Ven.
28
Nov

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Sarkozy : Le roi soleil vu d’Allemagne

Voici un article paru en Allemagne qui décortique de manière assez caricaturale les dépenses de la présidence française.

 

 

J’ai tenté une traduction. Si un des germanistes émérites de Mediapart y voit des fautes, qu’il ne se prive pas d’amender et de commenter ce texte.

 

Cela donne :

 

"La France entière est soumise à la rigueur budgétaire. Toute la France ? Non: il y en a un qui ne s'y soumet pas: Nicolas Sarkozy, Président de la France.

 

 

Le budget de la Présidence a toujours été tenu secret en France. Pour la première fois il est révélé sous Nicolas Sarkozy.

- Dans les 300 mètres carrés de l'appartement de fonction des Sarkozy les fleurs doivent être fraîches en permanence : coût 280.000 euros par an

- Lorsque Nicolas Sarkozy voyage à titre privé, un avion gouvernemental vide l'accompagne en permanence, pour lui permettre de rentrer à Paris en cas d'urgence.

- Il dispose de 61 voitures de fonction, 2 Airbus et 6 avions Falcon-Jet. Le dernier avion en date (60 millions d'euros) a été baptisé "Carla" du prénom de madame Sarkozy numéro 3

- Dépenses annuelles pour les boissons (Champagne etc.) : 1 million d'euros

- Il a presque 1.000 employés à son service, deux fois plus que la Reine d'Angleterre. Parmi eux 44 chauffeurs et 87 cuisiniers.

- Les cuisiniers-chefs peuvent se servir librement dans les caves à vin du Palais de l'Elysée, le repas de midi leur est servi par des laquais.

- Carla et Sarkozy peuvent commander de la nourriture ou des boissons 24 heures sur 24. La cuisine est en service en permanence.

Indignation ? Protestations ? Pas du tout. En France il semble être une affaire d'honneur que le Chef de l'Etat incarne la "Gloire de la nation". Il est le successeur du Roi Soleil. Et c'est exactement comme tel qu'il vit.

Légende des photos :

- Gauche : Le Roi Soleil et sa Madame Pompadour : Nicolas Sarkozy et Carla Bruni

- Droite : Un des 30 "réfectoires" du Palais de l'Elysée »

 

C’est assez excessif mais on peut se demander si un tel article aurait pu paraître en France, vu l’état de soumission de beaucoup de nos médias.

 

Vrai ou faux, à mettre en relation avec le rapport de la cour des comptes.

Tous les commentaires

27/09/2009, 10:56 | Par jean_paul_yves_le_goff

.

L'audit des finances de l'Elysée par la Cour des Comptes, à la demande de Sarko, m'était complètement sorti de l'esprit, ce qui n'est nullement étonnant, vu la discrétion avec laquelle le rapport avait été accueilli par les médias de connivence.

.

Merci, donc, de nous l'avoir remis en mémoire.

.

On trouve également ce rapport sur le site de la Cour des Comptes :

.

http://www.ccomptes.fr/fr/CC/documents/RPT/Lettre-PR-160709.pdf

.

Quant à journal allemand, il eut été bien d'avoir le titre et la date de l'article.

.

D'autre part, ce sujet qui me tient à coeur, m'inspire une initiative citoyenne, que je vais d'abord mettre en oeuvre, avant de revenir en parler ici même.

.

jean-paul yves le goff

http://www.lelivrelibre.net

27/09/2009, 11:55 | Par michbret en réponse au commentaire de jean_paul_yves_le_goff le 27/09/2009 à 10:56

Jean Paul, merci d'avoir publié le lien vers le rapport officiel. C'est mieux que de mettre en ligne une copie comme je l'ai fait.

 

Pour l'extrait du journal, vous avez raison mais je n'ai pas le titre ni la date (c'est Août 2009). Un ami allemand me l'a envoyé par la poste accompagné du commentaire sarcastique: C'est pas en France que vous lirez cela !

27/09/2009, 12:01 | Par jean_paul_yves_le_goff

.

" C'est pas en France que vous lirez cela ! "

.

Faut quand même se méfier... d'après la mise en page, cela ressemble à de la presse "people"...

.

ce n'est pas que je fasse beaucoup plus confiance à la presse intello, mais quand même...

.

jpylg

 

27/09/2009, 16:18 | Par michbret en réponse au commentaire de jean_paul_yves_le_goff le 27/09/2009 à 12:01

Vous avez certainement raison. Cet article fait en effet penser à de la presse "people". Néanmoins, il a été publié. C'était juste une manière d'introduire le sujet. J'aurais probablement pu mieux faire ....

27/09/2009, 16:38 | Par jean_paul_yves_le_goff en réponse au commentaire de michbret le 27/09/2009 à 16:18

.

" J'aurais probablement pu mieux faire .... "

.

C'est déjà pas mal: déjà, le sujet est réactualisé. C'est une affaire à suivre...De toutes façons, outre le journal allemand, le rapport de La Cour des comptes en dit déjà assez long. Mais il est sûr et certain que Sarko mettra un point d'honneur à suivre scrupuleusement les recommandations

et, l'année prochaine, ou dans deux ans, ensemble, Seguin et Sarko, feront leur pub sur ce thème, d'autant plus que Seguin s'est inscrit en faux depuis quelque temps contre l'idée - pourtant exacte jusqu'ici - que les rapports de la Cour des comptes n'étaient jamais suivis d'effets.

.

jpylg

.

jpylg

27/09/2009, 13:02 | Par jean_paul_yves_le_goff

.

--

J'ai fait parvenir à René Dosière (rdosiere@assemblee-nationale.fr)

le message ci-dessous :

.

 

Monsieur le député,

.

Un récent article de Médiapart (émanant de sa partie "club") m'a remis en mémoire le rapport publié le 15 juillet, émanant de la Cour des Comptes et réalisé à la demande du chef de l'Etat.

.

On peut lire cet article ici :

.

http://www.mediapart.fr/club/blog/michbret/260909/sarkozy-le-roi-soleil-vu-d-allemagne

.

Il n'y a rien d'étonnant à mon oubli, car la presse s'est montrée extrêmement discrète à ce sujet. Or, ce rapport, tout en s'efforçant de rendre une conclusion positive, signale néanmoins de graves abus. Ceci est encore renforcé par un article paru dans la presse allemande et repris par Médiapart (partie club). Peut-être faut-il le croire, peut-être pas. C'est, précisément, la question que je me pose également pour le rapport de la Cour des comptes.

.

J'espérais me faire une opinion en allant consulter votre blog, étant donné les efforts que vous avez faits sur ce thème toutes ces dernières années. Vous avez, effectivement, réagi à la publication de ce rapport en le qualifiant de succinct et vous avez à ce sujet publié un communiqué dénonçant ce caractère succinct.

.

Vous avez ajouté à cela deux ou trois commentaires sur votre blog, qu'on peut trouver à cette adresse :

.

http://renedosiere.over-blog.com/article-33928763.html

.

Permettez-moi de vous dire que vos commentaires, comme votre communiqué, sont, de votre côté également, tout-à-fait succincts.

.

Cela s'ajoute à la discrétion remarquable de la presse, raison pour laquelle, j'ai toujours tendance à penser que les politiciens professionnels (dont vous êtes) et les journalistes sont de connivence.

.

Votre conclusion sur le rapport de la cour des comptes est que la Cour fera peut-être mieux l'année prochaine. On pourrait évidemment, appliquer, la même conclusion à vos commentaires. Mais pourquoi attendre l'année prochaine ?

.

L'excellent nouveau journal participatif qu'est Médiapart (un peu de connivence, tout de même) a une rubrique qui s'intitule "Les invités de Médiapart" où de nombreuses personnalités ont la liberté de s'exprimer. Je suis persuadé que si vous demandiez à la rédaction de Médiapart la possibilité de l'utiliser, elle vous serait immédiatement accordée.

.

Pour le bien de tous et, avant tout, de notre démocratie.

.

jean-paul yves le goff

http://www.lelivrelibre.

 

 

27/09/2009, 22:30 | Par michbret

A suivre, Jean Paul ...

28/09/2009, 10:22 | Par jean_paul_yves_le_goff en réponse au commentaire de michbret le 27/09/2009 à 22:30

.

"A suivre, "

.

Je pense qu'il faut suivre, en effet... ces innombrables et scandaleuses dérives ont une cause, notre ignorance, et notre ignorance a, elle-même, une cause, notre indifférence... car - c'est en cela que nous ne sommes pas dans un régime totalitaire, ce qui au moins est une bonne chose - les moyens de savoir existent, mais ils ne sont pas exploités. Ils ne sont pas exploités en raison de notre paresse et en raison de notre formatage.

.

Je trouve l'expérience de Médiapart particulièrement passionnante, car nous avons à faire à un public qui contient une bonne proportion de militants politiques ainsi qu'un bon nombre de citoyens d'un bon niveau socio-culturel, relativement bien informé, théoriquement disposé à la juste appréciation et juste critique de la chose publique.

.

Or, quand on les voit se passionner pour le roman d'espionnage-réalité qu'est l'affaire Clearstream et se foutre totalement de l'Angolagate, quand on les voit indifférents au fait que, sur 4 ans, Julien Dray aurait gagné 35000 euros par mois, que ce citoyen s'autorise à défier la brigade financière de la police judiciaire au vu d'un contre-rapport qu'il a commandé à un cabinet d'expertise-comptable privé, on se demande si on rêve...

.

Donc, affaire à suivre. J'attends que René Dosière me réponde.

.

D'ici là, je vais lire et peut-être commenter les deux dossiers sortis ce week-end respectivement par le Point et le Figaro Magazine.

.

une du fig mag.jpg

.

le%20point%20argent.jpg

-

A plus tard.

.

jean-paul yves le goff

http://www.lelivrelibre.net

27/09/2009, 22:47 | Par Néfertari...Partie.

Les bandelettes m'en tombent !!!

Si tout ce faste inutile et indécent est avéré, c'est encore plus pire que je ne croyais !

Vous pouvez nous tenir informés tous les deux ?

Merci tout plein.

27/09/2009, 22:49 | Par Cyrano de Savignac

Juste une question de peu d'importance en passant...

Les restos du coeur figurent-ils dans les bonnes oeuvres de l'Elysée ? Si oui, à quelle hauteur ?

Quid du couple présidentiel ?

L'un est privé, l'autre non...

28/09/2009, 06:31 | Par Philips Michel

Rien à redire, bien sûr. Juste une remarque: si notre Président a demandé une plus grande transparence dans les dépenses liées à sa fonction, il faut aussi signaler que ces dépenses fastueuses ne sont pas nouvelles, qu'elles constituent une réalité depuis très longtemps et dont le principe, comme rappelé dans l'article, sont bien acceptées, dans les grandes lignes, par les Français.

Cela correspond effectivement à ce besoin de monarchie auquel les Français sont très attachés (même s'ils n'osent pas trop en parler!).

Il y a donc, au total, l'expression d'une grande ambiguïté très caractéristique de cette mentalité française. A la fois attachée à la République (Liberté, Egalité, Fraternité) mais aussi "flattée" par les côtés monarchiques de son dirigent (voir la tenue officielle du chef de l'Etat avec tout ce côté décorum, l'engouement pour visiter les ors de l'Elysée exactement comme s'il s'agissait de Versailles, etc).

Bref rien que du "très français" dans tout cela...dont joue habilement Nicolas!

28/09/2009, 09:03 | Par elisa13 en réponse au commentaire de Philips Michel le 28/09/2009 à 06:31

A la fois attachée à la République (Liberté, Egalité, Fraternité) mais aussi "flattée" par les côtés monarchiques de son dirigent (voir la tenue officielle du chef de l'Etat avec tout ce côté décorum, l'engouement pour visiter les ors de l'Elysée exactement comme s'il s'agissait de Versailles, etc).Bref rien que du "très français" dans tout cela...dont joue habilement Nicolas!

 

Ah bon ? Et si on faisait un référendum ?

Non je ne veux pas d'un roi, ni même d'un président omniprésent !

Juste une république, droite, laïque, sociale, juste, humaine, ouverte... tout ce que la France n'est pas depuis chouchou !

28/09/2009, 08:58 | Par humaro

J'appuie la requête de Néfertari, ça vaut vraiment la peine de savoir précisément jusqu' où va l'obscénité. Par ailleurs (même si M Philips me semble avoir au moins pour une part raison) il y a je crois une limite au-delà laquelle le luxueux gaspillage devient intolérable, surtout dans une conjoncture de crise, d'angoisse du chômage et de privations. Raison de plus pour mesurer ce qu'il y a d'exact dans l'article allemand qui fournit au moins un opportun point de départ.

28/09/2009, 11:29 | Par Philips Michel

C'est ça être français: adorer tout ce qui est clinquant (pas au niveau des hommes mais au niveau de la "représentation") et, en même temps et avec la même sincérité, être attaché à des choses profondes, vraiment essentielles (Droit de l'homme, Démocratie). Les Français, pour beaucoup, accepteraient mal qu'on supprime le défilé du 14 juillet, que le Président habite ailleurs qu'à l'Élysée, trouvent normal les rangées de militaires avec pompon dans la cour.

Voyez la différence avec le 10 Downing street: une simple porte, un micro devant la porte, un simple flic en faction!

Nos politiques, pour nous faire accepter ces folies de dépenses princières, "jouent" de cela. "Oui, ce serait mieux si ça coutait moins cher...mais faut quand même "tenir son rang", non? La France, c'est quand même un grand pays. Faut que ça se voit! On ne peut pas recevoir comme ça!" Voilà ce que beaucoup de gens pensent.

28/09/2009, 19:29 | Par elisa13 en réponse au commentaire de Philips Michel le 28/09/2009 à 11:29

Toujours pas d'accord. Un grand pays la France ?

Qui se voit en plus ? En traitant les sans papiers, les SDF, les pauvres, les RMIstes (ou les RSAistes), les jeunes, les étudiants, les enfants comme on le fait ??

Non, pas convaincue, pas du tout...:(

28/09/2009, 19:55 | Par michbret

On peut aussi faire le parallèle avec la chancelière allemande, Angela Merkel qui continue à vivre "modestement" dans son appartement de Berlin.

 

28/09/2009, 21:50 | Par peneloppe

Oui tout comme Nefertari et Humaro, merci mille fois de nous informer !

04/10/2009, 23:04 | Par minor swing

cher michbret,

j'arrive un peu après la bataille, mais je vous remercie d'attirer notre attention sur les dérives monarchiques de notre 5e République...

Deux observations :

1. source de l'article : la mise en page (et le style) me semble indiquer qu'il s'agit de la Bild-Zeitung... un tabloïd qui est aussi le quotidien le plus lu en Allemagne (son tirage dépasserait 3 millions d'exemplaires....)

Les articles de Bild ne sont pas des sources au-dessus de toute critique ; dans le cas d'espèce, je pense cependant que le message général de l'article n'est pas faux, loin de là... , à savoir que le Président de la République vit dans un faste qui n'est pas de mise dans un état démocratique.

Et ce que vous dites est également vrai : un tel article ne se trouvera pas dans les médias hexagonaux si complaisants. Ce genre d'articles ne se trouve en France que dans les médias marginaux (marginalisés)

 

2. Rien à redire à votre traduction. On pourrait aussi traduire le "chapeau" de l'article qui comporte une allusion à l'un de nos Gaulois préférés:

" La France entière est soumise à la rigueur budgétaire. Toute la France ? Non: il y en a un qui ne s'y soumet pas: Nicolas Sarkozy, Président de la France."

 

3. PS : certes, les Allemands s'offusquent facilement des dérives monarchiques de leur voisin. Cela dit, les ministres allemands n'ont pas trop intérêt à mener un train de vie dispendieux. La ministre de la santé allemande qui avait fait suivre sa voiture de fonction en Espagne, cet été, a failli devoir démissionner... et une réception donnée par Mme Merkel à l'occasion, semble-t-il, de l'anniversaire du PDG de la Deutsche Bank a fait scandale... (à juste titre, me semble-t-il...). Rares sont en France ceux qui se choquent de voir notre président inviter MM. Lagardère, Bouygues, Bolloré, Proglio et tutti quanti...

07/10/2009, 18:47 | Par michbret en réponse au commentaire de minor swing le 04/10/2009 à 23:04

@bibliophylos,

- Le Bild, j'y avais pensé mais je n'ai pas pu vérifier

- Merci pour le confirmation de la traduction. Mon allemand est tellement rouillé que j'avais des doutes.

- J'ai misérablement oublié le chapeau! Je me permet donc de mettre à jour ce billet en y incorporant votre traduction.

Merci

07/10/2009, 19:03 | Par pmabéché

Ce qui est difficile à comprendre par les uns, c'est que les autres soient scandalisés : "ils n'ont pas de pain, qu'on leur donne de la brioche !"

Ce qui est difficile à comprendre par les autres, c'est que les uns n'ont plus aucune notion de "ce que ça coûte". Il y a toujours quelqu'un pour payer à leur place (même si c'est leur argent privé, ce qui est rare).

Il faut avoir cotoyé les uns et les autres pour comprendre, si j'ose dire, le mur infranchissable d'incompréhension entre les deux.

Les uns ne se sentent pas de la même espèce que les autres. Est-ce propre à la France ? Non, les grands bretons et les américains fonctionnent comme cela eux aussi (et les potentats africains aussi).

Newsletter