Jeu.
24
Jui

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Modena, l'Europe telle qu'on la rêve

2 jours de séminaire en Emilie-Romagne, à Modena. Mes collègues et moi venons de différents pays d'Europe et visitons un de nos fournisseurs : Tetra Pak. Tetra%20Pak%20packages_620x319.JPGEntreprise familiale née en Suède après guerre mais qui s'est développée de manière fulgurante ces 40 dernières années en s'appuyant sur son établissement de Modena. Lien un peu étonnant mais finalement très courant entre la Suède et le Nord de l'Italie. Tetra Pak vend des solutions complètes, des emballages pour les produits alimentaires liquides et les machines qui permettent de les mettre en forme. Vous avez tous bu ces dernières semaines des produits emballés dans du carton Tetra Pak. Plus de 160 Milliards d'emballages vendus en 2011, c'est à dire environ 20 par habitant de cette planète. Plus de 8000 machines, de conception astucieuse, robuste, installées dans le monde. Même si on peut s'émouvoir de son impact environnemental, on ne peut qu'être admiratif devant ce succès commercial. A vrai dire, ce succès n’est pas un hasard. Tetra investit chaque année plus de 4% de son chiffre d’affaires en recherche et développement pour innover et améliorer ses machines et proposer des nouveaux emballages, des bouchons adaptés à leur utilisation (un bouchon n’est pas le même lorsqu’il sert à boire « on the go » ou lorsqu’il sert à verser). Sur les 20 machines en construction et tests ce jour là, 7 partiront en Chine, 7 au Vietnam, 1 en Thailande, 2 au Brésil, 1 en Turquie, aucune en Europe continentale ou aux USA.

J’étais déjà venu dans la région il y a quelques années faire un projet avec Elettric80, leader dans le domaine des LGV (Laser Guided Vehicles), situé à 40km de Modena.

 Straddle_vehi_4_pallet_full.gif   silkworm.gif(wrapper "vers à soie" permettant de tendre de manière optimale et d'économiser le film plastique)

Lui aussi innove massivement, emploie des technologies de pointe et exporte partout dans le monde (Australie, USA, toute l’Europe).

A la visite des ateliers et des bureaux, la même surprise, beaucoup de jeunes, des ingénieurs, des techniciens. Pas besoin de poser la question, ces gens là sont bien payés. Leur « compétitivité » ne se mesure pas en € de l'heure, mais en idées, en motivation, en sérieux, en mobilité, en nombre de langues parlées. Ils sont une des clés du succès de ces entreprises, et ils connaissent leur valeur. De très bonnes universités (Bologna, une des plus vieilles du monde) et des passerelles nombreuses avec les entreprises. Et une culture de l’excellence technologique. Le seul nom de Modena fait venir des larmes aux passionnés d’automobile. Berceau de Ferrari, mais aussi de Maserati, mais également de Lamborghini. L’usine de Lamborghini, que nous avons visitée aussi, avec à vrai dire beaucoup d’émotion et surtout un immense respect. Perfection, beauté, œuvre d’art, alliance de ce qui se fait de meilleur en matière de « super sports cars », du moteur V12 de 700cv assemblé à la main de l’Aventador, au cuir fine-fleur découpé au laser.

2012-lamborghini-aventado-16_800x0w.jpg

Chassis composé d'une coque en fibre de carbone

 

bild-1809-1024x0.jpg

 

bild-1807-1024x0.jpg

Nous sommes repartis avec en cadeau du vinaigre balsamique de 12 ans d’âge et du Parmesan. Culture, gastronomie, recherche de la perfection. S'appuyer sur sa culture pour mieux se tourner vers les autres. Proposer le meilleur et vendre en Chine. Si toutes les régions européennes en étaient là, la crise de la dette, le chômage ne seraient même pas des problèmes. Beau sujet d’étude en tous cas.

Tous les commentaires

12/02/2012, 12:15 | Par Oliv92

D'ailleurs en creusant un peu, je découvre un article tentant d'expliquer le faible taux de chômage en Emilie-Romagne par le nombre de coopératives. Pas facile de trouver les vraies raisons fondamentales du succès ! Les facteurs sont multiples.

Magnifique article de Samines sur l'analyse du chômage publié aujourd'hui.

Une autre étude qui parle de "envy of Europe"

 

25/02/2012, 12:16 | Par Boris Carrier

Belle expérience que vous nous faites partager avec talent.

 

Italie du nord dites-vous... et la Ligue du Nord de Umberto Bossi ( plus de trois millions de votes en 2008) ?

25/02/2012, 12:32 | Par Oliv92 en réponse au commentaire de Boris Carrier le 25/02/2012 à 12:16

c'est quoi le rapport avec le schmilblick? Si vous apportiez des statistiques plus précises, avec les votes extrêmes sur l'Emilie Romagne, peut-être aurait-ce un intérêt? Comme on parle de l'Italie, pourquoi ne pas parler des pizza, des pâtes et de Carla Bruni aussi?

25/02/2012, 22:52 | Par Boris Carrier en réponse au commentaire de Oliv92 le 25/02/2012 à 12:32

pardon, je penseais juste faire un commentaire aimable qui ferait passer votre billet au tracker et ne m'attendais pas du tout à cette réplique quelque peu disons agressive.

26/02/2012, 21:04 | Par Oliv92 en réponse au commentaire de Boris Carrier le 25/02/2012 à 22:52

Je vous prie de m'excuser, mais j'essayais de faire un billet qui aille un peu dans le détail. Si c'est pour en venir à ce genre de sous-entendu ...

27/02/2012, 09:35 | Par Boris Carrier en réponse au commentaire de Oliv92 le 26/02/2012 à 21:04

bien loin de moi l'idée de réduire les Italiens du nord à la Ligue, je pensais simplement élargir le sujet: y a-t-il un rapport entre développement industriel et velléité d'autonomie ? En Catalogne aussi, on cherche à se détacher de l'emprise de Madrid.

 

26/02/2012, 22:25 | Par Axel J

Eh oui,

investir dans la recherche & développement,

investir dans l'éducation,

...

Newsletter