Mer.
20
Aoû

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Chinoiseries nucléaires

Le théâtre du Montparnasse affiche en ce moment Drôle de Père, une pièce avec Michel Leeb. Dans quelques jours, le Petit Montparnasse, la salle annexe, à droite au fond, accueillera Rachida Khalil pour un nouveau spectacle. Comme pour les 2 précédents (aux Mathurins et à l’Olympia), celui-ci a bénéficié d’une avance sur recettes, financée par un pygmalion, qui assiste parfois aux répétitions, au vu et au su de tout le monde.

Quel rapport entre ces informations et surtout, avec le nucléaire chinois?

Plus que vous ne pensez ! Pour cela, il faut ajouter un troisième indice qui a failli passer inaperçu, tant on s’est démené pour le faire effacer : l’assignation en référé d’un personnage pour insuffisance financière et affective envers son fils (voir ici, le fil d’une disparition pour le moins étonnante).

Alors, on brûle?

Nous arrivons en effet tout droit sur le fameux accord passé en catimini entre notre compagnie nationale et son partenaire Chinois. Tout le monde se demande aujourd’hui de quelles fuites de savoir-faire industriel il est question, les soi-disant transferts de technologies.

Il suffit de lire ce qui suit pour constater d’une part, que les discussions durent depuis bien longtemps déjà et que, d’autre part, les secrets étaient bien vite bradés, en échange d’un partenariat commercial dirigé par les Chinois :

 [fichier attaché]

Comment un tel document a pu s’égarer? Nul doute que lorsque l’on a les moyens de faire pression sur le propriétaire d’un magazine, il est aisé de trouver un coupable… A moins d’avoir oublié de pactiser, non pas avec le syndicat maison, mais avec les forces occultes internes (voir ici, en bas de la page 10).

Quant à l’amateur de théâtre, vous avez certainement deviné !… Quand on aime, on ne compte pas !

Tous les commentaires

27/12/2012, 19:13 | Par thomas75013

La page 13 pourrait aussi servir pour l'article concernant un auteur stalinien de coeur :  Aragon.

Newsletter