Jeu.
24
Jui

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Rencontre avec Corneliu Porumboiu, réalisateur de «Match retour»

J’ai vu à la télévision roumaine cinq minutes de ce derby (Dynamo Bucarest – Steaua Bucarest, 1988, ndlr), dans le cadre d’une émission sportive – replay – dans laquelle il montre des vieux matchs ou des portraits de joueurs. En revoyant ces quelques minutes, cela m’a ramené à des images de mon enfance : le souvenir de ce match et le souvenir de la neige sur les VHS.

Xenia de Panos Koutras, rencontre avec le cinéaste

Koutras: «Xenia est un mot ancien grec qui définissait un concept d'hospitalité envers les étrangers. C'était un culte. Il y avait une facette de Zeus qu'on appelle Xenio-Zeus qui était le dieu de l'hospitalité envers les étrangers. Et les grecs étaient obligés de les héberger, de les nourrir, de prendre soin d'eux. Ils étaient plus rusés que les grecs d'aujourd'hui ! C'était une forme de diplomatie. »

Conversation animée avec Noam Chomsky, entretien avec le cinéaste Michel Gondry

Pourquoi  et comment avez-vous choisi de rencontrer Noam Chomsky ? Connaissait-il votre travail ?
Il ne connaissait pas mon travail. Je l’ai rencontré lors d’une visite au MIT (Massachusetts Institute of Technology), et je crois que sa secrétaire aimait beaucoup mes films, ce qui a facilité les choses

La ligne de partage des eaux, entretien avec le cinéaste Dominique Marchais

Après un premier film, Le temps des grâces, consacré à la dégradation du paysage, considérez-vous votre nouveau film, La ligne de partage des eaux, comme une sorte de prolongement

At Berkeley de Fred Wiseman, rencontre avec le cinéaste

Frederick Wiseman est l'un des plus grands cinéastes vivants. A 84 ans, il n'a rien perdu de son énergie créatrice.

Le cinéma de Miyazaki, par le critique Mathieu Macheret

A l'occasion d'un atelier mis en place par l'ACRIF avec l'excellent critique de cinéma Mathieu Macheret, voici quelques instants d'analyses film par film. (1ère partie). Plusieurs salles de cinéma organisent des rencontres similaires, en présence de Mathieu Macheret, à partir d'extraits des films d'Hayao Miyazaki, lors de la projection du Le vent se lève.  

2 automnes, 3 hivers de Sébastien Betbeder

Deux courtes vidéos avec Sébastien Betbeder sur son film 2 automnes, 3 hivers.

2 automnes, 3 hivers de Sébastien Betbeder © acrif, quentin mével

«Histoire de ma mort», analyse de séquences par le cinéaste Albert Serra

présentation Histoire de ma mort par albert serra © quentin mével (ACRIF)

Léopard d'or au dernier festival de Locarno, Histoire de ma mort d'Albert Serra conte l'histoire inédite de la rencontre entre Casanova et Dracula.

Chaque séquence est très charnelle, aussi juteuse que la chair d’une grenade, de très belle composition, trouée par des jeux de lumières, et précise, épurée – costumes et gestes - jusqu’à l’abstraction. Comme une sorte de ligne claire et sensuelle entre la forme et le fond.

Lumière, son, personnage et objet, tout concourt à un objectif, révéler l’empire des sens.

En de longues séquences, filmées comme des tableaux, Albert Serra parvient à saisir l’essence même de ses personnages et une forme de cinéma originelle, branchée sur l’histoire de l’Art.

Ici, pas de cadres très serrés, pourtant chaque action apparaît, par l’effet d’une sorte de zoom sonore – agissant dès lors comme un gros plan – au centre du plan. De sorte que, par un effet de montage, le film agit comme un trip, limpide et démesuré, mêlant plusieurs niveaux de perceptions.

Entendons-nous bien : chaque séquence filme une action, et chaque action est un hymne à la jouissance et à l’émerveillement.


«La bataille de Solférino», rencontre avec la cinéaste

Justine Triet: « J’ai écrit quelque chose de très précis sur un couple qui se déchire autour de ses enfants, mais en plongeant ce récit dans une journée qui nous concerne tous, en l’occurrence l’élection présidentielle. » Le film est actuellement dans les salles. Interview.

Newsletter