Mer.
23
Avr

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Instauration d’un Minority Report, le crime de terrorisme par intention ?

Suite à l’opération du Raid aboutissant à la mort d’un tueur qui se trouve à mi-chemin entre le tueur de masse, et celui qui agit comme un tueur de série répétant à l’infini les mêmes actes ciblant les mêmes victimes,  la proposition du président est tout simplement de surveiller le net affirmant lors de son allocution que "Toute personne qui consultera de manière habituelle des sites internet qui font l'apologie du terrorisme ou qui appellent à la haine ou à la violence sera punie pénalement. Toute personne se rendant à l'étranger pour y suivre des travaux d'endoctrinement à des idéologies conduisant au terrorisme sera punie pénalement. La propagation et l'apologie d'idéologies extrémistes seront réprimées par un délit figurant dans le code pénal. Par ailleurs le garde des Sceaux, Michel Mercier, devra réaliser une étude sur la propagation des idées fondamentalistes en prison.  Dans son allocution le président affirme "Nous ne pouvons accepter que nos prisons deviennent des terreaux d'endoctrinement à des idéologies de haine et de terrorisme".

Maintenant revenons sur le profil de ce tueur, c’est un anti social, sur la liste noire des vols interdits au usa, un type au rsa mais qui a pu avoir accès aux armes, voyager dans des zones où sévissent les islamistes, un délinquant qui ne va abandonner son ancienne cherchant même à propager d’autres jeunes. Un homme froid, brutal, un psychopathe en un mot, allant jusqu’à filmer comme dans ses camps de propagandes au Pakistan où en Afghanistan ses crimes. Un homme qui voulait entrer dans l’armée française qui partira de dérives en dérives, sachant se faire oublier des services de renseignements, au point de pouvoir faire ses courses meurtrières tranquillement...

fminority11jd9c1-a02a1.jpg

Parlons des propositions du Président, tout en faisant un petit tour sur les années précédentes, nous sommes tous fichés, je ne vais pas faire un long paragraphe sur le sujet car des sites comme owni informent parfaitement sur le sujet avec un extrait d’un de ses nombreux articles, les défenseurs de la proposition de loi, ainsi qu’un certain nombre de médias, ont avancé, à tort, que l’appellation “Fichier des gens honnêtes” émanait d’opposants à ce projet. Il n’en est rien : c’est François Pillet, rapporteur (apparenté UMP) de la proposition de loi au Sénat qui, le premier, l’a utilisée, le 31 mai 2011, avant de la qualifier de “bombe à retardement pour les libertés publiques“. Le PS a ainsi rappelé que l’on n’avait jamais vu un tel projet de fichier depuis Vichy, et son “fichier général de la population, en 1940“, qui fut d’ailleurs détruit à la Libération.Février 2012  : Ce mercredi, dans une relative discrétion, l'Assemblée nationale a adopté un texte permettant de ficher la quasi-totalité de la population française. Dénommé "Fichier des gens honnêtes", il contiendra les données privées de 60 millions de personnes. Un tel fichier a déjà existé dans l'histoire. En 1940. Il a été détruit à la Libération en raison des risques majeurs qu'il représentait pour les libertés publiques.

Le fichage en masses d’un grand nombre de citoyen est le début d’un autre film Big Borther. Or dans ce monde "le fauteur de trouble" n’est pas un criminel mais juste l’activiste dont les opinions ne conviennent pas à la police politique de la pensée correcte.

Rentrons directement dans les propos de Nicolas sarkosy et demandons lui simplement : Où commence la propagation et l’apologie d’idéologies extrémistes ? Où commence donc l’extrémisme ? Quand je vais sur les sites de journalistes spécialisés sur le net parlant de l’extrémisme décortiquant les méandres de cette hyper violence, l’idéologie en question ou lorsque je regarde des reportages spécialisés sur le terrorisme, va-t-on considérer ses sites qui vous renvoient directement sur les sites islamistes parfois, comme  une apologie de la violence ? Et quand on voit des banques faire de la spéculation créant des émeutes de la faim, des pauvretés partout dans le monde, les dettes, quand on voit des peuples voir des pays entier réduit à rien, comme c’est le cas avec la Grèce considèrent ont que tous ceux qui sont responsables de cette idéologie économique qui a provoqué ce résultat comme une idéologie faisant l’éloge de l’hyper violence ?

Comme le fait si bien remarquer la journaliste Heather Brooke sur HuffingthonPost les entreprises et les gouvernements sont un « client » friands d'informations, et ils veulent ses renseignements pour une raison : « Il essaye de prédire le comportement des gens et la prise de décisions se fait en fonction de ceux qu'ils pensent eux, sur ceux que selon eux, feront "les fauteurs de trouble", la décision ne se fonde pas sur ce vous avez réellement fait, mais en fonction de ce qu'ils pensent que vous allez faire à l'avenir. "

Va-t-on créer un nouveau crime de terrorisme par intention ? Nous avons eu depuis les années 80 des lois liberticides qui sont en train de nous emmener directement dans un état très dangereux pour notre liberté !!On parle là d’une loi d’exception et comment est-il possible d’incarcérer une personne juste sur des présomptions sur une configuration d’idées et non sur des faits réels comme on peut le voir dans cette affaire, on a même une dame qui est allée porter plainte à la police pour faits de violences, menaces, et pour avoir montré des films à un autre jeune, de scènes de crimes !!!

Ainsi au lieu de permettre à la police de faire son travail en amont, d’arrêter du clientélisme politique, de mettre des islamistes dans des prisons avec les jeunes qui sont mis dans la gueule du loup, on invente un Minority Report, plutôt que d’appliquer les lois existantes, cette affaire ressemble à des centaines d’autres histoires, une femme porte plainte fait une main courante contre l’homme qui l’a bat, rien personne ne bouge et un jour elle est tuée par l’homme contre lequel elle avait porté plainte…

En 2010, Mohamed Merah aurait tenté d’endoctriner son fils de 15 ans en lui faisant écouter des chants djihadistes et en lui montrant des vidéos d’exécutions d’al-Qaida dans son appartement, où il est « resté enfermé de 17h à minuit ». Le lendemain de cet incident, habillé d’un treillis sombre et encagoulé, il aurait menacé la femme en pleine rue avec un sabre à la main et en criant « Allah Aqbar ».Choquée, la femme aurait porté plainte le 25 juin 2010, ce qui a provoqué la colère de Mohamed Merah :

« Il est venu devant chez nous. Il m'a menacée et frappée. Il disait que j'étais athée et que je devrais payer comme tous les Français. Il n'arrêtait pas de répéter qu'il était un moudjahidin et qu'il mourrait en martyr, qu'il effacerait de la Terre tous ceux qui tuaient des Musulmans... »

Plutôt que de justement apporter du savoir de permettre aux gens de comprendre ce qu’est cette idéologie, la méthode, comment le fait de regarder une vidéo en boucle montrant des boucheries, des décapitations va engendrer chez vous, une tolérance de plus en plus importante à la violence, comme on l’entend dans l’interview de la dame qui porta plainte contre Mohamed Mehra, il propose justement de regarder cette vidéo de scenes monstrueuses en boucle…Ainsi à l’image des anciennes religions monothéistes, à l’image de leurs versets considérant parfois le savoir comme un péché comme la raison du paradis perdu, où tout est illicite, interdit et comme le conçoivent les talibans et autres islamistes en herbe, Nicolas Sarkosy ne fait que proposer la même chose, interdisons donc comme si cela allait empêcher quoique cela, comme si cela pouvait être l’arme magique pouvant amener plus de responsabilité.

Or je regrette la seule arme magique que je connaisse c’est le Savoir, c’est la capacité d’apprendre à analyser, à critiquer les choses en les observant, c’est la capacité à devenir auto déterminée aboutissant à justement de l’éthique, une responsabilité envers soi et l’autre ce qui au final vous permet d’avoir une plus grande liberté.

Et si le président avait user de cette arme merveilleuse il aurait aussi su que le mot endoctrinement n’a pas qu’un sens, que durant longtemps, le terme a  été défini comme l’acte d’instruire ou le processus par lequel on inculque une doctrine, une attitude ou uneméthode à des étudiants comme celle-ci extrait : « Nous ne devrions pas croire à une chose uniquement parce qu'elle a été dite, ni croire aux traditions parce qu'elles ont été transmises depuis l'antiquité, ni aux "on dit" en tant que tels, ni aux écrits des sages parce que ce sont des sages qui les ont écrits, ni aux imaginations que nous supposons nous avoir été inspirées par un Déva ( et que nous croyons être une inspiration spirituelle ) ,ni aux déductions tirées de quelque hypothèse hasardeuse que nous aurions pu faire, ni à ce qui parait être une nécessité analogique, ni croire sur la simple autorité de nos instructeurs ou de nos maîtres ; mais nous devons croire à un écrit, à une doctrine ou à une affirmation lorsque notre raison et notre expérience intime les confirment. Croyez seulement ce que vous jugez être vrai pour vous…et il existe une autre définition, cet endoctrinement, toujours d’actualité qui le conditionnement de l’individu et des masses…et cela existe chaque jour chez nous.

Au final, les propos de Monsieur le président sont compréhensibles, si on agit au niveau de l’émotion de la peur mais n’est pas là encore la base de toute propagande pour faire passer les lois les plus dangereuses, enfin nous avons toutes les lois interdisant l’apologie pour crimes de guerres, des faits et non des intentions, ayons, formons des policiers qui s’intéressent aux plaintes du citoyens et agissent en conséquence, ayons une politique où le clientélisme en est ai banni une politique où les projets sont pour tous les citoyens !!!

 

Tous les commentaires

23/03/2012, 06:25 | Par samines

Bonjour lorelei avalon

.

Rien à ajouter. Mais je recommande, forcément. Sourire

.

Et je vous souhaite une bonne journée.

23/03/2012, 07:07 | Par danivance

Bravo pour ce billet, le Sarko indigne veut encore profiter de la situation pour nous lisser au maximum, plus une tête ne doit dépasser.

Fabriquer des lois anti démocratiques et liberticides qui évidemment ne s'appliqueront pas à ses copains du Fouquet's et du MEDEF est devenu son sport favori. 

23/03/2012, 13:20 | Par lorelei avalon

Bjr et merci danivance et samines il nous l'a joue bush et le patriot act

23/03/2012, 13:20 | Par lorelei avalon

Bjr et merci danivance et samines il nous l'a joue bush et le patriot act

Newsletter