Lun.
24
Nov

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Disgrâce pour les plus belles jambes de l’UMP ?

Chirac, en connaisseur, avait distribué les points : - Juppé ? C’est le meilleur d’entre nous. - Alliot-Marie ? Elle a les plus belles jambes de l’UMP.(Entre parenthèses, honte à Chirac qui voudrait laisser accroire qu’il ne connaît que cela de l’anatomie de MAM…).D’ailleurs, le partenaire de jambes en l’air de MAM (POL ou POM pour les intimes, légèrement et tardivement rapporté), s’agace toujours fortement lorsque ses confrères le titillent là-dessus. MAM n’aurait-elle pas eu la jambe un peu légère lorsqu’elle a voulu s’inscrire au RPR ? En effet, qui pourrait croire un seul instant que l’on s’y s’interdisait tout bizutage façon potache, ou encore tout droit de cuissage ? En politique, il n’y a jamais de fumée sans feu. Pourtant, MAM n’a pas la réputation d’avoir la jambe légère. Ni d’enflammer le sexe opposé par son côté glamour. Mais allez donc savoir où vont se nicher les fantasmes !Aujourd’hui, politiquement, elle a des kms dans les jambes, la MAM ! Des Kms de cabinets, d’alcôves, de couloirs, d’ors de la République, de voyages officiels, de pressions, d’intimidations, de coup bas. Et peut-être rien que ça, en définitive, si l’on regarde bien son bilan (c'est l'heure !). Bien difficile d’attacher à son nom quelque loi, discours ou action mémorable. Elle s’est contentée d’être là et de passer d’un fauteuil à l’autre, sur sa lancée, et de rester propulsée dans les hautes sphères au moyen des secrets qu’elle détient, avec des arguments apparemment déterminants, difficiles à identifier, cependant, pour nous simples français de base.Mais in fine, ça lui fait une belle paire de jambes, à MAM, de ce qu’on dit de ses gambettes, même si elle a continué jusqu’à peu, dans son parti, à récolter et à vouloir exploiter jusqu’à la corde les dividendes de l’égrillard jugement chiraquien de jeunesse, quand le grand Jacques avait encore besoin d’elle et du fief familial qu'elle conservait fort bien (cela risque d'être compromis dorénavant). En Tunisie, elle a peut-être voulu enjamber un peu trop à la légère sa charge de ministre pour privilégier son rôle de fille. Cela s’appelle traiter les dossiers par dessous la jambe (ou alors, tout était prémédité de concert avec Ben Ali ?).Et maintenant, tout un chacun lui tire dans les pattes et l’on se demande pendant combien de temps, réellement, elle va pouvoir encore tenir sur ses jambes ? Quand prendra-t-elle les jambes à son cou ? Non, elle traîne la jambe, elle reste, elle s’accroche comme la moule au rocher.Pourtant, en 2007, elle avait des fourmis dans les jambes, la MAM : elle se voyait bien placée dans la course à l’Elysée, elle faisait des ronds de jambe à tout l’UMP et taquinait le Sarko. Alors, à quand le croc-en-jambe depuis l’Elysée ?

Tous les commentaires

18/02/2011, 21:53 | Par netmamou

Joli billet

 

Mais MAM est toujours en pantalon... C'est donc que certains de ces messieurs connaissent les dessous ...des cartes Rire

18/02/2011, 23:30 | Par Jean REX

 

*** Elle n'a peut être pas laissé de loi derrière elle, mais si Sarko la garde (sans jeu de mots...) c'est qu'elle est mouillée jusqu'au cou dans la création en 2004 d'un corps de gendarmerie supranational : l'EUROGENDFOR, sorte de milice brune aux pouvoirs sans limite et sans contrôle, créée afin de terroriser et réprimer à l'arme lourde les futures émeutes qui vont éclater en Europe, et bouclant ainsi l'entreprise dictatoriale mise en place tout doucement de tout le continent depuis plus de 40 ans... (Elle a bien failli tester son armée contre le peuple tunisien... s'il vous fallait une preuve de plus...) http://www.eurogendfor.eu/

Voilà ce qu'elle est MAM une machine de guerre incontournable et donc indéboulonnable au ordre d'un petit caporal, lui même marionette de l'oligarchiee mondialiste et malthusienne...

Relisez le Meilleur des monde d'Aldous Huxley, vous comprendrez que ce n'est plus de la SF... mais que cela se passe sous nos yeux en ce moment même...

20/02/2011, 02:08 | Par espoir

Dites donc ,c'est très Olé-Ollier vôtre scénario ,presqu'une partie de jambes en l'air ,de talons aiguilles sous Chirac j'usqu'aux pantalonnades avec l'ami Ben,maintenant prise par les saillies journalistiques entre son compagnon et le colonel ,ce ne serait pas un peu "Libye-dineux" vôtre affaire? En tous cas, son Sarkproxénète ,il est pas prêt de l'enjamber, il a trop peur qu'elle s'accroche au "parti" et en signe la fin.

19/02/2011, 06:47 | Par elisa13

C'est là qu'on voit la classe des mâles politiques : juger Juppé sur ses capacités et MAM sur son physique...Pas très décidé

Aurait-il dit : Juppé, C'est la plus belle tonsure d'entre nous ?!!

MAM, je me souviens d'elle quand elle voulait accéder au pouvoir suprême, et qu'elle s'était fait gronder par le mâle-mini qui ne voulait pas laisser la place dont il rêvait en se rasant...

La place des femmes dans la politique est décidément bien difficile, quel parti que l'on soit. Et c'est pas demain la veille que la France aura le cran de mettre une femme au pouvoir ! (et ne rétorquez pas marine, j'ai dit une femme Clin d'oeil)

Newsletter