Lun.
20
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

 

Thématiques du blog

 

LE FAUX ESPRIT D'ENTREPRISE

Ce billet à été rédigé à l'aide des livres « l'entreprise réconciliée » de Jean-Marie Desarpentries,de Philippe Korda(ALBIN MICHEL) ainsi que « Hors de la crise » de W.Edwards deming(economica).

 

Le « Master of Business Administration » ou MBA, est un diplôme international d'études supérieures considéré du plus haut niveau dans le domaine de la conduite globale des affaires : stratégie, marketing, finances, ressources humaines et management.

Les problèmes qui résultent de nos dirigeants d'entreprises qui ont ce diplôme sont nombreux où la priorité est largement donnée aux cours de finance et de comptabilité alors que ces dernières ne sont finalement que de simples outils. Tout cela au détriment de la priorité de la qualité des produits des services et de la position compétitive qui ont disparus. La préférence selon Deming (1900-1993) en fait devrait être donnée aux mathématiques, l'économie, la psychologie, la statistique et le droit.

 

La volatilité des PDG est aussi un autre problème sérieux ou ces derniers ne font qu'un projet d'entreprise qui vise la période de leurs séjours dans le groupe où ces dernières années c'était avant tout de satisfaire les actionnaires par des dividendes à forte valeur. Je ne vous parle même pas que ces personnes n'ont pas fait leurs carrières au seins du même groupe gravant patienta ment les échelons et possédant ainsi une connaissance inestimable du groupe. Enfin ce jeux de chaise musicale amène les employées à ne plus voir les PDG comme le « grand patron » mais comme un arriviste qui veut se servir de leurs entreprise ou groupe que comme un marche pied pour accéder à un poste plus rémunérateur plus proche du pouvoir politique parfois. Sans oublier les primes de départ , ces fameux parachutes dorées comprenant des sommes pharamineuses pour la plupart d'entre nous : un facteur de démoralisation et démotivation pour le personnel, lui qui demande des équipements et du personnel pour produire plus et mieux et que l'on lui refuse faute de budget!

 

LISTE DES PRESIDENTS DE LA SNCF (source Wikipédia)

 

Si on prend le temps d'analyser les « séjours » des présidents de la SNCF notamment sur les vingt dernières années on peut par exemple s'apercevoir qu'Anne-Marie Idrac à passé moins de deux années pour finalement prendre un poste au gouvernement. Alors que Louis Gallois y a passé plus de dix ans et « fait rare, lors de son départ de la SNCF, même les syndicats ont salué les qualités de ce patron atypique » qui a été appelé à remplacer en urgence Forgeart chez Airbus où d'ailleurs l'une de ses premières mesures à été de diviser son salaire par 13 pour arriver à une somme d'environ 15 000€ mensuel.

 

Un autre problème de taille des diplômés en MBA est le fait de n'avoir jamais travailler en production ou à la vente et par voie de fait de n'avoir aucune connaissance réelle du terrain. Ils n'ont donc aucune appréciation des difficultés que rencontrent les employées. Et s'ils ne décident pas de le découvrir , la facilité apprise en MBA leurs dictent qu'ils doivent assigner à leurs subordonnées des quotas, des objectifs financiers à atteindre sans se soucier de savoir comment leurs équipes pourront y parvenir et que sera la qualité du produit et du service: c'est le diktat du chiffre (voir mon billet sur le MBO). Il en ressort un personnel démotivé qui ne travaille qu'à court terme (résultat trimestriel, annuel), ou la curiosité, la dignité, la coopération, le plaisir d'apprendre sont remplacés par la crainte! Hors la crainte le moyen le plus facile qu'on trouvés les dirigeants les moins efficaces .Mais ils ne se doutent pas que la crainte dans une entreprise est comme un poison qui tue les performances.

 

Les symptômes sont bien souvent des gens démotivés, désabusé, qui pour obtenir une promotion ne devront pas proposer de solutions, essayer des alternatives pouvant être salutaires pour la société. Ces entreprises alors stagnent au mieux voir régressent en qualité et en compétitivité. La finance apprise en MBA leurs permet néanmoins de faire des montages financier qui démontre aux actionnaires que « le bateaux flotte! »,pour combien de temps?

 

Mais ce n'est pas suffisant, alors ces dirigeants médiocres lancent des exhortations , des slogans sans cesse répétés aux ouvriers ou pire encore ces derniers sont mis directement en causes dans les problèmes que rencontre l'entreprise: c'est vrai c'est tellement plus facile de taper sur le petit que de prendre ses propres responsabilités!

 

Les suicides au travail en France en étant un symptôme le plus extrême des « souffrances au travail ». Rien d'étonnant qu'en France des enquêtent de sondages ont démontrés que le niveau de satisfaction au travail décroit nettement à partir de quarante ans et s'accélère même après(INSEE en 2003). Et la dégradation s'accélère pour toutes les classes d'âges ouvriers et cadres confondus :ainsi entre 2005 et 2007 les salariés qui se disaient encore souvent heureux dans leur travail est passé de 40% à 33%. On peut déjà parler de crise de satisfaction précédant la crise financière et économique que l'on connait .

 

Hors le moral a un potentiel que l'on évalue pas encore assez en entreprise. Des études ont démontrés que les gens optimistes se remettent plus vite d'une opération chirurgicale lourde que les pessimistes. Ce qui devrait intéressé un chef d'entreprise :c'est que ces mêmes études on démontré qu'un optimiste est plus persévérant et plus lucide qu'un pessimiste . Que pourrait-on demander de plus à un employé?

 

Pour finir je reprends la conclusion du livre "l'entreprise réconciliée" où Yannick Noah qui lors de la victoire inespéré en coupe Davis de l'équipe France de tennis en 1991 avait répondu aux journalistes qui lui demandaient la formule magique de la réussite: « Nous nous sommes donné du bonheur, car le bonheur précède la performance! »

 

A bon entendeur!

Newsletter