Mer.
01
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Votons inutile !

J'ai un peu d'avance sur la date fatidique. Dans quelques jours, je célèbrerai l'anniversaire de plusieurs événements. Un personnel, les 33 ans et 2 mois de mon poteau Didier (incontournable) ; un politique, les 10 ans d'un premier tour de présidentielle marron foncé ; et un sémantique, l'avènement d'une expression aussi dangereuse qu'inepte, le “vote utile”.

 

Depuis le 21 avril 2002, cette expression a quasiment mué en injonction : “tu vôôôôôteras utile ou tu ne vôôôôôteras pas” ! A tel point qu'il m'arrive de sursauter quand je croise un vieux monsieur à barbe blanche dans un bureau de vote...

 

Sans blague, à chaque élection, des personnes très sérieuses nous serinent l'argument du vote utile pour nous convaincre de choisir leur candidat. Ce “tactical voting”, comme l'appellent les américains, est pourtant une plaie démocratique.

Il dénature le vote et le vide de sa substance. Un vote, ça se mûrit, ça se cogite. C'est un acte positif qui implique les citoyens que nous sommes. L'acte de voter contient en lui-même une dynamique d'adhésion à des idées contenues dans un projet politique. Il nous engage intellectuellement.

Au contraire, le vote utile apparente l'action de voter à une stratégie électorale, à une tactique froide et passive. L'électeur s'éloigne du débat politique, il cherche seulement le moindre mal électoral. Il ne lui est plus demandé de réfléchir à un projet pour voter en conscience mais juste d'éviter “le pire”. C'est une logique d'exclusion qui motive le vote utile.

 

Par ailleurs, l'expression est franchement absurde : comment peut-on jauger de l'utilité d'un vote a priori ? Un vote permet d'élire une personne qui porte un projet : l'utilité d'un vote ne devrait pouvoir être mesurée qu'à l'aune du résultat d'un mandat électif. Par exemple, était-il utile de voter Royal en 2007 ? plutôt que Marie-George Buffet ou Dominique Voynet ? En quoi ce vote dit utile au premier tour l'était-il ?

 

Outre ce brouillage de sens, la défense du vote utile favorise bien évidemment le bipartisme. Est-ce souhaitable ? L'échiquier politique français doit-il être cantonné à une bipolarisation des idées ? Les formations politiques aujourd’hui plus modestes doivent-elles être négligées sous prétexte d'efficacité électorale ?

 

Un « vote utile » m'aurait peut-être évité mon premier gros chagrin politique un soir d'avril mais je ne regrette pas mon vote et je ne l'ai jamais renié. Ce n'était pas un vote inutile.

 

Ceux qui pensent qu'on combat des idées sombres par un vote tiède se trompent ; ils affadissent la démocratie. Il faut se rendre aux urnes avec conviction ou du moins avec implication, mais pas avec résignation. Le vote utile participe du désintérêt des citoyens pour la politique qui n'entendent dans cette expression que la promesse d'un représentant par défaut.

 

Votez ! (tout court)

Tous les commentaires

11/04/2012, 10:30 | Par Thierry T. d'Ouville

Tout vote contient la part d'incertitude et de pari propre à l'action humaine. Le critère de l'utilité y est absurde et ramène l'élection à un simple choix de gestionnaire.

11/04/2012, 12:33 | Par françois périgny

Je ne mange plus de rôti, c'est trop chair, et ça fait du mal aux animaux.

11/04/2012, 12:46 | Par GaM

Merci pour ce billet... utile par les temps bêêêêtes et bêlant qui courent!

la ritournelle PS "vote utile" permet de ne parler de rien, de ne penser à rien, de ne se souvenir de rien (les deux abstentions dégueulasses : février 2008 et février 2012, avec Lisbonne et le MES).

11/04/2012, 12:50 | Par Axel J

Voter pour qui on aimerait vraiment avoir comme président(e), c'est tout.

-

Se poser la question:

Qui est-ce que j'aimerais vraiment comme président(e) pour mon pays la France, pour mes intérêts personnels, pour les miens et pour l'avenir de mes enfants?

Et voter pour celui ou celle qui représenterait le mieux ces intérêts.

Point.

-

Ce serait cela, voter utile: un vote qui aurait du sens, un vote qui fonctionnerait dans le sens normal et naturel prévu par le système du suffrage universel.

11/04/2012, 12:51 | Par JoëlMartin en réponse au commentaire de Axel J le 11/04/2012 à 12:50

"Ce serait cela, voter utile: un vote qui aurait du sens, un vote qui fonctionnerait dans le sens normal et naturel prévu par le système du suffrage universel."

Belle formulation.

Mais c'est une lapalissade.

Quel que soit un vote, il fonctionne toujours dans le sens normal et naturel prévu par le système du suffrage universel.

11/04/2012, 12:57 | Par Axel J en réponse au commentaire de JoëlMartin le 11/04/2012 à 12:51

Sauf le soit-disant "vote utile", qui lui, pervertit et confisque le système du suffrage universel, au profit exclusif des deux seuls partis politiques autorisés, excluant et éliminant tout autre choix (rendu soit-disant "inutile"), bref supprimant de fait l'esprit même de la Démocratie.

11/04/2012, 14:21 | Par pmabéché en réponse au commentaire de Axel J le 11/04/2012 à 12:57

Cela ne me gêne pas qu'on me dise de "voter utile", je peux le  faire, ou pas. Ce qui me gêne, c'est que tous les médias sont d'accord pour faire l'impasse sur un candidat, sûr de gagner, s'il est au deuxième tour, et qui, de ce fait, n'y sera probablement pas. Là est le vrai scandale.

Votons utile, exigeons une modification constitutionnelle : exigeons un deuxième tour avec 3 candidats, à la majorité simple.

11/04/2012, 14:27 | Par JoëlMartin en réponse au commentaire de pmabéché le 11/04/2012 à 14:21

Vous parlez de quel candidat sûr de gagner s'il est au second tour ?

11/04/2012, 17:59 | Par pmabéché en réponse au commentaire de JoëlMartin le 11/04/2012 à 14:27

à mon avis, qui vaut ce qu'il vaut, Bayrou

11/04/2012, 14:40 | Par JoëlMartin en réponse au commentaire de Axel J le 11/04/2012 à 12:57

"Sauf le soit-disant "vote utile", qui lui, pervertit et confisque le système du suffrage universel, au profit exclusif des deux seuls partis politiques autorisés"

Ah, le tout beau sophisme.

Deux seuls partis autorisés ? Quelle absurdité !

C'est sans doute pour cela qu'il y a 10 candidats et pas deux ?

Ce qui fait qu'aucun choix n'est ni exclu, ni éliminé.

Faut pas se moquer du monde. Les électeurs ne sont ni des moutons ni des débiles.

Ils choisissent en fonction de leurs inclinations.

Et tant pis pour monsieur "Axel J" si ces inclinations ne sont pas identiques aux siennes.

Il a l'air d'avoir du mal à le supporter, mais c'est pourtant cela, la démocratie.

 

 

 

11/04/2012, 14:59 | Par Axel J en réponse au commentaire de JoëlMartin le 11/04/2012 à 14:40

"Les électeurs ne sont ni des moutons ni des débiles.

Ils choisissent en fonction de leurs inclinations."

Oui, bravo.

Ni influencés par le matraquage médiatique permanent.

Non, non, pas du tout, quelle idée!

On est donc d'accord. Il n'y a donc pas que les deux seuls candidats autorisés des sondages et des médias-spectacle, il n'y a donc pas que le candidat de l'UMP et le candidat du PS, les autres faisant juste office de figurants dans un feuilleton joué d'avance.

Il y a aussi d'autres candidats, et ce sont les électeurs qui décideront de leur choix, librement, en leur âme et conscience, selon leurs inclinations, et non influencés par une mécanique bien huilée et surmédiatisée.

11/04/2012, 15:04 | Par JoëlMartin en réponse au commentaire de Axel J le 11/04/2012 à 14:59

Quel mépris pour tes semblables !

Qui ne partage pas ton avis est forcément "matraqué médiatiquement".

 

11/04/2012, 12:55 | Par Axel J

-

Ceux qui sont prêts à sacrifier un peu de liberté pour plus de sécurité, ne méritent ni l'une ni l'autre, et perdront les deux.

-

11/04/2012, 14:42 | Par JoëlMartin en réponse au commentaire de Axel J le 11/04/2012 à 12:55

Oui, j'ai déjà lu ça quelque part...

Votons donc Hollande, le mieux placé pour chasser Nicolas Sécurité.

11/04/2012, 13:05 | Par Axel J

Le vote soit-disant "utile", pourrait être utilement analysé comme un appel pour passer du mode actuel de scrutin à deux tours, à un mode de scrutin à un seul tour...

11/04/2012, 14:41 | Par JoëlMartin en réponse au commentaire de Axel J le 11/04/2012 à 13:05

Quelle idée géniale !

On l'applique tout de suite, et comme c'est Sarkozy en tête au premier tour...

Merci pour lui, Monsieur "Axel J."

11/04/2012, 13:50 | Par Leséparges

Bel article mais je ne comprends pas le message .

Ca doit être codé .

M'en fous , je vote N . Artaud .

C'est utile non ?

11/04/2012, 14:42 | Par JoëlMartin en réponse au commentaire de Leséparges le 11/04/2012 à 13:50

Oui, c'est utile à Nathalie Arthaud...

11/04/2012, 14:36 | Par [email protected]

Pour ma part je ne recommande pas de voter "utile", ce qui est de l'utilitarisme, mais de voter pour François Hollande, afin de chasser l'autre, et de passer enfin aux choses sérieuses. D'autres peuvent faire un autre choix. On est en démocratie libérale pluraliste.

11/04/2012, 15:41 | Par Libre

Merci pour ce billet si clair et éclairant par les temps qui courent (si tu ne votes pas "utile" tu sers untel, etc.).

Et pour prolonger je proposes :


http://www.placeaupeuple2012.fr/voter-utile-ca-sert-a-rien-2/

11/04/2012, 15:46 | Par JoëlMartin en réponse au commentaire de Libre le 11/04/2012 à 15:41

Voter "utile" ça sert à rien.

Sauf si on veut chasser le Conducator à talonnettes.

11/04/2012, 16:07 | Par MG2

 

       Quand  j'additionne toutes  les "interprétations"  qui tartinent sans fin  sur le        " vote utile " ou " pas "  je   me dis que cela ressemble  de très près au grandiose  gag de Coluche sur la lessive  qui " lave plus blanc  que blanc ! "  .

       Curieusement je ne connais pas une personne - réelle - qui "vote inutile" quand elle/il glisse son bulletin dans l'urne ... même le vote blanc ou l'abstention sont utiles pour l'électeur ou électrice qui en fait le choix.              

Il y a toujours pour chacun/chacune de nous une utilité à voter pour  celle la ou celui ci !  pour voter blanc ou s'abstenir...

         Cette tambouille  politico-médiatique en boucle est creuse et n'est qu'un slogan pour de médiocres  et paresseuses analyses  à propos d' une  complexité  d' interrogations/aspirations  profondes (nécessaires et  vitales)  de stratégies  aléatoires personnelles et de convictions ancrées du fait de notre histoire/parcours individuel  de  nos combats et préjugés multiples et divers.   

          Je voterai ! sans savoir si le résultat collectif  rejoindra l'issue  que j' espère moi-même   ...      

      

      

 

11/04/2012, 16:16 | Par JoëlMartin en réponse au commentaire de MG2 le 11/04/2012 à 16:07

Quelle chance : par ce commentaire fulgurant d'intelligence, l'immense politologue MG2 relève le niveau général de ce fil.

11/04/2012, 16:29 | Par MG2 en réponse au commentaire de JoëlMartin le 11/04/2012 à 16:16

  

   ***   Embarrassé   ***   Clin d'œil  ***    suspens, suspens , angoisses et sales coups à craindre, sérénité à ciltiver  ...

11/04/2012, 16:55 | Par bernard uguen

J'espère voter utile.    Je ne suis pas socialiste et je ne veux pas voter pour le parti socialiste, c'est ma conviction...   Je vote Hollande parce qu'il faut mettre  Sarkozy et sa bande de pieds nickelés et de margoulins dehors.  Donc je vote Hollande  et j'espère que ça sera utile.  Aprés le 6 mai, un autre jour se lévera et on verra.  

11/04/2012, 17:01 | Par reneydavid

Le vote est inutile la plupart du temps pour le citoyen, mais très utile pour l'élu ; la progression du patrimoine des élus en témoigne.

11/04/2012, 17:04 | Par JoëlMartin en réponse au commentaire de reneydavid le 11/04/2012 à 17:01

Et quand le droit de vote n'existe pas, les fortunes des dictateurs sont colossales...

11/04/2012, 17:10 | Par MG2

 

c'est la raison pour laquelle le non cumul des mandats et des lois strictes doivent au plus vite prévenir/ régler cela.

11/04/2012, 17:43 | Par Dominique C

Rappelons au passage que certains candidats (ou certain condidat, si l'on préfère), souhaite-nt faire "place au peuple" et appeler à une constituante qui, en instaurant de nouvelles règles, nous permettrait - peut-être -  d'échapper à la pseudo-logique de ce fameux "vote utile".

Ceci dit, j'ai largement recommandé quelques commentaires de ce fil...  Cool d'une personne qui me fait parfois l'honneur de mettre son grain de sel dans mes billets (et même de me faire des "remontées de bretelles") Clin d'œil

ET ATTENTION! Je vous recommande chaudement l'émission d'aujourd'hui de "Là-bas si j'y suis" (Les financiers au coin du bois) dans laquelle François Ruffin nous met en garde contre ce qui se passera après une éventuelle élection de F Hollande...

Voir également:

http://www.reporterre.net/spip.php?article2787

11/04/2012, 17:54 | Par Leséparges en réponse au commentaire de Dominique C le 11/04/2012 à 17:43

Euh oui, mais que dit F. Ruffin si JL M est élu ?

 Les financiers restent à la niche ou partent avec le premier avion ?

11/04/2012, 17:56 | Par bernard uguen en réponse au commentaire de Dominique C le 11/04/2012 à 17:43

normal, Ruffin est sarkosiste.

12/04/2012, 19:19 | Par Dominique C en réponse au commentaire de bernard uguen le 11/04/2012 à 17:56

@ Bernard Uguen: Vous trouvez ça drôle?...

11/04/2012, 18:52 | Par GILLES WALUSINSKI

EN 2002, au second tour, je ne me remettrai jamais d'avoir dû voter "inutuile"...

11/04/2012, 19:13 | Par malto cortese

Voter inutile, c'est mal voter, c'est emmerder le CAC 40!Sourire

12/04/2012, 19:21 | Par JoëlMartin en réponse au commentaire de malto cortese le 11/04/2012 à 19:13

Pas sûr, rétorquerait peut-être Fillon qui pronostique une attaque boursière masssive en cas de victoire de Hollande...

Mais sa boule de cristal n'est pas meilleure de celle de morto caltese...

14/04/2012, 13:53 | Par Olympe Du Bouge en réponse au commentaire de JoëlMartin le 12/04/2012 à 19:21

Pour répondre à plusieurs commentaires qui ne saisissaient pas tout le sens du billet (ou faisaient semblant), mon titre "Votons inutile !" est une boutade pour répondre par l'absurde à un "votez utile" conseillé tous azimuts.

Bien entendu, quand on décide de voter Joly, Arthaud, Mélenchon, Le Pen, on ne vote pas "inutilement" (ni même "utilement"). On vote, tout court, en fonction de ses convictions. C'est ce que je défends. Et ce que je dénonce c'est l'instrumentalisation de l'action de voter pour en faire une tactique électorale, ce qui vide le vote de sa substance démocratique.

Le concept du "vote utile", selon moi, est absurde et dangereux en particulier parce qu'il détourne les citoyens des véritables enjeux de leur vote (choisir un projet politique).

En espérant avoir été plus claire :-)

20/04/2012, 16:05 | Par Pascal Levoyer

Et pourtant votre pseudo malicieux devait mettre sur la voie ! J'aime le ton et le propos de votre billet vers lequel l'un de vos commentaires m'a dirigé. À mon tour de vous faire faire un petit trajet :

Vote utile et dissidence électorale

20/04/2012, 23:16 | Par Olympe Du Bouge en réponse au commentaire de Pascal Levoyer le 20/04/2012 à 16:05

Merci. Je vous cite : "La vie démocratique ne peut être réduite au seul mécanisme électif, elle ne peut plus être livrée, selon un modèle plébiscitaire, au seul leadership d’un chef supposé charismatique, mais en réalité simplement autocrate".

Et si vous voulez vous amuser un peu avant d'aller voter : http://blogs.mediapart.fr/blog/olympe-du-bouge/200412/emmusiquez-vous

Newsletter