Ven.
31
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Thématiques du blog

 

Un collectif féministe veut visibiliser la dimension féministe de Rojava

Le collectif de solidarité féministe avec les combattantes de Kobané dénonce le soutien du gouvernement Hollande au projet de la zone tampon défendue par la Turquie.

Erdogan n'est pas bienvenu en France !

Le parti communiste français (PCF) a qualifié de "provocation" la visite du président turc Recep Tayyip Erdogan en France.

Le MRAP a élégamment exprimé ses plus vives inquiétudes à l'annonce de cette visite officielle qui aura lieu le 31 octobre.

Le Conseil Démocratique Kurde de France (CDKF) a appelé à manifester ce vendredi, affirmant que le président turc n'est pas bienvenu en France.

Nouvelle preuve de collaboration d'Erdogan avec Daesh

Nouvelle preuve de collaboration d'Erdogan avec Daesh

Le soutien du régime turc aux ennemis de l'humanité qui poursuivent leur campagne de nettoyage ethnique et religieux a été prouvé une fois de plus par des images diffusées par une agence de presse kurde.

Journée mondiale « Urgence Kobané »

Un appel mondial « Urgence Kobané » a été lancé par de nombreuses personnalités de renom pour soutenir la ville kurde Kobané qui résiste depuis 15 septembre contre les barbares de Daesh. C'est un appel à descendre dans la rue le 1er novembre du monde entier.

Une lettre d'une combattante kurde à sa mère

La résistance historique de Kobanê est aussi celle des femmes kurdes qui sont en première ligne contre les barbares de Daesh. Le 5 octobre, la combattante kurde Dilar Gencxemis, identifiée par son mouvement sous le nom de guerre d'Arine Mirkane, a mené une attaque fédayin en provoquant celle de "dizaines" de barbares aux abords de Kobané.

Un vendeur de journaux kurdes assassiné en Turquie

Un distributeur de journaux kurdes, Kadri Bagdu, a été assassiné le 14 octobre à Seyhan, dans la région d’Adana. Reporters sans frontières (RSF) a condamné fermement cet assassinat qui ravive le souvenir des années noires en Turquie.

Moslim : Pendant qu'Erdogan mangeait des kebab avec Assad, j’étais soumis à la torture

Alors que la résistance légendaire des combattants kurdes à Kobané contre les barbares de Daesh se poursuit depuis près d’un mois devant le monde entier, le régime d’Ankara reste toujours sur sa position inhumaine malgré la mobilisation internationale, tout en accusant les Kurdes avec des arguments hallucinants.  

Turquie: révolte, attaques racistes, violences étatiques

La politique antikurde du gouvernement AKP face à la crise syrienne et sa complicité avec les ennemis de l'humanité (Daesh) a allumé la mèche d'une révolte.  Au moins 31 personnes ont été tuéesdepuis trois jours, par la faute de la politique du régime d'Ankara, tandis qu'à Kobané, la résistance kurde restait forte face aux attaques barbares depuis 24 jours.

Le peuple kurde se révolte: Erdogan paie sa complicité avec Daesh

La résistance de Kobané, assiégée par les barbares de Daesh, a gagné toute la Turquie après les promesses non tenues du gouvernement turc et la poursuite de sa complicité avec Daesh. Au moins 15 personnes ont été tuées, tandis que le couvre-feu a été instauré dans onze ville. Des tanks ont été déployés dans des villes kurdes.
07-10-14-diyarbakir-10.jpg

Les YPG: Kobané ne tombera jamais!

Kobané, la plus petite des trois régions du Kurdistan syrien, résiste depuis près de trois semaines contre les hordes de barbares. Les frappes de la coalition restent insignifiantes, voire complices dans l'attente de la chute de cette ville héroïque qui refuse de se soumettre. Les combattants kurdes paraissent déterminés, quelque soit le prix à payer:  "La ville de Kobané ne tombera jamais et sera le tombeau du Daesh."

Newsletter