Ven.
24
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Impôts: l'aveu fortuit de Henri Guaino

« Toutes les fortunes de France négocient leurs impôts, vous le savez parfaitement » : voilà la stupéfiante réponse que m’a apportée Henri Guaino, député UMP des Yvelines, lors de l’émission Mots croisés sur France 2 consacrée lundi soir  au scandale Tapie, pour tenter de justifier l’implication de Claude Guéant dans le dossier fiscal de Bernard Tapie.

Cette implication de Claude Guéant, alors secrétaire général de l’Elysée, dans le dossier fiscal de Bernard Tapie, je l’ai racontée par le menu sur Mediapart. J’ai fait, voici quelques semaines, l’objet d’une réquisition judiciaire de la part des trois juges d’instruction chargés du scandale Tapie. Observant que j’avais mentionné à plusieurs reprises dans des articles que j’avais la preuve de tractations entre Bernard Tapie et Claude Guéant au sujet de ses impôts, les trois juges m’ont requis de leur fournir cette preuve, « si tant est qu’elle existe », m’ont-ils écrit.

Comme je m’en suis expliqué sur Mediapart (Lire Affaire Tapie: l'enregistrement qui met en cause Claude Guéant), j’ai donc accepté de remettre aux juges la preuve en question, tout en refusant au nom du secret des sources de leur indiquer son origine. Et cette preuve, qui est un enregistrement de Bernard Tapie (que l’on peut écouter dans ce même article) confirme que l’homme d’affaires a bel et bien rencontré en mai 2009 le secrétaire général de l’Elysée de l’époque, pour parler avec lui de ses impôts, liés à l'arbitrage. Ce qui est un passe-droit dont les contribuables ordinaires ne jouissent en général pas.

Or, on sait la suite de cette histoire. J’ai révélé dans un article ultérieur que trois mois après cette rencontre entre Bernard Tapie et Claude Guéant, l’Etat n’a pas fait appel d’une décision d’un juge commissaire du tribunal de commerce de Paris et a donc passé l’éponge sur 15 millions d’euros de créances fiscales que l’Etat détenait sur Bernard Tapie (Lire Tapie : le fisc passe l’éponge sur 15 millions d’impôts). Et notamment, l’Etat a en particulier renoncé à recouvrer la totalité de l’impôt sur le revenu de Bernard Tapie, pour les années 1992 et 1993, pour près de 12 millions d'euros.

Lors de l’émission, j’ai donc interpellé Henri Guaino, qui n’a jamais porté Claude Guéant dans son cœur, mais qui s’est envers et contre tout appliqué à le défendre. Je l’ai interpellé sur les innombrables irrégularités du scandale Tapie et sur les passe-droits dont l’homme d’affaires a profité, et notamment à l'occasion de cette concertation fiscale. « Pourquoi vous ne dites pas si Claude Guéant a effacé les impôts de Bernard Tapie : "ce n'est pas conforme à ma conception de l'égalité des citoyens devant l'impôt" ? », lui ai-je en particulier demandé.

Et c’est à ce moment de notre échange que l’ex-plume de Nicolas Sarkozy m’a fait cette réponse sidérante : « Laissons les impôts de côté. Pardon, toutes les fortunes de France négocient leurs impôts ».

Ah bon ! Voilà une nouvelle importante… Un ancien proche collaborateur de Nicolas Sarkozy confirme en personne que sous le précédent quinquennat le principe de l’égalité des citoyen devant l’impôt, principe fondateur de notre République consigné dans la Déclaration des droits de l’homme et des citoyens, n’était plus que chiffon de papier et avait été remplacé par une autre règle : selon que vous serez puissant ou misérable.

Sur le champ, la petite phrase d'Henri Guaino a donc déchaîné les passions sur les réseaux sociaux. On comprend pourquoi, car la nouvelle est d’importance. Vos impôts vous donnent du souci ? Dans ce cas-là, n’allez plus frapper à la porte de votre inspecteur des impôts ? Non, allez frapper directement à celle de l’Elysée. Enfin ! Seulement si vous êtes riche…

Tous les commentaires

04/06/2013, 16:49 | Par patoune en réponse au commentaire de mtb74 le 04/06/2013 à 12:33

C'est bien ce que j'ai voulu dire !

04/06/2013, 16:11 | Par altern8 en réponse au commentaire de phili15 le 04/06/2013 à 12:39

oui

04/06/2013, 22:55 | Par n cavin en réponse au commentaire de phili15 le 04/06/2013 à 12:39

bravo ! idem pour son intervention - hier matin je crois - sur France Inter ; ce type est NULLISSIME ! ne l'invitez plus, de grâce....

06/06/2013, 10:04 | Par Madeleine Sernin en réponse au commentaire de phili15 le 04/06/2013 à 12:39

Peut-être qu'il garde sa morgue, même (surtout) s'il se sent morveux...

04/06/2013, 20:51 | Par akama en réponse au commentaire de altern8 le 04/06/2013 à 12:05

Pour sûr que l'entourage immédiat de SARKO, ses laquais, ont été arrosés, car sinon comment les tenir en même temps qu'ils faisaient le sale boulot ? Même un enfant de 5 ans peut comprendre le système !

Bref, il y a des juges qui doivent se frotter les mains !

Et dire que les avocats de SARKO demandent, une fois de plus, le dépaysement de l'affaire BETTENCOURT, à croire que le dossier est sur le point de faire le Tour de France ! Du jamais vu ! Quelle folie !Incertain

05/06/2013, 12:23 | Par ZOULOUHOTEL en réponse au commentaire de patoune le 04/06/2013 à 10:39

J'ai le souvenir d'un discours écrit par cet homme qui n'a pas, mais pas du tout plu aux africains!

05/06/2013, 11:22 | Par dompacoud en réponse au commentaire de Soleil2050 le 04/06/2013 à 17:26

Il paraît que les traducteurs simultanés qui traduisent en anglais à partir de son français approximatif sont tous sous prozac ou démissionnent...

04/06/2013, 20:52 | Par akama en réponse au commentaire de JNSPQD le 04/06/2013 à 11:28

Ben là, SARKO a fait appel à BAROIN ! On se demande bien pourquoi ?

05/06/2013, 12:45 | Par peut-etre en réponse au commentaire de Joel GRENIER le 04/06/2013 à 10:22

J Grenier@J Yves Mege@ J Riboulet@ tres bien dit!   + 1000

05/06/2013, 12:57 | Par tuttle31 en réponse au commentaire de Joel GRENIER le 04/06/2013 à 10:22

oui beaucoup de grandes fortunes négocient leurs impôts quand il s'agit de rectifications,   ces dossiers là ne sont pas traités comme l'individu ou la société lambda ,  beaucoup de gens semblent le découvrir !!!

On a pourtant parlé en son temps des cellules de blanchiment ( euh je voulais dire de régularisation  ) situés à Bercy.

Quand on est riche on a droit à certains égards, et notamment  ne pas être vérifié par un petit fonctionnaire de base mais directement au niveau ministèriel, entre gens comme il faut......

06/06/2013, 10:41 | Par Jérôme Goupil en réponse au commentaire de Joel GRENIER le 04/06/2013 à 10:22

Ces messages, aussi intéressants soient-ils, me rappellent quand même l'inconscience des Français quant à ceux qui les gouvernent. C'est l'essence même du pouvoir que d'attribuer des passe-droits à ses amis. Si ça fait bien longtemps que la France ne contrôle plus rien en ce qui concerne les flux financiers des "marchés" (quel joli mot pour désigner cette pourriture immonde qu'est l'argent virtuel, la bulle financière), il y a  bien longtemps que le pouvoir ne se conquiert pas seul. Les amis qui vous ont soutenu attendent forcément des contreparties, et quand la loi ne suffit pas, tout se passe en sous-main. Comment croire sinon que des fortunes dont les dossiers sont en évidence à Bercy échappent aussi facilement à l'impôt. Et malgré tout, j'ai du mal à croire que ça ne continue pas, pour essayer de rester objectif.

04/12/2013, 16:58 | Par InternetDev en réponse au commentaire de Joel GRENIER le 04/06/2013 à 10:22

Même rétrospectivement, les discours de Sarkozy (que lui récitait même lorsque le petit les vomissaient) ne montraient pas une fulgurence intéllectuelles apatante. Sinon pour tordre des vérités.

04/06/2013, 10:23 | Par J CLOPEAU

INOUÏ!!!!

04/06/2013, 22:05 | Par bobdur973 en réponse au commentaire de Le Caneton Menotté le 04/06/2013 à 11:28

Hier soir, ce sont plutôt les autres invités qui le disaient républicain, ce qui me fait immanquablement bondir sur ma chaise. L'indigence des arguments de Gaino est proprement sidérante et j'ai été bien déçu qu'aucun invité ne relève cette vacuité. Le voir se démener comme un beau Diable (celui de l'Ile où fut enfermé 5 ans Dreyfus puisqu'il a eu de plus l'outrecuidance d'en appeler aux mannes de Zola) pour défendre et justifier toutes les casseroles du quinquennat Sarkozy fait presque peine à voir. Pourquoi ne pas lui avoir demandé de ce qu'il pensait des faits, de la montagne de faits? Ceux allongés à longeur de pages des rapports Nadal, etc... Ils nieront tout. Même condamnés au nom du peuple français, ils continueront à nier. Des républicains, quoi.

04/06/2013, 11:09 | Par Elisabeth Chaudanson en réponse au commentaire de Jean-Yves Mège le 04/06/2013 à 10:24

Excellent ! Clin d'œil

04/06/2013, 19:29 | Par jean ai marre en réponse au commentaire de Jean-Yves Mège le 04/06/2013 à 10:24

Laurent Mauduit , vous avez été au top hier soir . Avec application, calme, pédagogie, vous avez emballé l'auditoire .

Ce Guénot fait partie de la bande . Pour le pièger rien de mieux que lui dire qu'il est le descendant du Gaullisme, et là il ouvre un large bec et laisse tomber le fromage ( président ). Il déballe , il faut aller à l'Elysée pour moins payer d'impôts .

Et si vous ne le caressez pas dansle sens du poil, il se murre . Lui, il ne sait rien . Pourquoi l'inviter sur un plateau ?

05/06/2013, 08:25 | Par mgouthiere en réponse au commentaire de Jean-Yves Mège le 04/06/2013 à 10:24

Il faut désormais le nommer Henri les bons tuyaux .... 

04/06/2013, 10:27 | Par Jacques Bolo

Aveu fortuit? Pourquoi, vous ne le saviez pas???

Ça, c'est un aveu d'ignorance (mais comme j'en doute, c'est plutôt de l'hypocrisie).

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

04/06/2013, 18:56 | Par Jacques Bolo en réponse au commentaire de juan23 le 04/06/2013 à 11:18

De quel droit vous autorisez vous à prétendre savoir ce que j'aurais dit.

On a censuré le fait que j'avais dit "pauvre con". Comment qualifier autrement ce genre de conneries.

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

04/06/2013, 16:02 | Par munstead en réponse au commentaire de jean Riboulet le 04/06/2013 à 10:28

Une fois encore, la naïveté ou le manque d'information de certains, me suprennent. Oui, tout le monde sait que les grandes fortunes (et moyennes aussi) discutent, négocient, dans une certaine mesure le montant de leurs impôts. Le système fiscal français (mais l'américian aussi n'est pas mal dnas le genre) est d'une telle lourdeurs, d'une telle complexité qu'interviennent des critères d'appréciation. Donc si vous avez beaucoup d'argent, de placements, de biens, vous êtes presque obligé à un moment ou à un autre de prendre un conseiller fiscal, d'aller voir le fisc, et si vous êtes bien placé, vous passez en final à un échelon hiérarchique supérieur. Cela vous choque? Cela me semble très humain, l'important est que cela soit fait selon certains critères et non pour faire plaisir. Prenons un exemple, lorsque dans la région de Villeneuve-sur-Lot, la plus grosse coopérative agricole était en difficultés financières, elle a cherché à faire diminuer ses impôts, ce qui permettait de sauver son existence, celle de ses coopérateurs et des emplois. Elle a pris contact avec les servives fiscaux et les autorités locales, dont un certain Jérôme Cahuzac. Et là, est intervenu un inspecteur des impôts nommé Garnier qui n'était pas d'accord, bon je m'arrête, parce que je sens encore que je ne vais pas être très populaire. 

05/06/2013, 10:20 | Par willmanx en réponse au commentaire de munstead le 04/06/2013 à 16:02

Si la loi fiscale ne vous convient pas, il faut la faire changer. Le système législatif est la base du contrat social, et n'a de ce fait pas à être négociable après signature.

05/06/2013, 08:13 | Par Manuell Schneider en réponse au commentaire de jean Riboulet le 04/06/2013 à 10:28

Elle a déjà commencé et a mal au poignet....

05/06/2013, 08:30 | Par mgouthiere en réponse au commentaire de jean Riboulet le 04/06/2013 à 10:28

Il faut désormais le nommer Henri les bons tuyaux, en plus, il a sorti cela avec le plus grand calme, du grand Guaino.

05/06/2013, 08:30 | Par mgouthiere en réponse au commentaire de jean Riboulet le 04/06/2013 à 10:28

Il faut désormais le nommer Henri les bons tuyaux, en plus, il a sorti cela avec le plus grand calme, du grand Guaino.

05/06/2013, 10:12 | Par triplezero en réponse au commentaire de jean Riboulet le 04/06/2013 à 10:28

Monsieur Guiano ayant perdu son porte voix habituel a néanmoins besoin d'exister . Semaine après semaine saisissant l'affaire du moment l'ancien fonctionnaire fait de l'intox et tout le monde rapplique . De plus chacun peut demander un rendez-vous à son inspecteur des impôts , qui d'ailleurs a une marge de liberté tout en respectant les textes , encore faut-il avoir des arguments ...ou des connaissances . Si maman Guiano était présente elle dirait sûrement : "Henri arrète de faire l'intéressant et mange ta soupe sans cracher dedans" . Ses électeurs doivent très fiers de leur député .

05/06/2013, 14:38 | Par mtb74 en réponse au commentaire de jean Riboulet le 04/06/2013 à 10:28

La Révolution a besoin d'une piqûre de rappel.

04/12/2013, 17:00 | Par InternetDev en réponse au commentaire de jean Riboulet le 04/06/2013 à 10:28

 Et dire qu'en plus, maintenant l'arriviste est député. Ce type nous représente et vote des lois... Putain de pays!

04/06/2013, 12:27 | Par Bruno Smulkowski en réponse au commentaire de thelonious sphere le 04/06/2013 à 10:31

Sur France Inter, au 7/9, l'info est passée... passée seulement.

 

04/06/2013, 16:28 | Par joelle Koenig en réponse au commentaire de thelonious sphere le 04/06/2013 à 10:31

 

 Cet aveu n'est pas incroyable. Il nous montre à quel point nous sommes squeezés.

Ils ont tous les culots.

04/06/2013, 16:50 | Par thelonious sphere en réponse au commentaire de joelle Koenig le 04/06/2013 à 16:28

L'aveu est incroyable car il prouve à quel point Henri Guaino, en certaines occasions, ne se maitrise pas. Je ne pense pas que nos hommes politiques professionnels, dont il ne faisait pas partie, auraient commis cette faute de communication. Il suffit de voir la tête de Nicolas Beytout, vraiment catastrophé par cette sortie inattendue de Guaino. Sur le fond, je suis en accord avec vous, ces pratiques peu républicaines sont monnaie courante, mais il ne faut surtout pas que cela se sache.

04/06/2013, 10:45 | Par patoune en réponse au commentaire de passifou le 04/06/2013 à 10:38

Les publicitaires ne sont pas des fascistes (on ne connaît pas les opinions de chacun) mais ce sont des manipulateurs. Le maitre à pensée de la manipulation politique et publicitaire est Edward Bernays (neveu de Freud)  dont s'est inspiré Goebbels. 

04/06/2013, 12:28 | Par Bruno Smulkowski en réponse au commentaire de passifou le 04/06/2013 à 10:38

Bien vu ! Vous portez bien votre pseudo.

04/06/2013, 10:38 | Par canotier44

Jusqu'où ces grands notable de droite iront ils pour faire passer les français pour des cons ? 

04/06/2013, 17:32 | Par oussama en réponse au commentaire de canotier44 le 04/06/2013 à 10:38

Mais les français sont des cons, puisqu'ils les réélisent à chaque fois...

Objectivement, quand on voit que TF1 est le journal TV le plus regardé, on peut se poser des questions sur les "votants" français...

Hélas, je crois que c'est déjà foutu pour la France, moi je me suis déjà tiré...

 

 

 

 

05/06/2013, 02:46 | Par Alegria en réponse au commentaire de oussama le 04/06/2013 à 17:32

Nous aussi, nous aussi!

05/06/2013, 15:42 | Par oussama en réponse au commentaire de Alegria le 05/06/2013 à 02:46

Et pas n'importe où... en Suisse... Au moins là, on bosse !

04/06/2013, 10:39 | Par Gunship

Aprés on nous demande d'y croire encore à tous ces politiciens véreux, la nausée me prend.Criant

04/06/2013, 21:01 | Par ralbol en réponse au commentaire de Gunship le 04/06/2013 à 10:39

Alors!TOUS POURRIS OU PAS!!à 80% au moins!BOYCOTTONS LES ELECTIONS.

04/06/2013, 10:42 | Par Christel

EuhEuh dieu fourchelangue !!

04/06/2013, 10:43 | Par jamesinparis

La solution à droite est pourtant simple : des rolex en plastoche qui brillent pour les pauvres...

04/06/2013, 10:45 | Par bertrand demee

Enfin médiapart chez calvi, c'etait une bonne surprise de voir laurent mauduit, pour le reste suffisament d'enquêtes on déja prouvé ce que guaino à affirmé comme une évidence (mais là, c'était sur PAF), guaino avec son obsession sur le juge gentil , s'enfonce progressivement, tout seul, ...

http://www.mediapart.fr/journal/france/060112/affaire-takieddine-la-police-enquete-sur-une-ristourne-fiscale-de-cope

04/06/2013, 10:49 | Par KANDICA

Bonjour

Ce cher M. TAPIE n'avait-il pas fait l'objet de poursuites pour fraude fiscale justement concernant ces créances d'impôt sur le revenu 1992 et 1993 ?

04/06/2013, 10:59 | Par matias gali

Merci BOLO pour votre commentaire. L'ignorance en France n'a d'égale que l'hypocrisie. Les membres du gouvernement vont nous livrer les secrets de leur patrimoine en toute transparence : "suffit de d'mander" ! Mais attention : ce que vous apprendrez ne doit être divulgué à personne, sous peine de poursuites ! Ça me rappelle la loi sur les objecteurs de conscience, lorsque j'étais sous les drapeaux : elle était validée, mais il était interdit de la diffuser. Donc, à partir de maintenant vous aurez le droit de savoir et l'interdiction de dire ce que vous saurez ! Pour en revenir au sujet, à partir d'un certain niveau de patrimoine, les impôts, ça se discute... d'égal à égal, ou si l'on préfère de Patron du CAC à Patron de BERCY (je le savais depuis toujours mais ne le divulguais jamais)

04/06/2013, 12:49 | Par WataYaga en réponse au commentaire de matias gali le 04/06/2013 à 10:59

Oui, effectivement, vu sous cet angle "(je le savais depuis toujours mais ne le divulguais jamais)" les propos de Monsieur Bolo valent leur pesant de cacahouètes ! Obéir à la loi avant même qu'elle soit votée, c'est de la prémonition !

Dire ce que l'on sait avant que cela soit prouvé tombe sous le coup de lois contre la diffamation, le dire après bin, ça fait pschittt ! Mais le faire dire à celui qui est au courant des magouilles (est peut-être concerné) ça c'est quand même du grand art ! Même si c'était involontaire (car qui l'eut cru que ce type était si inconséquent ? Ah ! Pardon M. Bolo, lui devait le savoir - à la réflexion moi aussi, un peu-, mais quand même à ce point...!)

04/06/2013, 16:53 | Par Républicain en réponse au commentaire de matias gali le 04/06/2013 à 10:59

Matias dit : "à partir de maintenant vous aurez le droit de savoir et l'interdiction de dire ce que vous saurez ".

Matias sousentend que personne ne pourra agir après avoir constaté une fausse déclaration de patrimoine (de député), à cause de l'interdiction de divulgation.

C'est inexact : d'après le projet de loi, chaque citoyen pourra saisir l'organisme de contrôle, s'il constate une "anomalie" dans la déclaration de patrimoine d'un élu.

04/06/2013, 17:11 | Par WataYaga en réponse au commentaire de Républicain le 04/06/2013 à 16:53

"chaque citoyen pourra saisir l'organisme de contrôle,"

Quel sens de l'humour ! Rigolant

04/06/2013, 10:59 | Par Anne Nymette en réponse au commentaire de la princesse au petit pois le 04/06/2013 à 10:51

les réseaux sociaux sont plus rapides... à partager largement (accès libre)

04/06/2013, 16:18 | Par pilie64 en réponse au commentaire de Anne Nymette le 04/06/2013 à 10:59

fait!! 

04/06/2013, 20:39 | Par Anne Nymette en réponse au commentaire de Anne Nymette le 04/06/2013 à 10:58

05/06/2013, 11:45 | Par elisian34 en réponse au commentaire de Anne Nymette le 04/06/2013 à 20:39

Merci pour les liens. Je vais regarder avec plaisir pour une fois, s'il y a de vrais contradicteurs....en général c'est une émission toute pourrie, Calvi quoi !

04/06/2013, 11:09 | Par le Prolo du Biolo

C'est vrai ça, on mélange tout. Faut pas mélanger la loi pour les serviettes avec la loi pour les torchons, hein ?

04/06/2013, 13:42 | Par JoëlMartin en réponse au commentaire de le Prolo du Biolo le 04/06/2013 à 11:09

D'autant qu'il y a des torchons propres et des serviettes sales...

04/06/2013, 15:33 | Par Rabourgris en réponse au commentaire de le Prolo du Biolo le 04/06/2013 à 11:09

Vous n'y connaissez rie, pour les serviettes c'est sans foi ni loi, cent fois nie la loi! Embarrassé

04/06/2013, 11:26 | Par Crampon en réponse au commentaire de PASCAL NICOLOFF le 04/06/2013 à 11:15

Faites lui passer le nom de ce copropritétaire, et de son intermédiaire et du politique, si vous les connaissez.

A défaut de récupérer l'argent, on pourrait leur faire une réputation. 

21/11/2013, 08:34 | Par InternetDev en réponse au commentaire de Crampon le 04/06/2013 à 11:26

Pourquoi choisir ... ? les deux!

04/06/2013, 12:54 | Par mathurin_93 en réponse au commentaire de PASCAL NICOLOFF le 04/06/2013 à 11:15

@PASCAL NICOLOFF.

Des precisions,des noms..................au point ou nous en sommes!!!

04/06/2013, 17:37 | Par oussama en réponse au commentaire de PASCAL NICOLOFF le 04/06/2013 à 11:15

C'est quoi "6 millions de centimes" ???

Moi je connais les sesterces et les Louis d'or, le reste, connais pas...

Vous êtes un peu trop moderne pour moi ! Je sens qu'on va vraiment progresser avec une 6ème république et des gens qui pensent 50 ans en arrière...

 

 

 

 

04/06/2013, 20:12 | Par gerard P en réponse au commentaire de oussama le 04/06/2013 à 17:37

 

 

Allez vous coucher, ça vous reposera le cerveau, vous en avez besoin

04/06/2013, 13:01 | Par WataYaga en réponse au commentaire de Miguel Foucher le 04/06/2013 à 11:54

De plus, par rapport à ce qui est écrit, peut-être est-il vrai que tout citoyen peut aller parler de ses difficultés avec le préposé idoine aux impôts, mais si vous habitez certains quartiers particulièrement défavorisés, que vous faites partie de la population non favorisée de ces quartiers et que vous ne savez pas à qui vous adresser (c'est bête le manque de connaissance dans ce domaine quand même !), vous pouvez vous présenter avec un dossier prouvant que vous n'avez même pas les moyens de survivre on vous expliquera gentiment que cela ne rentre pas en ligne de compte dans le traitement de votre dossier....

Donc, la loi existe peut-être pour tout le monde mais il semble que l'esprit de son application ne concerne que certains....

05/06/2013, 00:22 | Par papyscha en réponse au commentaire de WataYaga le 04/06/2013 à 13:01

Il y a contentieux dès qu’il y a mauvais payeur, et en cela, tous les patrons le sont.

06/06/2013, 10:31 | Par munstead en réponse au commentaire de WataYaga le 04/06/2013 à 13:01

Petit défaut dans votre commentaire, si vous êtes vraiment défavorisé, vous ne payez pas d'impôts sur le revenu. C'est même le contraire. Et l'ISF et divers impôts et taxes sur le patrimoine, les placements etc ne sont pas votre problème. Le misérabilisme sur ce sujet n'est pas de mise.

19/06/2013, 16:02 | Par WataYaga en réponse au commentaire de munstead le 06/06/2013 à 10:31

Je ne fais pas dans le misérabilisme, je n'en ai rien à cirer et ne demande rien à personne, je raconte seulement la vie des animaux telle qu'elle est pour ceux/celles qui comme moi la vive et ont à supporter à longueur de temps les jugements moralisateurs.

Pour ne pas payer d'impôt il faut soit gagner au-dessous du minimum vital soit être très riche. Je suis dans la catégorie juste au-dessus du minimum vital ce qui me donne l'insigne privilège de ne bénéficier d'aucune aide doublé de celui d'avoir celui de profiter de toutes les charges. Rien que du bonheur !

Mais je ne fais pas partie de ceux/celles qui prétendent que les privilégié/es sont les "assisté/es" qui ont des revenus même légèrement inférieurs aux miens.

Par contre les assistés qui ont des revenus incommensurablement supérieurs...

Il y a une autre catégorie dont j'ai longtemps fait partie : celle qui paye les cotisations sociales mais ne fait pas suffisamment d'heures pour avoir droit à quoique ce soit. Je pense que, par exemple avec la CMU, cela s'est amélioré, mais en ce qui concerne le calcul pour ma retraite les boulots que j'ai fait à cette époque ne sont pas pris en compte. Quand on parle des 30 glorieuses je ne sais même pas de quoi il s'agit. Dans les classes moyennes peut-être ?

04/06/2013, 22:32 | Par PapyBZH en réponse au commentaire de Miguel Foucher le 04/06/2013 à 11:54

Exact la "négociation" du montant des impôts n'est pas réservée aux seuls redressements fiscaux.

Comme il y a aussi des dossiers dits "sensibles" qui sont traités par des cadres triés sur le volet en fonction de la "sensibilité" du client.

Parmi eux bon nombre de ceux qui aujourd'hui s'apprêtent à refuser la publication de leur patrimoine.

"Tous égaux devant l'impôt" ... mais bien sûr.

05/06/2013, 08:08 | Par YvesParis21 en réponse au commentaire de Miguel Foucher le 04/06/2013 à 11:54

A partir du moment où une partie non négligeable de vos revenus provient d'une autre source que d'un salaire (professions libérales, artistes pour ne citer que quelques exemples...) il y a très souvent matière à contentieux même si celui-ci ne porte pas ce nom dans un premier temps... Car dans un premier temps le contribuable en question pourra justement aller rencontrer son inspecteur des impots pour "négocier" l'évaluation de ses revenus et, s'il n'y a pas entente, un contentieux formel peut surgir... C'est là que l'inégalité la plus importante devant l'impot commence, par les procédures et , parfois, les controles, d'évaluation des revenus... c'est cela "l'optimisation fiscale"... Qu'elle soit sans effet pour un salarié smicard ou pas c'est évident, pour lui l'optimisation ne peut exister que par la tentative de dissimulation de revenus autres ou de déductions induses, et évidemment il ne s'agit plus alors d'optimisation mais de fraude...  

D'autre part, l'essentiel de mon propos n'était pas dans la notion de contentieux mais dans la présentation des faits par Laurent Mauduit et ce que cela, à mon avis, impliquait... 

 

04/06/2013, 21:53 | Par cerise en réponse au commentaire de YvesParis21 le 04/06/2013 à 11:22

Vous dites qu'il est légal de négocier un contentieux avec le fisc. Je devais 700€ aux impôts, j'ai juste pu étaler en 3 mensualités mais j'ai payé. je pense que les négociations dont parle Monsieur Guaino sont beaucoup plus efficaces et productives que ce qui m'est arrivé. Bien sûr je n'ai pas eu de saisie sur salaire ! Je maintiens qu'il y a une très grande tolérance à l'égard des plus riches qui n'existe pas à l"égard des salariés qui eux paient plein pot.

Qu'est-ce que l'optimisation fiscale ? ce n'est rien d'autre que trouver les ficelles de la fraude fiscale et ça ce sont quand même les pleins de pognon qui l'utilisent. Comme ils disent c'est l'enfer fiscal et Gauino cautionne tout ça, il le sait, il l'a dit en cherchant des complicités dans l'assistance sur le monde "tout le monde le sait"!

Eh oui Mr Guaino, il le savent mais ne le disent pas, il n'a a pas que les pétés de tunes qui regardent la télé, il y a aussi les gueux qui croient encore que tout le monde est obligé de payer ses impôts!

04/06/2013, 22:35 | Par PapyBZH en réponse au commentaire de cerise le 04/06/2013 à 21:53

Lorsque l'on parle de négociation il ne s'agit pas de délai de paiement mais de transaction sur le montant qui sera effectivement payé.

05/06/2013, 14:02 | Par cerise en réponse au commentaire de PapyBZH le 04/06/2013 à 22:35

Il n'a jamais été question que j'ai la moindre réduction sur le montant, ça c'est une faveur accordée à ceux qui ont les moyens. On ne fait des cadeaux qu'aux riches, voir les somptueux cadeaux faits à Tapie, bettencourt et d'autres moins connus.

05/06/2013, 08:12 | Par YvesParis21 en réponse au commentaire de cerise le 04/06/2013 à 21:53

Hé oui et ce n'est pas leur rendre service que de mettre en exergue  le fait que ce serait le gouvernement Sarkozy qui a developpé cette situation, elle est consubstantielle à "notre République"....

Il est, dans ce cas, peut-être nécessaire de la changer voire plus...

05/06/2013, 19:36 | Par jean ai marre en réponse au commentaire de YvesParis21 le 04/06/2013 à 11:22

Interressante votre histoire ; J'en une autre à vous raconter .

Lorsque je suis parti de ma boite en plan de restructuration, j'ai touché un gros chèque qui représentait :  mon licenciement, ma paye pour un an 1 /2 , avant de prendre la retraite et ma prime de départ en retraite . Lorque j'ai reçu ma déclaration d'impôt sur le revenu, je suis allé voir le comptable du trésor , pour lui signifier tout cela. Il m'a été répondu : circulez, il n'y a rien à voir ..... 

12/06/2013, 14:52 | Par Adriano75 en réponse au commentaire de YvesParis21 le 04/06/2013 à 11:22

Je suis tout à fait d'accord avec votre précision. À un détail près.

Je pense que nous pouvons nous entendre sur le fait que s'il est légal, pour tout citoyen dans une situation où il serait amené à payer certains impôts de manière indue, de négocier avec l'administration fiscale, il me semble qu'il est beaucoup moins légal de le faire par l'intermédiaire du secrétaire général de l'Elysée de l'époque.

Ici, ce qui sous-entendu par la question posée par L. Mauduit à H. Guaino, c'est qu'a priori, B. Tapie n'a pas contacté les personnes en charge de son dossier à Bercy, dans les règles, mais bien plutôt C. Guéant, dans l'idée de "faire avancer le dossier".

H. Guaino, en réagissant de la sorte, n'a donc pas rappelé ce qu'est la loi ou ce que sont les procédures fiscales légales - ce qui aurait eu, entre nous, au moins la vertu d'informer l'ensemble des citoyens sur une procédure qui n'est pas des plus connues, comme vous l'avez rappelé - mais bien plutôt confirmé que ce genre de pratiques d'intercessions étaient monnaie courante au sommet de l'Etat, au mépris de la loi*.

On peut toutefois, il est vrai, s'interroger sur deux choses que vous avez soulevées : 1°) le caractère légitime de cette loi ; 2°) savoir à quand remonte ce genre de pratiques (je ne pense pas que N. Sarkozy en soit l'origine...).

*Un peu plus tard dans la même émission, H. Guaino a involontairement avoué ne pas tout à fait comprendre ce qu'était une loi. Je ne me souviens plus des termes exacts, mais il me semble qu'il disait grosso modo qu'il ne comprenait pas ces principes automatiques qui devraient s'appliquer à tous, jusqu'au moment où ses interlocuteurs lui rappellent que ces principes, c'est justement ce qu'on désigne, dans un jargon peut-être ésotérique pour certains d'entre nous, par un mot : "la loi".

21/11/2013, 08:33 | Par InternetDev en réponse au commentaire de YvesParis21 le 04/06/2013 à 11:22

Vous avez connus beaucoup de contribuables (ex-taulard) qui allait si haut pour des si grosses ristournes ?

04/06/2013, 11:22 | Par icioula2002

M. Guaino ne fait que confirmer ce qui était tacite, malheureusement nous ne sommes pas sortis du pétrin avec M. Moscovici et un vote à l'aveugle par les députés d'une loi sur la finance.

Le petit contribuable est la tête de turc de la Vè République..... faisons la grève des impôts. Exigeons d'être à nouveau rémunérer en espèces sonnantes et trébuchantes.

04/06/2013, 11:26 | Par jolemanique

Aveu de la dictature du blé sale..maquillée en pseudo-democratie..depuis des decennies.!

Face à la debacle ambiante..Attali recommande l'exil, la politique , la revolution..

L arrivée du nabot au pouvoir entraina mon exil, et la Droite Honteuse mon engagement en politique.

 

04/06/2013, 11:34 | Par dominique gautier

Quant on écoute tous les directeurs des services fiscaux défiler devant la commission d'enquête parlementaire il y a pour chacune de leurs actions la protection que leur procurent les multiples formulaires administratifs parfaitement numérotés. Rien en dehors de cela (la muraille de chine). Ils ne se concertent pas entre eux, rien de sort du service que les documents signés et répertoriés et tout est légal et conforme aux règles de l'administration. Alors existe t il un formulaire de l'administration pour enteriner et répondre favorablement et officiellement à ce type de tractation ? Quel formulaire faut-il remplir pour entamer des tractations et trouver grâce aux yeux de l'administration fiscale. Poser la question est sans doute y répondre et en finir avec les mauvais esprit qui pensent que tout ne passe pas par des formulaires officiels.

04/06/2013, 17:03 | Par Républicain en réponse au commentaire de dominique gautier le 04/06/2013 à 11:34

A l'occasion de l'affaire Bettencourt, on avait appris (c'est dans les archives MDP) que Woerth avait créé au sein de son cabinet une cellule chargée de traiter les dossiers "sensibles" signalés par son administration. L'administration était ainsi déchargée de ces dossiers, désormais traités politiquement au cas par cas.

Lors de l'affaire du rapatriement des exilés fiscaux, une deuxième cellule spécifique fut créée (appelée "la cellule de dégrisement").

04/06/2013, 18:14 | Par dominique gautier en réponse au commentaire de Républicain le 04/06/2013 à 17:03

C'est bien la raison pour laquelle, compte tenu de l'attitude des hauts fonctionnaires qui se cantonnent et se cachent derrière les procédures légales pour ne rien dire, j'ironise sur ces fameux formulaires probablement manquant pour obtenir une réduction d'impôts qui se pratiquent en fonction du portefeuille du contribuable. Mais chut ! rien dans les archives de l'administration.

 

Je n'ai rien contre les hauts fonctionnaires car la France, n'en déplaise à certains, à une fonction publique, bien huilée qui fonctionne même en temps de carence du pouvoir et dont la disparition un jour nous fera sentir la différence. Mais l'audition de ces haut fonctionnaires est une véritable plaisanterie car comme le dit LCP : la commission d'enquête parlementaire va "tenter" de comprendre les dysfonctionnement au sein du pouvoir (je dis bien pouvoir et non pas administration).  Pas de sanction en cas de mensonges, mensonges par omission bien sûr, bien que certains aillent plus loin. Vraiment ces commissions sont sûrement animées par de bonnes attentions mais n'ont pas les moyens d'aller bien loin et leurs conclusions et leur rapport ira rejoindre les étagères des archives. alors Guaino peut dire ce qu'il veut, buzz pendant quelques heures et puis plus rien;

Lors de l'émission de Frédéric Tadéï vendredi,dernier, la ministre de la fonction publique a, elle-aussi, fait une révélation fortuite que personne n'a relevée. Un ministre suédois lui aurait dit que les réformes structurelles ne sont pour rien dans le bilan du PIB de la Suède. C'est la dévaluation de leur monnaie (interdite par définition dans la zone euro) qui a été le moteur de leur croissance. Aucune réaction sur le plateau composé de personnalités, certes en opposition, mais toutes convaincues des vertus de l'euro. Il y a des déclarations fortuites à géométrie variable.

05/06/2013, 14:04 | Par cerise en réponse au commentaire de Républicain le 04/06/2013 à 17:03

Il y a une cellule pour toutes les catégories de tricheurs (dossiers sensibles, dégrisement) on dirait qu'on parle de malades alors qu'il s'agit de voleurs et de menteurs qui crient à l'enfer fiscal.

04/06/2013, 21:02 | Par DELSOL en réponse au commentaire de Le Caneton Menotté le 04/06/2013 à 11:42

Vraiment pour composer le plateau ,YVES CALVI ,n'avait pas touver de personnes quelques peu intelligentes,c'est pourquoi ,on a eu droit a l'idiot de service qui vient pour vendre son bouquin défendant évidemment M°Tapie -MAIS ! Avez vous remarquer la tête de Nicolas Beytout, quant Guaino dit : les personnes fortunées négocient leurs impot ,ce pauvre et trés droitier de Nicolas BEYTOUT est devenu tout blanc avec un rictus ,croyez moi si Guaino a fait le c...,baytout la remarquer.

 

04/06/2013, 11:30 | Par Crampon

Eh oui, faut être très riche pour avoir "droit" à des dégrèvements. Si le dégrèvement était mineur les rétrocommissions seraient par trop ridicules (ça ne vaudrait pas le coup de se mouiller pour les Inspecteurs des Finances) ! 

04/06/2013, 11:32 | Par Hors Ligne

Il confirme ce qu’ont entend dans l’enregistrement, la négociation avec un homme qu’on entend bien quand il parle de 100 millions.

Cet interlocuteur serait H ....!

Oui,il a enfin craché le morceau hier soir, sous Sarkozy ont négocié c’est impôts, mais contre quoi en échange ?

04/06/2013, 11:39 | Par Armenante

 Beaucoup naissent aveugles , et ils ne s'en aperçoivent que le jour ou une bonne vérité leur crève les yeux. La France est un pays mafieux et l'administration fonctionne comme la mafia.Mon Communiqué de presse= La France corrompue, a violé les lois et les droits de l'Homme
http://blogs.mediapart.fr/blog/armenante/260513/communique-de-presse-madame-monsieur-indignez-vous-mon-histoire-est-un-exemple-de-corruption-et-de-vi

04/06/2013, 11:44 | Par patrice gosselet

Ces 600 milliards qui manquent à la France...

04/06/2013, 11:44 | Par patrice gosselet

Ces 600 milliards qui manquent à la France...

04/06/2013, 11:57 | Par Guy

Donc, lorsqu'il affirme que : "« Laissons les impôts de côté. Pardon, toutes les fortunes de France négocient leurs impôts ».", il n'est pas en train de nommer exclusivement la présidence précédente mais de dire que c'est de coutume, donc, sous toutes les présidences et tous les gouvernements. Bref, même avec le PS, pluriel ou pas, aux affaires, avec Tapie en prime...

05/06/2013, 14:11 | Par cerise en réponse au commentaire de Guy le 04/06/2013 à 11:57

Oui il y a les us et coutumes, ce qui se fait quelque soit le gouvernement en place. Les fortunes négocient et les infortunes payent et se prennent 10% au moindre retard. les impôts dont ils s'exonèrent, toute la collectivité en bénéficie et souvent les fortunés plus que les autres. Leur état d'esprit est haïssable," tout pour ma petite gueule", c'est ça leur philosophie ! Ils sont incapables de se rendre compte que ce sont les impôts de tous qui permettent le fonctionnement un peu cohérent de la société sans laquelle ils ne seraient pas grand chose eux qui se prétendent les zélites.

04/06/2013, 12:03 | Par Qu'importe Shadok60

La rumeur prétend que  ce type de "négociation" aurait bénéficié à une certaine Anne Sinclair .. qui aurait cédé un Picasso familial en lieu et place d'un paiement de droits de succession .. 

BRAVO  pour votre prestation d'hier 

04/06/2013, 12:27 | Par jean-louis gregoire en réponse au commentaire de Qu'importe Shadok60 le 04/06/2013 à 12:03

La loi prévoit que l'on peut payer ses impôts sur une succession en faisant donation à l'Etat d'une oeuvre d'art (dation en paiement) dont la valeur correspond à l'impôt du.

Cette procédure est donc légale.

 

04/06/2013, 13:46 | Par JoëlMartin en réponse au commentaire de jean-louis gregoire le 04/06/2013 à 12:27

Même que cela s'appelle une dation.

04/06/2013, 15:47 | Par Rabourgris en réponse au commentaire de Qu'importe Shadok60 le 04/06/2013 à 12:03

Et le Louvre ( d'autres musées aussi) est plein de ces chefs d'oeuvre qui, par ce moyen, n'ont pas quitté la France. Je citerai le portrait de Diderot par Fragonard. On doit à Malraux cette dispostion fiscale...pas à Fabius. Clin d'œil

04/06/2013, 15:44 | Par Rabourgris en réponse au commentaire de ZeuStef le 04/06/2013 à 12:06

Lu dans sa bio de Wikipédia: "Proche de Philippe Séguin, catalogué comme « gaulliste social », il inspire la campagne présidentielle de Jacques Chirac de 1995 autour de la « fracture sociale »". L'ancien président de la Cour des Comptes doit se retourner dans sa tombe! Au fait ce "hors la loi" était-il inscrit sur le fameux mur des magistrats? Sourire

04/06/2013, 17:54 | Par Plotine en réponse au commentaire de ZeuStef le 04/06/2013 à 12:06

C'est ce que j'appelle La touche Orangina... Il suffit de les secouer un peu pour que la pulpe remonte du fond ! Oui, cet olibrius est étonné que dans un état de droit il y ait des règles pour mettre de l'ordre dans la vie en société !  Grandiose aveu ! 

Il faut l'inviter partout , le passer à la question encore et encore. Avec un peu de chance, il finira par se mettre à table, puisqu'il ne sait pas ne pas déblatérer. 

04/06/2013, 12:11 | Par Slee

De là à penser que la remise d'impot soit conditionnelle à un petit service....

Magnifique république...

 

04/06/2013, 12:25 | Par victorinox

Qu'il est drôle ce petit Guaino!

 

04/06/2013, 12:32 | Par Arabella

Moi, je suis d'avis qu'on lui donne un accès permanent à tous les plateaux télé!

A ce rythme, on finira pas tout savoir!

 

GUAINO:  l'INDIC de la république, à défaut d'être à lui seul  la HONTE de la République

04/06/2013, 18:00 | Par Plotine en réponse au commentaire de Arabella le 04/06/2013 à 12:32

Je n'avais pas lu votre commentaire mais nous nous pensons pareil. Voir le mien + haut.

oui qu'on l'invite dans toutes es émissions, qu'on le fasse parler, il adore s'écouter, qu'on l'asticote, qu'on lui passe les nerfs à la paille de fer... Il sait des choses que nous mourons d'envie de savoir.

pour sa sortie d'hier, la justice n'a rien à faire ?

a suivre...

04/06/2013, 12:42 | Par Luc Leraz

« Laissons les impôts de côté. Pardon, toutes les fortunes de France négocient leurs impôts ».

Question: pourquoi serait ce limité aux "fortunes de France". Donc, puisque nous sommes tous égaux "Liberté, Égalité,..." je suggère à tout un chacun de prendre rendez-vous pour négocier ses impôts. Chiche! Rigolant

04/06/2013, 12:45 | Par POJ en réponse au commentaire de Luc Leraz le 04/06/2013 à 12:42

Le négociateur en chef de l'affaire Tapie est devenu avocat entre temps. Il fait aussi dans la vente d'oeuvre d'art avec un très bon rendement.

04/06/2013, 13:55 | Par Luc Leraz en réponse au commentaire de POJ le 04/06/2013 à 12:50

"Sait-il ce que NS raconte à son auditoire  ?" S'il fait ses conférences en anglais, ça n'a pas beaucoup d'importance. Personne ne le comprend. "Sorri for ze béde taille-me" par exemple Clin d'œil

04/06/2013, 18:02 | Par Plotine en réponse au commentaire de Luc Leraz le 04/06/2013 à 13:55

Ne pas oublier "itiz magnificale" devant Elizabeth ze queen... 

21/11/2013, 08:29 | Par InternetDev en réponse au commentaire de POJ le 04/06/2013 à 12:50

Demandez le à ses frères Malakof et surtout à son demi-Frère Carlyle.

04/06/2013, 13:01 | Par Eric Gauthier

 

Cette pratique est hélas tellement courante et bien cachée par cette pourriture qu'est le secret fiscale qui permet de bien masquer les magouilles.

 

Mr Maudit , voilà une information qui je crois n'as jamais été dévoilée publiquement.

Demander a Copé quels sont ses relations avec la dernière femme de Serge Reggiani ?

Demander lui au nom de quoi en tant que ministre il a procéder a plusieurs effacement de  sa dette fiscale ?    

De mémoire plusieurs mais au moins une de 100 millions de francs

Demander lui par quel miracle ses enfants ont été spoliés de leurs héritage au profit de cette femme qui est une de ses amie et grâce a ses bons soins.

De plus les enfants de Reggiani ne touchent aucun droits d'auteur . C'est l'amie de Copé qui les encaisses.

Les informations ci-dessus ne sont pas fantaisistes , je les tiens directement d'un des enfants de Réggiani

 

 

 

 

04/06/2013, 13:13 | Par emmanuel maistre

Connaissez-vous Karine Berger ?

04/06/2013, 17:09 | Par Républicain en réponse au commentaire de emmanuel maistre le 04/06/2013 à 13:13

Karine Berger était rapporteur du projet de loi bancaire.

21/11/2013, 08:27 | Par InternetDev en réponse au commentaire de Républicain le 04/06/2013 à 17:09

Elle aussi a été floue sur l'affaire Cahuzac. Pas qu'elle y fut mélée, mais que comme beaucoup de flippés, elle craigna que cela montre trop de politricads mélés.

04/06/2013, 13:19 | Par Oliv92

Mais j'ai déjà "négocié" mes impôts avec mon centre des impôts, ou du moins discuté. Il n'y a rien de choquant là dedans. Chqcun peut le faire, il s'agit de les appeler ou des contacter par email. Tout dépend évidemment de ce qu'on appelle "négocier". J'ai pu par exemple bénéficier d'un étalement supplémentaire des paiements, dans une situation particulière. J'ai d'ailleurs été surpris de l'ouverture et de la compréhension de la personne en face.

Dans le cas de l'ISF, il est basé sur la valeur estimé des biens. Comment estimer des biens?? Il y a évidemment plusieurs méthodes.

04/06/2013, 15:53 | Par passifou en réponse au commentaire de Corinne N le 04/06/2013 à 13:59

Douze, les millions, enfin, dit-on... Plus trois autres de je ne sais plus quoi. Ce qui fait quinze.

Il faut dire qu'avec Tapie, on n'st pas douze ou quinze millions près.

Mince, dans la mare aux caïmans, il est costaud, le bougre.

Enfin, s'il y a entourloupe, il annule. Ouf, sauvés.

04/06/2013, 17:00 | Par Corinne N en réponse au commentaire de passifou le 04/06/2013 à 15:53

..ça me rappelle un sms célèbre "si tu reviens, j'annule tout".....Rigolant...mais bon, pas dans le même registre non plus... Clin d'œil

 

04/06/2013, 13:59 | Par Henri Djibouti en réponse au commentaire de Oliv92 le 04/06/2013 à 13:19

Vous avez tout à fait raison. Dès que l'on perçoit des revenus autre que son salaire, que l'on est au réel, où que l'on est soumis à l'Isf, il y a une part d'appréciation dans le calcul du montant de l'impôt.

Il va donc y avoir dialogue entre le contribuable, ou l'avocat fiscaliste, et l'administration fiscale, pour parvenir à un accord.

Rien de choquant là-dedans. Autant le raccourci employé par Guaino peut paraître scandaleux au premier abord, autant il s'explique au second. Ce n'est d'ailleurs pas une affaire de gauche ou de droite. Et n'a rien à voir avec l'évasion fiscale, qui, elle, est condamnable dans tous les cas. Après ce qui est étrange, et suspect, c'est que cette négociation soit menée en dehors du service des impôts du contribuable, ou, au pire du Ministère des Finances.

04/06/2013, 21:59 | Par cerise en réponse au commentaire de Henri Djibouti le 04/06/2013 à 13:59

Quel salarié peut faire la même chose ?

04/06/2013, 14:09 | Par zephyr15 en réponse au commentaire de Oliv92 le 04/06/2013 à 13:19

Il me semble que l'on ne parle pas tout à fait du même type de négociation!

Vous avez réclamé de pouvoir étaler le paiement de ce que vous deviez, mais vous n'avez pas négocié le montant que vous deviez! Or chez les gens qui paient l'ISF, c'est bien sur le montant réclamé par les impôts que l'on discute pour tenter d'obtenir des abattements supplémentaires...Foin d'hypocrisie, tout le monde s'en doutait mais entendre un haut fonctionnaire doublé d'un élu de la Nation  faire cet aveu devant une audience nationale devrait nous ouvrir à tous des perspectives jusque là insoupçonnées.

Partant du sacro-saint principe que nous sommes tous égaux devant la loi, et qu'un haut fonctionnaire a publiquement déclaré qu'il était possible de négocier le montant de ses impôts; qu'est-ce qui nous interdit désormais de réclamer le même traitement??

Cette facilité accordée aux riches ne se fondant sur aucun texte législatif, nous devrions donc TOUS considérer qu'il n'existe pas de seuil minimum à partir duquel l'inspecteur serait autoriser à passer outre nos réclamations...sinon? eh bien sinon, nous ne sommes tout simplement plus dans un état de droit.

 

 

04/06/2013, 22:52 | Par papyscha en réponse au commentaire de zephyr15 le 04/06/2013 à 14:09

Tu le peux, adresse une lettre à ton percepteur et si tu as de la chance…

Nous ne sommes pas tous égaux de la loi car elle n’est pas la même pour ceux qui la connaisse, et ceux qui crient et se désespèrent.

04/06/2013, 23:15 | Par Henri Djibouti en réponse au commentaire de zephyr15 le 04/06/2013 à 14:09

"Négocier des abattements supplémentaires" d'où sortez-vous ça ? Négocier son ISF par exemple, c'est discuter contradictoirement avec les impôts de la valeur de son appartement, de sa maison, ou de ses parts de sociétés non cotées, puisqu'il y a plusieurs manières de les évaluer. C'est non seulement légal, c'est la seule manière de procéder !!

Il faudrait que ceux qui n'ont que leur salaire pour revenu se mettent une seconde à la place des autres, ils comprendraient alors qu'évaluer ses impôts, c'est parfois plus compliqué que de cocher "oui" face à une case pré-remplie.

Au lieu de crier bêtement au scandale...

05/06/2013, 06:13 | Par WataYaga en réponse au commentaire de Henri Djibouti le 04/06/2013 à 23:15

"Il faudrait que ceux qui n'ont que leur salaire pour revenu se mettent une seconde à la place des autres"

Je veux bien me mettre à leur place le temps que vous voulez ! Bouche cousue Enfin, pour un peu plus de fric, histoire de mettre un peu de beurre dans les épinards, parce que pour le relationnel, je ne suis pas sûre Incertain

04/06/2013, 17:21 | Par WataYaga en réponse au commentaire de Oliv92 le 04/06/2013 à 13:19

Vous avez de la chance d'avoir pu obtenir un étalement de vos paiements, pour d'autres personnes cela s'appelle une ATD (un avis à tiers détenteur) et si votre compte est à zéro, c'est pris directement sur votre salaire.... Les négociations s'arrêtent là ! Et je sais de quoi je parle : je connais pas mal de personnes qui ont droit à ce traitement de faveur et toutes ont des salaires minables et certaines des enfants à charge !

04/06/2013, 18:18 | Par Oliv92 en réponse au commentaire de WataYaga le 04/06/2013 à 17:21

J'avoue que j'étais en Allemagne, mon salaire en Allemagne, et je négociais le réglement de l'impôt sur l'année précédente (sachant que l'année où j'ai déménagé c'était la double peine puisque l'impôt sur le revenu se paie á la source en Allemagne). Ils avaient bien tenté de me bloquer un compte en France, sans succès puisque mon salaire n'y était plus versé. J'étais donc en position de force.

Mais plusieurs mois plus tard, j'ai négocié á nouveau, cette fois sur la cessation d'activité d'une toute petite enteprise de mon épouse... où ces braves gens nous réclamaient de la TVA. Là, nous avons tout recalculé ensemble et j'ai pu économiser 1000€ je crois. Des fois les règles sont tellement complexes et leurs moyens limités qu'ils s'y perdent eux mêmes ou font des erreurs... et le reconnaissent. C'était le centre de Boulogne-Billancourt, merci á eux s'ils me lisent !

05/06/2013, 14:14 | Par cerise en réponse au commentaire de Oliv92 le 04/06/2013 à 13:19

Les salariés des imp^ts font en général leur boulot, mais les négociations dont a parlé Guaino échappent à l'employé de base, ça se fait où et comment, ce serait intéressant que ce Monsieur nous en dise plus.

04/06/2013, 13:29 | Par counch

Une droite tellement décomplexée qu'elle en oublie qu'elle est écoutée aussi par les pauvres !!!

Trop fort... Les mensonges et les maguoilles finissent toujours par apparaître... Ce n'est qu'une question de temps...

04/06/2013, 14:00 | Par KOSZAYR

Henri Guaino applique les méthodes de son mentor : l'employé conférencier de Goldmann Sachs. Ce qui est profondemment choquant est tellement banalisé aujourd'hui par des français blasés ou lassés, que tout politicien aujourd'hui peut appliquer sans vergogne (ou même inconsciemment) le principe du " Plus c'est gros, plus ça passe".Une stratégie du choc soft en somme!

Un jour le peuple se réveillera, cela sera brutal!

04/06/2013, 14:20 | Par kinsale

Je conseillerais à Yves Calvi d'inviter régulièrement Henri Guainont sur les plateaux de mots croisés; Henri Guaino, qui dans la fausse naïveté qui le caractérise, vit sous d'autres cieux.

De grâce messieurs les journalistes approfondissez ces révélations tout à fait fortuites mais sincères à l'en croire. Nous ne pouvons désormais laisser passer les outrances avouées même inconsciemment. Il ne faut pas en rester là concernant les propos inconséquents d'Henri Guaino, il faut saisir au bond ces révélations pour enquêter dans un souci d'équité au regard des citoyens qui VOTENT!

 

04/06/2013, 15:03 | Par Ronceveaux en réponse au commentaire de kinsale le 04/06/2013 à 14:20

"Je conseillerais à Yves Calvi d'inviter régulièrement Henri Guaino(nt) sur les plateaux de mots croisés" : euh, c'est ce qu'il fait déjà, Kinsale, vous ne devez pas regarder souvent "Mots Croisés" ! On en fait même une overdose, de Guaino : il est partout, sur tous les plateaux, pas seulement chez Calvi ! Et on se demande à quel titre d'ailleurs : ce n'est plus qu'un député lambda parmi les autres. Sans doute est-ce en tant que Grand Maître de la secte des Adorateurs du Dieu Sarkozy : pas un passage sur un plateau sans une déclaration d'amour enflammée pour le perdant de 2012...

04/06/2013, 15:04 | Par Ronceveaux

doublon...

05/06/2013, 11:59 | Par elisian34 en réponse au commentaire de Brigitte RIVIERE le 04/06/2013 à 15:21

Dommage qu'on ne puisse recommander un commentaire qu'une seule fois. Tout à fait d'accord avec vous !

05/06/2013, 14:22 | Par cerise en réponse au commentaire de Brigitte RIVIERE le 04/06/2013 à 15:21

D'ailleurs Monsieur GUAINO dit que toutes ces personnes qu'il connaît sont "estimables" uniquement parcequ'elles sont de son monde.

Il ne dirait pas la même chose des syndicalistes à qui le gouvernement a refusé l'amnistie. Eux il faut les traiter de voyous pour les différencier des escrocs bien élevés qui vont à la télé, qui se payent des avocats très chers, qui prennent le temps de rembourser les sommes perçues indument pour ne pas dire volées.

Ils causent tous avec des mots choisis, des éléments de langage, des périphrases.

Si on traduisait en langage populaire ce qu'ils racontent ce serait surprenant, Coluche reviens!

04/06/2013, 16:13 | Par timiota

Voir sur le blog de Paul Jorion:

"Le mécanisme de la formation du taux d'imposition"

http://www.pauljorion.com/blog/?p=54287

Le billet en question évoque de façon plus générale la maxime "suivant que vous serez riche ou puissant ..." : la loi de l'offre et de la demande n'est elle-même qu'un paravent dans la fixation du prix en général (ou au mieux un des nombreux ingrédients) !

 

04/06/2013, 16:10 | Par pilie64

c est ahurissant, que fait on de l honneur, du fait de servir la France.ce sont eux, les hors la loi deguisés en homme politique, qui l asservissent et la ruine tous les jours un peu plus! j aime la Republique, j aime la France mais elle est bafouée et on laisse faire. j ai l impression, chers mediapartiens revoltés, que nous sommes une minorite le savoir et a nous en emouvoir.DEHORS!!!!!!!!!!

04/06/2013, 16:17 | Par MICHEL BUGETTE

Ah la gaffe ! Voilà un des voyou de la république qui se balance tout seul, comme un grand. Maintenant il a plu qu'à fermer sa gueule, l'imposteur méprisant !Bouche cousue

04/06/2013, 16:36 | Par Jean HUCK

Une petite remarque, comme ça, en passant:

Si ces Messieurs-Dames payaient l'intégralité de ce qu'ils doivent en tant que contibuables, c'est-à-dire pour participer à l'effort commun d'équipement du pays, à RENTREES EGALES, L'IMPOT SERAIT BEAUCOUP MOINDRE.

anecdote: à l'abattement de 10% de l'IRPP se rajoute un second de 20%. Un prof' fiscaliste nous expliqua naguère que ces 20% étaient en quelque sorte, "un rattrapage" pour "égaliser nos chances" par rà ceux qui fraudent l'impôt.....

04/06/2013, 17:18 | Par Républicain en réponse au commentaire de Jean HUCK le 04/06/2013 à 16:36

Exact, avant il y avait 2 abattements forfaitaires pour les salaires : un pour frais professionnels, l'autre pour compenser la "non fraude", les salaires étant déclarés au centime près par l'employeur, sans possibilité de sous-déclaration contrairement à d'autres sources de revenus.

Mais Sarkozy a supprimé ce deuxième abattement...

04/06/2013, 16:57 | Par Jacques Vouillot

Superbe moment de vérité! J'ai trouvé particulièrement réjouissante l'expression de  N.Beytout, d'abord ébahi, incrédule puis visiblement consterné devant la "bourde" de Guaino.

04/06/2013, 17:48 | Par ROSKOMNADZORU NET!

Lorsque l'on est membre de l'UMP et que le tresorier de ce parti est aussi ministre du budget comme l'etait Woerth, on est en meilleure position pour negocier son imposition.

05/06/2013, 14:29 | Par cerise en réponse au commentaire de ROSKOMNADZORU NET! le 04/06/2013 à 17:48

Oui c'est mieux que si on fait partie du syndicat de son entreprise.

Ceci dit je ne suis pas d'accord avec l'amendement Coluche qui permet de déduire les cotisations syndicales ou les dons à des associations de sa déclaration fiscale.Ce truc-là ouvre les portes à toutes les possibilités de niche fiscale. Cette mesure est très perverse parcequ'elletranforme des convictions politiques ou idéologiques assumées en moyen d'obtenir un avantage fiscal.

On cotise à un syndicat parcequ'on pense que c'est juste et nécessaire et pas pour en retirer un avantage fiscal fut'il minime.

04/06/2013, 17:54 | Par mauwa09

Certains députés (élus, réélus depuis ...) apprennent la démocratie, d'autres n'ont même pas commencé et justifient les passe-droits", d'un air naturel, comme d'une évidence logique!!

04/06/2013, 17:55 | Par Annie Madarasz-Bauchet

Je suis idiote, vraiment idiote, je croyais qu'il fallait des riches pour qu'il y ait moins de pauvres en France, ce sont les riches qui créent la richesse si on les entend bien tous ces cloportes de l' U M P - du P.S - du F.N. . L'argent coule du sommet vers le bas comme chacun sait.

 

Guaino dans sa candeur est entrain de nous dire exactement le contraire, ce sont les pauvres qui enrichissent les riches au point que ceux-ci sont obligés de se soulager de ce fardeau en allant dans les paradis fiscaux.

04/06/2013, 18:42 | Par kickaha

Forts avec les faibles, et faible avec les forts... Minables en tous cas...

04/06/2013, 19:13 | Par chrisv

 

Au cours de cette émission, Laurent Mauduit a été tout à fait remarquable (maîtrise du dossier, clarté de l’expression, pugnacité sans agressivité) ; Corinne Lepage et Karine Berger ont été très bonnes ; Nicolas Beytout a été très moyen ; Henri Guaino s’est montré, comme souvent, confondant de mauvaise foi, insensible aux violations du droit, André Bercoff était nul et hors sujet.

04/06/2013, 19:49 | Par Axel J

-

Hélas, cette exclamation de Henri Guaino ne fait que caresser dans le sens du poil, ce que le "populaire" croit être son "bon sens" dont il est si fiérot, dans la veine du "moi on ne me la fait pas, je sais très bien que les riches me cocufient en permanence, moi je ne suis pas naïf, moi..."

-

Au café demain matin, si je raconte cet "aveu", loin de me trouver en bonne compagnie de concitoyens outrés, au contraire c'est moi qui serai ostracisé "naïf" et "gauchiste" et autres qualificatifs de la part de mon bon peuple de ceux qui se croient "plus malins"...

-

04/06/2013, 20:28 | Par Philippe Marlowe

Je pense que ce n’est pas une erreur d’Henri Guaino que d’avoir laissé échapper cet « aveu » mais qu’il s’agit d’un acte délibéré pour entreprendre une « moralisation » du capitalisme, en France et ailleurs, et/ou pour mesurer le degré d’hébétude de ceux auxquels la domination fait croire qu’ils sont des citoyens alors qu’ils ne sont que des spectateurs : « Sur le champ, la petite phrase d’Henri Guaino a donc déchaîné les passions sur les réseaux sociaux » dit Laurent Mauduit.

Et alors ?

04/06/2013, 21:01 | Par akama

""""Lors de l’émission, j’ai donc interpellé Henri Guaino, qui n’a jamais porté Claude Guéant dans son cœur, mais qui s’est envers et contre tout appliqué à le défendre.""""

 

Combien de fois avons-nous entendu qu'il y avait de la friture entre GUAINO et GUEANT à l'Elysée ! Il se disait (les journaleux) même que GUEANT outrepassait ses droits, empietant sur le pré-carré de GUAINO d'où des accrochages verbaux entre les deux !

Et hier soir, de voir GUAINO se dépétrer dans le mensonge faisait pitié ou honte à voir.

 

Bref, Laurent MAUDUIT vous avez fait fort, vous avez été excellent aux côtés d'une non moins excellente C.LEPAGE et K. BERGER. Le pauvr' GUAINO a été écrasé comme un moustique ! Rigolant

04/06/2013, 21:35 | Par blueael

rhoooo; "il est con ce con" ! Dire que ce genre de cuistre non seulement nous a gouverné mais même prétend encore le faire.

04/06/2013, 22:13 | Par frenchpaddy

Monsieur Guaino nous confirme que nous sommes toujours sous Louis XVI : les impôts, c'est fait pour le Tiers-État !

04/06/2013, 22:36 | Par papyscha en réponse au commentaire de frenchpaddy le 04/06/2013 à 22:13

FRENCHPADDY : nous sommes toujours sous Louis XVI, merci de cette naïveté.

En effet, et Mauduit le sait bien, ton percepteur a tous pouvoirs pour te remettre l’impôt, complètement ou partiellement, si tu en fais la demande et qu’il l’estime justifiée, et ceci sans aucunes obligations de justification ni communications aux services hiérarchiques pour ce fonctionnaire. Les impôts directs en France se négocient comme avant Louis XVI.

04/06/2013, 22:28 | Par espoir

J'ai vu Guaino qui nous a croisé les mots dans une confusion mentale et physique qui vous réjouirent l'oeil et l'oreille M Mauduit. Je ne sais pas si de fidèles UMPtistes ont regardé cette émission, mais voir en direct un tel vieux fusil désarmé ,délégué par son clan pour s'y faire coller au mur dans des spasmes incohérents et incohersibles, n'a pas du les rassurer quant à la qualité de la troupe, pas vraiment fraîche et peu armée pour le combat républicain souhaité. Pour faire peur à l'ennemi , ils n'ont plus que des épouvantails à envoyer au champ d'horreur. Bon en même temps, il faut bien en sacrifier quelques'uns , ceux qui ne servent plus: HG ,CG, FF, JFK, après ils en feront des héros de l'inutile et la jeunesse genre NKM éthique et toc et tout, se fera mousser les urnes électroniques en les faisant voter plusieurs fois depuis leurs urnes funéraires!  Rien ne se perd , tout se transforme pour que rien ne change.

04/06/2013, 22:31 | Par EuterpeEtStrymon

LCP - Commission d’enquête sur l’action du Gouvernement et des services de l’Etat dans l’affaire Cahuzac. Audition DGFIP / Bruno Bezard

http://www.dailymotion.com/video/x10a86v_travaux-en-commission-commission-d-enquete-sur-l-action-du-gouvernement-et-des-services-de-l-etat-da_news?ralg=ext.meta2-only#from=playrelon-7

04/06/2013, 23:08 | Par papyscha

Je ne ferais l’exégèse de ce fumier de Guaino, mais qu’il rappelle que l’impôt est négociable en France, si cela est une maladresse, c’est une disposition du code des impôts connue de tous les gens bien informés, comme se prétendent l’être les personnes auxquelles il s’adressait.

04/06/2013, 23:15 | Par Rabourgris

Ecoutez cela et vous comprendrez pourquoi Henri est très très perturbé ces derniers jours:

http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=619602

Cherchez la femme.

05/06/2013, 00:14 | Par sophie33 en réponse au commentaire de Rabourgris le 04/06/2013 à 23:15

Excellente SOFIA ARAM, à réécouter;

on a besoin de rire, aussi ,

surtout des actes manqués

de ceux qui prétendent nous gouverner !

 

Quant à Laurent Mauduit,

Bravo d'avoir poussé le Courtisan

dans ses retranchements !!

 

05/06/2013, 00:02 | Par papyscha

Mauduit : « Toutes les fortunes de France négocient leurs impôts, vous le savez parfaitement » : voilà la stupéfiante réponse que m’a apportée Henri Guaino.

Le stupéfiant dans cette affirmation de Mauduit est sa mauvaise foi, car il ne peut ignorer ce que dit Guaino, c’est le code, de la République, à moins qu’il ne fût expert économique que dans une pochette surprise, comme, souvent il nous y invite à le penser, ici un nouvelle fois.

Il nous invite aussi à ses preuves sans sources concernant Guéant, dont il aurait, divin journaliste aux droits exorbitants, scellé à tous jamais cette vérité sans preuve, cette nouvelle bande son aux accents de preuves certaines puisque mediapartiennes mais venant de nule part puisque ....

Mediapart, c’est : des preuves, nous en avons mais pour les avoir, je vous souhaite bien du plaisir car jamais, jamais, jamais, jamais, jamais …

05/06/2013, 00:26 | Par sophie33 en réponse au commentaire de papyscha le 05/06/2013 à 00:02

Mais non, 

Mauvaise foi ?

-  contre mauvaise foi !

L.Mauduit emploie la ruse

pour pousser le Courtisan 

à se mouiller, à se planter :

finalement acculé à s'aligner

sur une  droite décomplexée !

C'est malin !

05/06/2013, 14:33 | Par cerise en réponse au commentaire de papyscha le 05/06/2013 à 00:02

Je me servirai donc du Code de la République pour négocier mes impôts, je vais voir si ça va marcher! Guaino a pris soin de préciser qu'il s'agissait des fortunes. Si c'est un code de la République c'est tout le monde ou personne, ou alors ce n'est plus la République.

Donnez moi donc les coordonnées de ce Code de la République

05/06/2013, 23:43 | Par papyscha en réponse au commentaire de cerise le 05/06/2013 à 14:33

Regarde sur ta feuille d’impôt, tu y trouveras le nom et l’adresse de ton percepteur. C’est un homme très ouvert, prêt à t’entendre et disposant de tous pouvoirs pour te remettre tous impôts s’il juge qu’il est de l’intérêt de la République de le faire. A toi de le convaincre !

05/06/2013, 00:15 | Par winimalcav

Guaino a dit : "On negotie avec les familles"

Genre mafiat et compagnie??? Innocent

05/06/2013, 12:16 | Par sophie33 en réponse au commentaire de winimalcav le 05/06/2013 à 00:15

   

Maffia, ou mafia , plutôt...

 (de l'Italien « Mafia, o associazione malandrinesca » (en  Français la Mafia, ou association de malandrins)...

Mais finalement votre faute d'orthographe a l'avantage de faire rimer complètement mafiat avec... loufiat !

(au sens figuré et péjoratif) larbin .Ex. le comportement minable dans les hôtels de luxe, exigeant d’être servi comme un seigneur sans bourse délier, la dénonciation des loufiats ... 

— (www.marianne2.fr« Georges-Marc Benamou, dernier sarkozyste en vue » [archive], 14 décembre 2007)  < Wikipédia

> Une bande organisée a besoin d'une bonne répartition des rôles !


06/06/2013, 08:21 | Par winimalcav en réponse au commentaire de sophie33 le 05/06/2013 à 12:16

C’était tout a fait maitrisé (inconsciemment)  Clin d'œil

05/06/2013, 00:24 | Par FOXTERRIER

MAGIQUE  ce fut magique  de voir autant de courtoise  , de subtilité de  convivialité  et d intelligence  de  deux femmes   courtoises  et un homme  qui leur rendiat bien  mettre en charpie  un "journaleux " verbeux  et  geulard  !  Spadassin de service  d un homme politiaue    isolé  cerné  pat-r  l intelligence et les évidences  !!! 

NON non  je ne flagorne  pas  .....La preuve Guaino en a perdu son sang dfroid et le Nord  !!!  se vautrant  dans  la complaisance et la fausse d auisance  des magouilles Elyséennes   !  

Succulent  monsieur Mauduit   merci Mme Berger  Mme Lepage  .....! 

C'est l 'affollement  monstrueux  dans le camp de la Bande des mobylettes   arracheur de sac de mémés  !  sur les  parking de supermarchers   !!

05/06/2013, 06:21 | Par Axel J

-

Les abonnés "Papyscha" et "Jacques Bolo" illustrent parfaitement ce que je disais sur ceux qui sont "plus malins" et à qui on "ne la fait pas". Ils nous traitent de naïfs, voire d'hypocrites, mais ce sont eux qui font le lit des voleurs et des mafieux.

-

05/06/2013, 08:18 | Par baleinebleue

Tout contribuable a le droit de demander des remises d'impôts dans une situation particulière.

L'article  L247 du  livre des procédures fiscales (sur http://www.legifrance.gouv.fr)   permet  de demander des remises totales ou partielles d'impôts directs régulièrement établis lorsqu'on est dans l'impossibilité de payer par suite de gêne ou d'indigence. 

On doit  adresser une lettre à son centre des impôts avec des éléments de preuve de ses difficultés (chômage, handicap entraînant des travaux d'aménagement dans la maison...), créées par un évènement "à l'insu de son plein gré" qui vient de manière soudaine déséquilibrer son budget.

 Il est bon de faire connaître cette démarche à ceux qui perdent brutalement leur emploi alors qu'ils ont des impôts à payer sur leurs revenus de l'année précédente.

 

05/06/2013, 09:18 | Par Axel J en réponse au commentaire de baleinebleue le 05/06/2013 à 08:18

-

Vous savez très bien que nous les pauvres bougres, on ne profite jamais de ces trucs car on est formatés dans l'intimidation permanente et dans la désinformation savamment distillée toute notre vie, car toute notre vie est une vie formatée pour être soumis aux petits guichetiers obtus qui ne nous font pas de cadeau, même pas par sadisme, juste parce qu'eux-mêmes sont choisis pour leurs limites et pour leur irresponsabilité.

Vous savez très bien que les riches, eux, ont affaire à un tout autre personnel, loin du guichet et loin de la file d'attente avec ticket numéroté.

-

05/06/2013, 11:02 | Par WataYaga en réponse au commentaire de baleinebleue le 05/06/2013 à 08:18

"L'article  L247 du  livre des procédures fiscales (sur http://www.legifrance.gouv.fr)   permet  de demander des remises totales ou partielles d'impôts directs régulièrement établis lorsqu'on est dans l'impossibilité de payer par suite de gêne ou d'indigence"

Oui, et....?  Si vous n'habitez pas dans les beaux quartiers vous pouvez toujours tenter votre chance je ne vous certifie pas que vous ne recevrez pas un courrier stipulant qu'"après étude de votre dossier votre demande a été classée sans suite" !

Et si vous demandez un rendez-vous pour en discuter, d'une part il faut connaître la fonction exacte de la personne à rencontrer (on ne vous le dira pas sur place, voire même on se montrera surpris que vous la connaissiez) et d'autre part affronter une personne hautaine, vous toisant comme si vous étiez une espèce non répertoriée mais particulièrement toxique de vermine, ne vous proposant pas de vous assoir et s'adressant à vous sur le ton du maître à la valetaille sensée trembler d'effroi. Si vous avez malgré tout l'outrecuidance d'exposer votre cas, vos difficultés vous vous exposez à affronter à nouveau une fin de non recevoir et une invitation sèche à dégager votre puanteur du bureau parce que le monsieur a des rendez-vous autrement plus sérieux que vous !

Bon, ça donne vraiment envie d'aller discuter de L'article  L247 du  livre des procédures fiscales entre personnes libres, égales et fraternelles !

05/06/2013, 23:56 | Par papyscha en réponse au commentaire de WataYaga le 05/06/2013 à 11:02

WataYaga, le monde fiscal évolue et nos interlocuteurs gagnent en relationnel ce qu’ils perdent en compétence. Vous serez mieux accueilli mais n’entendrez que sornettes.

05/06/2013, 20:12 | Par cerise en réponse au commentaire de baleinebleue le 05/06/2013 à 08:18

En pratique c'est en général l'avis à tiers détenteur qui intervient et si vous ne voulez pas vous ruiner en taxes diverses vous avez intérêt à payer.

05/06/2013, 08:56 | Par JACKO

Pour nous, citoyens de base, j'en ai même l'expérience, malgré ma bonne foi, il n'y a même pas de remise d'impôts pour des retards minimes de paiements, la réponse faite étant que j'avais la possibilité de PAYER, "point à la ligne".

J'ai payé pour qui?

Pour l'état et la collectivité, alors j'accepte la règle. Si c'est pour des nantis ou des profiteurs politiques de la droite décomplexée, alors je m'INDIGNE.

 

 

05/06/2013, 12:42 | Par sophie33 en réponse au commentaire de JACKO le 05/06/2013 à 08:56


OUI !

Dans ces affaires ,

A force d'inégalités flagrantes,

Toutes ces aberrations et exceptions

touchent aux fondements de l' Etat :

Quelle légitimité conservent

° la levée de l'impôt, assis sur le plus grand nombre

- des Français moyens n'accédant à aucune optimisation fiscale ?

° mais aussi le monopolede la violence : police, justice

- de plus en plus privatisé ?

 

05/06/2013, 09:02 | Par STRAMOINE

Je pense qu'il était bon de profiter de cette ultime émission à laquelle a participé Henri Guaino.

En effet, M. Copé qui a ordonné aux candidats à la primaire pour la Mairie de Paris de se taire devant tous les médias -ce qu'ils ont fini par faire- va ordonner à Guaino de se la fermer jusqu'à nouvel ordre, voire définitivement, tant le monsieur perd les nerfs (ou la tête).

Je ne vois pas comment l'UMP pourrait se laisser glisser vers le suicide politique avec des aveux pareils de voyoucratie, et j'espère que l'amendement que les députés doivent déposer concernant la situation ambigue de Sarkozy -avocat/conseil et au Conseil constitutionnel- achèvera de remettre en place les arrogants de l'UMP.

 

 

05/06/2013, 09:20 | Par Axel J

-

Aux cyniques de prisunic,

aux petits malins à qui on ne la fait pas,

je dirai ceci:

-

Vous savez très bien que nous les pauvres bougres, on ne profite jamais de ces trucs car on est formatés dans l'intimidation permanente et dans la désinformation savamment distillée toute notre vie, car toute notre vie est une vie formatée pour être soumis aux petits guichetiers obtus qui ne nous font pas de cadeau, même pas par sadisme, juste parce qu'eux-mêmes sont choisis pour leurs limites et pour leur irresponsabilité.

Vous savez très bien que les riches, eux, ont affaire à un tout autre personnel, loin du guichet et loin de la file d'attente avec ticket numéroté.

-

06/06/2013, 00:13 | Par papyscha en réponse au commentaire de Axel J le 05/06/2013 à 09:20

Axel, nous ne sommes pas égaux à l’école, au boulot, devant la justice et les impôts, car le droit ne s’applique que pour ceux qui le connaissent et le détourne à leur profit.

L’illusion de nos révolutionnaires, Rousseau et Voltaire, était de croire qu’écrire le droit ferait le droit.

Quand aurons-nous le droit de bannir ce droit?

 

 

05/06/2013, 10:01 | Par guydufau

Guéant, Guénot, deux guégué atteints de crétinisme, maladie diffusée par le sarkosisme !

05/06/2013, 10:27 | Par L'Alchimique... en réponse au commentaire de guydufau le 05/06/2013 à 10:01

Le Sarkozysme n'existe pas en soi !, puisqu'il a toujours convoqué le syncrétisme, à tous propos !Clin d'œil

05/06/2013, 12:49 | Par sophie33 en réponse au commentaire de guydufau le 05/06/2013 à 10:01

Guaino...

Guano...ça enrichit le terrain.

Sarko...zysme...

ça rapporte plus au Scrabble.

- Orthographes exécrables

des noms dits propres.

05/06/2013, 10:03 | Par L'Alchimique...

Guaino ou le nègre qui aurait du rester dans l'ombre de son petit maître, quand on voit sa nature équivoque, qui nous renvoie directement à l'image d'une Mary Poppins en costume bourgeois, ayant pour seul objectif que de diluer la vérité des choses, au vu et au sus de tous, avec un médiocre parapluie fondu dans la somme d'arguties, dont il a le secret.

 

Le savoir capable de se comparer à Balzac pour servir la cause de son ego démesuré un jour, chausser les chaussons de Malraux un autre jour, et même je vous le donne en mille !, se voir drapé dans le costume d'un homme d’État, est la carte de visite de ce p'tit gars qui est très apprécié des médias dès lors qu'un débat de cons, peut être organisé, vite fait sur le gaz !

--

PS: Dans "Mots Croisés" hier-soir...Qui ne l'a pas vu faire son numéro de farfadet obligé de défendre l'indéfendable du quinquennat minable que vous savez ?, où tout leur semblait permis, n'a pas bien ri !Clin d'œil

05/06/2013, 12:51 | Par sophie33 en réponse au commentaire de L'Alchimique... le 05/06/2013 à 10:03

Et ZOLA, vous oubliez J'accuse... !

05/06/2013, 10:06 | Par Monkeyman

Bonjour,

Je n'ai pas le temps de lire tous les commentaires ...

Je présume que nombreux/euses seront les internautes qui ont réagi de même manière.

 

Les très riches négocient leurs impôts ! M. Mauduit joue les naïfs !

Le plus amusant n’est pas que la dite Gauche, les pseudo révolutionnaires, fassent semblant de découvrir la réalité, se contentent de jouer aux anciens instituteurs de la 3ième République expliquant aux enfants, à l’école primaire, qu’il y a des bons et des méchants, qu’il suffirait de prendre l’argent où il est placé pour que demain tout aille au mieux dans le meilleur des mondes !

Ce qui est remarquable, c’est qu’une personne de la vraie Droite soit obligée de ridiculiser des journalistes en leur plongeant le nez dans la soupe : « Toutes les fortunes de France négocient leurs impôts, vous le savez parfaitement » !

Ou bien M. Mauduit ne ment pas « voilà la stupéfiante réponse … » et alors prouve qu’il est totalement incompétent, enfant, ne comprenant rien au mode de fonctionnement d’une Société !

Ce qui impliquerait aussi que, dans les écoles de journalisme, l’enseignement soit nul !

IMPOSSIBLE !

À CHACUN(E) DE CONCLURE !

S’il était inutile de tirer sur les ambulances, ne serait-il pas aussi clair que le destin de l’espèce des homo sapiens devient chaque jour « toujours plus » prévisible ? !

Ce constat n’est qu’une confirmation du bilan de 2005 et de sa totale validation puisqu’il a été enterré à l’unanimité par les croyant(e)s et les rationalistes, les deux paraboles (« L’homme a été créé à l’image de Dieu » et « L’homme est un dieu en devenir » (Son simple symétrique !) étant considérées comme inattaquables ! Impossible d’accepter que notre génome diffère de celui du chimpanzé d’environ 1 % quand on est doté(e) d’un cerveau ayant des caractéristiques fractales (C. à d. à tendance répétitive en l’absence d’évolution mentale)

Pierre Payen (Dunkerque)

N. B. Voir sur Rue 89 l’article de la journaliste Sophie Caillat QUI TÉMOIGNE !

« Quand Henri Guaino met fin au mythe de l’égalité devant l’impôt » … « Ce que dit Guaino est vrai, tout le monde sait. Les droits de succession et l’impôt sur la fortune sont toujours négociés par les grandes familles. C’est simple, elles disent au fisc : “Ou vous m’exonérez, ou je quitte la France.” Etc.

 

05/06/2013, 10:41 | Par L'Alchimique... en réponse au commentaire de Monkeyman le 05/06/2013 à 10:06

Très mauvaise pioche !

Il valait mieux pour votre propre entendement, opter pour la lecture des autres commentaires, plutôt que vous lancer péniblement dans l'écriture du votre, qui en vérité, ne dépasse pas le stade de la scorie ordinaire qui fonde l'archétype,  des imprudents de votre espèce !Clin d'œil

05/06/2013, 14:38 | Par cerise en réponse au commentaire de L'Alchimique... le 05/06/2013 à 10:41

Je suis peut-être naïve mais je pensais que même pour les riches il y avait un barême à respecter apparemment même pas, il suffit d'un petit chantage et hop on efface !

05/06/2013, 11:21 | Par WataYaga en réponse au commentaire de Monkeyman le 05/06/2013 à 10:06

Le problème n'est pas que nous ne sachions pas, le problème c'est de cracher la valda que suçaient en douce sirupeusement ceux pour qui sont faites les lois, alors que d'autres ruminaient amèrement leur impuissance à les faire valoir tout en sachant fort bien que ce n'est pas le cas pour tout le monde....

Si vous appartenez à cette seconde catégorie de seconde classe et que vous dites que vous n'êtes pas dupes et qu'on ne vous la fait pas, on vous répondra que vous avez mauvais esprits et réclamera des preuves tout en vous accusant de théorie du complot contre les pauvres riches....

Alors que ce monsieur fasse son coming out et dise : « Toutes les fortunes de France négocient leurs impôts, vous le savez parfaitement » c'est du nanan !

Que vous ne soyez pas capable de vous en rendre compte par vous-mêmes est une insulte à la partie "monkey" de votre pseudonyme....

singe1.jpg

05/06/2013, 19:02 | Par Monkeyman en réponse au commentaire de WataYaga le 05/06/2013 à 11:21

Non, je ne suis pas très en colère ! Au contraire !

Comment pourrait-il en être autrement ? !

Chaque jour, un nouvel événement ou affaire n’indique-t-il/elle pas qu’on se dirige « toujours plus » (t. p.) vite et assurément vers l’ère nouvelle ? !

Permettez-moi de sourire t. p. en soulignant quelques petits trucs qui animent le spectacle ou le théâtre !

*Par ex. dernièrement, CETTE INFORMATION, finalement évidente, repérable à tout instant, n’a créé aucun BUZZ ! ! !

“Plus on est riche, moins on a de morale, c'est prouvé” (Le Monde 29/02/12 et peut-être quelques autres médias. J’ai dû la présenter dans un billet dans le Club Mediapart)

ON LE SAVAIT MAIS LE VERDICT EST MAINTENANT SCIENTIFIQUE ! ! !

Dans un climat politique où il est tant question d'opposition entre les " élites " et le " peuple ", voici une étude qui devrait faire couler beaucoup d'encre. Et pour cause : des chercheurs américains et canadiens documentent, dans l'édition du lundi 27 février de la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), l'existence d'une relation inverse entre élévation dans la hiérarchie sociale et éthique du comportement individuel. C'est-à-dire, exprimé de manière un peu plus directe, que plus vous êtes riche, plus vous êtes susceptible de vous comporter de manière moralement lamentable.

L'équipe américano-canadienne menée par Paul Piff (université de Californie à Berkeley) a quelques arguments. Les chercheurs ont mené pas moins de sept protocoles expérimentaux différents, qui concluent tous dans le même sens.  (V. Internet)

** Personne n’a voulu expliquer que la Mère Boutin peut tout se permettre, se conduire t. p. comme une cheffe de mafia (V. sa présentation à la TV comme « bombe atomique ») parce que, comme elle est prête à tout, donc  à balancer des affaires d’Etat hautement condamnables qui, effectivement, anéantiraient l’UMP …

 Elle a donc extorqué environ 700 000 euros cet été parce que l’élection avait été un échec ! Combien aurait-elle exigé en cas de victoire ? !

*** Avant l’élection de 2012, pourquoi la Presse ne s’est-elle pas empressée de souligner que le Zorro de Neuilly, aux abois,  avait sorti plus que le grand jeu en théâtralisant plus qu’exagérément la capture du terroriste de Toulouse

 (La Police connaissait l’endroit où il s’était réfugié, avait eu le temps de s’apercevoir qu’il disposait d’un passage caché lui permettant de sortir incognito aller téléphoner, donc d’élargir tranquillement le pourtour de surveillance)

Elle aurait pu ne pas attendre les réactions de ses adversaires, d’autant plus qu’aucun ne plaça en exergue ce spectacle-farce et attrape ou guignols (Ce qui prouvait déjà leur imagination !) ; voire les pousser en embrayant sans attendre !

La cerise sur le gâteau date des semaines précédant le face-à-face avec Me Royal en 2007 !

Quel(le) journaliste, (Voire vous-même) apprenant la déclaration de M. Sarkozy devant M. Michel Onfray : « Je n'ai jamais rien entendu d'aussi absurde que la phrase de Socrate : Connais-toi toi-même » (V. Internet !) a réagi ? !

Aucun buzz ! Le silence total !

Et Me. Royal ne l’interpella pas, ne lui demanda pas : « Affirmez-vous que le meilleur moyen d’utiliser un appareil hyper sophistiqué est d’improviser et de ne pas disposer du mode d’emploi ? »

Dommage : il aurait été obligé d’expliquer que c’était DIEU qui guidait les humains, qu’il suffisait donc de suivre son instinct et ses intuitions !

Les Français(es) n’auraient absolument pas accepté son « histoire de bon Dieu » ou « de Père Noël » ! Et donc ne l’auraient pas élu !

(Et pendant des semaines je craignis ce contrecoup ...me voyant déjà m’engloutir définitivement dans les sables mouvants de notre Fée Papillon chantant Alléluia au Zénith …)

Plus scientifiquement, l’observation la plus positive date de l’année passée. On avait découvert il y a 2 ou 3 ans que la matière blanche entourant la matière grise du cerveau (formant ~80 % de la substance …par rapport aux 20 % de matière grise …) semblant inutile jouait un rôle de « régulateur » indispensable. En 2012, une observation du même type révéla que les ~90 % d’ADN non codant étaient tout aussi nécessaires !

D’un autre point de vue, n’est-on pas tenté de relever qu’à première vue, dans la Nature, le mode de bon fonctionnement suppose un pourcentage important de matériel dit secondaire mais plus qu’annexe, fondamental puisque assurant la maintenance en état de l’ensemble de la machine ou sa pérennité ? !

OR ! Comment fonctionne notre Société ? !

Avant ne s’appelait-elle pas « Société de consommation » ? !

Ne la dénomme-t-on pas t. p. rapidement par son addiction : T. p. ( ? !) (« Toujours plus ») ? ! En dehors de toute prudence ! « À flux tendu » !

Pourquoi les journalistes et autres personnes n’évoquent-elles pas ces problèmes vitaux ? !

Ne confirment-ils/elles pas le refoulement du bilan de 2005 ? !

Si, personnellement, j’ai plusieurs fois signalé ces « trucs », pourquoi ne serais-je pas t. p. ravi de cette évolution prochaine, de la gestation actuelle de la prochaine ère, dès notre quasi disparition ? !

Je ne la verrai pas. Les enfants naissant actuellement vivront la fin de notre civilisation. Les survivant(e)s auront tout le loisir d’initier des nouvelles règles, de privilégier l’activité du néocortex au détriment de la dite logique émotionnelle !  

Plus banalement, pourquoi les journalistes ne s’étendent-ils/elles jamais sur les rôles des 3 réseaux principaux du cerveau (Le primitif ou reptilien ; l’émotionnel qui a été à la base de l’épanouissement de la « Société de consommation » et qui se perpétue t. p., qui lorsqu’il n’est pas maîtrisé aboutit à des sorties de route du type DSK, Bertrand Cantat, aux ~75 000 viols déclarés annuellement en France au milieu de ~190 000 tentatives, au décès d’une femme tous les 3 jours suite à des violences conjugales) ? !

Pourquoi ces renseignements ne sont-ils pas dispensés dés l’école primaire ? ! Et ailleurs, notamment dans la Presse ? !  Parce que, comme disait Sarkozy, Socrate est stupide ? ! Parce que les journalistes sont de cet avis ? ! Mais alors, pourquoi ne le remettent-ils pas en cause ? !

C. Q. F. D. (Oui / Non ? !)

Je ne fais que m’amuser et j’ai pleinement conscience d’être une sorte de bonobo « boosté » !

Sinon, je ne me serais-je pas suicidé depuis longtemps ? ! Mais « Peu importe » …

CELA DIT, MEDIAPART ME SEMBLE UN DES MEDIAS LES PLUS INTERESSANTS

 

 

 

05/06/2013, 10:07 | Par Jean-Paul Baquiast

De ce débat, mal conduit et embrouillé à plaisir par les représentants de la droite, Laurent Mauduit est le seul qui soit resté clair et cohérent. Bravo.

05/06/2013, 10:08 | Par LEILA BENHIMA

" La vérité sort de la bouche des enfants " Ils sont pervers dans tous les sens comme les mômes sauf que pour les mômes c'est un passage obligé.

Ils ont mal négocié leur adolescence.

05/06/2013, 10:28 | Par L'Alchimique...

 

En toute rigueur, je dois reconnaître que je n'ai pas boudé mon plaisir à voir la méthode utilisée par le bon Laurent Mauduit, attentif à toujours rester avec un calme olympien, dans le factuel, tandis que l'autre farfadet tentait d'emporter le débat, dans la Neuneu Sphère !smiley-wink.gif

05/06/2013, 10:24 | Par LA PARIGOTTE

Attention !

Il me semble que la restauration du fabuleux château de Chantilly que l'Etat n'arrivait pas à assumer doit être le résultat d'une de ces négociations (avec l'Aga Khan)... Idem pour le château de Versailles, il y a une vingtaine d'années.

Je me demande si les grandes fortunes qui font des dations (dons d'oeuvres d'art à la place d'impôts de succession) aux musées nationaux ne sont pas à rattacher également à ces "négociations".

Je ne crois pas me tromper de beaucoup si je pense que 80% des oeuvres présentées dans les musées sont des DONS... de grandes fortunes et d'artistes.

05/06/2013, 14:39 | Par cerise en réponse au commentaire de LA PARIGOTTE le 05/06/2013 à 10:24

Ah que c'est beau, les dons !

05/06/2013, 12:03 | Par Isabelle Le lay

faut pas s'étonner, un jour ça va exploser! on est tout à fait dans la même situation que la révolution de 1789.  Un peuple qui n'en peut plus de ramer, et une "élite" qui se complet dans son château et leurs privilèges et qui trouve ça normal...

05/06/2013, 12:32 | Par Hocky en réponse au commentaire de Isabelle Le lay le 05/06/2013 à 12:03

Et la révolution de 1789 a débuté sur quoi ?

Le remplacement d'une noblesse de robe par une noblesse de la finance !

Il faut voir les révolutions non pas comme un changement de système, mais un changement d'oligarchie.

En 1789, la noblesse remplacée par la finance, en 1917 en Russie, la noblesse remplacée par la nomenklatura communiste, la guerre d'indépendance Algérienne a vu la bourgeoisie Française remplacée par la caste militaro-affairiste et ainsi de suite.

La révolution permet que ce ne soient pas toujours les mêmes qui s'empiffrent, mais jamais que tout le monde en profite équitablement.

Ce vers quoi tendent les sociétés c'est que chaque individu ait le sentiment qu'il n'est pas au plus bas de la société, l'individu s'accommode d'avoir des supérieurs, s'il a des inférieurs; Une société est d'autant plus stable que les strates sont extrêmement nombreuses permettent à l’immense majorité des individus de se situer sur un barreau de l’échelle sociale sauf le dernier.

Par contre si le nombre de strate s’effondre aboutissant à ce qu’une société soit composée d’une minorité qui accapare tout et une immense majorité en bas qui n’a rien, alors la situation est explosive.

Quand vous êtes sur un barreau de l’échelle votre objectif premier c’est de vous y maintenir et donc vos concurrents sont ceux immédiatement en dessous et au dessus, vous ne vous occupez pas de ceux d’en haut qui sont tranquilles, par contre lorsque la multitude se retrouve tout au bas de l’échelle avec très peu d’intermédiaire entre elle et ceux d’en haut, l’ennemi, c’est la caste d’en haut qui devient l’unique cible visible ; C’est très dangereux.

Les libéraux qui font exploser les inégalités, appauvrissent la classe moyenne à leur profit, réduisant les strates sociales en tendant vers une société composée d’une infime minorité très riche et d’une masse pauvre feraient bien d’y réfléchir.

 

05/06/2013, 12:16 | Par Hocky

Moi je trouve cet "incident" parfait, la reconnaissance officielle par un intime des rouages de l'Etat, d'un fait que tout le monde savait à moins d'être un grand naïf, à savoir que les grandes fortunes ne sont pas traitées fiscalement comme le citoyen lambda.

Et ne faisons pas semblant de croire que c'est apparu sous Sarko, que cela n'existait pas avant notamment sous la gauche ( n'est-ce pas Monsieur DSK ? ).

En fait nous n'apprenons rien de nouveau, nous sommes en oligarchie....depuis toujours, sauf peut-être pendant les quelques années qui ont suivi la libération, et nous y resterons probablement pour très très longtemps car qui dit pouvoir, dit nomenklatura et qui dit nomenklatura dit passe droit.

05/06/2013, 12:27 | Par ZOULOUHOTEL en réponse au commentaire de Hocky le 05/06/2013 à 12:16

Oui, mais avant il n'y avait pas internet!

05/06/2013, 14:26 | Par Arnaud ROMAIN

Allez, une anecdote... un mien ami, très cher, comédien de son état et au demeurant fort prisé à cette époque, a eu l'occasion, il y a plusieurs années, de tisser une relation d'amitié sincère avec un homme politique de gauche de premier plan... celui-ci est devenu Premier ministre dans les années qui suivirent.

A cette époque donc, mon ami est invité à un "barbecue" familial et dominical dans le jardin de la maison du Grand Homme en Région Parisienne. Surprise : à midi, celui-ci est absent et va manquer l'apéro. Son épouse explique qu'il a dû fixer, dans une certaine discretion, un rendez-vous très important à Bercy, avec le ministre des finances...

Vers 14 heures, il arrive enfin chez lui alors que le repas bat déjà son plein. Son humeur semble ravageuse et son regard est sombre. Au digestif, mon ami s'en inquiète et lui demande ce qui le tracasse à ce point. Le Grand homme réplique tout d'abord qu'il est des choses dont il ne peut pas parler... c'est ainsi... c'est la fonction qui le veut.

Puis, un ou deux cognacs aidant (et surement aussi une rage varitable qui ne demandait qu'à s'épancher), il confia ceci à mon ami : à son instigation, une réunion venait donc d'avoir lieu à Bercy ce dimanche matin là, en présence du ministre des finances, avec le président d'un très grand groupe français, pour apurer une dette collossale de cotisations sociales dudit groupe. Depuis plus d'un an, celui-ci (groupe de luxe bien connu employant près de 80 000 personnes !) ne payait presque plus ses charges sociales... le chiffre était devenu proprement prohibitif. Il fallait trouver un arrangement, un échéancier... il fallait en sortir. D'autant plus que la société, florissante, ne semblait pas connaître de problème particulier. Pour la faire courte, le président de la société en question s'est contenté de l'argument suivant : certes, le groupe va bien, mais si vous exigez que nous payions cette colossale ardoise, l'impact financier m'oblige à restrusturer et à virer 2000 à 3000 personnes. Choisissez. Soit on efface la dette, soit vous avez 3000 chomeurs de plus dans les six mois. 

Tout ça avec le sourire...

Le cher homme a sans doute compris ce jour là qu'il est de ces bras de fer, même lorsqu'on est premier ministre, qu'on ne peut pas gagner face au monde des affaires, face aux vrais puissants, face aux détenteurs massifs de capitaux. Ils choisissent quel impôt ils consentent à payer, ils choisissent le montant des charges sociales que consentiront à payer leurs sociétés, etc... c'est un rapport de force, et depuis cette époque, il n'a pas dû évoluer dans le sens du bien commun.

A priori, le gouvernement a cédé sur la majeur partie de la dette, et des cotisations, il ne fut payé qu'une très faible part.

Ca vous fout pas un dimanche en l'air, ça ?

Je ne souhaite ni situer cette histoire (parfaitement authentique) dans le temps, ni donner les noms des protagonistes : le propos n'est pas là je pense. 

 

 

05/06/2013, 14:50 | Par cerise

Oui c'est une illustration de la faiblesse du politique face au monde des affaires de plus en plus envahissant et qui dicte sa loi. Cependant je pense que votre ami a trop facilement cédé au chantage au chômage car les mirobolants profits son "groupe"les tire du travail de ses salariés. Alors la menace de la restructuration c'est en partie du flan ou alors il aura recours à de nouvelles tricheries qui devraient ne pas être possible.  

Le problème là est bien posé.  j'y vois 2 réponses possibles

I) le droit de regard des salariés et de leurs représentants sur les comptes des  entreprises

II) des lois simples et claires interdisant filialisations et sous-traitances en chaîne pour qu'on sache qui fait quoi et est responsable de quoi.

Actuellement si quelques médias et quelques juges ne faisaient pas leur boulot, ce serait quoi , des ministres qui trichent en toute impunité (Cahuzac), des chefs d'entreprises qui se font verser des sommes inouies (Tapie-Lagarde) et tout à l'avenant.

Ce n'est plus un Etat de droit c'est la République des copains et des coquins!

06/06/2013, 00:32 | Par papyscha en réponse au commentaire de cerise le 05/06/2013 à 14:50

CERISE, les Cahuzac, Tapie, Lagarde, c’est de la roupie de sansonnet à côté de l’histoire d’ Arnaud ROMAIN, qui, par pudeur tait le montant, mille fois plus, au bas mot et de quoi parle-t-on en ces augustes colonnes ? du sansonnet…

05/06/2013, 14:50 | Par j2s

Mais à qui profite vraiement ces passent droit ? Ne s'agit il pas tout simplement de CORRUPTION active ? Le corrupteur et le corrompu . 

05/06/2013, 14:51 | Par pilie64

c est vrai que l industrie du luxe se porte bien. ça m etonnait aussi!!!! sans charge sociale collectée

1 ça veut dire que NOUS avons cotisés pour eux

2 qu il y a concurence deloyale entre les entreprises du luxe

3qu il y a eu un premier ministre qui s interressait au sort des ouvriers

05/06/2013, 15:40 | Par register

Ainsi les riches négocient leurs impôts et autorégulent leurs salaires !

On s'en doutait mais en avoir ainsi l'aveu à droite et à gauche ça fait mal !

A quand la fin de l'ancien régime et l'avènement de la République ?

21/11/2013, 08:25 | Par InternetDev

Toutes les Fortunes de France (et de Suisse et d'aileurs avec la cellule Woerth Cahuzac Cazeneuve etc... à suivre) négocient leurs impots (à conditions de contribution aux micro-partis , peut-être ??).

Guaino dit cela sous une forme tellement évidente que si personne ne l'avait repris, cela serait passé comme une lettre à la poste ou une carrote à l'huille. Langue tirée

Sur d'autres émissions, avec d'autres intervenants comme Thréard, Roger-Petit, Polony, Zemour, Mascé-Scaron etc..., et même Calvi, crétains omniprésents de l'infox auraient dit ou laissé dire cela sans broncher, comme si c'était normal, avec un "tout le monde sait ceci cela" que le con de téléspectateur lobotomisé lambda gobe tel quel pour adhéré. Comme pour éviter d'avoir l'air du dernier con qui ne le savait pas..

Rien à voir, avec l'affire Tapie, mais une fois, j'ai entendu Valls dire :"Tout le monde sait que DSK s'est fait pièger", sans que personne ne cuisine Valls sur ce que Bauer aurait pu lui dire, si tant est que ce n'est pas Valls aussi qui avait piègé D.S.K; avec son pote Sarko et Hollande...
Rout juste une petiite intevention de Pulvard qui contribua bizarrement à éteindre le OOPS publique de Valls.

 

Newsletter