social ; il y a les grands travaux…

 

Mais, dans le cas de Nicolas Sarkozy, que faudra-t-il retenir ? Oui, juste cela : il aura été le troisième… en pire. Comme Napoléon le Petit, il y aura eu la consanguinité affichée avec les milieux d’argent. Il y aura eu aussi la justice entravée – Nicolas Sarkozy aura pu s’appuyer sur un Philippe Courroye comme Napoléon III a pu s’appuyer en d'autres temps sur le procureur Ernest Pinard, son « petit Pinard », comme il l’appelait. Mais la comparaison s’arrête-là.

 

Mais si je me suis trompé, j’ai l’immodestie de penser que d’autres -par flatterie ou par aveuglement- ont commis à la même époque des bourdes bien pires. Se souvient-on qu’Alain Duhamel avait commis un livre, La Marche consulaire (Plon), pour présenter Nicolas Sarkozy sous un jour conquérant, celui d’un premier consul se préparant à de formidables conquêtes? «Il y a chez Nicolas Sarkozy un Premier consul contemporain, à ses débuts, un Bonaparte en frac», écrivait-il.

 

Et même Le Point (8 janvier 2009) s’était mis de la partie pour présenter le chef de l’Etat sous les traits de

Bonaparte.

 

Las ! Tout s’est passé en sens contraire. Faut-il d’ailleurs faire référence, dans le cas de Nicolas Sarkozy, au bonapartisme ? Pas sûr ! On en vient à penser qu’il y a dans le personnage des filiations plus nette avec une sorte de boulangisme réactionnaire ou de populisme radicalement conservateur sinon même avec la droite maurassienne.

 

Mais qu’importe ! Les historiens trancheront. D’ici là, les citoyens peuvent se contenter de cette vérité approximative : le troisième en… pire ! Le troisième d’une détestable lignée dont il faut se débarrasser une fois pour toutes pour enfin refonder une République authentiquement démocratique et sociale.

Tous les commentaires

03/03/2012, 19:05 | Par oregon

 

Il faut panser les plaies de la République

 

a osé "le troisième en pire" aujourd'hui  

03/03/2012, 20:47 | Par amel belhadj en réponse au commentaire de Colza le 03/03/2012 à 20:41

Oui, il est tombé dans le filet de gens bons de Bayonne Pied de nez


03/03/2012, 23:15 | Par Ronceveaux en réponse au commentaire de amel belhadj le 03/03/2012 à 19:23

"La Basque Forte", en effet, a tout compris : dans Napoléon, il y a Léon. Mais ce Léon là n'a rien du Roi de Bayonne. Par contre il a tout du Roi des Couillons. Ouste...!!!  

04/03/2012, 10:13 | Par PBO1947 en réponse au commentaire de Jonasz le 03/03/2012 à 19:24

Ne conviendrait-il pas de rappeler le mot de Clemenceau : « il est mort (politiquement) comme il a vécu, en sous-lieutenant » !

04/03/2012, 14:02 | Par tuttle31 en réponse au commentaire de Jonasz le 03/03/2012 à 19:24

oui oublions vite le nabotléon 

03/03/2012, 19:31 | Par elisa13

04/03/2012, 21:05 | Par WataYaga en réponse au commentaire de elisa13 le 03/03/2012 à 19:31

Toujours aussi excellent, merci !Rigolant

03/03/2012, 20:45 | Par WataYaga

Bon, un peu hors sujet mais voici l'antidote absolu au tout bling bling

 

http://www.ted.com/talks/lang/pt/bunker_roy.html#.Tty9NE-cDhE.facebook

 

Ce lien-ci est plus couleur locale...

.

http://blogs.mediapart.fr/blog/corinne-n/250212/luniversite-des-va-nu-pied

 

(proposé par cassetoi dans un commentaire sur le naboléon : c'est en anglais mais pour la trad en français il y a un bouton sous la vidéo avec un menu déroulant. Ceci dit comme c'est un Indien de l'Inde qui parle et que les sous-titres sont rapides, même moi j'ai tout compris et ce n'est que du bonheur !)

04/03/2012, 01:39 | Par jolemanique en réponse au commentaire de juan23 le 03/03/2012 à 20:16

En resumé, l elysée devint l asile .sous le 3eme en pire puisque ce type exhale la psychose..blanche, froide..la vraie folie privée.

La sante mentale des elites souvent troubles meriterait d etre evaluée..desormais ..avant de representer la Republique.

03/03/2012, 23:45 | Par gerald rossell

le 3ème en pitre

04/03/2012, 00:01 | Par Patrig K

Requiem de rance En pire blique © (Montage Patrig K Muzic Barry Lindon Stanley Kubrick)

 

 

 

 

http://blogs.mediapart.fr/blog/patrig-k/280212/grandeur-decadence-france-banane

Une variante ...en musique tirée du film de Stanley Kubrick, le destin d'un opportuniste ...

04/03/2012, 07:10 | Par JEMENFOUTISTE

Il restera cette fulgurance de Victor Hugo sur Napoléon le Petit "L'Histoire ne pourra que le mener à la postérité par l'oreille."

04/03/2012, 08:15 | Par Jean-Pierre NOUAL

Il en fait pourtant des efforts, Sarkozy, tel son dernier discours hier soir ..

Mais, soyons en certain, avec lui le pire n'est ou ne sera jamais atteint ...

JP N

04/03/2012, 08:53 | Par PILL

En vue des prochaines manifestations ou discussions ou ce que l'on voudra :

PREVISION 6 MAI 2012 : APRES L'EXTINCTION DE VOIX, SARKOZY PASSE L'ARME A GAUCHE.

04/03/2012, 09:34 | Par Végane

On a juste envie que cette détestable parenthèse se referme, et que sarkozy soit jugé par les électeurs, la Justice et l'Histoire avant de tomber dans l'oubli et le néant.

04/03/2012, 14:32 | Par Henri Poste

Superbe article sur " le coup d'État permanent " !

Vivement la sixième république !

04/03/2012, 10:10 | Par François Serdais

Si j'osais, mais la modestie de Médiapart me démentira sûrement, je comparerais un Edwy Plenel à un Victor Hugo ou un Jules Vallès... ;o) Les journalistes éclairés... Merci en tous les cas !

04/03/2012, 10:20 | Par profil_inactif_145012

Excellente mise au point !

Heureusement pour nous, la sagesse populaire ne propose pas le dicton : "jamais trois sans quatre" ...  Sourire

04/03/2012, 10:26 | Par Jean-Louis Legalery

Excellent et salutaire article

04/03/2012, 10:37 | Par patrick rodel

je reviens sur une idée qui me tarabuste depuis quelque temps déjà : une bonne partie des commentateurs répète à l'envi que NS est un extraordinaire stratège, qu'il n'est jamais meilleur (?) qu'en campagne électorale etc. Or, je ne vois rien qui vienne justifier un tel jugement, si ce n'est la courtisanerie habituelle, la peur de perdre son job ou une absence totale de sens politique. On prend des effets de manche pour argent comptant, on applaudit des formules qui sortent tout droit des sketches des amis de NS, on veut voir dans les ralliements de quelques minables l'effet du pouvoir de séduction du candidat-président alors qu'ils ne sont que l'effet de la séduction du pouvoir. En vérité, il est difficile, impossible sans doute, de reconnaître que l'on s'est trompé, qu'on s'est laissé bluffer, rouler dans la farine par un petit mec hargneux et mal élevé. Celui-là même auquel Juppé vient de faire cette déclaration pour le moins osée : "Nicolas, on t'aime". Faut quand même pas nous prendre pour des "on".

04/03/2012, 18:09 | Par Fantie B. en réponse au commentaire de patrick rodel le 04/03/2012 à 10:37

Plutôt d'accord avec vous, Patrick Rodel,  sur la légende du Sarkozy bon stratège.

Certes il a su gagner sa première campagne électorale, mais depuis il m'a semblé utiliser toujours les mêmes recettes, même quand celles-ci ne marchent pas.

04/03/2012, 20:01 | Par peut-etre en réponse au commentaire de Fantie B. le 04/03/2012 à 18:09

fantieb@ j ai lu quelque part,qu il avait beaucoup ete aide par tout ceux de la haute, oligarchie et compagnie!!!! qui eux le connaissaient  tres bien . en le mettant au pouvoir ils savaient donc,qu ils pourraient se servir de lui!! et c est ce qui c est passe!! le peuple ,lui c est  fait avoir!! cette fois heureusement c est different!!  son incompetence a etre president de la republique est connue ,ainsi que sa mediocre intelligence!

04/03/2012, 11:16 | Par patoune

Les deux premiers avaient, autant que faire se peut, le contrôle sur leur cour. Lui n'est qu'un pantin, choisi par l'oligarchie financière des spéculocupides pour sa mégalomanie et sa bipolarité qui l'autorisent à tous les retournements, rien ne l'arrête, aucun état d'âme. Ils lui ont laissé démolir la démocratie au karcher, faire le sale boulot. Copé est en embuscade. La marionnette va se fatiguer, ils lui donneront un hochet, une présidence du CACA, encore beaucoup plus d'argent - pour qu'il ne parle pas car c'est son atout et le danger pour les autres. Les speculocupides vont continuer leur massacre - voyez Merkel acoquinée avec Cameron (même pas dans l'euro!!!) pour barrer la route à Hollande, qu'est-ce que ce serait si c'était Mélenchon -.

A moins que les peuples européens se révoltent...????

04/03/2012, 11:17 | Par mikekombrett

Ce que l' Histoire retiendra de Sarkozy ?

Qu' une oligarchie avait trouvé son pantin acquis à sa cause. Que cette oligarchie s 'est évertuée à l' amener au pouvoir, un deal ayant été passé et enteriné le soir du Fouquet's .

Que le petit homme, nerveux et irrascible, a servi cette oligarchie amie, lui qui a tant rêvé de lui ressembler, lui qui n ' était pas du sérail a goûté cette ivresse du pouvoir comme tous les hommes petits et de petite taille, vainquant son douloureux complexe.

Que tous les outils de la république à sa diposition pouvaient être dévoyés à son service, à sa cause, allant même jusqu' à modifier la Constitution pour mieux la manipuler.

Alors il a servi ses amis, comme promis, en se servant lui-même, imposant ses affidés aux postes clés de la république, se protègeant lui-même et ses proches.

Délires incessants et manipulations perverses, ignorant le peuple, sans cesse gesticulant pour faire croire à l' action, mensonges pour masquer les incompétences, divisant les français pour mieux asseoir son règne, se frottant au plus près des grands de ce monde pour donner l' illusion de la connivence des idées mais reniant aujourd' hui ce qu' il vantait hier.

L' Histoire rentiendra l' inconstance, la nervosité, l' incurie de ce quinquennat à oublier très vite ...

04/03/2012, 21:11 | Par WataYaga en réponse au commentaire de mikekombrett le 04/03/2012 à 11:17

Superbe analyse !

04/03/2012, 11:39 | Par Végane

Allez, allez, patientons courageusement, la délivrance est proche:

PARIS (Reuters) - Les intentions de vote en faveur de Nicolas Sarkozy pour le premier tour de l'élection présidentielle reculent de trois points en deux semaines, à 23%, derrière le candidat socialiste François Hollande qui, malgré un léger tassement (-1,5), reste nettement en tête avec 30,5%, selon un sondage LH2-Yahoo publié dimanche.

04/03/2012, 11:49 | Par Claire Rafin

Liberté de la presse : Classement mondial 2010Liberté de la presse : Classement mondial 2010 © RSF

Et aussi ! Ne l'oublions pas.

04/03/2012, 11:42 | Par LemTel

J'avais envoyé le triptyque, repiqué d'un commentaire sur MP, à mon fils je vous livre son propre commentaire :

"À défaut d'un dirigeable, cela nous fait un mongole fier ;-)"

04/03/2012, 11:52 | Par Serge Monmousseau

Il faut espérer que le peuple français va bientôt mettre un terme définitif à ce règne destructeur de la République.

Dans ce monde aveuglé par la rentabilité, il est souhaitable et urgent que la France retrouve ses valeurs fondamentales d'une République démocratique, sociale et laïque, seule permettant le respect de l'Homme et de la Nature, donc de notre avenir d'humains.

Faisons revivre, faisons découvrir aux peuples asservis ou aveuglés par l'obscurantisme cette belle devise :" Liberté, Egalité, Fraternité ". 

 

04/03/2012, 12:00 | Par Claire Rafin

Le triptyque m'était arrivé de Haïti, le même jour je recevais de Paris ce poème de Hugo ... J'ai renvoyé l'un à l'autre et l'autre à l'un. Pour ceux qui ne connaitraient pas le poème :

"Que peut-il ? Tout. Qu’a-t-il fait ? Rien.

Avec cette pleine puissance, en huit mois un homme de génie eût changé la face de la France, de l'Europe peut-être. Seulement voilà, il a pris la France et n'en sait rien faire...
 
Dieu sait pourtant que le Président se démène : il fait rage, il touche à tout, il court après les projets ; ne pouvant créer, il décrète ; il cherche à donner le change sur sa nullité ; c'est le mouvement perpétuel ; mais, hélas ! cette roue tourne à vide.
 
L'homme qui, après sa prise du pouvoir a épousé une princesse étrangère est un carriériste avantageux. Il aime la gloriole, les paillettes, les grands mots, ce qui sonne, ce qui brille, toutes les verroteries du pouvoir.
 
Il a pour lui l'argent, l'agio, la banque, la Bourse, le coffre-fort.
 
Il a des caprices, il faut qu'il les satisfasse. Quand on mesure l'homme et qu'on le trouve si petit et qu'ensuite on mesure le succès et qu'on le trouve énorme, il est impossible que l'esprit n'éprouve pas quelque surprise.
 
On y ajoutera le cynisme car, la France, il la foule aux pieds, lui rit au nez, la brave, la nie, l'insulte et la bafoue ! Triste spectacle que celui du galop, à travers l'absurde, d'un homme médiocre échappé ".

04/03/2012, 12:51 | Par Cigalon

Je ne résiste pas au plaisir de partager avec vous ce dessin de Dilem :-)
Merci Laurent Mauduit pour ce billet ... 

Source  

dilem_photo_1132_TV5230212.jpg

04/03/2012, 15:28 | Par jean mo

Génial le photomontage.

04/03/2012, 18:05 | Par Justafrog

Talonnette 1er : le 3ème en pire ...

04/03/2012, 18:47 | Par JoëlMartin

Le troisième empire...

Ah ça, pour empirer, il empire, Naboléon le minuscule...

Faut dire que Carla l'inquiète : elle est devenue quadrumane...

La preuve :

 

05/03/2012, 00:02 | Par Graphisto

Surtout, sur cette photo, (le troisième en pire) on se rend compte du piètre savoir-faire de son photographe, autant les 2 autres arrivent à donner une impression de grandeur, de taille, autant Sarkozy fait petit, voire ridicule, à coté du drapeau. Je pense que n'importe quel photographe, d'un strict point de vue professionnel, doit avoir ce jugement.

Il faut bien reconnaitre que ce déploiement général de dérision, dans tous les medias, est sans doute significatif du rejet largement majoritaire de ce type vulgaire et dérisoire, raisonnant à longueur de journée comme un pilier de bistrot.

Newsletter