Jeu.
18
Déc

MEDIAPART

Connexion utilisateur

MUS-E France s’engage auprès des enfants des quartiers défavorisés pour donner à tous un accès à la pratique artistique

Initier les enfants à toutes les formes d'art afin de développer leur créativité et favoriser une ouverture à la diversité, prévenir la violence et lutter contre le racisme et l'exclusion sociale tout en s'attachant à l'éveil créatif de l'enfant.

 

MUS-E © France organise le 24 Mars prochain au Centre d'Animation des Amandiersà Paris(XXème) un Atelier Portes Ouvertes dans le cadre de la Semaine de l'éducation contre le racisme et les discriminations. L'atelier, qui se déroulera de 14h à 16h au Centre d'Animation des Amandiers(110 rue des Amandiers, Paris XX - Métro Ménilmontant), sera animé par Isabelle Maurel , artiste MUS-E, avec les enfants de la classe MUS-E CE2 de l'Ecole élémentaire des Amandiers. Il sera précédé d'une présentation du programme MUS-E© (Art à l'école) et suivi par un petit goûter avec discussion et questions.

 

Le projet MUS-E

 

Le programme européen MUS-E © - initié par le violon du siècle et grand humaniste Yehudi Menuhin en 1993 - a pour but d'introduire l'art à l'école afin de développer la créativité des enfants, leur capacité d'expression et de communication, leur donnant ainsi des outils pour trouver leur place dans la société et inventer le monde de demain. Yehudi Menuhin considérait que la pratique artistique devait faire partie du quotidien de chaque enfant. Au croisement de l'artistique, du social et de l'enseignement, il sont plus de 52 500 enfants de 606 écoles répartis dans 11 pays européens bénéficiant de ce programme. MUS-E © c'est aussi des artistes, des écoles, des entreprises qui s'engagent ensemble pour aider les enfants à s'épanouir dans leur lieux de vie.

 

La compagnie artistique Courant d'Art rejoint en 2006 le réseau de la Fondation Internationale Yehudi Menuhin - institution non-profit fondée en 1991 à Bruxelles et soutenue par la Direction Générale de l'éducation et de la Culture de la Commission Européenne - en devenant coordinateur national du projet MUS-E © en France. Les bilans annuels relevés par les instituteurs, les directeurs d'école et les artistes intervenants, parlent d'eux-mêmes : meilleure écoute, accroissement de la tolérance, réduction de la violence, renforcement du lien social, autonomie, confiance en soi et envers le groupe. C'est « l'effet MUS-E »

 

" MUS-E c'est donner aux enfants un cadre pour laisser libre cours aux experiences et à leur imagination, leur donner des outils pour apprendre à reconnaître leurs émotions, les exprimer et les gérer, c'est inventer des manières de vivre ensemble, dans le respect et l'écoute de chacun. MUS-E c 'est aussi des artistes, des écoles, des entreprises qui s'engagent ensemble pour aider les enfants à s'épanouir dans leur lieux de vie" Isabelle Marx, artiste MUS-E

 

Selon Pierre Rabhi, parrain MUS-E, l'éducation à la paix par la musique et l'art en général est d’une extrême importance « pour l'harmonie des peuples qui se révèlent avec la diversité de leurs expressions ». Didier Lockwood, autre parrain MUS-E, a souligné l'importance de l'écoute de l'autre, du partage, de la tolérance « autant d'acquis indispensables pour faire vivre une réelle démocratie ». En France aujourd'hui 27 artistes travaillent avec 33 classes ce qui représente 700 enfants. Si l'aide des collectivités locales a permis le développement de 20 projets à Strasbour. Grâce aux dons des entreprises mécènes, le réseau MUS-E © s'est étendu dès 2008 aux villes de Paris et de Lyon, puis Lille et Nancy en 2009. Au total ce sont 13 projets supplémentaires, soit près de 300 enfants bénéficiaires.

 

Les objectifs des Semaines d'éducation contre le racisme (14-26 Mars 2011)sont d'ouvrir à la connaissance de l'Autre, favoriser l'éducation à la citoyenneté et à la tolérance, inviter à la réflexion pour réagir face aux diverses formes de discrimination.

 

Pour vous inscrire à l'événement cliquez ici:

Atelier Portes Ouvertes MUS-E

 

Tous les commentaires

16/03/2011, 18:28 | Par Cendrine Cazenave

Merci pour ce " billet communiqué" réjouissant.

Il me touche particulièrement car c'est l'un, sinon le, principal propos de mon travail depuis de nombreuses années, surtout depuis que j'ai animé des ateliers danse dans la cadre du temps scolaire...

Yehudi Menuhin considérait que la pratique artistique devait faire partie du quotidien de chaque enfant.

Oui pratiquer, créer, pour toutes les raisons évoquées dans ce billet.

Mon recommandé en vaut ++++++++++++ et plus !;)

 

Newsletter