Mar.
16
Sep

MEDIAPART

Connexion utilisateur

De la consternation au sursaut : pour un choc de crédibilité

Jérôme Cahuzac, il y a peu ministre du budget d’un gouvernement de gauche, était donc bien détenteur d’un compte à l’étranger comme Mediapart l’affirmait depuis plusieurs mois.

Survenant dans un contexte national et européen de défiance citoyenne à l’égard de la parole politique, ces aveux imposent aux socialistes de ne pas s’arrêter à la consternation ou à la colère devant des actes qui, au-delà de leur illégalité, sont diamétralement opposés à la vision du monde qu’ils sont censés porter et incarner.

Comment ne pas imaginer que cette  défiance ne soit pas renforcée alors que le doute sur la capacité des politiques à agir sur le réel et à proposer une alternative aux choix qui ont pourtant conduit à la crise se manifeste de plus en plus en France et au-delà comme les élections italiennes l’ont également montré ? Disons-le tout net : nier ou diminuer l’importance de l’impact des aveux d’hier reviendrait à prendre le risque d’un « retour du refoulé » dramatique.

Nous devons, au contraire, prendre à bras le corps la nécessaire recrédibilisation de la parole politique en général et de la nôtre en particulier.

Une telle reconquête ne sera possible que si nous agissons sur les différentes conditions permettant de relever le « défi de la défiance ». Celles-ci sont plurielles et peuvent être mises en évidence, comme le souligne Habermas, lorsque des perturbations se produisent dans le fonctionnement d’un échange communicationnel, conduisant le destinataire à s’interroger sur l’intelligibilité (qu’est-ce que cela veut dire ?), la vérité (les choses sont-elles vraiment ainsi ?), la justesse normative du message véhiculé (est-il juste d’agir ainsi ?) ou encore sur la sincérité de l’émetteur (me trompe-t-il ?). Or, l’abstention trop fréquente des citoyens tout comme la nette dégradation de l’image des institutions et des élus dans notre pays mesurée par une enquête récente du Cévipof, nous montre qu’aujourd’hui le jeu de langage de la démocratie représentative dysfonctionne. Les aveux d’hier doivent déclencher un sursaut nécessaire.

Comme socialistes, nos mots pour être intelligibles doivent être en phase avec l’idéal que nous portons, notre description du réel ne pas être celle que le libéralisme présente comme « la » vérité, nos propositions refléter notre volonté de  justice sociale, notre refus de la captation des richesses et des pouvoirs par quelques-uns. Le contexte (mondial et plus particulièrement européen) ne facilite certes pas la transcription rapide dans le réel de notre volonté mais le volontarisme est voué à apparaître comme une posture si nous apparaissons céder du terrain en rejoignant l’analyse de ceux qui affirment qu’il n’y a pas d’alternative.

Renouer les fils d’un contrat de confiance nécessaire passera aussi par la mise en place de réformes institutionnelles importantes, rendant impossible la généralisation insupportable et injustifiée du soupçon à l’égard des élus. François Hollande vient d’annoncer des mesures qui vont dans ce sens : l’inéligibilité à vie des élus condamnés pour fraude fiscale et corruption, le renforcement tant nécessaire de l’indépendance de la justice et la lutte contre les conflits d’intérêt chez les ministres et les parlementaires par la transparence sur leurs patrimoines. Dans un tel contexte, la question du « cumul des mandats » prend également une dimension particulière : limiter la détention de mandats en nombre et dans le temps (et cela en allant même au-delà du seul cadre des mandats nationaux) peut constituer un moyen efficace pour réduire la fracture démocratique entre les citoyens et la représentation politique. Une telle limitation est, en effet, susceptible d’impliquer plus de citoyens dans les responsabilités et de rendre plus représentative la représentation si, toutefois, l’augmentation du nombre de responsabilités partagées n’est pas synonyme d’une simple augmentation du nombre de professionnels de la vie politique. Le Parti Socialiste a fait le choix d’avancer en pionnier sur cette voie de la rénovation démocratique et s’est engagé à l’exemplarité en attendant le vote d’une loi nécessaire. Faisons-le maintenant  sans laisser passer le temps du sursaut.

Tous les commentaires

03/04/2013, 17:19 | Par Patrig K

l’inéligibilité à vie des élus condamnés pour fraude fiscale et corruption, le renforcement tant nécessaire de l’indépendance de la justice et la lutte contre les conflits d’intérêt chez les ministres et les parlementaires par la transparence sur leurs patrimoines

Ces éléments de réforme, sont ceux qui étaient déjà envisagés, Hollande n'a fait que de les redire ce jour.

Le CSM doit etre indépendant, sans aucun lien avec le pouvoir éxécutif .. Ce qui n'est pas avec cette réforme .

[ l’inéligibilité à vie ] Certes , une parole forte, qui sera retoquée avec le Conseil Constitutionnel, dont un des membres est mis en examen ..

Votre seule hauteur à atteindre, mettre en oeuvre la VIéme, on ne refonde pas de la confiance sur les débris d'une Véme sclérosée et meurtrie de forfaitures multiples ..

Les demis mesures Hollandaises, du bricolage  minable et désuet , un SURSAUT ou alors qu'il retourne en Corrège, son jardin le vaut bien ..

Loin d'etre du FHAINE ... bien au contraire, remuez vous avant la cata haine !

03/04/2013, 17:40 | Par Loulala

coincidence: je viens de terminer la lecture du livre de Raphaelle Bacquet et Arianne Chemin sur "les" Strauss-Khan. On a l'impression d'une continuation , pas graveleuse certes, de cette ambiance de compromissions, de relations peut-être limites, de ces agences de coms dont on en retrouve une ici, de noms de personnes très actives toujours là , d'intermédiaires dont on se demande ce que les politiques en ont à faire, sinon promouvoir des carrières. Et puis dans l'affaire d'aujourd'hui, ce sont encore quelques membres (anciens) du " courant DSK" du PS qui, toujours là, font les manchettes de la presse.....

La gauche ne sait plus que faire la morale, s'offusquer et n'a rien à proposer que cette mondialisation à laquelle elle s'est ralliée depuis longtemps.

Cette gauche a trahi, elle aussi, enfin une partie de cette gauche stérile, hypocrite, arriviste; parce que malgré l'image d'aujourd'hui, il y a encore des socialistes estimables; reste à ce qu'ils ne soient pas laminés par le désonheur qui nous accable; c'est à ceux là que je pense, c'est à ceux là que je reste attaché.

03/04/2013, 17:49 | Par bernard uguen

Bien sûr, Madame, que vous devriez prendre des mesures fortes sur le cumul des mandats.  Mais malheureusement est-ce que le PS est crédible pour le faire ?

Je suis désolé de vous dire que je n'ai personnellement pas confiance, alors que j'y croyais un peu  avec l'élection de Hollande, au moins sur cette question. Mais même pas. . Le refus de lancer le référendum promis à Bayrou, la commission Jospin créée pour tergiverser, le recul de la date d'application d'une mesure trés limitée sur le non cumul, en contradiction avec les projets du PS définis lors du dernier congrès, m'ont convaincu que la rénovation démocratique, n'est pour le PS,  qu'un élément de langage, autant dire "un mensonge". Celui là n'est pas financier, mais il désespère n'importe quel démocrate.

Réveillez vous !! . voici une proposition.  http://blogs.mediapart.fr/blog/bernard-uguen/020413/vers-un-nouvel-age-democratique .

merci de votre attention.

03/04/2013, 21:08 | Par Tazibus

La "boîte à outils" de M. Bricolage ne suffit plus, il faut un véritable architecte, et un plan original pour construire du neuf, F. Hollande n'a aucun charisme et il s'inscrit dans la continuité, qui plus est,  il est discrédité au bout de 10 mois de pouvoir ! Il n'a plus la main, faute d'avoir (ré)agi à temps.  Au yeux de tous, nos hommes politiques en place ont failli, individuellement pour certains, collectivement pour les autres, en défendant le même système corrupteur et inégalitaire nourri par nos institutions fort peu démocratiques, ce qui nous a entraînés dans le marasme mortifère actuel.  Le temps n'est plus à la cuisine politicienne si chère au PS, mais à une vision d'avenir que  ses dirigeants ont abandonnée depuis longtemps, en même temps qu'ils abandonnaient leurs électeurs pauvres. Le PS n'est plus  qu'une boutique, ses dirigeants des épiciers.

Seule une nouvelle république sera à même de fédérer les citoyens autour d'un projet commun et neuf, de renvoyer les politiciens professionnels couper des rubans dans leurs circonscriptions (ce qu'ils savent faire à merveille !), et de voir enfin s'élever de nouveaux représentants du peuple qui n'auront pas passé leur vie à taper dans le pot de confiture, et qui auront à coeur de légiférer en faveur des plus faibles ou des plus démunis.

03/04/2013, 17:53 | Par Calgonite

Avant on faisait des "Grenelle" pour tout, maintenant c'est remplacé par les "Chocs", super !! Résultat, on est de plus en plus en perdition, car c'est bien la "Stratégie du Choc" décrite par Klein que l'on se mange dans la gueule.

03/04/2013, 17:58 | Par jmc

mais Martine , toi tu es socialiste,je le sais,

mais le PS n'a plus de "socialiste" que le nom !

impossible de le redresser de l'intérieur...

alors c'est difficile...je sais ...

mais à un certain moment il faut faire le pas pour rester fidèle à ton idéal 

jean-michel du PG 85

 

03/04/2013, 18:13 | Par alain voyer

Et bien oui Madame, Mediapart avait raison et à resister sans sourciller!

Et vous membre du conseil national du P.S, ne trouver que cette nova-langue technocratique pour justifier une fois de plus vos renoncements. En éffet rien ne change et l'affaire dans le bas peuple ne provoque qu'un sarcasme désabusé... tellement  nous somme vaccinées! Alors blagons ce Cahusac il était vraiment compétant pour lutter contre la fraude fiscal, un genre de spécialiste; Ou soyez enfin crédible avec votre république exemplaire, taisez vous et agiser, le changement c'est maintenant. Le fin du cumul, idem, Cahusac au écrous; et Filoch le seul Socialiste sincére et crédible au gouvernement. 

03/04/2013, 18:34 | Par Colza

Les capacités de résilience des responsables politiques n'ont d'égales que les capacités d'oubli des électeurs.

Confiance, dans six mois, il n'y paraîtra plus.

04/04/2013, 09:27 | Par Plotine en réponse au commentaire de Colza le 03/04/2013 à 18:34

Les Tiberi... Reonnaissants...

Sans oublier Flosse, etc etc...

Faudrait un annuaire téléphonique

04/04/2013, 09:28 | Par Plotine en réponse au commentaire de Theo Tymen le 03/04/2013 à 18:36

Je l'avais lue celle-là aussi. Pépère n'en rate pas une !!!

03/04/2013, 18:38 | Par Arthur Porto

Il me paraît que même si tout ceci "tombe mal" pour l’exécutif, c'est une opportunité pour une prise de décisions qui s'imposent avec courage et détermination sur les "maux" qui gangrènent la démocratie et contribuent à la défiance et, pire encore à l’indifférence qui éloigne les citoyens des urnes, un des lieux d'exercice de la démocratie.

J'ai un a priori de confiance dans ce que vous dites et je pense que c'est aussi un combat à l'intérieur de ce parti qui abrite des Cahuzac ou des Guérini...

http://blogs.mediapart.fr/blog/arthur-porto/030413/cahuzac-depute

03/04/2013, 18:47 | Par crubille

Cahuzac, tout le portrait d'un homme de gauche:

http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/04/03/les-liens-inavouables-de-cahuzac-avec-les-gudards-de-marine-le-pen_3153182_823448.html

 

Ou exactement "the good man at the good place" pour mener la politique que l'on sait.

04/04/2013, 09:31 | Par Plotine en réponse au commentaire de crubille le 03/04/2013 à 18:47

Il a finalement raison, Mélenchon : ces gens là ont un pays, un parti, le POGNON !

04/04/2013, 08:22 | Par Colza en réponse au commentaire de seth le 03/04/2013 à 19:08

D'accord, Seth,

Ce n'est pas un lavement à l'eau tiède qui va guérir le malade.

03/04/2013, 20:48 | Par alexos

 

Il manque 3 choses fondamentales dans vos réformes:

Prison ferme et non du sursis pour les hommes politiques

Abandon de la Cour de justice de la République

Utilisation du tirage au sort dans de nombreux domaines

 

 

03/04/2013, 23:28 | Par Mandrake

Quelle abnégation à continuer à soutenir un parti qui est mort depuis longtemps.

bon courage.

03/04/2013, 23:29 | Par Inspecteur Canopée

Madame (jadis je vous aurais tutoyé et appelé camarade),

Votre contribution n'a aucune utilité. Vous êtes monté sur le système Windows 1 de la politique. Vous êtes en déconnexion totale avec le réel. C'est dommage car vous ne semblez pas mauvaise et encore moins stupide. Prenez la décision qui s'impose et quittez le panier de crabe qu'est devenu la PS pour apporter votre pierre à l'édifice d'une belle révolution citoyenne (comme ce mots résonnent de mieux en mieux chaque jour). Comme certains de vos camarades l'ont fait après le traité constitutionnel, saisissez l'occasion. Vous verrez on est mieux à la maison. En espérant vous appeler camarade à nouveau dans un proche avenir.

04/04/2013, 08:48 | Par thierry dumon

Les bras m'en tombent (dixit votre cher Arnaud Rigolant) vous en connaissez beaucoup des proprios de clinique qui n'ont pas de compte à l'étranger pour frauder ?

04/04/2013, 09:42 | Par hector carignan

Tout cela est bel et bien, encore faut-il être en état de gouverner !

Ce n'est plus vraiment le cas aujourd'hui. On peut craindre que le PS ne rende bientôt les clés de la maison à l'UMP, c'est-à-dire que tout redevienne normal...

La gauche retrouvera son écurie protestataire et la droite son herbe grasse...

04/04/2013, 09:26 | Par arazat

Bonjour,

je ne vous connais pas, donc aucun préjugé ; soit vous êtes abusée par votre entourage, soit vous êtes malhonnête.

"la généralisation insupportable et injustifiée du soupçon", vous ne manquez pas d'air !

Je ne prendrai qu'un exemple : le débat sur le mariage pour tous ; belle manoeuvre politique pour occuper pendant 15 jours l'assemblée, alors qu'il n'y avait aucune urgence, tandis qu'on "bâclait" (escamotait ?) la réforme du système bancaire. Ce seul évènement montre pour qui "roule" le parti socialiste. La dette vient des banques, le peuple la paie et vous alimentez la vis sans fin qui presse le peuple, épaississant le jus de la pauvreté.

Votre billet est hors sujet, hors du temps, il n'y a rien à sauver au parti socialiste ; qui, parmi vous s'indigne que Guérini soit toujours en poste et que le contribuable finance ses frais de justice ?

 

04/04/2013, 10:59 | Par ACHADEFAUX

Bonjour,

 

Si vous croyez un seul instant aux déclarations du Président de la République"Président non socialiste mais de tous les français" précision importante de sa part, vous êtes naïve ou vous aussi malhonnête intellectuellement s'entend.

Depuis des lustres le parti socialiste n'a vraiment plus rien de socialiste. Pour ma part seul l'abstention me convient car de choix nous n'en avons pas depuis longtemps. Je vous recommande une bonne lecture : "le coup d'état permanent" d'un homme devenu socialiste sur le tard par opportunisme. Qu'ils s'en aillent tous et toutes,

04/04/2013, 11:20 | Par degadezo

Madame, j'ai contribué par mon vote à amener le panier de crabes sur le devant de ce pitoyable théâtre. Sans illusions aucune, même pas celle du vote utile, mais du simple réflexe de survie qui fait qu'entre deux maux, il faut choisir le moindre.

J'ai donc choisi ce qu'il me semblait être le moindre mal, en oubliant que pour l'un comme pour l'autre, ça ne faisait pas grande différence, puisque la dose était tout de même léthale.

Léthale pour la démocratie, léthale pour l'éthique, léthale pour les idéaux républicains qu'à mon tout petit niveau populacier j'ai la fierté de porter.

Vous nous parlez des mesures annoncées par le Président de la République, il ne m'appartient pas d'en mesurer vraiment la portée, et surtout, je ne dispose pas des outils de prospective nécessaires pour savoir si celà aura un impact ou non sur le mal qui nous ronge et qui nous tue, mais ces mesures, sont encore et toujours de la communication, de l'annonce, du ficelage.

Finissons en avec ces postures, je ne doute pas que vous soyiez offusquée, navrée, désolée, atterrée de ce qui nous arrive, à nous, peuple de France, alors s'il vous plait, cessez cette défense inutile et puérile, n'en rajoutez pas, et surtout... PARTEZ !

04/04/2013, 11:27 | Par arazat en réponse au commentaire de degadezo le 04/04/2013 à 11:20

je vous rejoins mille fois

04/04/2013, 11:32 | Par MAGA ZINE

Madame,

Vous ne semblez là que pour occuper le terrain; j'abonde DEGADEZO, TAISEZ VOUS !

Newsletter