Sam.
20
Déc

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Des livres dans un fourgon blindé au salon des éditeurs indépendants

Happening au salon de l'autre LIVRE de Paris le week-end prochain. 

Le 9e salon des éditeurs indépendants qui s'ouvrira le 18 novembre à l'espace des Blancs manteaux sera le théâtre de drôles de performances. 

Un fourgon blindé qui livre des milliers d'ouvrages sous la protection de vigiles, des hôtesses d'accueil déguisées en guichetier, 150 éditeurs indépendants en conseiller bancaire délivrant autant de catalogues que de livrets A... le livre n'est plus un bien de première nécessité mais un trésor autant recherché que les liquidités sur les marchés.

 

L’annonce par le gouvernement de la hausse de la TVA à taux réduit de 5,5% à 7% a suscité une vive émotion dans tout le monde du livre.

L'association des éditeurs indépendants "l'autre LIVRE" a réagi en lançant une pétition publique (http://www.petitionpublique.fr/?pi=TVAlivre) en soutien à la demande de rendez-vous formulée par le Syndicat National de l'Edition au Premier ministre. Petits et grands, même combat !

 

Tous les acteurs de la chaîne du livre se tiennent la main pour la bibliodiversité.

L'autre LIVRE qui défend depuis 10 ans l'édition indépendante, ne souhaite pas en rester là. Plus de 5 000 visiteurs sont attendus au salon des éditeurs indépendants. Cette manifestation gratuite sera l'occasion de sensibiliser le grand public à la fragilité du marché de l'édition sous une forme aussi originale que la diversité des livres exposés.

 

 

Par tradition, le salon rassemble des éditeurs engagés bien sûr.

Des éditeurs de sciences humaines confirmés (La Fabrique, Delga, Le Temps des Cerises) tout en donnant la parole à de plus jeunes maisons (Le Sextant, Le passager clandestin).

Mais au-delà des différentes tendances représentées, le salon offre une variété de genres : poétiques, narratifs ou expérimentaux… sans limite de forme, de registre ou de style (livres-objets chez Zinc éditions, livres d'artiste qui mêlent poèmes et arts plastiques chez Céphéides). D’autres éditeurs s’engagent dans des réflexions plus théoriques sur les arts (éditions de l’Usine, Manucius). Les éditions Diane de Selliers propose des livres d’art de poche.

Romans, témoignage, fiction, anticipation… le salon offre également un choix important de nouveautés en littérature (Le Sonneur, Sillage). L’autre LIVRE montre aussi le rôle indispensable des éditeurs indépendants dans le domaine de la poésie avec des maisons de qualité (La délirante, Le Temps des Cerises).

 

 

En avant première du salon du livre de Montreuil, une vingtaine d'éditeurs jeunesse proposent leurs nouveautés.

Contes, nouvelles, BD, philo… sont rassemblés sur le pôle Jeunesse : Éditions l'Édune, Les Petits Platons, Philomèle, Les P'tits totems, À dos d'âne, Dadoclem, Esperluète, Mouck, Lis & parle, Jasmin, Flies France, Asphodèle, Laura Mare éditions, mais aussi In Octavo, Chandeigne ou Chant d'orties.

De nombreuses animation sont proposées dont une intéressante lecture-discussion pour les enfants autour du livre En Route vers Bagdad.

 

Un pôle Cuisine fait son apparition cette année pour prouver qu'il est possible de dynamiser un genre installé.

Les éditions 1973 publient une collection de « roman-cuisine » qui met avec joie son grain de sel dans l’univers hyper conformiste du livre culinaire. Les éditions de l’Épure allient l’art culinaire, l’art du livre et la littérature avec trois nouveautés : Je sais cuisiner pour mes doudous, Lui cuisine. Le Menu fretin s'annonce comme les poissons trop petits pour qu’on les comptabilise. Cette maison du Centre de la France est l’éditeur du Dico Dumas et de la collection Menu festin (8 titres). L’Œil d’or et

Les éditions du Pacifique, créés en 1989, proposent aussi des livres de cuisine de grands chefs et d’autres encore, fruits de rencontres, d’envies, de passion.

 

Ce salon international accueille des éditeurs francophones, dont les livres peinent à atteindre les rayons de nos grandes librairies.

Les écrits des Forges et Lux éditeur (Canada), Les éditions du Héron (Suisse), Phi Edition (Luxembourg), Aden, Esperluète, Les Carnets du dessert de Lune et La Part de l'œil (Belgique).

Toutes les régions de France sont représentées bien sûr. Cette année, le centre régional du livre de la région Lorraine met en avant cinq de ses éditeurs : Aspect, La Dragonne, Hermaphrodite, Gérard Louis et Le goûteur chauve.

 

 

Le monde arabe est à l'honneur de cette neuvième édition avec une quinzaine d'éditeurs.

Les spécialistes du monde arabe habituellement présents au salon (Al Manar, Turquoise, Bleu autour, Dergam) sont rejoints par des éditeurs étrangers diffusés en langue française par L’Oiseau Indigo diffusion : Sirocco, Senso Unico, Tarik (Maroc), Cartaginoiseries (Tunisie), Editions Tamyras, Amers éditions, Mona Saudi (Liban), ou des éditions bilingues (Le port a jauni, Ateliers du cèdre, Timtimol, Marocorama).

 

Conférences, lectures, rencontres, dédicaces…

Les éditeurs invitent à échanger autour de L'écrivain et son engagement moral et culturel au XXIe siècle, Kant et la burqa, Une histoire visuelle de la droite et de l’extrême droite, La guerre d’Algérie, La prostitution coloniale au Maghreb, Pierre Loti et le monde arabe…

 

Deux expositions de photographies seront librement accessibles durant toute la durée du salon autour de la Palestine et des Sahraouis avec les photos de Rogerio Ferrari.

 

Enfin, l’autre LIVRE propose un hommage à la poésie arabe contemporaine par les lectures des poètes Siham Bouhlal, Salah Al Hamdani, Aïcha Arnaout, Amina Saïd...

 

 

Ainsi, l'association des éditeurs indépendants reconnait volontiers que le livre est un bien précieux... qu'il faut protéger comme un bien de première nécessité.

Un grand débat est proposé samedi à 16h autour de la hausse de la TVA avec Guillaume Husson du Syndicat de la Librairie Française, Vincent Monadé du Motif, Raul Mora de la librairie Envie de Lire et les éditeurs de l’autre LIVRE.

 

.........................

 

9e Salon de l'autre LIVRE

vendredi 18 (14h-22h), samedi 19 (11h-21h) et dimanche 20 novembre (11h-20h)

Espace des Blancs manteaux 48 r vieille du Temple PARIS 4e (M° Hôtel de ville)

 

Entrée libre et hors taxe !

 

Programme complet des animations et dédicaces, Catalogue des éditeurs et Plan du salon sur www.lautrelivre.net

 

 

Tous les commentaires

10/11/2011, 23:27 | Par NEFERBLUE

POURQUOI dans un fourgon blindé ? Blindé de billets ? Est ce que ce sont des enthologies ? des livres un peu 'peu ordinaires', 'à taire' ? Cette image est bien à l'image de 'la liberté d'expression' actuelle, et 'la liberté d'être libres'. Nous pauvres écrivains/journalistes de fanzines, vieux mags de musique d'autrefois, papier photocopieuse, et écriture pour passionnés, nous concentrés de musique, et 'baroudeurs', ... tout cela semble loin, avec cet acharnement du mot qui est utilisé contre le peuple la plupart du temps, et pour la classe qui dirige en fonction de ses envies. Alors on parle de la volonté encore de 'choquer' c'est bien, mais il a des enfants qui sont enfermés par l'ASE dans des foyers à partir de quelques jours de vie, alors, le 'chocking' de la litérature cela semble désuet, sans intérêt, comme les ambitions de ces être qui se seront dits 'éxceptionnels' alors qu'ils ont colaboré avec des gouvernements oprésseurs.

Newsletter