Mer.
27
Aoû

MEDIAPART

Connexion utilisateur

L'assurantiel de Nicolas Sarkozy

Avant de sauver du naufrage les milliers de citoyens tous âges confondus qui hurlaient leur colère dans la rue pour les raisons que l'on connaît, notre hyperprésident continue sa quête de l'électorat pour la future présidence en préparant une réforme sur "la dépendance" de ces "vieux" (personnes âgées) comme ils les nomment en évoquant une des solutions possibles de financement tel que "l'assurantiel". J'ai bien entendu, c'est plus doux que "assurances privés".

Fini donc l'Etat-nation on nous débarque sur un archipel, à nous de redécouvrir nos besoins, nos ressources sans plus si affinités car la globalisation économique se joue, nous le savons, dans l'immédiateté d'un profit financier aux rouages bien rôdés qui intéressent toujours les mêmes et pas les PME pour qui le besoin de durée de financement est plus long.

Les marchés financiers peuvent se sentir rassurer puisque la "retraite/travail et travail" va nous amener vers un financement "assurantiel" comme pour tout d'ailleurs. Serait-ce l'unique façon de gérer le déficit budgétaire 2010 de la France ? Vous pensez peut-être au bouclier fiscal et à l'ISF ?

 

Tous les commentaires

17/11/2010, 20:11 | Par *Jacquounet*

Chère Marie-Thérèse, Il nous arrive comme un pénétrentiel dans le fondement Bien cordialement, Jacques

17/11/2010, 20:21 | Par Raphael JORNET

"Les marchés financiers peuvent se sentir rassurés"... n'est-ce pas le principal ????

Newsletter