Ven.
19
Sep

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Réécrivez l'histoire tant que vous voulez mais ne tirez pas dans le dos !

léonetpaulette.fr

31 Octobre 2012

Léon mon chéri, les ami(e)s,   

Depuis notre départ et celui de certain(e)s membres du club de Médiapart, de dénonciations en calomnies, certain(e)s membres du club et journalistes n'hésitent pas à réécrire l'histoire du pourquoi nous sommes parti(e)s toi, moi et les autres. Les raisons de nos départs respectifs ont été clairement exprimées par ceux et celles d'entre nous qui le souhaitaient.

La rédaction du journal et certains commentateur(trice)s ont jugé qu'il s'agissait d'une bagarre de cour de récréation après avoir soigneusement effacé les traces du pourquoi et du comment. C'est le principe de la modération version Médiapart : c'est dans la Charte, je m'incline !

Dans mon travail aussi tous les jours, nous devons faire face aux patrons qui nous traitent comme des irresponsables : les raisons sont vicieuses et face à la perversité, le combat politique sacrément compliqué.

Je n'étais pas à l'origine du projet Médiapart et mon investissement occasionnel dans le club m'aura permis de ne pas être aussi déçue et désappointée que ceux et celles qui s'y sont énormément investis.

J'ai appris qu'il ne fallait pas répondre à la provocation et que parfois il valait mieux se taire et rester incompris ... Je sais bien qu'après les insultes et les couteaux dans le dos, nous finirons par être désigné(e)s comme les coupables, les fauteurs de troubles et les ennemis de la liberté d'expression ... en soi, ce n'est pas grave bien sûr sauf que c'est l'intégrité de gens que j'aime et que je respecte profondément qui est mise en cause et que ces personnes ont mené et mènent toujours un vrai combat politique et humain.

A tou(te)s ceux-là (celles-là), solidairement vôtre.

 

@  pour tous ceux qui s'amusent, notamment dans le billet de JY Cognac (* j'insiste sur le notamment, la liste n'étant pas exhaustive), à tirer dans le dos, les traitres, les dénonciateurs les collabos en puissance et les lâches :

 

 

Paulette

(oui, j'existe effectivement, n'en déplaise aux facheux(ses) !!!

 

 léonetpaulette.fr

L'auteur de ce billet a décidé d'en fermer les commentaires
Newsletter