Sam.
01
Aoû

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Etudiants étrangers : sauvons Aïcha de l’expulsion!

L’été est une période critique pour les centaines d’étudiants étrangers qui ne bénéficient pas de titre de séjour, malgré une inscription régulière dans un établissement d’enseignement supérieur : les expulsions se multiplient. Aïcha pourrait être reconduite au Maroc dans les semaines qui viennent. Elle mérite notre soutien. Comme tant d’autres qui vivent avec l’angoisse quotienne de l’arrestation. Une pétition est en ligne.

L’autre 14 juillet

Mexico-Istanbul-Strasbourg-Paris. Quatre billets en un. Un fil conducteur : les Droits humains. Les victimes : des enseignants, des enfants et des étudiants. Une urgence : la mobilisation citoyenne.

Naufrage des migrants : Fatou Diome dénonce l'hypocrisie européenne

Une vidéo à voir et à partager largement : Fatou Diome, l'écrivaine franco-sénégalaise, auteur du Ventre de l'Atlantique, prend position sur le naufrage des migrants et dit ses quatre vérités aux européens. Elle cite Schiller : "La dignité de l'homme est remise entre vos mains : gardez-la !"

Mediapart se porte bien : ses lecteurs résistent au mépris

Mediapart se porte bien. Son lectorat est vivant et réactif, je dirais même créatif, d’une intelligence collective qui se renforce dans l’épreuve du mépris qu’ont pu leur témoigner deux journalistes et un responsable de la rédaction. Ce que d’aucuns ont nommé l’Arfi-Perraugate a mis à jour une qualité importante du modèle participatif : les abonnés ne s’en laissent pas conter

Le FN et l’université : fallait-il inviter Bruno Gollnisch à l’Université de Strasbourg ?

Le 11 février Bruno Gollnisch, député européen FN, devait débattre avec Yves Jégo dans l’enceinte du Palais universitaire, à l’invitation d’étudiants de l’Institut d’Etudes Politiques. Le débat ne s’est pas tenu, perturbé par des militants politiques et associatifs. La défense de la liberté d’expression dans l’après-Charlie ouvre-t-elle un boulevard au FN dans l’université française ?

Pinar Selek : Parce qu’ils sont arméniens

C’est un petit livre mais un grand texte, profondément humaniste, lucide et critique. Un livre de témoignage, écrit « avec les mots du cœur, en étant maître de sa parole », par une femme engagée qui a touché du doigt « les désastreuses séquelles présentes sur une terre mutilée par le génocide ». « Assise sur le banc des témoins », Pinar Selek ne sait pas « qui est juge ou procureur », mais elle prend la parole « devant l’obscur mécanisme de l’Histoire ».

A Strasbourg : "L'éducation est l'arme la plus puissante pour changer le monde"


Dignes et innombrables. Tels ils ont été partout en France, tels ils étaient à Strasbourg, où je participais cette après-midi à la Marche citoyenne, en tant que membre du service d'ordre, qui a eu besoin d'être renforcé au dernier moment.

L’humanité qui résiste aux ténèbres

Je suis Charlie, je ne suis pas Charlie. Je suis Charb, je suis kurde, je suis juif, chrétien, musulman, athée : je suis tout le monde, je suis citoyen du monde. Demain je n’irai pas manifester pour l’« Union sacrée ». Ni pour une « République » qui a trahi ses idéaux et qui doit aujourd'hui les refonder. Demain je manifesterai sans drapeau, pour une autre société, pour un autre monde.

Pinar Selek acquittée, mais dans l’attente d’un possible appel


Au terme de 16 années de persécution politico-judiciaire*, après 3 procès et l’envoi de 5 délégations pour la seule année 2014, la longue lutte de la sociologue turque semble enfin devoir trouver une issue heureuse. Nous retiendrons cependant notre souffle pendant un mois, le délai dont dispose le procureur général pour faire appel.

Les enfumeurs

Hollande, Fioraso et la Conférence des présidents d’université (CPU) viennent de réaliser un formidable enfumage de l’Université, de la Recherche et de l’opinion publique : faire passer la restitution de 70 millions pour un sauvetage et une sanctuarisation alors que le gouvernement programme 1,6 milliards de réductions de crédits, détruit l’emploi scientifique et précarise notre jeunesse.

Newsletter