Jeu.
17
Avr

MEDIAPART

Connexion utilisateur

A propos de Michel Serres

L'un des thèmes annoncés de ce blog est la pensée de Michel Serres et voici que j'ai failli oublier de rendre compte de son dernier livre et du très riche cahier de l'Herne qui lui est consacré.

Ce livre s'appelle Biogée, pour dire Vie et Terre dans leur continuité fondamentale que nous avons insensément séparée au point de risquer d'en mourir. L'oeuvre de notre philosophe-colline ( "serres", en gascon, veut dire "colline", p.24) est hantée, depuis des années, par les ravages que les sciences dures et leur asservissement au politique ont accomplis et il est contraint de reprendre sans cesse cette thématique parce qu'il est évident qu'il n'est pas encore entendu.

Mais c'est, à chaque fois, à partir d'une entrée différente. Celle que Serres retient, ici, est celle des expériences qu'il fit, personnelles et cruciales, de cette étroite parenté entre ce qu'on appelait, jadis, des règnes (minéral, végétal, animal, humain), non dans sa pensée (la pensée, seule, court toujours le risque de se couper du réel) mais dans son corps : des crues de Garonne ou de la terre qui tremble, en Californie, de la naissance ou de la mort qui s'accomplissent toujours dans l'ouverture béante de la terre-mère.

Biogée est ainsi le livre le plus personnel que Serres nous ait donné, le plus "littéraire", le plus "écrit", le plus beau peut-être (ce qu'on ne manquera pas de lui reprocher dans le petit monde philosophique). On y trouve des pages hallucinées sur les vaisseaux fantômes, des évocations lyriques de l'union du chêne et du tilleul, les souvenirs toujours présents de l'enfance. Livre des rencontres aux carrefours de son existence et de la grâce rendue pour les joies qu'elles ont fait naître. "Je chante ces turbulences fortes et fragiles, inertes, vives et humaines, en rondeaux, refrains, reprises, ritournelles, valses, ballades et barcaroles"(p. 179)

En cette année de ses quatre-vingt printemps, Serres est bien le plus jeune et le plus prohétique de nos penseurs. Et je souhaite qu'il le reste longtemp et qu'on ne s'aperçoive pas trop tard de l'importance de son travail.

C'est à ce travail qu'est consacré un Cahier de l'Herne, très fourni en articles venus des quatre coins de la planète et enrichi d'un certain nombre de textes inédits de Serres. Je ne peux entrer dans leur analyse, il y faudrait des heures. Je veux seulement retenir que beaucoup disent l'amitié qui s'est nouée entre leur auteur et Michel Serres à partir d'expériences vécues en commun qu'il s'agisse d'un projet éditorial (le monumental Corpus des philosophes de langue française) d'une randonnée ou d'une escalade (Anne-Marie Delaunay, "Variations sur la corde"), qu'il s'agisse d'un cours ou d'une conférence et des échanges qui ne manquent pas de s'en suivre. Cette amitié est éveil de pensée, éveil à la pensée, elle ne s'aveugle pas sur les problèmes que la philosophie de Serres ne manque pas de soulever sans y apporter forcément de réponse ; elle dit la générosité d'un enseignement qui a toujours préféré avancer vers de nouvelles découvertes à stagner en de vaines polémiques. Ceux qu'une certaine notoriété médiatique agace découvriront que la réflexion de Serres s'est construite dans la solitude, en marge de l'institution philosophique française trop souvent engoncée dans ses médiocres querelles de pouvoir et que la nouveauté rebute. Ceux qui vont répétant, sans avoir lu ses livres, que ce n'est pas de la philosophie - parce qu'on n'y retrouve pas la trace d'une certaine rhétorique universitaire, auront peut-être l'occasion de prendre conscience de leur complexité et de l'authenticité de leur questionnement.

Pour tous ceux qui s'intéressent à l'oeuvre de Serres ce livre est un outil indispensable. Il l'est aussi en ce qu'il laisse ouvertes de nombreuses pistes de recherche. Nous sommes loin d'avoir pris toute la mesure de l'apport de Serres.

 

Tous les commentaires

19/12/2010, 17:18 | Par Etoile66

Merci Sourire

20/12/2010, 15:47 | Par Aldo Haesler

ah, notre Eddy Mitchell de la pensée est de retour

Newsletter