Sam.
19
Avr

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Palestine : les Territoires occupés de la langue

Que peut une flammèche dans la nuit noire d’un peuple assiégé, emmuré sur sa propre terre, quand tant d’hommes et de femmes, tant d’ONG et d’associations travaillent inlassablement depuis des décennies, et y compris en Israël, pour éclairer la conscience universelle sur le malheur d’être Palestinien (Albert Memmi, lui, parle bien du « malheur d’être Juif »), sans réussir à ramener les dirigeants israéliens à la raison ?

Alain Finkielkraut : Le philosophe "soupe au lait" qui rêve d'être "coupolé"

Pourquoi Alain Finkielkraut m’est plus audible que nombre d’intellectuels de la gauche française ? J’emploie volontairement ce qualificatif « audible », en référence à un retour de lecture d’un éminent éditeur, connu jusque-là pour son indépendance et son volontarisme, et qui, à propos de mon essai Feuilles de Ruth – Israël et son prochain[1], m’écrivait : « le sujet est inaudible, en France », tout en se disant « impressionné par l’ampleur du travail (…) et par la rigueur et l’exigence du propos, sans parler de la démarche qui vous a conduit à cette quête de savoir aussi juste que salutaire ». Ciel !... Et avec ça, ou malgré ça : « Circulez, il n’y a rien à voir ! »...

Newsletter