Sam.
01
Nov

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Thématiques du blog

 

In memoria.

L'historien M.Joly affirme que Zemmour fait «sienne la justification qu’avait utilisée Pétain lors d’un Conseil des ministres, fin juin 42, selon laquelle la distinction entre les juifs (français et étrangers) serait admise par l’opinion publique».

L’historien rappelle qu’en 1943 une nouvelle rafle, après celle du Vel d’Hiv de juillet 1942, avait été envisagée par les Allemands. Mais là, face au refus de Vichy d’y participer, les Allemands avaient renoncé. «Les Allemands ne pouvaient pas faire cette nouvelle rafle sans la police de Vichy. Ce qui montre que si Vichy avait dit non en 42, les Allemands n’auraient pas pu faire» celle du Vel d’Hiv. «C’est incontestable», dit-il.

Klarsfeld fils affirme que si quequ'un prend en otages dix personnes, qu'il en tue deux, on ne vient pas le remercier pour avoir sauvegarder la vie des 8 autres, ce qui revient à énoncer une banalité, Vichy est condamnable absolument quand bien même il aurait tenté de protéger les juifs français.

J'en conclus, hélas, qu'ils confirment tous la thèse de Zemmour,

Au temps jadis

J'ai eu un ami, haut fonctionnaire dans l'administration du temps de Giscard-barre, un jour je lui ai rappelé, puisqu'on parlait de l'arrivée probable des socialistes au pouvoir, qu'ils avaient la fâcheuse habitude, par souci de respectabilité, de prouver qu'il maintiendrait l'ordre et qu'à chaque fois ce complexe les amenait à laisser intervenir violemment, chaque arrivée de ceux-ci au pouvoir étant ponctuée par un ou plusieurs morts.

Il se trouve qu'ensuite il a été nommé préfet en Lorraine

Sivens, pourquoi l'état est coupable

Des travaux ne devraient pas pouvoir être engagés alors que toutes le voies de recours juridiques ne sont pas éteintes, y compris au niveau européen puisqu'en l'espèce une loi nationale mais aussi européenne protège les espèces protégées.

Tel père, telle fille... comme en 1941

c'est Zemmour qui va être content...sur la figure paternelle au moins.

Renforcer considérablement les critères du droit d'asile » et « les renvoyer chez eux, même dans des pays en guerre ».

http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/10/24/marine-le-pen-calais-symbolise-la-chute-de-l-etat_4511972_3224.html

Hommage

ce que l'on est c'est plus ce que l'on fait aux autres que la relation qu'on entretient avec eux.

Loockheed Martin, Z-machine, l'énergie de fusion dès 2020?

Produire de l'énergie de manière quasi illimitée et de manière propre, tel est l'enjeu. Le principe est simple, apporter suffisamment d'énergie sous forme de rayon X pour ignufiger totalement la matière au point de créer une réaction de fusion comme au niveau du soleil.  Vue l'énergie dégagée et auto-entrenue, un rendement de 1.000 fois en rapport à l'énergie apportée, 2 à 3 milliards de degrés, l'on comprend aisément que le confinement du plasma obtenu est au centre des recherches.

Après les attenats de Madrid attribués à ETA, l'autocontamination EBOLA d'une infirmière suicidaire?

"Un des médecins de l'hôpital Carlos III, a déclaré mercredi que l'infirmière lui avait confié qu'elle s'était touchée le visage sans enlever ses gants de protection après avoir soigné un des prêtres."

Que l'on prenne pour argent comptant les dires de quelqu'un qui a parti prenante comme responsable dans une affaire de contamination, c'est déjà énorme, que l'on rapporte sans ciller de tels propos c'est extravagant. 

Reconstitution, un je touche le malade avec mes gants, deux je me déshabille, enlevant masque, lunettes de protection et masque en tissu, puis je me touche le visage avec mes gants de protection, soit l'hôpital a choisi l'infirmière expérimentée la plus mauvaise d'europe, soit la plus suicidaire, soit c'est faux.

Déjà qu'en lever tout ça avec les gants seule  c'est con et dangereux puisqu'on contamine tout à tous les coups en plus c'est extrêment difficile.

Dans les trois cas contrairement à ce que dit ce médecin c'est l'hôpital qui est responsable et particulièrement les superviseurs médecins.

En tout ca le fait de rapporter les propos de quelqu'un qui ne peut ni confirmer ni démentir c'est pas joli-joli, ça s'appelle lancer une rumeur.

Décidemment sur le circuit de autant sauver la face, les japonais ont du souci à se faire même si la presse agite le drapeau vert.

Newsletter