Sam.
20
Déc

MEDIAPART

Connexion utilisateur

 

Thématiques du blog

. . . . . . . . .
 

TANANEWS vient de révéler la vraie situation de la HAT, et surtout du groupe WISCO et la SADC devrait enquêter!

Quel programme Andry Rajoelina a-t-il réalisé et quelle infrastructure a-t-il mise en place sans la manne financière de 100 millions de dollars obtenue illégalement à travers un contrat de long terme au sein d’une Transition ? La réponse se résume en un mot : Rien. Peut-on seulement être fier d’avoir accompli des travaux à l’aide d’une ressource financière tombée du ciel, réservée à l’usage exclusif de la Présidence de la Transition sans que nul ne puisse en faire le suivi, et dont la gestion ne nécessite aucune capacité de gouvernance puis qu’il s’agit d’un financement extraordinaire non inclus dans la Loi de Finances ? Certainement pas.

Le ministre des finances annonce fièrementLque le pouvoir de la transition n'a pas emprunté un centime pour réaliser les hopitaux, le stade et la salle de concert. Il se trouve cependant que le prix à payer pour ce financement « non remboursable » peut s’avérer lourd par rapport aux intérêts d’un emprunt auprès des bailleurs de fonds ou des autres partenaires étrangers. Les responsables de la firme chinoise Wisco ne sont pas à ce point idiots pour investir une telle somme dans un projet de recherche qui ne leur rapportera pas. Après cette phase de recherches, la firme chinoise aura les pleins droits de revendiquer son permis d’exploitation en cas de résultats positifs de ses recherches. Ainsi, le gisement de Soalala dont la teneur en fer est quasiment confirmée est réservé à l’exploitation de Wisco pour un délai d’au moins 12 ans sous peine de reversement de dédommagements par l’État malagasy. Il ne s’agit pas moins de la énième initiative prise par Andry Rajoelina et sa troupe pour soigner leur petite image, et dont l’engagement sera supporté par les régimes qui succèderont.

Revenons-en à la question : « Le PT aurait-il pu accomplir quoi que ce soit sans Wisco ? » Prenons juste quelques projets dont le financement n’a pas été prévu parmi ces 100 millions de dollars. On peut citer notamment la construction d’un parc d’éoliennes, la création de 4 200 salles de classe pour 200 000 enfants, la création de 1 million d’emplois par on ne sait quel programme et le lancement du projet immobilier Résidence des résidants qui devait s’étendre sur plus de 1 million de mètres carrés et qui devait créer quelque 250 000 emplois

Newsletter