Sam.
20
Déc

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Politique : tout est lié ou tout est gelé ?

Sentiment répandu et débilitant d'un pays qui vadrouille comme un radeau, d'un gouvernement qui remplace le gouvernail par les froncements de sourcils du capitaine et de son second, et quelques « éléments de discours ».

Jacques, une liberté

Jacques vit au pied du Ventoux, il a fait un choix de vie radical et pas donneur de leçon pour un sous.

René Char, début du poème Les inventeurs (1949)

Mediapart, l'Ukraine et nous

Chers amis journalistes de Médiapart, le journal, par vos plumes, nous aide bien souvent à nous repérer dans la situation complexe et alarmante de notre pays, car comprendre et faire des liens sont des outils de la démocratie, manière de donner du sens à nos désirs d'échapper aux sirènes hurlantes de T.I.N.A. (There is no alternative).

Madame Taubira : les lanceurs d'alerte ?

Madame la Ministre,

 

J'ai apprécié le signe explicite que vous avez fait à la lutte anti-corruption en France par votre présence à la soirée du 19 octobre « La corruption, ça suffit ». Le chemin est semé d'obstacles politiques et économiques, d'empêchements puissants, et requiert de notre part une grande vigilance.

Facebook, Apple et les ovocytes de leurs employées.

Grande trouvaille au secours des femmes :

Mesdames, vous souhaitez faire carrière, vous avez bien mesuré qu'on ne peut, à la fois, se consacrer à son entreprise, lui vouer corps et âme, et fonder une famille, surtout que monsieur est lui même sur le pont (de l'entreprise, son dieu, son cap).

12 octobre en Bolivie : des élections ignorées

Nous lisons beaucoup de choses sur les élections présidentielles au Brésil ce dimanche 5 octobre, mais bien peu sur celle du 12, qui vont se dérouler en Bolivie (pas plus que celles du 26 en Uruguay !).

Métamorphoses : d'Ovide à Christophe Honoré

Je n'ai pas résisté à la tentation : m'enfermer dans une salle obscure pour suivre la métamorphose cinématographique des Métamorphoses.

Ukraine : éléments de la complexité

L'enjeu actuel est plus difficile que jamais : négocier, tenir le plus loin possible tout risque de guerre, ne rien dénier de la chaîne causale de la situation. Et pour nous, simples spectateurs, il nous reste à essayer de comprendre, et selon moi, de faire une place à la raison.

Newsletter