Jeu.
23
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Nantes, Valls comme Hoover

Il savait, les services de renseignements savaient, ils les ont laissé venir à Nantes, se mêler aux manifestants et tout casser, le piège pouvait alors se refermer sur EELV, et personne ne met en cause celui qui n'arrête pas de se préoccuper de la sécurité des français dans ses déclarations et fait tout ce qui est en son pouvoir pour que la casse soit maximale.

Comme Hoover savait pour les frasques de J.F. Kennedy, d'autant qu'il ne pouvait lui échapper que les filles fréquentées par le président et bien des sénateurs étaient soit des opposantes proches des communistes, soit de possibles espionnes puisque d'origine tchèques ou d'allemagne de l'est. Après on peut lâcher les chiens via la presse d'extrême droite, tout comme Marine Le Pen ce soir à la télé qui sous-entend bien sûr que Duflot n'a pas condamné les violences alors que c'est faux, ça permet de consolider sa place et de faire taire les opposants à sa politique pseudo sécuritaire mais surtout ultra conservatrice.

Tout ça pourquoi pour mettre les écolos sur la touche à la veille des européennes et dans la perspective de l'accord transatlantique qui fera fi des préoccupation environnementales.

En dehors de tout débat publique, en deça, les manoeuvres de basse police cachent mal des projets politiques sur lesquels la manipulation tient lieu d'argument pour forger l'opinion, la lutte pour un monde économique libéré des entraves nationales est à ce prix, celui du mépris et de la condescendance.

Réduction des dépenses publiques, croissance, emploi

Les simulations effectuées en fonction des économies budgétaires avec leurs conséquences sur la croissance, l'emploi:

Bruxelles, avec l'accord des allemands a proposé une année supllémentaire pour revenir à 3% de déficit, Hollande a décidé de s'en passer, résultat une effort représentant 0,7% du PIB et 350.000 chômeurs de plus.

Parmi ces simulations une au moins de relance, tenant compte de l'impact sur le crédit.

Le tout au moyen des outils statistiques d el'OCDE.

En résumé la preuve que d'autres politiques sont possibles et que dans cet environnement contraint, il n'existe pas qu'un seul type de solution.

C'est rébarbatif au possible mais instructif.

http://www.ofce.sciences-po.fr/pdf/notes/2013/note29.pdf

accessoirement puisque les dépenses sociales sont visées, la feuille de route de la stratégie nationale de santé, décloisonnement des acteurs, prévention.

http://www.ofce.sciences-po.fr/pdf/notes/2013/note29.pdf

Mon fils, un si long combat

Il y avait Star Wars, Rendez-vous en terre inconnue, ou la lecture, mon épouse a mis "Mon fils, un si long combat" d'Eglantine Emeyé parlant de son fils autiste, de ses difficultés à se taper la tête contre les murs de la part de l'administration, du manque de places en institutions.

C'est insupportable, à poser des bombes, l'envie de prendre les armes me prend, je ne sais comment me canaliser, la connerie humaine à son plus haut degré, genre la MDPH lui donnant la liste des établissements pouvant recevoir son fils, sauf qu'un ne prend les enfants que du département, les autres jusqu'à 10 ans, l'autre jusqu'à 8 ans, bref que tout ça c'est du pipo et de l'entregent en plus assez mafieux quand on connaît, elle, elle a les moyens de prendre l'avion et de le placer quelques jours à Hyères, la veinarde.

Avoir un enfant autiste, c'est ça, 100% des mères mettront le programme télé parlant d'un enfant autiste.

Le pire dans l'histoire c'est d'en avoir un qui va au collège, qu'il y a de bons résultats, et que de tout ce parcours qui semblait impossible, nous n'avons finalement pas eu à le faire... et de ne pas avoir la force de se mobiliser en plus pour ces enfants là plus gravement atteints.

A toulouse, la fondation Orange ne renouvellera pas son aide de 8 000 €, pas plus que la Fondation de France (15 000 € en 2012) à la maison des amidonniers, qui accueillait des enfants autistes pour leurs permettre d'avoir de loisirs, organisant des sorties pour eux, permettant aux familles d'avoir un peu d'espace pour souffler, pour parler. Je vais changer d'opérateur.

Comme quoi il n'y a de place que pour les gens normaux, partout.

Mais quand on regarde la normalité du point de vue du livre de l'ouvrière de chez Peugeot:

"Le Salaire de la vie: Notre travail coûte trop cher, disent-ils" de Ghislaine Tormos, Francine Raymond, Editeur : DON QUICHOTTE (téléchargeable pour 4 € de moins sur kindle)

qui nous montre comment un industriel de l'automobile éprouve le besoin de réduire ceux qui les produisent en esclavage, comme ça sans raison, pour rien, avec un état superviseur de cette abomination l'on comprend que notre société repose sur la violence faite aux plus faibles.

Dans ces moments là je me demande si ce qu'a fait mon fils en cassant la gueule d'un président d'université qui balançait une chaise sur un piquet de grève n'a pas bien fait, au moins c'était libérateur...son seul tort à mes yeux ayant été de nier les faits (6 mois avec un sursis pouvant être levé)

En plein doute....

Heureusement qu'il y a des gens comme Florence Massena, lorsqu'elle a cité une palestinienne d'un camp de réfugiés au Liban qui disait "Si il n'y avait pas la Syrie d'Assad ou le régime Iranien, qui nous défendrait face aux américains et aux israëliens?", ils savent s'adresser simplement à notre coeur et notre intelligence, c'est lumineux, court, on ne peut s'échapper, on est obligé de s'y arrêter, un peu comme Kant a complètement changé sa promenade quotidienne à la nouvelle de la révolution française, car ça veut dire, vous pouvez changer de point de vue, le moduler, il n'est jamais trop tard.

C'est la fête, Jolimont se la pète....pour 45 minutes

Quartier de Toulouse sis sur la colline dominant a gare de Toulouse Matabiau, ce quartier où se situe le CEAT (Centre d'essais aéronautiques de Toulouse qui va être rasé, une fois de plus au profit d'un projet immobilier, auquel j'eusse préféré des batîments d'entreprise, immeubles de bureaux, vu que la fibre optique longe cette zone, mais je ne suis pas objectif vu que j'y ai travaillé -dans son service informatique) Latécoère (fabricant de pièces d'avions) comprend trois parcs, des maisons individuelles, des immeubles en copropriété et des hlm locatifs, avec garderie publique, maternelle, primaire collège, lycée technique et professionnel, plus quelques garderies et écoles privées, la caf, la sécu qui est là temporairement suite à des travaux dans son centre historique, plus un supermarché, pas de quoi raler.

c'est décidé ce soir, les sites d'information à 2,10% de TVA

c'est décidé ce soir après une réunion à Matignon mais aucune décision sur les redressements en cours. Mise en application fin janvier début février.

http://ecrans.liberation.fr/ecrans/2014/01/17/presse-la-tva-reduite-pour-tous_973647

un article plus complet évoquant l'épée de Damoclès de Bruxelles:

http://www.latribune.fr/technos-medias/20140117trib000810234/la-tva-sur-la-presse-en-ligne-va-passer-de-20-au-taux-super-reduit-de-21.html

Bref si c'est annulé ce sera la faute à l'europe, tout benef pour le pouvoir socialiste qui n'en portera pas la responsabilité.

comme quoi les media d'information pèsent plus lourd que des bretons, selon qu'on est puissant ou misérable...

Simplification administrative

En france tout est compliqué, il suffit de prendre un exemple non polémique: les drones.

Modernité, réflexion sur le modèle économique de Mediapart.

une apparté d'un des rédacteurs de Mediapart, vous savez le censeur en chef, à l'encontre d'un journaliste du canard enchaîné, sur le sujet de la presse écrite-numérique, l'accusant de conservatisme, m'a laissé pensif.

Je me suis demandé ce qu'on appelait conservatisme en matière de modèle économique de la presse.

Si l'on regarde  ce qui existe, simplement ce qui existe, la seule différence entre les deux est la disparition des ouvriers dans le process de production et la disparition des intermédiaires de distribution pourvoyeuses aussi d'emplois.

Moderne, qu'est-ce être moderne, constituer des groupes, des clans, de personnes hautement qualifiés, concevoir entre soi un produit immatériel et le vendre à des semblables et se fondre dans le move anti-impôts alors que cette collecte permet précisément de redistribuer les richesses en direction de ces déclassés, des ces pauvres, précaires qu'on n'emploie plus, qu'on n'emploiera jamais plus et à qui en plus on refuse toute contrepartie.

Derrière les tombereaux de morale et de grands principes, faire aux autres ce qu'on ne voudrait surtout pas que l'on fasse à soi-même, les priver de toute solidarité sociale et construire sa propre réussite sociale là dessus, telle est la réalité des Edwy Plenel et consorts.

Une belle tartufferie très ancrée dans ce monde qui se nourrit cyniquement des reportages sur la misère humaine et des larmoyantes complaintes sur la désindustrialisation et sa cohorte de chômeurs n'hésitant pas à pointer du doigt ces patrons cyniques qui fuient la fiscalité pesante et licencient au nom de la productivité, sans examen critique de sa vonté de se mettre à l'abri du lien social que constitue l'impôt en cherchant à se faire reconnaître d'utilité publique, une optimisation fiscale si décriée et pourtant si "dans l'air du temps".

S'inscrire dans ce monde cynique d'accumulation d'égoïsmes forcenés qui déconstruit de fait tout lien social de solidarité n'a rien d'exceptionnel, c'est tristement ordinaire et puis c'est tout.

La gauche n'a plus de pensée, de langage, ni de pratique, elle est moderne.

Pas Bel du tout?

Levée de l'immunité de sénateur de Dassault.

Jean Boyer a précisé que le président du Sénat avait demandé aux membres du bureau du Sénat de ne pas indiquer le sens de leur vote, organisant donc l'omerta actuelle. Jean Pierre Bel a organisé le vote à bulletin secret, sortant ainsi selon ses propres mot du droit commun, pouvait-il le demander à main levée,  si oui alors pourquoi avoir si savamment organisé le secret de ce vote qui en cas de résultat négatif ne pouvait qu'entraver le cour de la justice?

une vision de la stratégie militaire aérienne chinoise

Un billet a attiré mon attention, il portait sur les drones, les commentaires allaient bon train sur les drones chinois. De fait ils ont construit l'équivalent du drone israëlien avec comme particularité de ne pouvoir emporter que 150 kg de charges utiles alors que les grosses versions des drones américains peuvent emporter 2 à 4 tonnes de charges utiles, en particulier jusqu'à 4 missiles de haute précision.

Newsletter