Lun.
20
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Thématiques du blog

 

MH370 vraiment?

photo agrandie et contraste modifié de la photo satellite parue, ça ressemble à un container voir une maison

MH370?MH370?

Drôle de justice

http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-paul-brighelli/brighelli-violence-a-l-ecole-pour-marie-qui-voulait-etre-utile-en-zep-19-03-2014-1802836_1886.php

Un ado de 14 ans demande à un ado de 16 ans qui s'est fait exclure six jours d'un collège pour fraude d'empêcher la prof de remettre les bulletins.

Agression au coup de poing américain, 15 points de suture, cicatrices permanentes au visage.

1 an de prison avec sursis.

Valls en deça, erreur au delà.

"l'antisémitisme se nourrit aussi de l'antisionisme"

Valls sait-il que le sionisme consiste au nom d'une idéologie, le grand israël, à prétendre vouloir s'emparer des territoires des autres comme de vulgaires russes envahissant la crimée au nom de la grande russie?

Valls préconise de résister... à sa propagande à la con certainement.

Attali et le désir d'europe de la russie

Selon Jacques Attali, la Russie n'avouera jamais que ce qu'elle désire le plus au monde c'est d'intégrer l'europe. Ce qui signifie c'est que l'europe doit créer les conditions d'un tel rapprochement, durerait-il 50 ans.

On veut bien croire que lui a les fréquentations d'officiels et de marchands qui lui permettent d'avancer de tels propos.

Mais il prétend invoquer Tolstoï et Dostoïveski pour démontrer que la Russie s'est toujours inscrite dans la culture européenne et/ou dans ce désir là.

Qu'à dit Poutine, traduction

Le pouvoir actuel est illégitime, l'ancien président l'est mais il a perdu toute crédibilité, le poste de président est symbolique, sans pouvoir réel.

Traduction, le président déchu doit recouvrer ses fonctions symboliques, même si il est cuit, comme gage pour la russie sur la crimée et les russophones d'ukraine jusqu'aux élections du 25 Mai.

Plus largement ce discours sous tend qu'il faut un cadre juridique ukrainien protégeant sur le long terme les intérêts de la russie en  crimée et les russophones quelques soient les changements politiques à Kiev. La Russie ne peut abandonner ses intérêts stratégiques ni ses citoyens aux humeurs de règlements de compte politique aussi légitimes soient-ils.

Ce qui est intéressant c'est qu'avec une telle analyse, il se conforme au cadre d'Obama, le cadre juridique et institutionnel.

Si on arrive par ce biais à régler la question ukrainienne, l'on saura comment parler aux russes sur la syrie.

Ukraine, une proposition

Rappeler l'ancien président à ses fonctions, avec comme objectif les élections du 25 mai pour arbitrer. On ne peut prétendre vouloir conserver l'intégrité de l'ukraine et refuser que le plus éminent représentant des russophones soit exclu du processus. C'est au peuple d'arbitrer démocratiquement.

Quelqu'un de bien

Mon épouse a failli se faire prendre en sandwich par des voitures de police dont une remontait en marche arrière à la hauteur du métro pour carrément se garer sur le passage piétonlors de la visite du président Hollande au CEAT Jolimont, puis hier une voiture est passé au rouge et a failli la renverser au même endroit où jamais il n'y a eu de radar ni de police municipale alors que cette pente raide encourage ceux qui descendent à poursuivre sur leur lancée et à ceux qui la montent à prendre de l'élan après le rond point. 

Inquiet et en colère de ces incidents à répétition et bien trop fréquents sur un trajet obligatoire qui mène au métro et que nous empruntons tous deux aussi bien pour amener notre enfant à l'école que pour aller faire les courses, je parcours le net pour me détendre, seulement voilà ce que j'y trouve:

Un conseiller général du Lot et Garonne se fait prendre à 157km/h (au lieu de 90) au volant de sa bmw sur la commune de Colayrac-saint-Cirq et devant les représentants des services départementaux incendie ET de SECOURS du Lot et Garonne dont il est président, il assurre qu'il assumera:

http://www.sudouest.fr/2014/01/22/francis-da-ros-assume-son-exces-1437161-3667.php

Puis vient le procès, las, son avocat relève des erreurs sur la localisation du contrôle, donc on annule les poursuites  et on lui rend sa voiture

http://www.ladepeche.fr/article/2014/02/21/1823255-flashe-a-157-km-h-le-conseiller-general-est-relaxe.html

N'oubliez pas ce conseiller ni la justice qui n'a pas requis sa présence pour lui demander comment il se faisait qu'il avait reconnu publiquement l'infraction mais qu'il se retranchait derrière un vice de procédure pour en éviter les conséquences, faire respecter l'esprit des lois évite des morts, mais le formalisme juridique est ainsi fait qu'un juge peut chosir de se retrancher derrière la lettre des lois plutôt que son esprit et ainsi refuser de protéger les citoyens des assassins de la route en puissance. Le juge ne doit pas lire les journaux, comme on dit la justice est aveugle et sourde.

Les futures familles de victime-s ne peuvent qu'applaudir au comportements de ces notables.

Le service des secours qu'il préside doit être ravi.

Un procureur digne de ce nom aurait à coeur de se baser sur son aveu publique pour demander un autre procès.

Nantes, Valls comme Hoover

Il savait, les services de renseignements savaient, ils les ont laissé venir à Nantes, se mêler aux manifestants et tout casser, le piège pouvait alors se refermer sur EELV, et personne ne met en cause celui qui n'arrête pas de se préoccuper de la sécurité des français dans ses déclarations et fait tout ce qui est en son pouvoir pour que la casse soit maximale.

Comme Hoover savait pour les frasques de J.F. Kennedy, d'autant qu'il ne pouvait lui échapper que les filles fréquentées par le président et bien des sénateurs étaient soit des opposantes proches des communistes, soit de possibles espionnes puisque d'origine tchèques ou d'allemagne de l'est. Après on peut lâcher les chiens via la presse d'extrême droite, tout comme Marine Le Pen ce soir à la télé qui sous-entend bien sûr que Duflot n'a pas condamné les violences alors que c'est faux, ça permet de consolider sa place et de faire taire les opposants à sa politique pseudo sécuritaire mais surtout ultra conservatrice.

Tout ça pourquoi pour mettre les écolos sur la touche à la veille des européennes et dans la perspective de l'accord transatlantique qui fera fi des préoccupation environnementales.

En dehors de tout débat publique, en deça, les manoeuvres de basse police cachent mal des projets politiques sur lesquels la manipulation tient lieu d'argument pour forger l'opinion, la lutte pour un monde économique libéré des entraves nationales est à ce prix, celui du mépris et de la condescendance.

Newsletter