Jeu.
23
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Changement de cap : Luc Chatel veut imposer la philo à l'école

Avons-nous été victime d'un des fameux ballons d'essais gouvernementaux ? Pourquoi avoir fait circuler la circulaire avant sa mise en circulation officielle ? Luc Chatel revient sur l'essentiel des informations données par Emmanuel Davidenkoff. Mieux il plaide pour l'introduction du débat philosophique à l'école. Je lui dis chiche !

Luc Chatel au Parisien :

"On parle du retour de la leçon de morale. A quoi cela ressemblera-t-il? Cela servira-t-il à quelque chose?
Oui, je fais revenir la morale à l’école. La circulaire qui paraît ce jeudi (NDLR : demain) est destinée à toutes les classes du primaire. Pas forcément tous les matins, mais le plus régulièrement possible, le maître va maintenant consacrer quelques minutes à un petit débat philosophique, à un échange sur la morale. Le vrai/le faux, le respect des règles, le courage, la franchise, le droit à l’intimité… Ne fixons pas de carcans. Peu importe la méthode pourvu que le professeur transmette un certain nombre de valeurs. L’école, c’est le lieu de la tolérance, du respect. A l’école, on n’apprend pas que des contenus de programme, mais aussi un comportement, et cela doit nous servir tout au long de la vie"

41H7WP7VJML._SL500_AA300_.jpg

 

Xavier Darcos avait supprimé les heures de débats à l'école primaire, institué en 2002, avec ces programmes 2008. Luc Chatel veut donc un retour, limité, mais un retour quand même, aux programmes 2002.

A l'occasion de cette interview, Luc Chatel revient sur tout ce qui avait été annonce : pas de maxime écrite au tableau, pas tous les jours, pas de méthode imposée. Je souscris pleinement entièrement à ce que dit Luc Chatel (sauf que je ne parlerai pas d'un retour de la morale à l'école, elle n'est jamais partie). Est-ce par peur d'une désobéissance si grand, qu'il valait mieux ne pas faire de vagues ? Est-ce par souci de modération et de tempérence ?

 

Mieux encoe que ce recul, notre ministre veut que les enseignants fassent des débats philosophiques ! Je lui suggère de lire un de mes anciens billets (La philo pour les minots : continuons le débat). Par contre, étant donné le caractère laïque de l'enseignement en France, "le service public de l'enseignement supérieur est laïque et indépendant de toute emprise politique, économique, religieuse ou idéologique ; il tend à l'objectivité du savoir ; il respecte la diversité des opinions. Il doit garantir à l'enseignement et à la recherche leurs possibilités de libre développement scientifique, créateur et critique." (Article L141-6 du code l'éducation), l'enseignant ne peut pas privilégier telle ou telle conception philosophique. Soyons donc certain qu'après avoir imposé la philo à l'école, Luc Chatel va améliorer la formation initiale et continue des enseignants en revenant sur les réformes dans ce domaine de la droite.

 

475121131-photo.jpg

Sébastien Rome,Myriam Revault d'Allonnes,Roger-Pol Droit © RF / Daphné Abgrall

Newsletter