Mer.
27
Mai

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Grande boucle Nord de la Seine : Un territoire solidaire ou d’égoïsmes ?

Communiqué de Patrice Leclerc, Maire de Gennevilliers

Grande boucle Nord de la Seine : Un territoire solidaire ou d’égoïsmes ?

 

Monsieur le Préfet de Région a présenté lors de la dernière réunion du Conseil des élus deux cartes servant d’hypothèses concernant le périmètre du futur territoire dans la boucle nord des Hauts-de-Seine :

  • Le premier périmètre proposé correspond à la demande des maires de Gennevilliers et Nanterre, qui souhaitent avec 11 autres maires de ce secteur, un territoire solidaire de Rueil-Malmaison à Villeneuve-la-Garenne. Il doit permettre un projet territorial contribuant au développement de la Défense et des zones d’activités économiques de Gennevilliers, au service d’une métropole rayonnante et solidaire.
  • Le second projet, en revanche, conduirait à couper en deux le territoire souhaité, optant ainsi pour le projet du Maire de Neuilly. Ce dernier souhaite un projet rassemblant d’un côté les villes autour de la Défense et de l’autre celles, avec Argenteuil, proches de Gennevilliers. Cette division fait le choix d’une métropole au service de de la finance.

Un courrier du maire de Gennevilliers aux deux présidents de La Mission de Préfiguration de la métropole du grand Paris:

Monsieur Jean-François CARENCO

Préfet de Région
Président de la mission de préfiguration

Monsieur Patrick DEVEDJIAN
Président du conseil Départemental des Hauts de Seine
Président de la mission de préfiguration

Gennevilliers, le 20 mai 2015

Messieurs les Présidents,

Je souhaite, par la présente et publiquement, vous faire part de ma consternation concernant le déroulement des deux dernières réunions de la Mission de préfiguration.

J’ai le sentiment, mais il s’agit certainement que d’un ressenti, que rien n’est fait pour permettre à la Mission de préfiguration de mener un travail et une réflexion réellement collaborative. Au contraire, j’ai le sentiment que tout est fait pour en démontrer l’inutilité. Ces réunions sont brouillonnes avec des ordres du jour incertains et des objets de discussions sans décisions réellement opérationnelles.

Nous nous éloignons ainsi de la méthode, respectueuse des élus et de leur travail, qui était de mise jusqu’ici, avec certes des imperfections, des conflits mais qui nous a permis, au moins de travailler et de construire ensemble.

Constitution d’un territoire dans le cadre de la Métropole du Grand Paris Territoire de « La Grande Boucle de Seine »

Communiqué de presse

 Métropole du Grand Paris : Vers un territoire de la « Grande Boucle de Seine » !

 Dans le cadre de la Loi MAPTAM et du projet de loi « NOTRe » instituant la Métropole du Grand Paris (MGP) au 1er janvier 2016, 13 Maires de la « Grande Boucle de Seine », ont opté pour la constitution d’un territoire à 15 communes formant un bassin de vie cohérent et pouvant porter un projet de territoire dynamique et solidaire.

 Ainsi, le territoire de la « Grande Boucle de Seine » (qui serait composé des villes de Asnières, Bois-Colombes, Clichy, Colombes, Courbevoie, Gennevilliers, La Garenne-Colombes, Levallois, Nanterre, Neuilly-sur-Seine, Puteaux, Rueil-Malamaison, Suresnes, Villeneuve-la-Garenne et Argenteuil) est fondé sur :

-        une logique géographique : un territoire naturellement dessiné par la Seine.

-        une logique économique s’appuyant sur les deux pôles qui le fondent (le port de Gennevilliers et la Défense) en travaillant leur complémentarité.

-        une logique de projet qui rassemble les villes irriguées par La Défense, premier quartier d’affaires européen.

-        une logique sociale qui est celle du bassin d’emplois et de vie des habitants au sein duquel doit s’organiser la solidarité et l’offre de transports.

Un courrier au Premier Ministre sur Quel territoire pour Gennevilliers?

Monsieur le Premier Ministre,

Dans le cadre des lois MAPTAM et NOTRe instituant la Métropole du Grand Paris (MGP), les Maires de la Boucle des Hauts de Seine ont opté pour la constitution d’un territoire à 15 communes formant un bassin de vie cohérent et pouvant porter un projet de territoire dynamique et solidaire.

Monsieur Jean-François CARENCO, Préfet de Région, nous a confirmé le calendrier concernant la finalisation de la carte des territoires de la Métropole du Grand Paris. Fin juin, les communes connaîtront leurs périmètres qui feront ensuite l’objet d’un décret en conseil d’Etat.

Dans le cas particulier de la Boucle des Hauts-de-Seine, deux scénarii sont actuellement en discussion entre les communes concernées et l’Etat, qui sera donc appelé à trancher prochainement.

Métropole du Grand Paris, communiqué de Patrice Leclerc, maire de Gennevilliers – 11 mars 2015

Métropole du Grand Paris, communiqué de Patrice Leclerc, maire de Gennevilliers – 11 mars 2015

Le projet de loi sur la Métropole du Grand Paris vient d’être adopté par l’Assemblée Nationale en première lecture. Mes craintes, après les positions publiques de la majorité parlementaire et du gouvernement ces derniers mois, sont malheureusement confirmées. Le gouvernement ne tient pas son engagement de tenir compte dans la rédaction de la loi de l’opinion émis par 94% des maires de la métropole. La  commune sort très affaiblie de ce vote.

Cette conception d’une métropole « austéritaire » fera le lit du Front national.

Les maires perdent leurs compétences en matière de logement dont les offices publics de l’habitat, d’aménagement dont le PLU, de politique économique, d’environnement et de politique de la ville. Cette décision est catastrophique au moment où les habitants réclament à juste titre plus de proximité pour être informés et associés à la vie publique.

Améliorons le tramway T1

Afin de poursuivre la mobilisation engagée depuis des mois pour la rénovation du T1, la Ville de Gennevilliers participe à la délégation d’élus et de citoyens qui se rendra au STIF pour exiger la r

Un courrier au ministre Sapin

Monsieur le Ministre,

Je me permets d'attirer votre attention sur la révision des valeurs locatives des locaux professionnels de Gennevilliers.

A travers ce courrier, je souhaite vous faire part de mes observations et critiques quant aux modalités d'application de cette réforme.

Les modalités de mise en œuvre sont prévues à l'article 34 de la loi de finance rectificative pour 2010. Cette disposition a fixé le principe d'une revalorisation des valeurs locatives des locaux professionnels pour toute la France, à mettre en œuvre par les services fiscaux et applicable dès 2016. Cette révision constitue la première étape d'une réforme générale des bases locatives, avec dans un second temps celle des locaux d'habitations.

Newsletter