Mer.
04
Mar

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Améliorons le tramway T1

Afin de poursuivre la mobilisation engagée depuis des mois pour la rénovation du T1, la Ville de Gennevilliers participe à la délégation d’élus et de citoyens qui se rendra au STIF pour exiger la r

Un courrier au ministre Sapin

Monsieur le Ministre,

Je me permets d'attirer votre attention sur la révision des valeurs locatives des locaux professionnels de Gennevilliers.

A travers ce courrier, je souhaite vous faire part de mes observations et critiques quant aux modalités d'application de cette réforme.

Les modalités de mise en œuvre sont prévues à l'article 34 de la loi de finance rectificative pour 2010. Cette disposition a fixé le principe d'une revalorisation des valeurs locatives des locaux professionnels pour toute la France, à mettre en œuvre par les services fiscaux et applicable dès 2016. Cette révision constitue la première étape d'une réforme générale des bases locatives, avec dans un second temps celle des locaux d'habitations.

‪#‎JeSuisCharlie‬ Voeux de résistance du Maire de Gennevilliers Samedi 10 janvier 2015

Mesdames et Messieurs, Chers Amis,

Cher Roland Shafer, maire de Berkamen

Cher Jacques Brunhes, Cher Jacques Bourgoin

Merci d’avoir répondu à notre invitation avec Anne-Laure Perez Première adjointe et toute l’équipe municipale.

Tout d’abord, quelques mots pour expliquer que si je suis assis, je vous prie de m’en excuser, ce n’est rien de grave, juste un gros lumbago qui s’acharne sur moi depuis mardi. La situation nationale n’aide pas à la décontraction. 

Je vérifie ainsi que tout le monde, chacune et chacun d’entre nous, peut un jour subir un problème de mobilité et que nous avons donc bien raison de dire qu’adapter la ville aux personnes porteuses de handicap, c’est adapter la ville pour tout le monde !

Dans le contexte national endeuillé, nous avons hésité à maintenir les vœux. Il est toujours difficile de savoir quelle est la bonne attitude dans de telles situations.

 MurGennevilliers.jpg

Intervention de Patrice Leclerc, maire de Gennevilliers au rassemblement des gennevillois le 8 janvier 2015

Intervention de Patrice Leclerc, maire de Gennevilliers au rassemblement des gennevillois le 8 janvier 2015

Mesdames,
Messieurs,

Merci de votre présence, merci d’être toutes et tous présents.

Ce soir nous symbolisons le rassemblement massif des gennevilloises et des gennevillois contre l’horreur, dans ce deuil national.

Nous sommes Charlie. Que nous partagions ou pas les contenus de ce journal. Nous sommes Charlie parce que nous sommes la liberté d’expression, la liberté de la presse, de réunion, d’opinion, de caricature, de croyance. Nous sommes une conception humaine de la société.

Nous avions donné rendez-vous devant le monument de la Résistance car il s’agit bien de cela : résister, résister à terrorisme, résister à ceux qui veulent à nouveau faire entendre « le vol noir des corbeaux sur nos plaines ».

Insoutenable

charlie.jpg

Un acte d’une barbarie extrême a frappé ce jour la rédaction du journal Charlie Hebdo. 12 personnes sont mortes, plusieurs ont été blessées.

Nous sommes tous effondrés par l’annonce de cette attaque abominable et révoltante. Nous pensons aux victimes, à leurs familles, à leurs proches. Nous voulons leur témoigner toute notre tristesse, leur apporter du réconfort. Nous pensons également à l’ensemble des personnels de l’Hebdomadaire Charlie Hebdo et nous leur apportons toute notre solidarité.

Aujourd’hui, nous sommes révoltés par ces odieux assassinats. Ils anéantissent notre humanité. Ils écrasent la liberté de la presse, la liberté d’expression.

Edwy Plenel sera à Gennevilliers le 2 février

Edwy Plenel sera à Gennevilliers le 2 février, autour de son livre "pour les musulmans" à noter dans vos agendas -
Une belle initiative de l'université populaire des Hauts-de-Seine

Budget des collectivités locales: une lettre à tous les maires d'Ile-de-France

Madame, Monsieur, Cher-e collègue,

Nous le vivons tous et toutes, la période de préparation budgétaire est particulièrement tendue cette année ; aux baisses de nos recettes liées à la fiscalité économique s’ajoute la baisse prégnante des dotations de l’état, annoncée jusqu’en 2017.

Newsletter