Mer.
23
Jui

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Stages de 3e, le retour.

Une lectrice assidue et  soucieuse me demande si je suis malade ou en vacances, rapport  au fait que je ne bloggue plus depuis au moins trois jours. En réalité, je travaille. N’en déduisez pas que quand je bloggue je ne travaille pas ; enfin bref. Non, cette semaine c’est le retour des stagiaires de 3e du collège Thomas Mann : ils reviennent parmi nous, et c’est l’occasion de faire avec eux des choses nouvelles. Donc cette année j’ai proposé à Lucas, Albin et Julien de refaire en mieux une observation que j’avais faite l’année dernière avec Manon.

Voici le développement de la tête d’un poulet, vers 3 jours de développement ; plus précisément : l’apparition des yeux. Ce film a été très difficile à obtenir, et, comme on peut le voir, la tête est vue de face, donc l’œil est vu par la tranche. Challenge du jour : réaliser le premier film du développement de l’œil de poulet, vu in vivo, mais en plein champ, face à l’œil (donc tête de profil).

© VF/CNRS/MSC

Ça a pris…. une semaine, d’un labeur assez intense (d’où pas de billets de blog). La difficulté est de disséquer l’embryon exactement au bon moment, et de dégager sa tête du sac amniotique, pour pouvoir le voir en clair sur fond noir (y’a qu’au laboratoire MSC qu’on sait faire ça).

Voici ce que ça donne :

 

 

© VF/CNRS/MSC

Il s’agit d’environ 6 heures de film passées en accéléré. La tête fait environ 2 millimètres à ce stade.

Bon, je ne sais pas si ça va vous impressionner. Le film a été réduit en taille et en base de temps pour pouvoir le faire tenir sur le site de MDP.  Vous ne trouvez pas que cette tête de poulet a un gentil petit air de dinosaure ?

Il y a de nombreuses choses intéressantes à voir, que je réserve pour une publication. Cependant, le point crucial est celui-ci : l’œil est un magnifique appareil photo, avec un objectif devant (le cristallin). Dans le vivant, c’est en réalité l’objectif, qui fabrique l’appareil photo. La croissance du cristallin, visible ici comme le petit rond au centre de l’œil, pousse sur un morceau de cerveau en forme de tube, (vu par la tranche, c'est le cercle visible ici sur la tête), ce qui provoque son retournement. Une fois retourné, le morceau de cerveau (dont j’ai parlé dans d’autres billets) se dilate et devient une boule ronde. A ma connaissance, la croissance du cristallin et le retournement du tissu autour n’avaient jamais été filmés in vivo dans un amniote (ça a été fait chez le poisson et la grenouille, mais c'est plus éloigné dans l'évolution).

Sur le plan de l’interaction avec des jeunes, la semaine a été très féconde. Après trois jours de foirages complets, il ne restait que des embryons trop jeunes ou trop vieux pour qu’on puisse sortir la tête du sac amniotique (la tête est alors trop grosse, et le sac amniotique trop refermé). Dans ces conditions, il n’y avait plus qu’une solution, tenter une manœuvre désespérée. En l’occurrence, sortir la tête de l’embryon de force, en l’aspirant. Et ça a marché. D’où la possibilité ensuite de filmer l’embryon d’aussi près qu’on veut. Pour être honnête, on avait essayé la même chose il y a un mois avec des stagiaires de secondes, et on n’y était pas arrivé. Du coup on en a fait un deuxième; c'est reproductible. Y'a de la joie.

 

Tous les commentaires

21/12/2012, 22:20 | Par Belange

Ils vont avoir une drôle d'idée de l'entreprise , vos stagiaires !Sourire

21/12/2012, 22:40 | Par Nigelle De Damas

On dirait du Godard ou du Dreyer , quoique peut-être plutôt Doillon dans le fond :-)

22/12/2012, 14:07 | Par Patrig K

Fantastique , bientot un long métrage , depuis la cellule d'origine à l'éclosion du poussin, qui dans ce labo, serait en de bonne mains, enfin que chez Doux, comme son nom de l'indique pas forcément ...

Comment apprécient les élèves de 3éme à ces expériences ?

 

22/12/2012, 17:36 | Par Vincent Fleury en réponse au commentaire de Patrig K le 22/12/2012 à 14:07

ça se passe assez bien en général. Ils comprennent le temps que ça prend, l'intérêt, et les manipulations nécessaires pour obtenir un résultat. Pendant les temps morts, on visite les autres expériences.

22/12/2012, 18:40 | Par Patrig K en réponse au commentaire de Vincent Fleury le 22/12/2012 à 17:36

Merci, et comment pourrait il ne pas etre intéressés, à l'étoffe d'un pédagogue comme vous ..

à bientot

22/12/2012, 18:26 | Par Cacochyme

Qui de l'oeuf ou de la poule? Non.

Du dinosaure à  la poule certes, mais qui de l'oeuf ou du dinosaure? Je crois qu'il va falloir remonter à la proto-bactérieClin d'œil

En tout cas, vos stagiaires ont de la chance.

23/12/2012, 12:55 | Par Vincent Fleury en réponse au commentaire de Cacochyme le 22/12/2012 à 18:26

L'oeuf ou la poule. Très bonne question...

22/12/2012, 23:51 | Par Véronique HURTADO

C'est de la vivisection, "sortir la tête de l'embryon de force" ?

Ca me rappelle quand, élève en seconde, ma classe avait refusé de "torturer" le corps mort d'une grenouille. On avait tous fait "grève".

Et on avait tous fini en retenue le mercredi suivant.   

C'est peut-être un sentiment de solidarité qui me lie aux "poulets". 

Bon, je me retire sur la pointe des pieds. Je ne voudrais pas déranger. Je ne faisais que passer.  

23/12/2012, 10:59 | Par Vincent Fleury en réponse au commentaire de Véronique HURTADO le 22/12/2012 à 23:51

Votre sentiment est respectable. Cependant notez bien ceci : il s'agit bien d'expériences ayant un véritable intérêt scientifique et non des amusements, ni même de l'enseignement. Sortir la tête de force consiste à déplier le cou comme un élastique pour que la tête quitte le sac amniotique et qu'on puisse la voir. l'embryon n'est pas découpé, il reste parfaitement intègre physiquement.

Par ailleurs, nous mangeons 1 Milliard de poulets par an en France. Lorsque j'ai commencé à acheter mes embryons, par lots de 90, j'ai demandé si je pouvais me faire livrer, on m' a répondu : nous livrons à partir de 20000 oeufs (embryons). A ce stade, les embryons n'ont pas de cerveau à proprement parler, en tout cas, leurs yeux sont aveugles. Enfin, juridiquement, il n'y a pas de règles éthiques en France concernant  les embryons de poulets, et dans le reste du monde, avant 10 jours de développement.

Dans l'ensemble, je crois au progrès, et le progrès en biologie se paye par le sacrifice d'êtres vivants. Ceux qui pensent qu'on peut faire de la science sans sacrifier des animaux ont le droit d'avoir cette opinion, mais c'est tout.

 

23/12/2012, 23:23 | Par Patrig K

Photo

Newsletter