Mar.
02
Sep

MEDIAPART

Connexion utilisateur

AFFAIRE CLEARDTREAM: REBONDISSEMENT

Comme la presse l'a déjà annoncé il y a quelques jours, le journaliste-écrivain Denis ROBERT a définitivement été blanchi par la justice dans l'affaire qui l'opposait à Clearstream Banking.

Cette décision apporte ainsi un caractère incontestable à l'enquête menée durant des années par le journaliste et une crédibilité longtemps contestée.

 

Dans ce contexte, Jean GALLI-DOUANI, auteur du livre « Clearstream-EADS, le syndrome du sarkozysme », à paraître en mars 2011, a déposé une nouvelle plainte au parquet du TGI de Paris pour corruption, favoritisme et détournements de fonds publics, visant le ministère de l'Intérieur.

En effet une première plainte déposée en 1998 avait fait l'objet d'une instruction judiciaire au pôle financier pour corruption passive qui concluait par la prescription des faits en 2001.

 

Ce dossier mettait en cause de hautes personnalités politiques en révélant des commissions versées par la société Carlson Wagon Lit dans le cadre des marchés du ministère de l'Intérieur à partir de 1993.

Il s'agissait d'un système mis en place par le DGPN Claude GUEANT, le DEPAFI Alexandre JEVAKHOFF (ex-commissaire du gouvernement à la SOFREMI, ex dir-cab de MAM au Ministère de la justice et aux Affaires Etrangères) et le Ministre du Budget Nicolas SARKOZY à l'époque du gouvernement BALLADUR.

 

Rappelons que Jean GALLI-DOUANI a comparu en qualité de témoin dans l'affaire Clearstream.

En effet, certaines révélations de Denis ROBERT, longtemps contestées, rappelons-le, laissaient apparaître des liens avec l'affaire des marchés publics du MIAT.

Cette nouvelle plainte pourrait faire l'effet d'une bombe, d'autant que le groupe ACCOR-Carlson Wagon Lit apparaît dans le listing original publié par Denis ROBERT dans le livre «Révélations».

 

Nul doute que cette nouvelle procédure pourrait apporter des éléments nouveaux en appel du procès «Clearstream» qui s'ouvrira au printemps 2011.

 

Newsletter