Sam.
25
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Nous refuserons toute tutelle sur Gennevilliers

Déclaration de Jacques Bourgoin, maire et conseiller général, et Patrice Leclerc, conseiller général

 Le gouvernement travaille sur un projet de loi de décentralisation, appelé « acte 3 de la décentralisation ». Ce projet devait passer au Sénat en mai puis à l’assemblée nationale. Devant  le mécontentement des élus de toutes opinions, il vient de décider de modifier son programme en  étalant dans le temps et en coupant en trois partie son projet : sur les métropoles Paris, Lyon, Marseille, sur le rôle des régions et la troisième partie sur « l’avenir des départements, l’avenir des communes et des intercommunalités ».

Ce projet de loi de décentralisation est, en fait, un projet de centralisation. Le mot « la commune » disparaît au profit des mots « métropoles », intercommunalités,  etc… Il prévoit un regroupement imposé des communes dans des intercommunalités de 300 000 habitants minimum dans la philosophie du « livre blanc » établi par la commission européenne sur « la gouvernance » en Europe. Si ce projet aboutissait, Gennevilliers serait « absorbé » dans la « métropole de Paris » qui comprendrait Paris et les départements de la petite couronne.

 De notre point de vue, cela remettrait en cause la commune, comme lieu de débats et de décisions des citoyens sur les orientations politiques les concernant. Nous souhaitons une véritable concertation sur ces sujets important pour les citoyens et touchant à leur pouvoir de décisions sur :

-       leurs choix politiques en termes d’aménagement de la ville (constructions de logements sociaux, maitrise du foncier, place pour les entreprises, etc…). Par exemple : nous ne pourrions plus décider  localement de faire des logements sociaux dans l’écoquartier !

-       leurs choix de développer ou non le service public. Nous ne serions plus en capacité de décider localement de faire un CMS à Gennevilliers.

-       leurs choix et contrôle de leurs décisions en proximité. Vous ne pourrez plus rencontrer sur le terrain des élus locaux en capacité d’agir avec vous. 

Le projet de « métropole de Paris » dans son contenu comme sa gouvernance remet en cause l’autonomie des communes. C’est pour nous un projet inacceptable.

Nous sommes très attachés à la démocratie locale, nous préférons promouvoir des coopératives de villes bâties sur des projets partagées.  Nous sommes donc disponibles pour débattre et agir avec vous sur ces questions et empêcher de telles attaques contre la démocratie locale.

Vous pouvez compter sur nous.

Les gennevillois doivent pouvoir décider de ce qui se passent dans leur ville.

http://www.patrice-leclerc.org/gennevilliers/121-gennevilliers/2797-declaration-de-jacques-bourgoin-maire-de-gennevilliers-et-patrice-leclerc-conseiller-general-nous-refuserons-toute-tutelle-sur-gennevilliers.html 

Newsletter