Mar.
02
Sep

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Appel aux dons pour aider les palestiniens

j'ai reçu ce message d'une amie de Palestine:

"Je me permets de t’écrire car une amie ici travaille pour l’UNWRA (l’agence de l’ONU qui s’occupe des réfugiés palestiniens dans tout le moyen orient) et elle m’informe que la situation humanitaire à Gaza est, comme on peut l’imaginer plus que critique, notamment depuis le massacre de Shejaiha qui a amplifié le déplacement de la population gazaouie. Actuellement, plus de 84 000 personnes ont trouvé refuge dans des abris improvisés, dans les 61 écoles de l’UNRWA, soit dans des conditions de surpopulation, propices au développement d’épidémies...

A l'intention de celles et ceux qui ne partagent pas notre soutien au peuple palestinien

Vous êtes nombreuses et nombreux à soutenir la ville de Gennevilliers dans son action solidaire pour les droits du peuple palestinien et pour arrêter les massacres en ce moment. Je reçois aussi des messages qui désapprouvent cela (je ne parle pas des fanatiques). Voici comment je réponds à l'un d'entre eux, qui n'insulte pas et mérite une réponse posée et respectueuse pour trouver une voie du dialogue ici:

Gennevillies solidaire du peuple palestinien

Intervention de Patrice Leclerc,maire de Gennevilliers lors du rassemblement de solidarité avec le peuple palestinien.

Samedi 12 juillet – Monument de la résistance

Gennevillies solidaire du peuple palestinien

Intervention de Patrice Leclerc,maire de Gennevilliers lors du rassemblement de solidarité avec le peuple palestinien.

Samedi 12 juillet – Monument de la résistance

Gennevilliers en Palestine pour rendre hommage à Fernand Tuil

Avec une délégation d’élu-es et de militant-es français-es, nous avons participé à l’hommage en Palestine à notre ami et camarade Fernand Tuil, responsable de l’AJPS. « Juif, franco-tunisien » avec un passeport palestinien, il a été le militant qui a œuvré pour des jumelages entre des villes françaises et des camps de réfugiés palestiniens.

 

Pas de pause, pas de répit pour la défense des dossiers Gennevillois

uniondesgennevillois2.jpg

A peine installé dans mes nouvelles fonctions de maire de Gennevilliers, je suis parti à l’assaut des ministères, dossiers Gennevillois sous le bras.

En effet, trois jours à peine après l’élection, c'est accompagné de Jacques Bourgoin,  que j’ai rencontré le cabinet du Ministre de l’éducation nationale, Vincent Peillon, pour demander l’autorisation d’expérimenter notre projet innovant d’activités péri-scolaire pour la rentrée de septembre 2014.

Une semaine plus tard, j’ai participé à une rencontre avec Marylise Lebranchu, ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique qui accompagne la mise en place du projet de Métropole, pour lui affirmer que « ce qui se fait à Gennevilliers doit être décidé par les Gennevillois » et que les élus de Gennevilliers défendront leur capacité à mettre en place le programme pour lequel ils ont été élu.

Première intervention comme maire de Patrice Leclerc au Conseil municipal de Gennevilliers du 29 mars .

29mars2014.jpgMesdames, Messieurs,

Cher amis,

Permettez-moi, tout d’abord, d’avoir une pensée pour Mohamed Grichi, qui ne peut être avec nous aujourd’hui à cause d’un problème de santé. Il va mieux, il est rentré chez lui pour se rétablir pleinement et ensuite reprendre l’action pour Gennevilliers avec nous. Je vous propose, chers collègues, de signer ce mot de bon vœu de rétablissement que nous pourrons lui apporter dans le week-end. Cela pourrait être le premier vœu pris à l’unanimité de notre conseil municipal

Je mesure toute l’importance de la responsabilité à laquelle vous venez de m’élire. Importance en terme d’animation du travail de l’équipe municipale, importance pour l’avenir de notre ville, son développement en tant que ville moderne et populaire, au cœur du grand Paris, sans exclure quiconque.

Gennevilliers, élection au premier tour de la liste d'Union des Gennevillois avec 61,43%

10002946_515358371907027_640111448_n.jpgIntervention de Patrice Leclerc, tête de liste Union des Gennevillois,

Pour commencer, une pensée pour Brahim Gricchi, nouvellement élu, mais actuellement souffrant et qui ne peut être avec nous.

Il m’a envoyé un texto, pour dire combien il pense à nous.

Je vous propose de lui souhaiter un bon rétablissement au nom de vous toutes et tous.

Je suis ému, car je mesure l’importance des responsabilités que vous nous confiez.

Je vous remercie de votre confiance.

Je sais, par expérience que cette confiance n’est pas une confiance aveugle, elle s’appuie sur l’expérience des relations étroites de travail entre les élus et les citoyens.

Ce résultat, surtout dans le cadre d’un changement de maire, n’aurait jamais pu être obtenu sans la qualité du bilan de l’équipe municipale et de son premier animateur : Jacques Bourgoin.

Je veux en votre nom à toutes et tous le remercier, les remercier. Le score obtenu ce soir vous doit beaucoup.

Je remercie les centaines de militantes et de militants du Front de gauche : parti communiste, du PG, de la FASE,  du parti socialiste, de Gennevilliers écologie, les centaines de gennevilloises et de gennevillois qui n’appartiennent à aucun parti, mais qui sont engagés, depuis plusieurs mois à nos cotés. Nous avons mené une très belle campagne de proximité, sérieuse dans ses contenus, proche des gens.

Merci à toutes celles et ceux qui m’ont reçu dans des débats d’appartement.

Nous avons pu ensemble faire la démonstration que la politique peut être belle si elle s’appuie sur les citoyens, sur des idées, sur le terrain, sur le dévouement militant.

Un soutien de Saad Abssi pour les municipales à Gennevilliers

SaadaAbssiPLweb.jpg

"J'avoue que j'ai un peu de regret que Jacques Bourgoin ne se représente pas comme Maire car sa personnalité est en phase avec ce qu'il faut pour Gennevilliers.
Je soutiens Patrice Leclerc, que je connais depuis longtemps, parce qu'il pense beaucoup aux hommes et femmes de la ville avant tout.

Newsletter