Jeu.
17
Avr

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Les tueurs de Bachar al-Assad ciblent les journalistes

Comme tous les dictateurs, Bachar al-Assad craint plus que tout la transparence et la liberté d’expression. Que l’on se permette d’essayer de rendre compte de la réalité de ce qui se passe dans son pays lui est insupportable. Alors, il a trouvé la parade, la même que celle qu’il emploie contre ses concitoyens qui contestent sa mainmise absolue sur le pouvoir : il tue.

La mort, mercredi matin à Homs, des reporters Marie Colvin et Rémi Ochlik, la première, américaine et correspondante du Sunday Times, le second, photographe français, n’est pas le fruit du hasard mais d’un ciblage organisé des journalistes. Comment expliquer autrement le fait que six journalistes professionnels et trois journalistes-citoyens sont morts depuis six mois en Syrie alors que, précisément, très peu de reporters peuvent rentrer dans le pays ? Pourquoi y a-t-il autant de tués parmi les professionnels de l’information dans une guerre qui est justement sous-couverte, du fait des obstacles mis par la dictature de Bachar al-Assad à l’entrée dans le pays, et des graves dangers encourus quand on s’y infiltre clandestinement ?

Reporters sans frontières dresse la liste macabre : « Le journaliste français Gilles Jacquier de France 2 a été tué le 11 janvier dernier à Homs, alors qu’il était entré légalement dans le pays. Le journaliste syrien Shoukri Ahmed Ratib Abu Bourghoul, blessé par une balle reçue en pleine tête le 30 décembre dernier, a succombé à ses blessures, le 2 janvier 2012, à l’hôpital. Basil Al-Sayed, journaliste-citoyen, avait été tué à Homs le 29 décembre, alors qu’il filmait un énième bain de sang dans le quartier de Bab Amr. Visé à la tête par les forces de sécurité, il est décédé au cours de son transfert à l’hôpital. Le photographe et vidéaste Ferzat Jarban avait quant à lui été assassiné le 20 novembre dernier, après avoir été arrêté la veille à Homs. Enfin, Soleiman Saleh Abazaid avait été assassiné d’une balle dans la tête, le 22 juillet 2011. Il était l’administrateur de la page Facebook “Liberated people of Horan”. Deux citoyens-journalistes syriens ont également trouvé la mort : le 21 février 2012, Ramy Al-Sayed, du Shaam News Network, tué dans un bombardement ; et ‘Omar le syrien’, qui collaborait depuis deux mois avec l’Agence France-Presse, dans la nuit du 3 au 4 février dernier, lors de l’important bombardement de la ville de Homs. » On peut y ajouter Anthony Shadid, du New York Times, décédé des conséquences d’un crise d’asthme aigue le week-end dernier alors qu’il rentrait clandestinement en Syrie.

Quel est le point commun à toutes ces morts ? Ce sont généralement des assassinats. Il y a ceux qui sont évident (« une balle dans la tête »), et ceux qui s’avancent masqués, comme celui de Gilles Jacquier, dont le décès ne semble pas résulter d’un bombardement malencontreux. Et puis il y a ceux de Marie Colvin et de Rémi Ochlik qui, comme leurs confrères blessés lors de la même attaque, se trouvaient dans un « centre de presse » dans la ville de Homs. Connaissant ce genre d’endroits pour en avoir fréquenté quelques uns par le passé, ce « centre de presse » était probablement juste une maison occupée par une poignée de journalistes et de fixeurs, partageant quelques matelas et du matériel de transmission pour les articles et les photos. Mais cet endroit était sans aucun doute connu. Par les rebelles de Homs, qui facilitaient le travail des journalistes venus rendre comte de leur combat contre le régime d’al-Assad. Mais aussi par les forces gouvernementales qui possèdent leurs réseaux d’informateurs et des moyens technologiques d’espionnage. En dépit du pilonnage intense subi par la ville de Homs, il semble peu probable que le « centre de presse » ait été visé au hasard.

Je conclurai par une note personnelle : j’avais rencontré Rémi Ochlik l’an dernier à Tunis, le 14 janvier 2011, jour de la chute de Ben Ali. Il rentrait à notre hôtel avec des habits ensanglantés. C’était ceux de Lucas Dolega, autre photographe français mort ce jour-là. J’avais retrouvé Rémi les jours suivants, puis nous nous étions croisés de nouveau au Caire, à Benghazi et à Tripoli. J’avais été très heureux d’apprendre qu’il avait obtenu un prix au World Press il y a une dizaine de jours. Comme il était jeune (28 ans), je m’imaginais que nous aurions plein d’autres occasions de nous revoir. C’était sans compter un tyran sanguinaire, prêt à tout pour s’accrocher au pouvoir…

Tous les commentaires

22/02/2012, 16:57 | Par raybor

Qu'en pense BHL ?

27/02/2012, 13:01 | Par Piva en réponse au commentaire de raybor le 22/02/2012 à 16:57

C'estvrai, que deviens BHL ?

BHL a affirmé que pour la Libye c'était du à Sarko qu'il a remercié à la TV... Ah...et pour la Syrie ?

22/02/2012, 17:05 | Par chiara.v

Il y a aussi une journaliste du Figaro grièvement blessée.

C'est un crève-coeur d'apprendre de telles nouvelles, de voir ces talents et ce courage massacrés. Mais ils ne faisaient qu'accomplir leur devoir d'information. Ce qui devrait nous interpeller, c'est la cruauté et le cynisme de ce pouvoir, ainsi que l'inertie des grandes puissances - et les gesticulations de Sarkozy ("Il faut que Bachar s'en aille...")  n'y feront rien.

Quant aux mesures proposées (sanctions économiques "calibrées", couloirs humanitaires, deux heures de trêve quotidiennes proposées par la Russie) elles sont dérisoires, car elles ne s'attaquent pas à la racine du mal.  Bachar el Assad peut tranquillement continuer à massacrer son peuple, avec la complicité d'une bonne partie du monde dit "libre".

On mesure à quel point les enjeux du "printemps arabe" varient en fonction des intérêts économiques des uns et des autres. Et à quel point les petites querelles franco-françaises sur la "viande hallal" sont indécentes, y compris en raison de l'espace médiatique qu'on leur accorde, par rapport  au massacre d'une population civile, nos "frères humains"...

22/02/2012, 18:03 | Par Chinaski en réponse au commentaire de chiara.v le 22/02/2012 à 17:05

Pour autant, les bras et les mains des pouvoirs sont liés si on refuse de faire ce qu'on a fait en Lybie. Et, personnellement, je refuse qu'on fasse en Syrie ce qu'on a fait en Lybie, c'est à dire multiplier par dix le nombre de morts civils, offrir le pays a une grande instabilité et, surtout, à un vaste génocide sous le prétexte que des africains sub-sahariens avaient été enrolés comme mercenaire de Kadhafi. 

Une révolution n'est une révolution qu'à partir du moment où elle est concerne un nombre de personne suffisant pour que l'armée change de coté. On le sait, l'armée reste du coté du plus fort et c'est elle qui fait basculer un pays dans la révolution, ou qui le maintient dans la répression. Il est donc clair que, pour l'instant, aussi horrible soit ce qui se passe en Syrie, une intervention occidentale n'est vraiment pas la bonne solution surtout dans une région aussi tendue que celle-là. 

Je regrette par contre que le présent article soit si manichéen, Bachar el-Assad est un monstre, sanguinaire, qui veut faire taire la presse par tous les moyens (c'est surement vrai), alors que les rebelles sont magnifiques de courage et de détermination et sont d'une totale transparence envers la presse (ce qui est surement faux). 

22/02/2012, 19:49 | Par fxavier en réponse au commentaire de Chinaski le 22/02/2012 à 18:03

Ce n'est pas Bachar el Assad qui assasine les journalistes mais c'est bien la racaille salafiste d'en face qui assasinne  le plus souvent les journalistes qui font des reportages du côté des "loyalistes"

De cette façon Assad devient le "'tyran sanguinaire"....
Comme les informations grâce aux satellites peuvent être mises à dispositions, Bachar el Assad n'a donc aucun intérêt à tuer les journalistes, alors que les autres d'en face  qui prennent les civiles en otage, comme cela s'est fait en Libye ont tout intérêt à se faire passer pour des victimes

Et ça marche à merveille

22/02/2012, 23:30 | Par fxavier en réponse au commentaire de chiara.v le 22/02/2012 à 17:05

Chiara,

Vous êtes vraiment sous l'influence de la propagande qui, comme pour la Libye attribue les crimes en dépit du bon sens... et surtout des vidéos à Assad

22/02/2012, 18:38 | Par Claude RIBEYROL en réponse au commentaire de Pierre B. le 22/02/2012 à 17:13

A mon humble avis (mais qui sait ce qui se passe en Syrie?):

- Gilles Jacquier a été victime de l'ALS

- les journalistes tués ou blessés aujourd'hui ont été ciblés par l'armée syrienne ("géolocalisés" probablement à la suite d'un coup de tél. satellitaire)

- et le malheureux journaliste mort d'une crise d'asthme a été tué ... par une crise d'asthme, et on ne voit pas pourquoi Th. Cantaloube emmêle tout ça au service de son fonds de commerce occidental.

Une fois n'est pas coutume, je vais citer le chef d'état-major US:

Le chef d'état-major de l'armée américaine, le général Martin Dempsey, a jugé dimanche qu'une intervention en Syrie serait "très difficile" et qu'il serait "prématuré" d'armer le mouvement d'opposition, lors d'un entretien sur CNN. "Intervenir en Syrie serait très difficile. Et je pense que le chemin emprunté actuellement, qui consiste à essayer de façonner un consensus international, est le bon chemin, plutôt que de prendre la décision d'intervenir unilatéralement", a déclaré le général Dempsey. Il a aussi estimé qu'il était "prématuré de prendre la décision d'armer l'opposition en Syrie car je mets au défi quiconque d'identifier clairement ce qu'est le mouvement d'opposition en Syrie actuellement", a-t-il dit. "Il y a des informations selon lesquelles Al-Qaïda est impliqué et qu'ils cherchent à soutenir l'opposition. Je veux dire qu'il y a plusieurs intervenants et que chacun essaye de jouer sa partition propre pour renforcer sa position", a ajouté le haut-gradé.
 

 

22/02/2012, 19:28 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de Claude RIBEYROL le 22/02/2012 à 18:38

Comme vous le notez, Thomas Cantaloube, sous une émotion compréhensible, pose toutes ces morts sur une action délibérée de l'armée syrienne. 

Je viens d'entendre sur BBC News qu'on ne sait pas si les deux dernières victimes se trouvaient dans le petit centre que la presse avait établi à Homs ou si elles se trouvaient, séparément, ailleurs. 

 

Il est clair que les forces supérieures de l'armée syrienne doivent cesser leurs attaques - la guerre, civile ou autre, génère toujours ses vainqueurs n'hésitant pas à assouvir une vengeance aveugle.

L'entretien de Martin Dempsey, Chairman of the Joint Chief of Staff, sur CNN, était des plus intéressant et aurait dû être repris plus largement par la presse francophone.

 

22/02/2012, 17:20 | Par Claude RIBEYROL en réponse au commentaire de Claude RIBEYROL le 22/02/2012 à 17:18

J'ajoutais ailleurs, en commentaire de la première brève:

"Ces morts sont ici, indéniablement, le résultat d'une action perpétrée délibérément par les forces armées syriennes, dans un pays livré à la guerre civile.

Cessez-le-feu !

... Je trouve quand même ahurissant que des directions de journaux français aient envoyé Rémi Ochlik hier soir en Syrie, dans un QG de l'ALS, alors que l'on pouvait se douter que l'assaut sur Baba Amr était imminent.

Le regroupement de tous les journalistes étrangers en un seul endroit tenu par l'ALS me semble également avoir été une folie pure et simple."

22/02/2012, 19:30 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de Claude RIBEYROL le 22/02/2012 à 17:20

Rémi Ochlik, tout comme Marie Colvin et d'autres avaient été rappelés mais ont décidé, individuellement, de retourner à Homs.

23/02/2012, 10:38 | Par Fantie B. en réponse au commentaire de profil_inactif_145012 le 22/02/2012 à 19:30

@ MHJozoux : et pourquoi n'avaient-ils aps abandonné la populationde Homs à son sort et au silence des medis, on se le demande.

23/02/2012, 11:27 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de Fantie B. le 23/02/2012 à 10:38

Fantie B.

C'est un choix courageux qu'ils ont fait. Etait-ce nécessaire ? D'autres journalistes sont partis - et d'autres continuent d'y aller. Les médias occidentaux sont loins d'être silencieux, non ? 

Je ne vois pas pourquoi vous me posez cette question un brin agressive alors que rien dans mes propos n'est négatif quant à la présence de journalistes au contraire. Je répondais seulement à une question sur la responsabilité potentielle des journaux, dont j'avais entendu justement la réponse que je ne fais que rapporter.

27/02/2012, 12:58 | Par Piva en réponse au commentaire de profil_inactif_145012 le 22/02/2012 à 19:30

Homs sweet Homs...

E.T. phone Homs ?

22/02/2012, 17:17 | Par Christophe LASTERLE

On parle bien du régime du type qui avait été invité au défilé du 14 juillet 2008, n'est-ce pas ?

http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-sociale/video/3670043001005/presence-de-bachar-el-assad-au-defile-du-14-juillet.fr.html

Combien de temps va t-on faire comme syrien n'était ?

Que ces journalistes courageux reposent en paix.

22/02/2012, 17:30 | Par MissFaff en réponse au commentaire de Christophe LASTERLE le 22/02/2012 à 17:17

Que ces journalistes reposent en paix , morts pour nous informer !!!

Monsieur Cantaloube pouvez-vous nous dire s'il est vrai que les Syriens auraient capturé 120 soldats Français !

 

22/02/2012, 19:31 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de MissFaff le 22/02/2012 à 17:30

MissFaff

Bonjour, avez-vous un lien pour cette info ?

22/02/2012, 21:17 | Par belle lurette en réponse au commentaire de profil_inactif_145012 le 22/02/2012 à 19:31

@ MHJOZOUX,

 

http://www.boursorama.com/forum-metabolic-explorer-syrie-120-militaires-francais-arretes-415704436-1

 

Je pense que c'est de l'intox et de la propagande de chez Assad..... mais bon ..... si cela est vrai pourquoi ces militaires soi-disant fait prisonniers ne sont-ils pas montrés à la TV.... ce serait un fameux "coup" pour le pouvoir syrien, non ?

23/02/2012, 10:35 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de belle lurette le 22/02/2012 à 21:17

Ces militaires seraient des spécialistes de la transmission, pas nécessairement en uniforme. 

Cette info a été mise en ligne par Dampress.net une entité syrienne focalisée sur l'économie ; le serveur qui l'héberge se trouve au Texas.

Il y a déjà eu des rumeurs sur la présence de spécialistes occidentaux du renseignement dans la région. Il semble aussi que l'on ait une guerre de communiqués, mais il y a sans doute un fondement dans la réalité.

Le Telegraph parle de ces spécialistes de la transmission qui seraient 'au Liban', il est clair qu'on ne dira pas 'en Syrie' !

"Before the building was attacked, Syrian army officers were allegedly intercepted by intelligence staff in neighbouring Lebanon discussing how they would claim journalists had been killed in crossfire with "terrorist groups"."

(Avant l'attaque de l'immeuble, des officiers de l'armée syrienne auraient été, paraît-il, interceptés par une équipe de renseignement au Liban proche de là, discutant comment ils allaient prétendre que les journalistes avaient été tués dans des tirs croisés avec des "groupes terroristes".)

http://www.telegraph.co.uk/news/9099325/Marie-Colvin-Syria-regime-accused-of-murder-in-besieged-Homs.html

Il est intéressant de noter comment d'un côté comme de l'autre, tous ces conditionnels et ces 'paraît-il' deviennent des affirmations répétées comme des vérités démontrées et circulent en boucle, se 'confirmant' entre elles, comme un serpent se mordant la queue....

 

22/02/2012, 21:32 | Par Danyves en réponse au commentaire de profil_inactif_145012 le 22/02/2012 à 19:31

22/02/2012, 22:04 | Par belle lurette en réponse au commentaire de Danyves le 22/02/2012 à 21:32

@ DANYVES,

Je pense que c'est de la propagande.... 120 militaires portant l'uniforme de l'armée française..... c'est juste impossible.....Sarkozy a beau être un peu "frappadingue"... en période d'élections il n'aurait jamais  pris ce risque.... mais cela ne veut pas dire non plus  que quelques membres d'une SMP quelconque ne se sont pas fait capturer par les forces syriennes..... cela me paraitrait plus plausible.... mais pour le moment nul media occidental fiable ou ayant pignon sur rue n'en parle.... ... d'ailleurs, je me souviens que lorsque des militaires Britanniques s'étant approchés trop près des côtes iraniennes, et avaient été capturés par les Iraniens.... il y a quelques années.... la TV iranienne s'était empressée de les faire apparaitre  la TV..... et l'info était apparue dans tous les media occidentaux.....

Là il n'y a rien, juste cette info plutot abracadabrantesque.... diffusée sans aucune image, alors ......

 

23/02/2012, 10:40 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de belle lurette le 22/02/2012 à 22:04

"portant l'uniforme" - vous voulez rire ? - les montrer à la télé ? pas nécessairement une bonne idée dans ce climat. N'oublions pas qu'on a aussi une guerre de dépêches et communiqués et comme au poker on peut mentir sur ses atouts, faire croire qu'on en a plus qu'en réalité, garder ses meilleures cartes pour un autre moment etc... Il n'y a rien d'abracada... là-dedans, comme je le souligne dans ma réponse à cette même question plus haut.

23/02/2012, 11:47 | Par brandu en réponse au commentaire de MissFaff le 22/02/2012 à 17:30

information à vérifier: "Lors de la prise du bastion insurgé dans le quartier de Bab Amr, à Homs, l’armée syrienne a fait plus de 1 500 prisonniers, dont une majorité d’étrangers. Parmi ceux-ci, une douzaine de Français ont requis le statut de prisonnier de guerre en déclinant leur identité, leur grade et leur unité d’affectation. L’un d’entre eux est colonel du service de transmission de la DGSE." (http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=29443)


22/02/2012, 23:34 | Par fxavier en réponse au commentaire de Christophe LASTERLE le 22/02/2012 à 17:17

Amen

22/02/2012, 22:10 | Par Claude RIBEYROL

Le discours complet (en anglais) de Marie Colvin en 2010 :

Marie Colvin gives the address during a service for war wounded at St Bride's Church

Marie Colvin, who died in Homs, Syria, gives an address during a service for war wounded at St Bride's church, London. Photograph: Arthur Edwards/WPA Pool/Getty Image

Your Royal Highness, ladies and gentlemen, I am honoured and humbled to be speaking to you at this service tonight to remember the journalists and their support staff who gave their lives to report from the war zones of the 21st century. I have been a war correspondent for most of my professional life. It has always been a hard calling. But the need for frontline, objective reporting has never been more compelling.

Covering a war means going to places torn by chaos, destruction and death, and trying to bear witness. It means trying to find the truth in a sandstorm of propaganda when armies, tribes or terrorists clash. And yes, it means taking risks, not just for yourself but often for the people who work closely with you.

Despite all the videos you see from the Ministry of Defence or the Pentagon, and all the sanitised language describing smart bombs and pinpoint strikes, the scene on the ground has remained remarkably the same for hundreds of years. Craters. Burned houses. Mutilated bodies. Women weeping for children and husbands. Men for their wives, mothers children.

Our mission is to report these horrors of war with accuracy and without prejudice. We always have to ask ourselves whether the level of risk is worth the story. What is bravery, and what is bravado?

Journalists covering combat shoulder great responsibilities and face difficult choices. Sometimes they pay the ultimate price. Tonight we honour the 49 journalists and support staff who were killed bringing the news to our shores. We also remember journalists around the world who have been wounded, maimed or kidnapped and held hostage for months. It has never been more dangerous to be a war correspondent, because the journalist in the combat zone has become a prime target.

I lost my eye in an ambush in the Sri Lankan civil war. I had gone to the northern Tamil area from which journalists were banned and found an unreported humanitarian disaster. As I was smuggled back across the internal border, a soldier launched a grenade at me and the shrapnel sliced into my face and chest. He knew what he was doing.

Just last week, I had a coffee in Afghanistan with a photographer friend, Joao Silva. We talked about the terror one feels and must contain when patrolling on an embed with the armed forces through fields and villages in Afghanistan … putting one foot in front of the other, steeling yourself each step for the blast. The expectation of that blast is the stuff of nightmares. Two days after our meeting, Joao stepped on a mine and lost both legs at the knee.

Many of you here must have asked yourselves, or be asking yourselves now, is it worth the cost in lives, heartbreak, loss? Can we really make a difference?

I faced that question when I was injured. In fact one paper ran a headline saying, has Marie Colvin gone too far this time? My answer then, and now, was that it is worth it.

Today in this church are friends, colleagues and families who know exactly what I am talking about, and bear the cost of those experiences, as do their families and loved ones.

Today we must also remember how important it is that news organisations continue to invest in sending us out at great cost, both financial and emotional, to cover stories.

We go to remote war zones to report what is happening. The public have a right to know what our government, and our armed forces, are doing in our name. Our mission is to speak the truth to power. We send home that first rough draft of history. We can and do make a difference in exposing the horrors of war and especially the atrocities that befall civilians.

The history of our profession is one to be proud of. The first war correspondent in the modern era was William Howard Russell of the Times, who was sent to cover the Crimean conflict when a British-led coalition fought an invading Russian army.

Billy Russell, as the troops called him, created a firestorm of public indignation back home by revealing inadequate equipment, scandalous treatment of the wounded, especially when they were repatriated – does this sound familiar? – and an incompetent high command that led to the folly of the Charge of the Light Brigade. It was a breakthrough in war reporting. Until then, wars were reported by junior officers who sent back dispatches to newspapers. Billy Russell went to war with an open mind, a telescope, a notebook and a bottle of brandy. I first went to war with a typewriter, and learned to tap out a telex tape. It could take days to get from the front to a telephone or telex machine.

War reporting has changed greatly in just the last few years. Now we go to war with a satellite phone, laptop, video camera and a flak jacket. I point my satellite phone to south southwest in Afghanistan, press a button and I have filed.

In an age of 24/7 rolling news, blogs and Twitters, we are on constant call wherever we are. But war reporting is still essentially the same – someone has to go there and see what is happening. You can't get that information without going to places where people are being shot at, and others are shooting at you. The real difficulty is having enough faith in humanity to believe that enough people be they government, military or the man on the street, will care when your file reaches the printed page, the website or the TV screen.

We do have that faith because we believe we do make a difference.

And we could not make that difference – or begin to do our job – without the fixers, drivers and translators, who face the same risks and die in appalling numbers. Today we honour them as much as the front line journalists who have died in pursuit of the truth. They have kept the faith as we who remain must continue to do.

This is the text of a speech Marie Colvin gave at St Bride's church, Fleet Street, London on November 10, 2010

Source: http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2012/feb/22/marie-colvin-our-mission-is-to-speak-truth

 

22/02/2012, 22:58 | Par Claude RIBEYROL en réponse au commentaire de Claude RIBEYROL le 22/02/2012 à 22:10

Je ne sais pourquoi, mais Drupal m'a accordé généreusement la possibilité de modifier encore le texte ci-dessus, que j'étais en train de relire. J'ai alors surligné (en caractères gras) :

"Billy Russell went to war with an open mind, a telescope, a notebook and a bottle of brandy".

I like it!

Mais j'aurais dû souligner aussi (c'est fini, je ne peux plus) :

"Until then, wars were reported by junior officers who sent back dispatches to newspapers"

Quand tous les reporters à l'esprit libre auront été tués, ce sera à nouveau comme au XIXème, avant la guerre de Crimée, avec seulement à notre disposition des communiqués visés par l'état-major des armées.

24/02/2012, 09:40 | Par profil_inactif_28112 en réponse au commentaire de Claude RIBEYROL le 22/02/2012 à 22:10

Merci pour le discours de Marie Colvin (dont Edwy Plenel n'a pas réussi à apprendre le nom pour son hommage d'hier soir à Rémi Ochlik et Edith Bouvier, dans le dbut de l'émission sur Eva Joly). Effectivement comme elle le dit on ne peut pas échapper à la question "est-ce que ça vaut la peine de prendre tant de risques", surtout quand on a connu personnellement des journalistes tués pendant leur travail, travail qui dans certains cas ne sert qu'à être le premier à donner une information, ou à servir du voyeurisme au "20 heures".

C'est donc un choix personnel de chaque journaliste, à respecter.

J'avais essayé de réveiller cette rédaction en évoquant dans un billet le viol de la journaliste de CBS couvrant les événements d'Egypte l'année dernière place Tahrir, viol qui avait entrainé un débat aux Etats-Unis (un peu repris en France) sur le travail des correspondantes de guerre. Rien à faire, le sujet n'était sans doute pas vendable puisqu'il n'y avait pas un bouc émissaire (ici Assad) à livrer au lynchage. Même à l'intérieur de leur corporatisme certains journalistes mettent toujours en premier les préoccupations de gestion financière (contrairement à Fxavier je ne pense pas qu'il s'agisse d'un problème idéologique, surtout sur ce site qui n'a d'idéologie que le pognon).

 

22/02/2012, 19:34 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de belle lurette le 22/02/2012 à 17:55

On a même l'horrible impression que les groupes armés en révolte se servent des journalistes et des civils comme boucliers humains... Pourquoi ne se rendent-ils pas ? Cela dit, une armée victorieuse est difficile à stopper dans sa furie, c'est la triste réalité de toute guerre.

22/02/2012, 21:51 | Par Marc Daniel LEVY en réponse au commentaire de profil_inactif_145012 le 22/02/2012 à 19:34

Amis de Médiapart,

 avez-vous bien lu ça ?

A mettre au Tableau d'Honneur du site ( qui en a pourtant vu d'autres..) , non?

 

23/02/2012, 10:43 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de Marc Daniel LEVY le 22/02/2012 à 21:51

Marc Daniel


Bonjour, vous et votre tableau de petit tächeron informateur de police ; quelle surprise !

23/02/2012, 18:08 | Par Marc Daniel LEVY en réponse au commentaire de profil_inactif_145012 le 23/02/2012 à 10:43

Enfin, pas de la Police, "Mhjozoux", vous le savez bien : du MOSSAD !

23/02/2012, 18:18 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de Marc Daniel LEVY le 23/02/2012 à 18:08

C'est vous qui le dites ! Vous êtes mieux placé que moi pour en parler, car je parlais en termes généraux, mais si vous tenez à préciser, allez-y, donner votre c.v. Sourire

22/02/2012, 23:41 | Par chiara.v en réponse au commentaire de profil_inactif_145012 le 22/02/2012 à 19:34

MHJOZOUX  Vous délirez, ou quoi ?

23/02/2012, 00:01 | Par Marc Daniel LEVY en réponse au commentaire de chiara.v le 22/02/2012 à 23:41

Chiara.V,

Cela fait un an que c'est comme cela.

Mais je vous l'accorde, là, on passe encore un cap ( vous avez noté le : " Pourquoi ne se rendent-ils pas..." ? )

23/02/2012, 11:07 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de Marc Daniel LEVY le 23/02/2012 à 00:01

Cela fait un an que c'est comme quoi, Marc Daniel ? Vous pensez m'intimider en "suivant" comme vous dites, certains de mes commentaires ?

 

Comme je l'ai déjà remarqué on est en droit de se poser des questions sur les motivations d'un abonné comme vous qui "suit" (ou harcèle ?) d'autres abonnés. Je vous rappelle que la rédaction de Mediapart a supprimé votre billet où vous aviez dressé une liste d'abonnés dont les commentaires ne vous plaisaient pas.

 

Les deux côtés doivent et peuvent faire arrêter la tuerie. Une partie de l'opposition a fait le pari de la lutte armée, prenant le risque d'une guerre civile, n'hésitant pas à mettre les civils en danger, et appelant à l'aide l'occident.

Des familles ne partageant pas les vues de cette opposition ont dû fuir à Damas. Ces groupes armés réquisitionnent et prennent ce qu'ils veulent. Pourquoi l'opposition officielle n'a-t-elle jamais condamné clairement la lutte armée ? parce qu'elle accepte les fonds étrangers ? Cette opposition a aussi commis les attentats récents d'Alep avec des morts et une centaine de blessés, et assassiné un directeur d'hôpital, entre autres méfaits.

Voyez l'entretien sur CNN, avec Fareed  Zakaria, de Martin Dempsey, Général, chairman of the Joint Chiefs of Staff, qui demande à quiconque de lui décrire qui est vraiment l'opposition syrienne...

http://edition.cnn.com/2012/02/19/us/syria/index.html

 

23/02/2012, 16:41 | Par GIULLIETTALASUBVERSIVE en réponse au commentaire de profil_inactif_145012 le 23/02/2012 à 11:07

c'est comme quoi, Marc Daniel ? Vous pensez m'intimider en "suivant" comme vous dites, certains de mes commentaires ?

Comme je l'ai déjà remarqué on est en droit de se poser des questions sur les motivations d'un abonné comme vous qui "suit" (ou harcèle ?) d'autres abonnés. Je vous rappelle que la rédaction de Mediapart a supprimé votre billet où vous aviez dressé une liste d'abonnés dont les commentaires ne vous plaisaient pas.

Mhjozoux

C'était sur quelle sujet sa liste de mauvais voisins ?

 

23/02/2012, 18:13 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de GIULLIETTALASUBVERSIVE le 23/02/2012 à 16:41

Comme tous les dénonciateurs courageux, l'auteur n'avait pas de thèmes précis, seulement des allusions très vagues interprétables dans tous les sens. Mon identifiant se trouvait dans la liste avec une douzaine d'autres, alors qu'à ce moment là je n'avais jamais eu d'échanges directs avec Marc Daniel dans aucun fil !

24/02/2012, 09:22 | Par Marc Daniel LEVY en réponse au commentaire de profil_inactif_145012 le 23/02/2012 à 18:13

Pour les abonnés qui débarquent, en pleine "Affaire DSK", sous mes Nom et Prénoms,  je stigmatisais dans un billet de Blog titré:

                                    "Des pseudonymes grillés 

le véritable lynchage  de D. Strauss-Kahn, auquel se livraient depuis des semaines SOUS PSEUDONYME et sur les fils de Médiapart , un certain nombre de.. "dénonciateurs courageux" comme l'auteur du commentaire ci-dessus (et des infâmies qu'il énonce plus haut dans ce fil sur l'assassinat des deux journalistes ) .

J'ai, dans un autre billet, " @ Edwy Plenel 2", lisible sur mon Blog, répondu à la "dépublication" du premier.

23/02/2012, 11:22 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de chiara.v le 22/02/2012 à 23:41

Chiara v.

"Lawrence Davidson, a professor of Middle-East History at West Chester University, believes that it would be premature to state that Syria is on the brink of all-out civil war. However, a part of the country’s opposition, he says, wants the violence to continue, whereas the voice of peaceful protesters has been lost amid the foreign-funded uprising."

(Lawrence Davidson, un professeur d'Histoire du Moyen-Orien à l'Université West Chester, croit qu'il serait prématuré de déclarer que la Syrie est au bord d'une guerre civile totale. Pourtant, une partie de l'opposition du pays, dit-il, veut que la violence continue, tandis que les voix des manifestants pacifistes sont perdues parmi la révolte financée par l'étranger.)

http://syriandays.net/?page=show_det&select_page=2&id=1224

Lawrence Davidson est un historien sérieux et reconnu. Une idée de son travail :

http://www.logosjournal.com/issue_4.1/davidson.htm



22/02/2012, 19:43 | Par belle lurette en réponse au commentaire de belle lurette le 22/02/2012 à 17:55

Et j'ajouterais ne chose.... c'est que nos média..... tous les média occidentaux à quelques exceptions près ont tellement menti lors des précédentes guerres et conflits au Moyen-Orient...... ou ailleurs, afin de justifier la guerre américaine en Irak, ou presque toute le presse et les média TV soutenaient l'invasion U.S.......ou auparavant lors de la guerre du Golfe au Koweit au début des années 90... "quand les méchants irakiens tuaient les bébés Koweitis dans leurs couveuses"...... alors que ce fut encore une fois une manipulation  orchestrée habilement par les Etats-Unis.......

Comment voulez-vous ête crédibles, encore une fois après la Libye ? ou il rêgne un chaos tel que les conditions de vie faites à la population sont pires que du temps de Khaddafi..... ou des milices armées font régner la terreur, ou le CNT ne contrôle plus rien..... et ou on assassine encore des journalistes.... une présentatrice TV, Hala Misrati,  sympathisante du régime de Khaddafi aurait été assassinée de manière horrible dans sa prison....... mais là, la presse internationale se tait..... pourquoi ? ..... ou MSF et Amnesty Int. dénoncent les violences et la torture systématique.....

 

Pourquoi vous êtes vous tus quand Khaddafi et Assad ont été reçus comme des princes à l'Elysée ?..... par lacheté ?... parce que vous aviez peur pour votre petit boulot ?.... Pourquoi vous êtes vous tus du temps de Ben-Ali  ou d'Assad père ?

C'est vrai l'envers du décor est horrible..... mais vous en êtes en partie responsables en ayant abandonné votre objectivité afin de vous "vendre" au camp occidental, c'est à dire au plus prédateur..... alors assumez.... et ne tentez pas de nous faire prendre des vessies pour des lanternes.....

 

Vous connaissez l'histoire du gamin qui crie tout le temps "aux loups" ?.... Il ment tellement souvent qu'à la fin.... même si quelque chose est vrai...... on ne le croit plus.

23/02/2012, 10:41 | Par Fantie B. en réponse au commentaire de belle lurette le 22/02/2012 à 19:43

@ Belle lurette :

nos medias... il y en a même qui vont jusqu'à mourir pour informer dans ce sens : vous pensez vraiment qu'ils le font pour servir la propagande des USA, parce qu'ils sont payés pour aller là bas puis mentir, ou sinon parce qu'ils sont eux même sous influence et voient tout de travers ?

nos medias ..."Pourquoi vous êtes vous tus quand Khaddafi et Assad ont été reçus comme des princes à l'Elysée ?."

On ne doit pas lire ou écouter les mêmes.

22/02/2012, 22:01 | Par minor swing en réponse au commentaire de belle lurette le 22/02/2012 à 17:55

vraisemblablement, voilà votre maître mot

de même que Moubarak avait expliqué que ceux qui voulaient la fin de son régime, étaient des éléments étrangers, des malades, des criminels, des drogués, des islamistes et que sais-je encore, Assad et vous prétendez la même chose pour la Syrie. Et Ben Ali, c'est uassi un coup de la CIA, ça ? commes les attentats du 11 septembre, sans doute. Dites-moi un peu ce que vous fumez, ça a l'air d'être fameux dites-donc.

Qu'il y ait des islamistes, je veux bien le croire d'ailleurs. De même qu'il y a des islamistes parmi les Palestiniens qui se battent contre Israel...

Les islamistes, ce n'est pas ma tasse de thé. Mais cela ne change pas mon appréciation : le combat des uns comme celui des autres contre l'oprression est fondamentalement justifié, et la répression ne contribue qu'au pourrisement de la situation?

22/02/2012, 22:59 | Par belle lurette en réponse au commentaire de minor swing le 22/02/2012 à 22:01

@ MINOR SWING,

 

"et la répression ne contribue qu'au pourrisement de la situation".... mais je suis de votre avis.... mais alors, pourquoi l'Occident s'en mèle-t'il ? vous pensez que c'est pour les beaux yeux du peuple Syrien ?.... alors que sévit partout en Europe et aux U.S.A.une crise économique sans précédent qui est en train de mettre les peuples européens à genoux ..... le fiasco et les mensonges de la guerre d'Irak n'ont-ils pas suffi ? pourquoi est-ce le black-out sur la Libye ? on entend plus trop BHL.... c'est dommage.

Et c'est bizarre comme les Frères Musulmans, payés et armés par l'Arabie Saoudite sont redevenus fréquentables dans les Chancelleries européennes, ces derniers temps.... et lisez donc la déclaration du général U.S. Martin Dempsey, au sujet d'éventuelles livraisons d'armes aux rebelles.... elle est particulièrement intéressante.

 

http://edition.cnn.com/2012/02/19/us/syria/index.html

22/02/2012, 23:20 | Par chiara.v en réponse au commentaire de belle lurette le 22/02/2012 à 17:55

Il n'y a que le passé de Bachar el Assad qui vous gêne ? J'ai bien lu ? Si je comprends bien, c'est la théorie du complot contre lui ?

22/02/2012, 23:56 | Par belle lurette en réponse au commentaire de chiara.v le 22/02/2012 à 23:20

@ CHIARA V,

Non, relisez mes posts, je n'apprécie ni le dictateurs, ni les fous de Dieu.... le problème c'est que depuis quelques années les puissances occidentales semblent préférer les Islamistes au Pouvoir,... créer des conflits entre Chiites et Sunnites.....plutot que des forces démocratiques et laiques.......et cela  tout en instrumentalisant les justes velléités démocratiques des peuples du Moyen-Orient....et n'avez-vous pas remarqué qu'il y a des "Révolutions" meilleures que d'autres ?... Pourquoi les Etats-Unis ont-ils laissé les forces rebelles de Bahrein se faire massacrer par des troupes Saoudiennes venues préter mains fortes aux troupes gouvernementales du Bahrein ? .... Quid de la situation au Yémen, ou rien n'a changé, et ou Saleh a trouvé refuge aux Etats-Unis et n'aura à répondre d'aucune accusation pour tous ses massacres ? ... la liste est longue....

22/02/2012, 17:36 | Par Danyves

 je trouve cette décision assez bizarre.....

Suspecte, parce que contraire à toutes règles de sécurité en situation de guerre civile.

Logement distincts chez habitant.

22/02/2012, 18:02 | Par fxavier

Vos informations sont toujours aussi frelatées et dégagent une bonne odeur de propagande venue des U.S.A comme cela se passait pour l'Irak où nos journaliste après nous avoir fait l'éloge d'une "guerre propre" nous ont montré les crimes de guerr'e commis par les"alliés"

En lybie cela aura été du pareil au même, l'O.T.A.N s'est permis dans sa bonne tradition à largué des centaines de milliers d'obus sur tout ce qui pouvait ressembler à des loyalistes!

 

Le journaliste français, comme d'autres à été tué par un obus de l'armée de libération..

Bachar el Assad, contrairement à vos remarque stupide, de petit propagandiste, ne tue pas les journalistes parce qu'il craint la vérité, mais ce sont bien vos protègés qui descendent les journalistes qui se trouvent du côté des "loyalistes"  par crainte de la vérité et surtout ils ont la manie de tirer sur tout ceux qui sont des "loyalistes" même sur ceux qui en ont les apparences...(Ces pratiques quand cela touche leurs amis s'appellent des bavures)

Pendant longtemps vous nous parliez des victimes du "tyran", alors, pour peu qu'on consultent les vidéos l'armée de libération armée par le Qatar fait vraiment du "bon travail" de nettoyage

En tout état de cause toutes les informations peuvent être obtenues dans leurs moindres détails par les émissions satellitaires, pourquoi servez vous à logueur de temps les informations des propagandistes des "révolutionnaires" et autres déserteurs?

La réponse est toute simple, du journaliste d'investigation vous n'en avez que les titres et les apparences alors qu'en réalité vous n'êtes pour l'essentiel qu'un "propagandiste" de la PROPAGANDASTAFFEL des  U.S.A plus précisément de la C.I.A!

Alors grand merci pour vos informations ridicules parce que tout simplement démenties par des vidéo et discours  de vos "amis" qui parfois commettent des impairs


Merci à tous les abonnés qui remettent le carosse de l'information sur la route

22/02/2012, 18:40 | Par GILLES WALUSINSKI en réponse au commentaire de fxavier le 22/02/2012 à 18:02

Un peu de respect pour les journalistes tués ce jour SVP!

Vos insultes aux journalistes de Médiapart ne vous honorent pas et décribilisent vos propos!

22/02/2012, 18:57 | Par Lohey en réponse au commentaire de GILLES WALUSINSKI le 22/02/2012 à 18:40

Un peu de respect pour les syriens que les media-mensonges participent à tuer !

22/02/2012, 21:15 | Par fxavier en réponse au commentaire de GILLES WALUSINSKI le 22/02/2012 à 18:40

Il ne s'agit pas d'insultes personnelles mais d'un constat. Les journalistes tués l'ont été de part la faute de la racaille islamistes qui s'en sert copmme boucliers humains. Et quand nos "autorités " expriment leur INDIGNATION face au "tyran" il y a de quoi rire ou se révolter

Que les journalistes de Médiapart nous refassent les "sketches" habituels de la propagande U.S depuis la guerre au Kosovo qui ont entraînés  quelques "belles âmes trotkistes" à dire: Milosevic, dégage, Saddam aux Enfers, Kadhafi dégage, Assad dégage (même le camarade Mélanchon s'y est mis)... cela me gonfle... et comme à Médiapart il y a une certaine liberté d'expession, je m'exprime!

Je n'insulte pas mais je mets en exergue les fonctions de "chiens de garde" de nos journalistes qui sont, en tout état de cause, redevables à leurs employeurs

23/02/2012, 11:09 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de fxavier le 22/02/2012 à 21:15

Le pire, c'est que même la propagande US est plus 'modérée'.

http://edition.cnn.com/2012/02/19/us/syria/index.html

 

22/02/2012, 21:49 | Par minor swing en réponse au commentaire de fxavier le 22/02/2012 à 18:02

un classique : les négationnistes aiment à traiter ceux qui leur déplaisent de Propagandastaffel. Double abjection.

et encore plus honteux que de livrer ce genre de commentaire-propagande dans un artcile qui traite de la mort d'un photographe et d'une journaliste.  & quand les civils syriens sont pareillement massacrés depuis maintenant près d'un an...

 

23/02/2012, 09:50 | Par fxavier en réponse au commentaire de minor swing le 22/02/2012 à 21:49

Swing vous êtes toujours aussi gondolant

23/02/2012, 10:43 | Par Fantie B. en réponse au commentaire de fxavier le 23/02/2012 à 09:50

@ Swing : d'accord avec vous, on retrouve sur la Syrie le mode argumentaire du négationnisme.

23/02/2012, 11:33 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de Fantie B. le 23/02/2012 à 10:43

Négationnisme, c'est un sac fourre-tout comme le lepénisme, dont on accuse les gens qui ont des perspectivess différentes sur la nature de l'oppositon, - car je ne vois pas que l'on nie la réalité de la répression.

Mais il est plus facile dans la vie, de voir le monde comme un combat entre les forces du mal et les forces du bien que dieu et les bonnes consciences soutiennent toujours forcément...

23/02/2012, 11:39 | Par Fantie B. en réponse au commentaire de profil_inactif_145012 le 23/02/2012 à 11:33

Je ne vois pas la vie en noir et blanc. par exemple, pour moi il n'y a pas d'un côté les USA et leurs staellites et ceux qu'ils séduisent par leur propagande, et le reste du monde qui lui est libre et informé.

Le négationnisme est simplement un phénomène, un mode de pensée et une stratégie -éventuellement séduisants eux aussi -que je trouve (très) dangereux, et qu'il m'importe de chercher à reconnaître.

23/02/2012, 11:46 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de Fantie B. le 23/02/2012 à 11:39

Alors pourquoi parler de négationisme comme argument dans ce fil ? Adressez votre remarque précisemment lorsque vous lisez un exemple de ce négationisme, au lieu de lancer cette accusation générale disqualifiant les perspectives qui vous offensent...

La vraie pensée de suit pas de 'mode'. Vous pouvez parler à la rigueur d'une stratégie de propagande, mais à agiter cet argument à tort et à travers, il perd beaucoup à son efficacité.

23/02/2012, 13:49 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de Fantie B. le 23/02/2012 à 11:39

doublon - site en panne

23/02/2012, 13:50 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de Fantie B. le 23/02/2012 à 11:39

doublon - site en panne

23/02/2012, 13:50 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de Fantie B. le 23/02/2012 à 11:39

doublon - site en panne

22/02/2012, 23:22 | Par chiara.v en réponse au commentaire de fxavier le 22/02/2012 à 18:02

Ce déferlement d'accusations est indécent. Etes-vous aussi bien placé que vous le dites pour asséner "votre" vérité ?

22/02/2012, 23:40 | Par fxavier en réponse au commentaire de chiara.v le 22/02/2012 à 23:22

Chiara!

Les vidéos  et commentaires pour une information correcte sont visibles

22/02/2012, 18:56 | Par Lohey

"La guerre secrète de la France contre le peuple syrien

Damas (Syrie) | 22 février 2012
Lors de la prise du bastion insurgé dans le quartier de Bab Amr, à Homs, l’armée syrienne a fait plus de 1 500 prisonniers, dont une majorité d’étrangers. Parmi ceux-ci, une douzaine de Français ont requis le statut de prisonnier de guerre en déclinant leur identité, leur grade et leur unité d’affectation. L’un d’entre eux est colonel du service de transmission de la DGSE.
En armant la Légion wahhabite et en lui fournissant des renseignements satellitaires, la France a conduit une guerre secrète contre l’armée syrienne, qui a fait plus de 3 000 morts dans les rangs, et plus de 1 500 morts parmi les civils, en dix mois de combats.
Ces informations ont été partiellement dévoilées par Thierry Meyssan lors d’une intervention sur la première chaîne de télévision russe, le lundi 13 février 2012 ; puis dans un article publié le mardi 14 par Komsomolskaïa Pravda ; enfin dans une vidéo de Voltaire Network TV.
La France a sollicité l’aide de la Fédération de Russie pour négocier avec la Syrie la libération des prisonniers de guerre.
Le Réseau Voltaire n’a pas trouvé d’éléments permettant de confirmer les imputations selon lesquelles 120 Français auraient été faits prisonniers à Zabadani. Cette rumeur semble être une exagération de nos informations et paraît sans fondement.
Par ailleurs, le Réseau Voltaire s’interroge sur les articles d’envoyés spéciaux à Homs parus ces derniers jours dans des quotidiens français : une semaine après la reprise en main du quartier insurgé, et alors que ne subsistent que des combats urbains de faible intensité, ces reporters persistent à décrire une fiction de révolution, masquant la vérité à leurs lecteurs, laissant ainsi à Alain Juppé la possibilité de négocier en secret la restitution des prisonniers de guerre.
Le 17 février, Nicolas Sarkozy et David Cameron signaient une déclaration commune. On peut y lire : « La France et le Royaume-Uni soulignent que les personnes responsables des violences dans toute la Syrie ne doivent pas douter que le jour viendra où elles devront répondre de leurs actes. La France et le Royaume-Uni réaffirment leur détermination à faire en sorte que des éléments de preuve concernant les crimes soient dûment recueillis afin que les personnes qui ont ordonné ou commis des atrocités puissent rendre des comptes. »
En l’absence d’obligation par des traités pertinents, la guerre secrète conduite par le président Sarkozy et son gouvernement est un acte sans précédent sous la Ve République. Elle viole l’article 35 de la Constitution et constitue un crime passible de la Haute Cour (article 68)."
Source : http://www.voltairenet.org/La-guerre-secrete-de-la-France

22/02/2012, 20:07 | Par Nourric en réponse au commentaire de Lohey le 22/02/2012 à 18:56

Le réseau voltaire est loin d'être une source plus neutre que la presse occidentale que vous semblez critiquer. Pour information le vice-président de ce réseau est Issa El-Ayoubi, membre du Parti social nationaliste syrien, un allié du parti Baas de el-Assad.

Ces informations sont donc à prendre avec encore plus de réserve que celles relayées par les médias occidentaux.

 

Pour ce qui est de la révolte en Syrie, il est bien difficile de la comprendre ou de la juger vue d'ici. Nombreux sont ceux qui craignent qu'elle soit menée par des islamistes radicaux comme cela a été le cas en Libye. Pour autant cela n'enlève rien à leur courage ni à leur détermination. La durée de cette révolte et son bilan sanglant plaident pour la légitimité des contestataires.

el-Assad est un tyran, nul ne peut le nier et si le peuple syrien aspire à instaurer un régime religieux (et obscurantiste de notre point de vue, cela va sans dire) c'est son droit le plus fondamental. Même si en démocrates laïcs nous regrettons la direction qu'ont pris certains pays au lendemain du printemps arabe, il ne nous appartient pas de condamner les choix ce ces peuples. Dans la situation inverse, nous goûterions peu que des théocraties arabes cherchent à barrer la route à l'émergence de démocraties européennes.

23/02/2012, 11:40 | Par Fantie B. en réponse au commentaire de Nourric le 22/02/2012 à 20:07

@ Mediapart et @ Nourric  :

"Le réseau voltaire est loin d'être une source plus neutre que la presse occidentale que vous semblez critiquer. Pour information le vice-président de ce réseau est Issa El-Ayoubi, membre du Parti social nationaliste syrien, un allié du parti Baas de el-Assad." (Nourric)

Vrai, ou non ? Vérifiable ?

Je ne sais rien du réseau Voltaire à part que j'ai retrouvé sa mention dans beaucoup d'informations que j'ai jugées non fiables et même orientées.

A mon avis, il serait temps que Mediapart nous informe sérieusement sur le réseau Voltaire, ses tenants et aboutissants, et plus largement sur toutes les nébuleuses qui nous désinforment autour de la Syrie, de la Russie etc.

Si on est vraiment entrés dans une nouvelle ère type guerre froide ("froide" pas pour tous, hélas, tout comme l'autre), avec ses offensives aussi sur le front des propagandes, autant qu'on en soit informés !

24/02/2012, 18:59 | Par brandu en réponse au commentaire de Fantie B. le 23/02/2012 à 11:40

voilà ce que Wikipédia en pense : http://fr.wikipedia.org/wiki/Réseau_Voltaire

22/02/2012, 22:56 | Par Danyves en réponse au commentaire de Lohey le 22/02/2012 à 18:56

22/02/2012, 20:08 | Par Quoique

Je ne savais pas qu'il y avait autant de lepéniste haineux à lire Médiapart !

 

 

Je ne savais pas non plus que Médiapart était infiltré à ce point par la CIA, le Qatar, Al Qaeda et les Chinois du FBI !

22/02/2012, 21:17 | Par fxavier en réponse au commentaire de Quoique le 22/02/2012 à 20:08

Jésus Crie

Vos remarques sont incompréhensibles

22/02/2012, 22:08 | Par Quoique en réponse au commentaire de fxavier le 22/02/2012 à 21:17

 

Le second degré, vous connaissez ?

23/02/2012, 09:52 | Par fxavier en réponse au commentaire de Quoique le 22/02/2012 à 22:08

Jésus Crie,

Pour avoir été prof, je connais le second degré, mais avec vos propos imbéciles  vous n'y êtes pas

22/02/2012, 23:25 | Par chiara.v en réponse au commentaire de Quoique le 22/02/2012 à 20:08

Merci, Jésus Crie, je me sens moins seule. Sale ambiance, un peu de retenue, s'il vous plaît.

 

23/02/2012, 00:28 | Par Quoique en réponse au commentaire de chiara.v le 22/02/2012 à 23:25

Comme vous avez pu voir, je préfère en rire.

 

On retrouve ici le même dogmatisme borné qu'avec les reopenistes, cons au point de penser que ceux qui contestent leur thèse farfelue sont des pro-américains... alors que c'est le plus souvent l'inverse !

23/02/2012, 09:36 | Par Guy en réponse au commentaire de Quoique le 23/02/2012 à 00:28

Eh non, il n'y a pas de retenue, depuis des mois c'est comme ça. Même un chat ouvert n'y a rien fait. Il est drôle de constater que le Syrien est forcément manipulé, qu'il ne peut par lui-même vouloir se libérer de son dictateur. Que c'est-il passé sur le fil des commentaires entre les premières révoltes (Tunisie, Egypte, Jordanie, Yemen, etc.) et le soulèvement Syrien ? Est-ce parce que l'intervention en Libye ou parce qu'en Syrie se trouve une espèce de gras des situations confortables à ne pas déranger ? Bref, mystère et boule de gomme... La seule chose que cela oblige sur Médiapart est la désertion du fil de commentaires de tout article concernant la Syrie. A chaque fois, les mêmes individus avec les mêmes obsessions (salauds d'occidentaux). Je languis le jour de la libération par ses citoyen -ne-s de la Syrie...

23/02/2012, 10:48 | Par Fantie B. en réponse au commentaire de Guy le 23/02/2012 à 09:36

@ Guy  : moi aussi, et secondairement, je languis d'enquêtes et éclairages de Mediapart sur ce type d'occupations/désertions de fils du Net! Ce sont des faits sociaux, non ? qui méritent un investissement journalistique.

23/02/2012, 14:01 | Par fxavier en réponse au commentaire de Fantie B. le 23/02/2012 à 10:48

En attendant cette libération, vous pouvez toujours boire du thé!

Nos journalistes s'investissent d'une bien touchante façon, ils sont même prêts à mourir pour la "ébonne cause" que grand bien cela leur fasse!

Mais çà l'heure qu'il est, il semble que l'armée syrienne prenne le contrôle de la situation en main!

Ce matin, Hollande en bon socialiste a lancé son appel à tous les candidats pour qu'ils déclarent leur solidarité avec le "peuple syrien révolté" et dénoncent le "TYRAN"!

Cet appel me rappelle ma jeunesse où le peuple de France était appelé à être solidaire avec ses dirigeants engagés dans les guerres coloniales.
En 1956, même le P.C.F a voté les "pouvoirs spéciaux" pour laisser les mains libres aux "crapules" et engager le contigent dans cette "superbe " guerre d'Algérie" appelé "Opérations de maintient d'ordre" !

Quand ces nouvelles crapules, qui ont récemment fait leurs preuves en Libye, se permettent de donner des les de "'bonne conduite" et appellent aux armes citoyen, il y ade quoi...

23/02/2012, 23:35 | Par minor swing en réponse au commentaire de fxavier le 23/02/2012 à 14:01

Vous dépassez les bornes, quand vous vous réjouissez

1. de la mort de journalistes qui essaient de faire leur métier : informer dans un pays qui a depuis un an déjà tenté d'imposer le black-out médiatique total, en interdisant aux journalistes d'entrer en Syrie, et en expulsant une bonne partie de ceux qui y étaient

2. de la "prise en main" des cités insurgés par l'armée syrienne. Pourriez vous préciser svp ce qu'il faut enendre par prise en main. Ils distribuent des chewing-gums à la population civile, les soladats d'Assad ?

Et demain, vous justifierez la torture des rescapés, en déplorant qu'on les ait laissé en vie ?

22/02/2012, 21:24 | Par GIULLIETTALASUBVERSIVE

Au 20 heures de France2, Pujadas a parlé d'une action militaire pour protéger la population de Homs...

Les affaires reprennent pour les chacals.. les syriens pourront remercier toutes les bonnes âmes de cette longue guerre à venir !

Paix à l'âme de ces journalistes, mais attendons de savoir si ils n'ont pas été tué comme Gilles Jacquier par les armes des insurgés dont certains barbus et armés par tous les salopards vivant du sang des peuples !

 

22/02/2012, 23:27 | Par chiara.v en réponse au commentaire de GIULLIETTALASUBVERSIVE le 22/02/2012 à 21:24

Il ne manquait plus que ça : l'hystérie anti-barbus.

22/02/2012, 23:43 | Par fxavier en réponse au commentaire de chiara.v le 22/02/2012 à 23:27

Idiot, il suffit de s'informer

23/02/2012, 01:07 | Par GIULLIETTALASUBVERSIVE en réponse au commentaire de chiara.v le 22/02/2012 à 23:27

@Chiara

Il ne manquait plus que l'hystérie des supportrices d'Israël...

22/02/2012, 22:45 | Par MARIE CAROLINE PORTEU

Les 120 militaires français sont également repris par les infos tunisiennes 

Un Trermblement De Terre Sous Les Pieds De Sarkozy

22/02/2012, 23:50 | Par Marc Daniel LEVY en réponse au commentaire de MARIE CAROLINE PORTEU le 22/02/2012 à 22:45

Madame,

Vous devriez indiquer dès votre présentation, que l'article ( d'un seul site, au demeurant, ce que vous transformez en: "les infos tunisiennes"..), que cet article, donc, dont vous donnez le lien, pose la question, avant de conclure:  "Info ou Intox"... sans y répondre.

A la suite de votre "commentaire" à vous, qu'est-ce qu'un lecteur est raisonnablement amené à penser..?

Info ou Intox?

 

23/02/2012, 00:27 | Par Marc Daniel LEVY en réponse au commentaire de Marc Daniel LEVY le 22/02/2012 à 23:50

N.B.

Même T. Meyssan, sur un site dont Danyves donne ailleurs le lien ( fil de la "brève" d'actu. de ce Mercredi 22 ) conteste la véracité de cette "info": c'est dire...

(Mais  justement , alors, peut-être est-elle "vraie"...?   Langue tirée  )

                                                                                                    Criant            

23/02/2012, 11:40 | Par Fantie B. en réponse au commentaire de Marc Daniel LEVY le 23/02/2012 à 00:27

 MD Lévy : pourquoi ne pas laisser écrire ce genre de "nouvelle" : cela nous permet d'éliminer certaines sources d'infos pas fiables, ou de voir comment certains commentateurs procèdent avec la fiablité des sources !

23/02/2012, 13:54 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de Fantie B. le 23/02/2012 à 11:40

Encore un exemple avec vos "certains" - poster des sources alternatives ou ne correspondant pas à la norme de la presse francophone ne signifie pas que leurs auteurs se fient aveuglément à ces sources. Ce sont des informations supplémentaires, ni plus ni moins.

Pourquoi pensez-vous être la seule personne ayant un esprit critique ? C'est un peu arrogant, non ?

23/02/2012, 01:05 | Par GIULLIETTALASUBVERSIVE en réponse au commentaire de Marc Daniel LEVY le 22/02/2012 à 23:50

http://www.letemps.ch/

Monde
«La Libye est à la merci des prédateurs»
A la tête de l’un des plus puissants conglomérats libyens, Husni Bey incarne cette élite des affaires dont le pays a cruellement besoin. Persuadé qu’une majorité de la population veutun changement pacifique, il craint de voir les nouvelles autorités abuser de la rente pétrolière

http://www.intelligenceonline.fr/


Guerre secrète à Bakou entre Israël et l’Iran
Tandis que le monde entier se perd en conjectures sur ses intentions vis-à-vis de Téhéran, Israël se redéploye dans le Caucase, aux frontières iraniennes. Ayant rompu toutes relations avec la Turquie, longtemps son principal allié dans la région, l'Etat hébreu a récemment conclu un pacte stratégique avec l'Azerbaïdjan. (...) Lire la suite


23/02/2012, 00:05 | Par Robert Magnani

On compatit à la mort de ces deux journalistes mais il est clair qu'ils sont instrumentalisés par les mondialistes pour justifier le départ de Assad et la déstabilisation du Grand Moyen Orient.

Le 17 février, la célèbre journaliste et présentatrice de la Libyan TV, Hala Misrati, très populaire à l'époque du régime de Mouammar Kadhafi, a été assassinée dans sa cellule de prison à Tripoli, a annoncé dimanche la chaîne télévisée Al Arabiya.

http://fr.rian.ru/world/20120219/193422005.html

On remarquera que cette information a été censurée dans les médias français car au lieu que ce soit le méchant Assad il se trouve que ce sont les "bons" miliciens mis en place par Sarko et Juppé en Lybie qui ont assassiné la "méchante" journaliste.

Avec Internet, les vieux trucs de la propagande classique sont cousus de fil blanc.


23/02/2012, 11:14 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de Robert Magnani le 23/02/2012 à 00:05

Comme quoi, la mort d'une journaliste ne vaut apparemment pas la mort d'une autre, mais peut-être que Thomas Cantaloube n'était pas au courant...

23/02/2012, 00:07 | Par Robert Magnani

Le QATAR a acheté la Ligue Arabe mais son rôle (malfaisant) se termine bientôt. - - " La présidence de la Ligue Arabe cherche à étouffer le rapport de ses experts. Mondialisation.ca, Le 27 janvier 2012
Depuis le début des événements qui endeuillent la Syrie, deux versions des faits s’opposent : pour les Occidentaux et leurs alliés du Golfe, le régime réprime dans le sang une révolution populaire, tandis que pour la Syrie et ses alliés du BRICS, le pays est attaqué par des groupes armés venus de l’extérieur.
Pour faire toute la lumière sur ces événements, la Ligue arabe a créé une Mission d’observation composée par des personnalités nommées par chaque État membre (sauf le Liban qui n’a pas souhaité participer). Cette diversité des experts garantit l’impossibilité de manipuler le résultat, leur nombre (plus de 160) et la durée de leur mission (1 mois) permet de dresser le tableau bien plus large que tous ceux dont on disposait précédemment. A ce jour, aucun organisme tiers ne peut prétendre avoir conduit une enquête aussi vaste et aussi rigoureuse, et par conséquent ne peut prétendre mieux connaître la situation en Syrie.
Le Comité ministériel de la Ligue Arabe, chargé du suivi du Plan arabe et composé de 5 États sur les 22 membres de la Ligue (Algérie, Égypte, Oman, Qatar, Soudan) a validé le rapport de la mission par 4 voix contre 1 (celle du Qatar) et a décidé de prolonger d’un mois la mission des observateurs.
Le problème c’est que le rapport confirme la version du gouvernement syrien et infirme celle des Occidentaux et des monarchies du Golfe. Notamment, il atteste qu’il n’y a pas eu de répression létale de manifestations pacifiques et que tous les engagements pris par Damas ont été scrupuleusement respectés. Il valide aussi le fait capital que le pays est déstabilisé par des groupes armés, responsables de centaines de morts parmi les civils syriens et de plusieurs milliers dans les rangs de l’armée, ainsi que plusieurs centaines d’actes de terrorisme et de sabotage.
C’est la raison pour laquelle le Qatar cherche désormais à empêcher la diffusion du rapport par tous les moyens. En effet, celui-ci se révèle être une véritable bombe pouvant se retourner contre lui et son dispositif de communication.
Le Qatar exerce actuellement la présidence de la Ligue ; non pas que son tour soit venu pour cela, mais parce qu’il a acheté à l’Autorité palestinienne son propre tour de présidence.
La présidence de la Ligue a donc décidé de ne pas diffuser le rapport de la Mission d’observation, de ne pas le traduire, et même de ne pas placer la version originale arabe sur son site internet.
Le risque pour l’Émirat wahhabite est énorme. Si par malheur le public occidental avait accès au rapport, c’est bien au Qatar et à ses relais qu’il risquerait de demander des comptes en matière de démocratie et d’implication dans le massacre de populations. " - Rapport du chef de la Mission des observateurs de la Ligue Arabe en Syrie de la période du 24/12/2011 au 18/01/2012 :http://www.euroalgerie.org/2012/01/30/mission-dobservation-de-la-ligue-arabe-en-syrie/

23/02/2012, 00:07 | Par Robert Magnani

Le QATAR a acheté la Ligue Arabe mais son rôle (malfaisant) se termine bientôt. - - " La présidence de la Ligue Arabe cherche à étouffer le rapport de ses experts. Mondialisation.ca, Le 27 janvier 2012
Depuis le début des événements qui endeuillent la Syrie, deux versions des faits s’opposent : pour les Occidentaux et leurs alliés du Golfe, le régime réprime dans le sang une révolution populaire, tandis que pour la Syrie et ses alliés du BRICS, le pays est attaqué par des groupes armés venus de l’extérieur.
Pour faire toute la lumière sur ces événements, la Ligue arabe a créé une Mission d’observation composée par des personnalités nommées par chaque État membre (sauf le Liban qui n’a pas souhaité participer). Cette diversité des experts garantit l’impossibilité de manipuler le résultat, leur nombre (plus de 160) et la durée de leur mission (1 mois) permet de dresser le tableau bien plus large que tous ceux dont on disposait précédemment. A ce jour, aucun organisme tiers ne peut prétendre avoir conduit une enquête aussi vaste et aussi rigoureuse, et par conséquent ne peut prétendre mieux connaître la situation en Syrie.
Le Comité ministériel de la Ligue Arabe, chargé du suivi du Plan arabe et composé de 5 États sur les 22 membres de la Ligue (Algérie, Égypte, Oman, Qatar, Soudan) a validé le rapport de la mission par 4 voix contre 1 (celle du Qatar) et a décidé de prolonger d’un mois la mission des observateurs.
Le problème c’est que le rapport confirme la version du gouvernement syrien et infirme celle des Occidentaux et des monarchies du Golfe. Notamment, il atteste qu’il n’y a pas eu de répression létale de manifestations pacifiques et que tous les engagements pris par Damas ont été scrupuleusement respectés. Il valide aussi le fait capital que le pays est déstabilisé par des groupes armés, responsables de centaines de morts parmi les civils syriens et de plusieurs milliers dans les rangs de l’armée, ainsi que plusieurs centaines d’actes de terrorisme et de sabotage.
C’est la raison pour laquelle le Qatar cherche désormais à empêcher la diffusion du rapport par tous les moyens. En effet, celui-ci se révèle être une véritable bombe pouvant se retourner contre lui et son dispositif de communication.
Le Qatar exerce actuellement la présidence de la Ligue ; non pas que son tour soit venu pour cela, mais parce qu’il a acheté à l’Autorité palestinienne son propre tour de présidence.
La présidence de la Ligue a donc décidé de ne pas diffuser le rapport de la Mission d’observation, de ne pas le traduire, et même de ne pas placer la version originale arabe sur son site internet.
Le risque pour l’Émirat wahhabite est énorme. Si par malheur le public occidental avait accès au rapport, c’est bien au Qatar et à ses relais qu’il risquerait de demander des comptes en matière de démocratie et d’implication dans le massacre de populations. " - Rapport du chef de la Mission des observateurs de la Ligue Arabe en Syrie de la période du 24/12/2011 au 18/01/2012 :http://www.euroalgerie.org/2012/01/30/mission-dobservation-de-la-ligue-arabe-en-syrie/

23/02/2012, 00:09 | Par jamesinparis

Ce qui se passe vraiment en Syrie © Thierry Meyssan

23/02/2012, 01:59 | Par Danyves


TERABYTES
Les journalistes adoptent les méthodes des contre-espions
Pour couvrir les révoltes arabes, où les informations ne circulent qu'en ligne, les médias occidentaux se forment à la cyber-sécurité. (...) 
Lire la suite http://www.indigo-net.com


ETATS-UNIS / YEMEN - John Brennan, le conseiller antiterroriste de Barack Obama, était le samedi 18 février (...)
http://www.indigo-net.com/



TURQUIE / ETATS-UNIS - Lobbying ciblé à Washington. Lobbyiste d'Ankara depuis le mois d'août, le Gephardt Group de l'ancien chef de la majorité (...)
http://www.indigo-net.com


ZONES GRISES

SYRIE / TURQUIELa guerre des servicesPour déstabiliser la Turquie, d'où opèrent les combattants de l'Armée syrienne libre, les services syriens jouent de la rumeur et du portefeuille.(...)http://www.indigo-net.com

23/02/2012, 08:49 | Par Marc Daniel LEVY en réponse au commentaire de serge filiao le 23/02/2012 à 08:08

Voir ma réponse à M.C. Porteu plus haut à propos du même lien. 

23/02/2012, 11:20 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de serge filiao le 23/02/2012 à 08:08

Le Canard Enchaîné a déjà fait état de ces persistantes rumeurs. Le Telegraph situerait ces équipes au Sud du Liban - très proche de la Syrie...

"Before the building was attacked, Syrian army officers were allegedly intercepted by intelligence staff in neighbouring Lebanon discussing how they would claim journalists had been killed in crossfire with "terrorist groups"."

http://www.telegraph.co.uk/news/9099325/Marie-Colvin-Syria-regime-accused-of-murder-in-besieged-Homs.html

Guerre de communiqués et dépêches de presse. Un jeu de poker où les civils meurent...

23/02/2012, 16:47 | Par GIULLIETTALASUBVERSIVE en réponse au commentaire de profil_inactif_145012 le 23/02/2012 à 11:20

@Mhjozoux

Les afaires vont reprendre pour les vampires... L'euro est plombé, et la baisse de l'euro fait grimper  le prix du barril en dollar,  à bientôt 1,70 euros.Leur but du litre à 2 euros   est presque atteint..Ils vont pouvoir se renflouer..

23/02/2012, 17:37 | Par Philippe Arnal

Après lecture de l'ensemble, je suis assez déséspéré !  Oui, oui !!!!

D'abord le ton des échanges entre certains des commentateurs qui prennent l'habitude de s'emparer de cet espace pour sembler régler des problèmes qui se situent ailleurs. Un ton et des mots qui sèment confusions et incompréhension de leurs verbiages stériles.

Des assertions sur des situations ou des évènements dont ils ne connaissent probablement rien, assis qu'ils sont devant leur ordi, qui doit leur donner l'impression de connaitre le monde parce qu'ils ont accès à des info faciles venant des quatre coins de ce monde.

Aucun clic ne donne une expérience humaine ni de terrain !

Ce n'est pas en un clic que vous saurez, petits lecteurs au chaud, ce qu'est une souffrance et une mort, ou bien une peur dans des bombardements.

Ce n'est pas non plus un clic qui vous permettra de comprendre la vie et la politique complexe d'un pays où vous n'avez probablement jamais mis les pieds, dont vous ne connaissez même pas trois mots de la langue.

Alors, s'il vous plait, lecteurs le cul au chaud, lisez, pensez en ce que vous voulez, mais foutez nous la paix avec vos commentaires violents et inutiles.

Nous sommes assez grands pour nous faire une opinion, et tant pis pour votre petit ego malmené.

Salut et fraternité.

23/02/2012, 17:54 | Par point barre

Alain Gresch du Monde Diplomatique fait le point sur la situation en Syrie : "A propos de la Syrie :

- Les causes de la révoltes

- La militarisation du conflit

- La voie étroite de la négociation

... dans l'éventualité d'une intervention contre l'Iran.

+ liens vers d'autres articles et documents très intéressants.

Introduction :  Dans une conversation téléphonique entre le président russe et le roi saoudien, ce dernier a affirmé à son interlocuteur que tout dialogue sur la Syrie était « maintenant futile » (agence de presse saoudienne, 22 février 2012). Qu’est-ce à dire ? Que la seule voie possible est celle de l’intervention militaire ? Qu’il faut armer l’opposition ? Il semble bien que c’est dans cette direction que s’oriente la réunion des amis de la Syrie qui se tient vendredi 24 février à Tunis.

La suite :

http://blog.mondediplo.net/2012-02-23-A-propos-de-la-Syrie

23/02/2012, 18:26 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de point barre le 23/02/2012 à 17:54

Extraits :

"Il est évident désormais que nombre de forces, y compris au sein du Conseil national syrien (CNS), poussent à l’intervention militaire, appuyée sur une formidable campagne médiatique."

"Pour autant, les informations qui déferlent 24 heures sur 24 sur toutes les chaînes de radio et de télévision, et qui n’ont souvent qu’une seule source, l’opposition à l’extérieur du pays, sont-elles vraies ? Longtemps les médias ont rejeté les informations sur la mort d’officiers et de policiers, elles sont aujourd’hui avérées ; depuis un an, régulièrement, les médias annoncent que la contestation a atteint Damas."

24/02/2012, 13:22 | Par profil_inactif_28112

Un article intelligent ici :

http://blog.mondediplo.net/2012-02-23-A-propos-de-la-Syrie

Evidemment le titre n'est pas générateur de pognon, pas de "tueurs" ni de bouc émissaire désigné. Le marketing internet n'a pas encore atteint le "diplo".

Je reprocherais juste à cet article d'éluder dans les causes de la révolte la présence de la même famille au pouvoir depuis plusieurs décennies, famille faisant régner la terreur.

 

28/02/2012, 00:46 | Par jean jauris

Pourquoi M.Cantaloube ne réagissez vous pas?

Approuveriez vous ces commentaires?

Que pensez vous de cette analyse du monde diplo qui donne un autre regard?

 

 

Newsletter