Jeu.
23
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Mauricette et les phtalates

Hier soir, je me suis octroyée une petite soirée détente au coin d'Arte: dur, dur. Mâles en péril, un remake de Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe de Woody Allen, version plus scientifique. Il y était question des phtalates et leurs conséquences néfastes sur la virilité masculine. Le documentaire efficace et poignant était suivi d'un débat auquel était conviée Nathalie Kosciusko Morizet, notre secrétaire d'Etat en charge de l'écologie. Histoire de m'achever un peu davantage, de boire la ciguë jusque la lie, je décidai de regarder. Aux questions de la journaliste lui demandant quelles mesures de précaution elle jugeait nécessaire de mettre en place face à ce réquisitoire accablant , Mme Morizet s'est contentée d'approuver ce qui était fait par le gouvernement néerlandais, et d'expliquer que le Grenelle de l'environnement allait dans le bon sens, de citer la directive Reach qui allait conduire la France à interdire 5 produits chimiques( sur 33000 concernés), puis d'encourager chacun, comme elle le fait elle-même, à consulter sur google, la liste des composants chimiques contenus dans les différents produits que nous utilisons au quotidien. Alors, j'ai pensé qu'Arte aurait aussi pu inviter ma cousine Mauricette car elle aussi elle trouve que le bio c'est bien car ça sent le frais. Sauf que ma cousine Mauricette qui a son franc-parler, elle lui aurait demandé pourquoi elle ne pourrait pas rendre obligatoire l'affichage des substances sur les emballages, elle lui aurait sans doute aussi dit que c'est une honte de continuer à utiliser ces substances toxiques dans les maternités et que celles qui se débattent pour éviter leur contact avec les nouveaux-nés pourraient être encouragées par quelques menues subventions comme la recherche médicale, d'ailleurs. Et puis comme elle est parfois hardie, la Mauricette n'aurait pas manqué de s'inquiéter : vous êtes vraiment au gouvernement ou vous faites semblant car à vous entendre on croirait que vous n'y pouvez rien ou bien si c'est un débat pour du faux, c'était pas la peine que je me déplace. Alors, si même le gouvernement de Mr Sarkhozy est impuissant, c'est bien la preuve que les phtalates s'infiltrent partout.

Moi, je préfère discuter avec de vraies gens!

Elle est comme ça Mauricette, on lui fait pas avaler la pilule, même en écoutant J.Dutronc, les cactus.

 

Tous les commentaires

26/11/2008, 22:16 | Par Velveth

J'ai regardé aussi. Le doc était très bon. Le débat était comme votre billet le décrit !

26/11/2008, 22:24 | Par Cléopatre

Elle ne mache pas ses Mot-ricette!! elle a bien raison, mais j'ai remarqué que presque tout ce qui est décidé maintenant se résume a de bonnes intentions pour enfumer tout le monde et j 'ai bequcoup aimé le jeu de mots de Sarko qui prefère les patates aux phtalates meme si il en est infesté :-)

26/11/2008, 22:52 | Par Unidentified

Ah! que j'aime le ton et le rythme de ce billet! Franchement, Nadja, ça me plairait beaucoup d'avoir une petite conversation avec ta cousine Mauricette.

26/11/2008, 23:05 | Par Serge Koulberg

Moi j'ai regardé Notre Histoire de Bertrand Blier puis que Mauricette n'était pas invintée. Presque le même sujet, mais sur le mode fantasmatique, ce qui est bien plus intéressant. Serg Koulberg

27/11/2008, 00:07 | Par Fantie B.

Nathalie : la directive Reach va conduire la France à interdire 5 produits chimiques. Mauricette : et les 32995 autres, Nathalie ? Tu nous prends pour qui, là ? Nathalie : (...)
Mauricette : et pourquoi tu ne rends pas obligatoire l'affichage des substances sur les emballages, hein? Nathalie : vous comprenez, ça ne tiendrait pas sur les emballages, tellement il y en a.

27/11/2008, 10:37 | Par pol

Emballez c'est pesé Pol

27/11/2008, 19:13 | Par Anne Guérin-Castell

Trouvé sur le blog de la journaliste Stéphane Horel : "Type de produits pouvant contenir des phtalates : Adhésifs, aérosols, anneaux de dentition, bâches, ballons, baskets (Reebok a supprimé le PVC ; Nike, Adidas et Asics s’y sont engagés), bottes de pluie, chaussures, colles, couches, couvertures plastifiées, cuir synthétique, détergents, dallages, déodorants, encens et désodorisants en aérosol, encres d’impression, gants en plastique, gels, laques et mousses pour cheveux, godemichés et vibromasseurs, encres, films alimentaires, fils et câbles, imperméables, impressions et motifs sur vêtements (H&M a supprimé le PVC), insecticides, joints, jouets, lotions après-rasage, lotions pour le corps, lubrifiants, matériel hospitalier (cathéters, équipements de dialyse, gants, poches à sang, tubes etc.), médicaments, nappes, pailles, parfums, profilés (cadres pour fenêtres), protections murales, rideaux de douche, savon, scoubidous, semelles de chaussures, shampoings, solvants, tissu enduits, tissus imperméables, tongs, tuyaux, tuyaux d’arrosage, vernis à ongle, vêtements, zodiacs. Sources : BEUC, INERIS, INRS, Greenpeace, Institut National De Santé Publique Du Québec, Union Européenne."

27/11/2008, 20:20 | Par Unidentified en réponse au commentaire de Anne Guérin-Castell le 27/11/2008 à 19:13

Claviers? Je ne vois pas "claviers"... C'est normal, ça?

27/11/2008, 21:51 | Par Anne Guérin-Castell en réponse au commentaire de Unidentified le 27/11/2008 à 20:20

Je ne sais pas, cher Tony, mais dans cette étude, ils parlent de phtalates surtout pour les cables. Il faut dire qu'elle s'intitule "analyse sous le clavier"… Plaisanterie mise à part, le couple clavier/phtalates sur Google ne m'a pas donné grand-chose. Mais les retardateurs de flamme au brome sur nos claviers, on n'y coupe pas. Il faudrait se laver les mains chaque fois que l'on quitte un ordi. Au lieu de quoi, il m'arrive de manger tout en tapotant…

27/11/2008, 19:17 | Par Fantie B.

Merci, Anne de cette liste un peu surréaliste. Chez nous c'est décidé, nous renonçons aux scoubidous. Le dallage, on aurait bien voulu, mais, la peur de tomber;...

Newsletter