Ven.
22
Mai

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Libre penseur

Relectures:

« Au risque de ruiner l’espoir démocratique des révolutions arabes, le coup de force égyptien ravive l’alternative désastreuse entre dictature ou obscurantisme qui emprisonnait leurs peuples jusqu’en 2011. En écho, cette régression risque de nourrir les préjugés islamophobes qui érigent nos compatriotes d’origine, de culture ou de religion musulmanes en boucs émissaires de nos peurs de l’avenir… Paradoxalement, cette réduction des musulmans de France à un Islam lui-même réduit au terrorisme et à l’intégrisme est un cadeau offert aux radicalisations religieuses, dans un jeu de miroirs où l’essentialisation xénophobe justifie l’essentialisation identitaire. » Plenel

Islamophobie ou musulmanophobie? de Veermers

c'est peut-être là toute la question, lutter contre un empire naissant menaçant les libertés où qu'elles se trouvent ce n'est pas la même chose que de s'en prendre à des citoyens en raison de leurs convictions religieuses.

Edwy Plenel ici:

http://www.mediapart.fr/journal/france/111113/la-gauche-l-extreme-droite-et-la-xenophobie?page_article=2

"Par son usage répété de la formule « ennemi intérieur » à propos des menaces terroristes liées à l’islamisme radical, Manuel Valls est d’ailleurs un spécimen de cette dérive aveugle dont le philosophe Michel Foucault a montré qu’au nom de la défense de la société contre des menaces indistinctes, elle en venait à mettre cette société en guerre contre elle-même (écouter ici ou lire là son cours de 1976 au Collège de France)."

Edwy Plenel l'ennemi intérieur, podcast là:

http://www.mediapart.fr/journal/audio/lennemi-interieur

pour qui se prévenir d'un terrorisme embryonnaire (2012) n'équivaut pas à déclarer la guerre à un ennemi de l'intérieur.

Je préfère de loin cette citation:

 "À savoir qu’on ne lutte pas contre les passions xénophobes et sécuritaires qu’agite l’extrême droite en épousant le même agenda qu’elle, mais, tout au contraire, en leur opposant un imaginaire supérieur et mobilisateur, créant une dynamique électorale et un rapport de forces politiques autour d’idéaux renouvelés, ceux-là mêmes qu’énonce mais n’accomplit pas notre République : de liberté véritable, d’égalité nouvelle, de fraternité retrouvée."

à laquelle je rajoute ceci posté ailleurs:

La question de la sociale est au centre de ce cahos, le libéralisme depuis Mitterand brise tout, les investissements publics, l'école, la justice, l'accompagnement des cas les plus difficiles.

Le libéralisme c'est le cahos, l'injustice économique, les divisions, la rupture  du lien social, qu'en mots et apartés Sarkozy traduisait si bien dans sa  volonté de laisser pour compte ceux qui ne peuvent raccrocher le wagon. Le hollandisme c'est stricto sensu plonger dans la boîte à outils pour faire du bricolage. S'y opposer ne peut pas consister à proposer seulement du contre-bricolage au cas par cas

Le pouvoir veut nous cantonner au choix de l'anti-fascisme avec la volonté de vivre ensemble pour continuer cette politique, qui provoque chômage, désespérance, meutres et suicides dans des familles stressées par l'abscence d'avenir.

Ce terrorisme là, bien plus insidieux attente à nos libertés, car il prétend qu'il n'y aurait pas d'autre choix que d'aller vers la précarisation et le chacun pour soi provoquant des retours fulgurants et radicaux vers tous les communautarismes religieux qui veulent chasser les marchands du temple. 

Religion et égalité, le modèle américain

Organisation Philadelphie archidiocèse catholique de la jeunesse (CYO)

"Préparation à la vie adulte chrétienne implique également le développement et l'encouragement de formes appropriées, dignes et respectueuses de contact entre les étudiants masculins et féminins. Le [Arc] diocèse estime donc qu'il est incompatible avec sa mission religieuse et avec ses efforts pour enseigner les valeurs évangéliques de tolérer des compétitions entre jeunes hommes et femmes dans les sports qui impliquent un contact physique importante et potentiellement impudique. Par conséquent, la [Arc] diocèse a adopté cette politique interdisant la participation co-ed dans les sports suivants: lutte, football et le rugby."

http://www.huffingtonpost.com/2015/01/15/catholic-youth-organization-teen-football_n_6480318.html?cps=gravity_2658_1471204428597058833

Ce que c'est que croire.

un dessin qui devrait faire réfléchir aussi le pape françois

Ce que c'est de croireCe que c'est de croire © Tignous-Marianne

Obama le comique affligé-eant

"Notre principal avantage est que notre population musulmane n'a pas de problème à se sentir américaine", a-t-il lancé, soulignant que ce n'était pas le cas dans certaines parties de l'Europe"

Juste un rappel celui qui a formé les frère pois chiches au Yémen, est un américain d'origine yéménite par son père, né au nouveau Mexique, qui est devenu ingénieur dans une  prestigieuse université américaine qui y a découvert là le goût de parler en publique et de lire le coran, devenu prédicateur respecté il a été reçu au sénat et au capitole pour y faire des conférences. Après les attentats du 11 septembre comme deux des terroristes avaient fréquenté sa mosquée il y a eu enquête du FBI sur lui qui n'a rien donné, parti à Londres il s'y est radicalisé, puis est parti au yémen combattre. Il y fut tué par un drone en 2011. Un modèle d'intégration à l'américaine sans doute.

Passons sur la série d'attentats comme la double explosion au siège du FBI qui furent le fait de radicaux islamistes qui l'ont précédé.

Le problème dans tout ça c'est le déni que ce soit envers les noirs, les musulmans dont tous les reportages disent qu'ils sont ostracisés, de responsabilité aussi sur le fait que construire un monde au nom du dieu fric tout en jurant sur la bible, entraîne morts, esclavagisme et paupérisation et que l'illigétimité des exactions des uns ne rendent pas pour autant vos propres exactions légitimes.

C'est le positivisme américain, s'auto-convaincre jusqu'à l'aveuglément que rien ne pose problème...que les radicaux extrémistes sont des fous extrémistes comme les autres même quand ils célèbrent l'arrivée d'un bush au pouvoir parce qu'il fera suffisamment de dégats dans leur zone traditionnel d'influence pour que de nouvelles recrues viennent rejoindre leurs rangs.

C'est a contrario le splendide isolationnisme américain aussi, eux qui se sont faits payer leur participation à la première guerre mondiale en échange de tonnes d'or, qui en ont profité pour soutenir l'allemagne en commerçant jusque très tard avec elle, pactisant avec le diable jusqu'à ce que Pearl Harbour lui montre que le nazisme était aussi un danger pour son empire, refusant ensuite au nom d'une paix américaine que l'allemagne paie des dommages aux pays qu'elle avait violentée, pour que l'europe devienne uni face au danger soviétique europe dont elle pouvait faire sa base avancée.

Fabius, en off, avait bien dit l'amérique nous a abandonné, seulement ce grand ministre des affaires étrangères eût mieux fait de se rappeler que ce n'est que par intérêts capitalistiques, commerciaux ou géostratégiques qu'elle a été à nos côtés.

Obama cyniquement fort de ses cinquante ans de pétrole, de ses capitaux rapatriés au pays et de sa croissance retrouvée n'a que faire de l'europe, continent en déclin, confronté à des dangers si lointains, face aux nouveaux défis asiatiques, tel est le message, débrouillez-vous ou plutôt débrouillez-vous comme nous nous sommes débrouillés, sans avoir la même histoire, sans la même situation géographique, ne voyant pas que demain à humilier les latinos ils lui rendront la monnaie de sa pièce, fers de lance d'autres minorités, et qu'à laisser grandir la menace islamiste juste ce qu'il faut pour géner d'autres puissances régionales soutenues par la Russie, il risque ainsi d'avoir à investir, lui ou ses successeurs l'amérique sur au moins deux fronts, à condition que la chine le laisse tranquille.

Bref  à nos côtés quand il s'agissait de dégommer l'empereur de l'afrique qui risquait de géner la pénétration des marchés par ses firmes et produits américains, il nous a contemplé comme dans un jeu vidéo réduire la menace au mali et nos zones d'influence, heureux de n'avoir pas un cent à débourser.

Le tout pour l'amérique est qu'une aucune autre grande puissance, fut-elle un assemblage de pays, ne vienne entraver sa puissance économique, surtout pas l'europe qui démantelée grâce à ses banquiers de ce qui faisait sa force, la régulation, n'a plus qu'à se mettre à genoux devant les conditions inégales d'échanges que les traités commerciaux l'obligent à signer, surtout avec les sanctions imposées à la russie...

Allez vive l'amérique, qui après avoir détruit la force de l'europe peut la vassaliser en  s'en moquant ouvertement comme si son porpre ostracisme raciste n'avait jamais existé.

Enfin une bonne nouvelle

Hollande est fidèle, la preuve il a le même garde du corps apprécié par la gent féminine depuis au moins Août 2014

Ah, les hommes entre eux!

Garde du corps de HollandeGarde du corps de Hollande

 

Clientélisme mortifère

Malek Boutih:

"Je vais être très clair. Au sein du PS, je serai désormais sans concession avec les élus corrompus qui passent des deals avec les voyous et les communautés par électoralisme. Il faut qu'on fasse le ménage dans nos rangs. Nous ne pouvons plus laisser prospérer les supermarchés de la drogue dans nos cités dont on voit qu'ils entretiennent des filières où gangsters et islamo-nazis se donnent la main. C'est vrai dans les villes de gauche comme dans les villes de droite ou dans les villes UDI qui pactisent avec les dieudonnistes comme en Ile-de-France. Cette affaire traverse tous les partis. Je ne vais pas être gentil au PS. Il faut que chacun nettoie devant sa porte."

http://www.lepoint.fr/politique/emmanuel-berretta/malek-boutih-des-elus-locaux-corrompus-ont-pactise-avec-les-gangsters-et-les-islamo-nazis-13-01-2015-1896131_1897.php

Le dieu fric de notre civilisation justifie toutes les exactions tandis qu'il n'en est toléré aucune de la part des religions.

Mais avant les idées qui courrent et quelques réflexions.

les musulmans ne séparent pas le temporel du spirituel, ce qui explique la réaction des enfants dans les écoles et collèges, peut-être qu'un concordat aiderait ces croyants à s'insérer dans un espace public qui respecte toutes les religions, mais qui exige la séparation des pouvoirs. Le fait est que si on s'intéresse à l'histoire de l'islam l'occupation de l'espace publique est lié à la contrainte d'unir clans et tribus qui n'arrivent que peu souvent à s'entendre...

mais ça fait bizarre de vouloir des imams comme des pops russes.

il faudrait faire un effort sur l'école, seulement pour moi il est à portée immédiate de tout enseignant d'affirmer qu'il est sacrilège de se prendre pour Dieu et ce dans toutes les religions et que être croyant c'est se remettre à la perfection du jugement de Dieu, que lui seul peut punir ou récompenser, ce qui justifie qu'on exige d'eux qu'ils respectent la neutralité de l'espace public. Bref enseigner le fait religieux comme il est enseigné en Alsace Lorraine.

J'arrive pas à croire qu'on n'écoute pas l'entourage au prétexte que c'est illégal, demandez à Rocard du temps des gauchistes ils ne se génaient pas.

Allez un truc qui fâche, il y a sur Toulouse des militaires aux portes des supermarchés et des écoles juives, quant aux écoles publiques et d'enseignement catholique, ils sont priés par le rectorat de mettre quelqu'un, une cible, pour filtrer les entrées. je vais me porter volontaire, l'aveuglément de la population défilant à Paris, vis à vis de la classe politique qui lui a toujours menti, qui l'a toujours trahie, avec ses journalistes raccoleurs et récupérateurs, ces faux amis qui n'écoutent que leur émotions, comme si les rassemblments quasi spontanés ne suffisaient pas, m'a tué, il n'y a plus d'élite, le reste si ça arrive sera un soulagement de n'avoir pas à vivre cet obscurantisme politique. En tout cas de la part du pouvoir une curieuse conception de l'égalité.

Une bizarrerie plus personne ne parle du livre de Houllebecq, j'avais pas suivi les débats, et à part se dire que toujours l'artiste anticipe, l'impression qu'on lui fait un procès d'imagination dont il ne sait lui-même si ce serait un désir de sa part, j'ai curieusement pas d'a priori.

Pour l'histoire que je sois encore là ou pas, restera à établir, la part de Philippe Val grand défenseur d'Israël comme civilisation supérieure dans la tournure obsessionnelle anti islamiste de Charlie Hebdo, mais attendons il faut du recul d'autant que les témoins ne sont plus (voir le lien sur un des  précédents billet) et comment Israël essaiera d'exploiter le boulevard qui s'offre à cet état pour justifier politiquement n'importe quelle exaction.

La manière de traiter Rémi Fraisse me hante, les extrémistes et milices du dieu fric ont été portés aux nues, hors d'atteinte de toute condamnation, vive la police qu'ils disaient, ah les cons,  en france on a le droit de tout dire à condition que ça ne vise pas le portefeuille, j'aurais pu reproduire ce commentaire d'un lecteur de Mediapart "après tout il savait ce qu'il risquait, son entourage doit assumer" et l'appliquer à la rédac de Charlie-Hebdo, seulemnt voilà je ne suis pas comme eux. J'attends toujours que les représentants du conseil général qui à la fois font partie du conseil d'administration de la société construisant des barrages et ont voté pour le projet mis en cause soit condamné pour prise illégale d'intérêts. Je ne vous parle même pas de la violence que vous faites aux autres peuples pour vivre dans votre confort, textile, smartphones vous n'avez donc pas de mémoire?

Le dieu fric de notre civilisation justifie toutes les exactions tandis qu'il n'en est toléré aucune de la part des religions.

Comme asperger cette incohérence de la pensée me fait rejeter toutes les idoles, toutes, à commencer par le monde dans lequel je vis et ceux qui l'habitent et le font vivre, les exactions des uns ne pouvant légitimer les exactions des autres.

Mais que voulez-vous j'en suis au point de considérer que les gens normaux sont irrécupérables, sans avenir comme disait le mathémacien génie de son siècle, pardonnez leur ils ne savent pas ce qu'ils font, moi qui n'ai pas l'esprit à la religion parce que je place la liberté des hommes au dessus de tout, l'usage qu'en fait l'humanité a fait de ma vie une vie de souffrance.

Manuel Valls, liberté, liberté chérie...

A Bernard Maris, un homme libre:

http://www.atlantico.fr/decryptage/en-hommage-bernard-maris-critique-houellebecq-economiste-flammarion-soumission-charlie-hebdo-attentat-critique-avis-livre-essai-1950811.html

 "Les actes antichrétiens sont des délits"

Si il les avait mis en prison, effectivement ils ne seraient pas morts, c'était quand même pas une raison pour lever le dispositif policier:

Décembre 2014Décembre 2014 © Charlei-Hebdo spéciale 2014
Newsletter