Ven.
28
Nov

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Loockheed Martin, Z-machine, l'énergie de fusion dès 2020?

Produire de l'énergie de manière quasi illimitée et de manière propre, tel est l'enjeu. Le principe est simple, apporter suffisamment d'énergie sous forme de rayon X pour ignufiger totalement la matière au point de créer une réaction de fusion comme au niveau du soleil.  Vue l'énergie dégagée et auto-entrenue, un rendement de 1.000 fois en rapport à l'énergie apportée, 2 à 3 milliards de degrés, l'on comprend aisément que le confinement du plasma obtenu est au centre des recherches.

Après les attenats de Madrid attribués à ETA, l'autocontamination EBOLA d'une infirmière suicidaire?

"Un des médecins de l'hôpital Carlos III, a déclaré mercredi que l'infirmière lui avait confié qu'elle s'était touchée le visage sans enlever ses gants de protection après avoir soigné un des prêtres."

Que l'on prenne pour argent comptant les dires de quelqu'un qui a parti prenante comme responsable dans une affaire de contamination, c'est déjà énorme, que l'on rapporte sans ciller de tels propos c'est extravagant. 

Reconstitution, un je touche le malade avec mes gants, deux je me déshabille, enlevant masque, lunettes de protection et masque en tissu, puis je me touche le visage avec mes gants de protection, soit l'hôpital a choisi l'infirmière expérimentée la plus mauvaise d'europe, soit la plus suicidaire, soit c'est faux.

Déjà qu'en lever tout ça avec les gants seule  c'est con et dangereux puisqu'on contamine tout à tous les coups en plus c'est extrêment difficile.

Dans les trois cas contrairement à ce que dit ce médecin c'est l'hôpital qui est responsable et particulièrement les superviseurs médecins.

En tout ca le fait de rapporter les propos de quelqu'un qui ne peut ni confirmer ni démentir c'est pas joli-joli, ça s'appelle lancer une rumeur.

Décidemment sur le circuit de autant sauver la face, les japonais ont du souci à se faire même si la presse agite le drapeau vert.

ROR +340% de risques d'autisme chez les enfants afro-américains

Différences

Un organisme de santé américain a manipulé les chiffres sur le lien entre le vaccin ROR et l'autisme, montrant une faible augmentation du risque pour les garçons afro-américains alors qu'il est de 340% supplémentaire.

http://www.breizh-info.com/17163/sante/sante-lautisme-vaccin-ror-provoque/

De quoi engager plusieurs réflexions, sur le discours on est tous pareil, mais plus directement et plus urgemment et peut-être aussi concomitamment sur l'abscence totale en france de politique différenciée de santé selon l'origine ethnique, alors qu'aux USA, les médicaments sont adaptés en particulier aux personnes d'origine africaine.

Bref le scandale est peut-être tout autant que là bas on ait truqué les chiffres et qu'ici on ne possède aucun instrument de mesure ni de soins adaptés aux personnes venant d'afrique. Pour parler directement, notre philosophie unificatrice devient une idéologie dangereuse coupée des réalités lorsqu'elle a pour résultat d'exposer la santé des migrants.

De quoi s'interroger sur l'honnêteté des chiffres publiés par l'autorité de santé, sur le réel engagement de l'état à protéger sa population des risques sanitaires.

Dans une démocratie vivante, un député, peu importe son camp se lèverait pour poser une question "à Mme le ministre de la Santé, face à ce risque avéré que révèle cette étude d'un organisme officiel des Etats-Unis quelle est la politique de santé en France, Mme la ministre a-t-elle conscience qu'à ne rien faire, ne serait-ce que sur ce cas d'espèce, c'est s'exposer à un nouveau scandale de santé publique alourdissant et la détresse des familles et le budget consacré à ce handicap sans compter le discrédit politique qui en découlerait mécaniquement?"

Chiche qu'un député me lisant ou qu'un internaute...ou un journaliste.. relayant cette information auprès d'un député provoque in fine cette question non partisane. Peut-on espérer l'espace d'un instant que le mécanisme démocratique institutionnel fonctionne encore?

Note: j'ai envoyé l'info à Gérard Bapt.

NB je dois vérifier que cette augmentation du risque ne concerne que la population d'origine africaine, que cette étude ne concerne pas seulement les personnes de cette origine là, car sinon, on pourrait induire que pour les personnes d'origine différentes il n'y a pas de risque significatif.

Newsletter