Ven.
24
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

L'infiltration policière des manifestations est un fait, mais comment l'interpréter?

L'infiltration de nombreux policiers dans les manifestations actuelles, en civil et parfois déguisés en syndicalistes, est un fait. Il suffit d'un exemple indiscutable pour le prouver.

RFI n'a pas 47 minutes par semaine à consacrer aux banlieues

Microscopie est une émission de RFI créée et animée depuis huit ans par le journaliste Edouard Zambeaux. Son crédo: «Microscopie est un magazine de société mêlant reportages et éclairages, qui veut partir du détail pour arriver à voir les conséquences humaines de situations ou de débats qui ne sont bien souvent évoqués que dans leur globalité.

Et si la vidéosurveillance servait d’abord à faire de la politique ?

Les études scientifiques s'accumulent, prouvant à la fois le peu d'efficacité et le coût exorbitant de la vidéosurveillance. Et pourtant les communes continuent à s'équiper de plus en plus. Comportement irrationnel des élus ?

La fortune du mot « ghetto » : ethnicisation et sentiment d’impuissance

La loi du ghetto. Enquête sur les banlieues françaises a été publié en mars 2010 aux éditions Calmann-Lévy. Son auteur, Luc Bronner, est journaliste au Monde. Il a commencé à travailler pleinement sur les banlieues parisiennes au moment des émeutes de novembre 2005.

La vidéosurveillance coûte très cher et ne sert pas à grand-chose. Confirmation avec la ville de Lyon

Après le cas de Saint-Etienne auquel nous avions consacré une précédente chronique, la Chambre régionale des comptes de Rhône-Alpes s'est penchée sur la politique de sécurité de la ville de Lyon. Troisième ville de France, Lyon compte plus de 472 000 habitants (recensement 2007). Son cas est donc très important.

Vidéosurveillance : un coût très important pour des résultats très faibles

Les évaluations scientifiques réalisées dans d'autres pays montrent que l'impact durable, tant préventif que répressif, de la vidéosurveillance dans l'espace public est très faible [1]. Mais ne devient-il pas véritablement dérisoire voire même contre-productif lorsque l'on s'interroge sur son coût pour une collectivité locale ?

Cachez cette misère que je ne saurais voir

Le 7 avril, le Président de la République a nommé Christian Lambert Préfet de la Seine-Saint-Denis. Ce haut fonctionnaire de police, ancien patron du RAID et des CRS, remplace Nacer Meddah, le premier préfet issu de la "diversité" (est-ce un symbole ?). Pour les commentateurs, le message est clair.

« La plupart » des trafiquants de drogues sont-ils « noirs et arabes » ?

Le racisme ordinaire a retrouvé une grande liberté d'expression depuis que le Président de la République et le ministre de l'immigration ont lancé le prétendu « grand débat sur l'identité nationale ». L'affaire qui agite ces derniers jours le microcosme parisien en est une illustration parmi des milliers d'autres. Les propos du chroniqueur Eric Zemmour étonnent peu, on peut aujourd'hui dire et entendre à peu près tout et n'importe quoi à la télévision.

Un nouveau miracle pour les «chiffres de la délinquance»

Alors que tous les indicateurs étaient au rouge depuis le début de l'année 2009 et que le bilan annuel s'annonçait particulièrement mauvais, l'arrivée de M. Hortefeux a permis un retournement de tendance spectaculaire des statistiques de police et de gendarmerie après l'été. Par quel miracle? par Laurent Mucchielli, sociologue (CNRS-Cesdip)

Les «violences gratuites» disparaissent du tableau

Ainsi que les sociologues s'efforcent de l'expliquer depuis de nombreuses années, la « violence gratuite » est une expression absurde dans la mesure où nous n'avons jamais vu personne agresser quelqu'un d'autre sans aucun mobile, si léger voire dérisoire soit-il.

Newsletter