Mer.
20
Aoû

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Thématiques du blog

 

Les kurdes syriens rédigent les principes et les lois de leur autonomie

Restés à l'écart de la guerre, les kurdes syriens rédigent déjà les lois d’une autonomie démocratique, tout en renforçant  leurs capacités de défense légitime. Pour réduire les inégalités sociales, le Code civil interdit notamment le mariage des enfants et la polygamie. La véritable révolution est en marche au Kurdistan.

kurdes-syriens-manif.jpg

Alors que la guerre du pouvoir s’intensifie entre l’opposition formée, financée et armée par l’Occident, la Turquie et les Monarchies du Golf, et le régime de Bachar Al-Assad,  les kurdes poursuivent leurs efforts pour la mise en place d’une autonomie démocratique, à l’initiative du principal parti kurde PYD, malgré les obstacles, les attaques et l’embargo économique contre cette région.

Apres avoir pris le contrôle de plusieurs villes depuis juillet 2012, les kurdes ont accéléré ce processus : les organisations de la société civile se sont multipliées, les  coopératives ont été créées pour faciliter la vie des villageois, des conseils du peuples ont pris la direction de la gestion des villes et de nombreux comités ont été créés selon les besoins.

Des conseils du peuple dans chaque ville et quartier

Kobani, Afrin, Serêkaniyê (Rass al-Ain), Dirbesiye, Amude, Derik, Girkê Legê, Tirbespiyê, Tiltemir sont aujourd’hui sous contrôle des kurdes. Les forces du régime ont dû également quitter deux grands quartiers d’Alep où vivent quelques 600.000  kurdes, et les quartiers à majorité kurde de Raqqa et de Hassaka.

Des conseils du peuple ont été créés dans dix villes de Kurdistan occidental dont Qamishli et dans trois villes de Syrie, tandis que chaque quartier compte une « Maison du Peuple » et « Conseil du Quartier » au sein des conseils du peuple. 

L’Académie de police

Pour la sécurité des habitants de la région, les forces de police, appelé « Assayish », ont été mises en place. Formés dans l’Académie de Police, récemment créée, les membres de l’Assayish sont déployés dans toutes les villes kurdes et les quartiers à majorité kurde.

L’ouverture de cent écoles

L’éducation en langue maternelle  a considérablement évolué. La création de l’Association de langue kurde fait partie de ces avancées. Près de 100 écoles ont été ouvertes dans l’ensemble du Kurdistan occidental et environ un millier d'enseignants ont été formés. Pour la première fois, la langue kurde est enseignée dans les écoles en Syrie.

Les femmes et la jeunesse

Les femmes et les jeunes sont les principaux piliers du projet de l’autonomie démocratique. Les femmes ont leurs propres conseils dans chaque ville et quartier. Elles sont représentées  à parts égales dans les autres conseils du peuple. De même, les jeunes ont leurs propres organisations, comme le mouvement des jeunes révolutionnaires et  la fédération des étudiants patriotes.

Le Comité Paix et Justice au sein du Conseil suprême kurde, créé en juillet 2012, et le Croissant Rouge font également partie de ces nouvelles structures et organisations.

syrie-militante-kurde.jpg

L’armée kurde se conforme aux Conventions de Genève.

Quant à l’armée, les forces de défense du peuple (YPG) ont décidé de se transformer en une armée régulière, lors de la réunion du conseil militaire, tenue le 6 janvier 2013.  Par son nouveau statut, le YPG se définit comme  la force de défense nationale, ne dépendant d’aucune autre force.  L’armée kurde accepte de se conformer aux Conventions de Genève.

Constitution de l’autonomie démocratique

L’Assemblée permanente du Kurdistan Occidental, qui chapeaute les conseils du peuple, s’est lancée dans la rédaction des lois de l’autonomie démocratique. Dans le code civil, des lois pour améliorer la situation des femmes sont discutées. Selon la loi rédigée, le mariage des enfants et la polygamie sont interdits. D’autres articles ont été rédigés dans ce domaine comme le divorce et l’héritage. La participation des femmes dans tous les processus de décisions ont été inscrits dans la loi.

Par Maxime Azadi

Egalement publié sur ActuKurde

Lire aussi:

-Syrie : crise humanitaire et la politique visant à affamer les kurdes

-Cessez-le-feu à Rass al-Ain

-Les Patriot en Turquie pour une autre guerre ?

-Actualité kurde : affrontements en Syrie, arrestations massives en Turquie

-Quelle solution pour les kurdes et le Moyen-Orient?

-Les « rebelles salafistes » se sont retirés de Rass al-Ain

Newsletter