Dim.
20
Avr

MEDIAPART

Connexion utilisateur

François Bayrou, Président ?

François Bayrou, Président ?François Bayrou, Président ? © Pierre-Alain Reynaud - Café Républicain

2012 ne sera pas une année comme les autres pour la France et pour l'avenir de la Nation.
Dans un contexte difficile et incertain où la récession menace toujours plus la stabilité du Pays et particulièrement l'économie et l'emploi, les candidats à la Présidence de la République ont grand mal à présenter un programme cohérent et crédible. D'autant plus qu'ils sont contraints de chiffrer exactement le coût des réformes sociales alors que la dette publique ne fait que s'accroitre.
Inévitablement, les années futures dépendront de la volonté du peuple français et de la capacité de ses représentants politiques. Sans rassemblement des citoyens et des citoyennes issus des plus diverses sensibilités, il ne peut y avoir d'issue et de solutions réelles pour redresser le Pays.
La France a besoin d'une immense union nationale avec un désir commun, celui d'avancer d'une part, vers le développement industriel de notre territoire, et d'autre part, vers le progrès social.
Sans cette détermination, il sera impossible de trouver une issue à la crise économique et financière qui gangrène notre société et nos espérances.
Comme je l'ai déjà dit à maintes reprises dans de nombreux articles ou dans certains interviews récents, le vote des français ne doit pas se focaliser sur le principal candidat de la droite ou sur le principal candidat de la gauche. L'alternance politique est une erreur grossière que la France commet depuis longtemps à chaque élection, sous prétexte que l'on vote pour le candidat d'un grand parti d'opposition, quand on est mécontent du précédent installé au pouvoir, lui-même représentant une autre grande formation politique. Et l'on ne tient jamais compte des autres candidats « plus petits » certes, mais souvent combien intéressants !
Rassemblement et unité nationale
Pour les plus anciens d'entre nous, souvenez-vous ! Pour les plus jeunes, reprenez vos livres d'histoire et lisez !
En 1958, la France était dans une situation extrêmement critique sur la plan politique, mais aussi au niveau de son économie et de sa position en Europe et dans le Monde. De surcroît, notre Pays subissait les violents contre-coups de la guerre d'Algérie qui déstabilisait complètement l'édifice de la Nation et les règles fondamentales de la République.
Dans l'agitation et le désordre, on fit appel in extrémis au Général de Gaulle, l'homme qui s'était illustré par la mise en place des mouvements de résistance le 18 juin 1940.
Charles de Gaulle rappelé aux affaires (il avait dirigé la France dans le gouvernement provisoire de  l'après-guerre en 1945), amorca alors une politique de rassemblement du peuple français pour relever la Nation de ses troubles et de ses misères. L'effet fut rapide et extrêmement positif. En peu de temps, le Pays se releva de ses problèmes, et bientôt la France retrouva très vite une place privilégiée au milieu des grandes puissances mondiales.
En évidence, nous n'allons pas épiloguer sur une époque aujourd'hui lontaine, mais par contre, nous avons le devoir de nous pencher sur les effets d'une union nationale qui ne pourrait que bénéfique à tous les citoyens de la Nation.
Ainsi, François Bayrou, l'un des représentants forts du centrisme français, a le profond souhait de rassembler une majorité d'électeurs et d'électrices qui aujourd'hui, recherchent une politique nouvelle et en particulier des horizons nouveaux.
François Bayrou a un vrai projet de société. Il est possible que l'on ne soit pas d'accord sur tous les points de son programme, mais à mon avis (et de nombreux sont ceux qui pensent comme moi à ce sujet), il représente une alternance positive pour changer la France, tout en conservant les valeurs fondamentales de nos régions et de notre patrimoine.
Il ne faut pas oublier que François Bayrou a été un grand leader lors des présidentielles de 2007 et avait failli être présent au second tour des élections, avec des chances d'être élu Président de la République.
Aujourd'hui, il est l'homme qui est le seul (et je dis bien le seul) à pouvoir faire la réunion des électeurs du Centre avec certains issus de la Droite et de la Gauche. Cette union, si elle arrive à se réaliser, représenterait une majorité de français représentée à l'Assemblée Nationale par des députés réunificateurs, tandis que le gouvernement composé de ministres issus de diverses sensibilités politiques construirait une nouvelle France basée sur les nombreuses attentes d'un peuple qui aspire à la stablité et à la quiétude.
François Bayrou se présente comme un « homme libre » et j'ai la conviction qu'il est sincère à ce niveau. Récemment, il a expliqué devant les médias qu'il serait en 2012 le «candidat  des jeunes, des chômeurs, des smicards et de tous les oubliés de la société ».
Alors, faut-il donc voter pour François Bayrou ? A chacun ses opinions et ses idées. De toute manière, je considère que l'ancien Ministre de l'Education Nationale et député des Pyrénées Atlantiques depuis 1986 est l'un des mieux placés pour donner à la France les moyens indispensables pour sortir de la crise et pour construire une politique de progrès et d'avenir.
François Bayrou mieux que Nicolas Sarkozy ou que François Hollande ? Très certainement.
Mais à chacun de se faire une opinion et d'apporter ses appréciations personnelles.
Le choix d'un vote doit se concrétiser par une volonté propre hors de toutes influences et de toutes pressions. C'est sur point  et sur ce point seulement que se situe le pouvoir du peuple et du suffrage universel ;
Pierre-Alain Reynaud
Site internet : www.pierre-alain-reynaud.com
cafe.republicain@gmail.com

Tous les commentaires

01/02/2012, 21:39 | Par bernard01

il sera entierement laic et entierement catholique.

02/02/2012, 10:14 | Par JEMENFOUTISTE

Bayrou : la bêtise tranquille.

Newsletter