Mar.
02
Sep

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Profession: Curator du Net

Nous connaissons bien le blogging, soit la création de contenu relativement long, plus ou moins basé sur du contenu glané ailleurs et personnalisé. Nous connaissons aussi le microblogging à la Twitter, dont l’utilité principale est d’être un système de veille concis et facile à suivre. Nous allons bientôt connaître la “curation”, dont voici une définition proposée par cet excellent article sur 20minutes “la curation, nouvelle tarte à la crème du web?“:

Curation, vient du métier de «curator» qui désigne, en anglais, les conservateurs de musées qui sélectionnent des tableaux pour en faire une collection qui ait du sens. Le Louvre n’expose pas toutes ses œuvres mais fait ainsi des expositions thématiques. Sur le web, la curation consiste à sélectionner du contenu web (des liens, des vidéos, des sons, des photos) pour en faire une collection, un tout cohérent, éditorialisé. A propos des événements en Egypte par exemple, beaucoup de tweets, de status Facebook, de photo Flickr, de vidéos Youtube publiées dans le monde entier par des internautes, mais pour les éditer et en faire un contenu intéressant et à valeur ajoutée, il faut faire de la «curation» et construire une histoire en sélectionnant ceux qui sont les plus signifiants.

Donc le curator c’est celui qui va mettre en page, coordonner un ensemble de sources d’information de différents formats sur un sujet spécifique. Sujet sur lequel il/elle aura déjà un intérêt et une connaissance car on imagine mal une “curation” pertinente si on ne connait rien à ce que l’on traite, un peu comme si Sarkozy se voulait ”curateur” sur le sujet des républiques irréprochables alors qu’il est expert en républiques bananières.

L’idée date au moins de 2009 avec cet article de Scobles “The new billion-dollar opportunity: real-time web curation” dans lequel il définit notamment les trois éléments techniques essentiels requis pour mettre la curation en oeuvre:

1) Un reader de flux RSS en tous genres, y compris le microblogging/réseaux sociaux, et compatible avec les mobiles

2) Un composant de curation, permettant le tri et l’agrégation de contenu de manière rapide et aisée, multimédia (texte, audio, vidéo, photos).

3) Un outil de publication capable de générer des pages pertinentes et d’informer en même temps sur les réseaux sociaux. Deux exemples: http://paper.li/Curator2_0 ethttp://www.scoop.it/t/conference-la-curation-avenir-du-web

Une conférence sur le sujet de la curation s’est tenue ce 7 février à Paris dans le cadre de lasocialmediaweek, “sur l’avenir du web et sa capacité à organiser les contenus et pages selon des goûts individuels” dont le compte-rendu se trouve surhttp://buzzedinlog.wordpress.com/2011/02/08/il-etait-temps-lorganisation-du-web-sorganise-la-curation-ou-edition-du-web-du-contenu-vers-la-mise-en-scene/

Alors, curator du net une nouvelle activité qui pourrait se professionnaliser, à l’instar des Community Managers par exemple? C’est très possible, l’abondance et la multiplicité des contenus appelant un travail de “rédacteur en chef” permettant d’accéder à des blocs d’information pertinentes sans devoir faire le travail d’agrégation soi-même. Mais avec le risque, bien sur, de formatage idéologique en fonction de “lignes éditoriales” particulières choisies par la curator. L’enjeu de l’e-réputation risque d’être encore plus important chez les curators que chez les bloggeurs.

 

Billet en accès libre sur http://rhubarbe.net/blog/2011/02/08/profession-curator-du-net/

Compteur gratuit

Tous les commentaires

09/02/2011, 08:32 | Par Anne Gentry

Un genre de Blogger's Digest, en quelque sorte ? Mais beaucoup plus utile car composé de liens vers une info complète, plutôt que de résumés ?

OK, pour le risque de dérives, mais peut-être pas plus que lorqu'on lit un "simple" billet de blog, finalement ... la quantité d'info du contenu serait seulement plus importante.

09/02/2011, 08:56 | Par Vincent Verschoore en réponse au commentaire de Anne Gentry le 09/02/2011 à 08:32

Bonjour Anne,

Oui, on pourrait aussi comparer cela à des portails thématiques. La grande différence avec le blog c'est que ce dernier est l'expression personelle d'un individu, à prendre comme telle. Le curator devrait être plutpôt neutre et faire ressortir des articles avec des points de vues différents sur un même sujet. Pour reprendre l'analogie du musée, c'est la différence entre l'artiste qui expose et l'organisateur de l'expo qui présente plusieurs artistes.

09/02/2011, 09:13 | Par Anne Gentry en réponse au commentaire de Vincent Verschoore le 09/02/2011 à 08:56

Il n'y aura jamais de réelle neutralité, j'imagine ... Quoiqu'on lise, il faudra toujours en prendre et peut-être en laisser.

11/02/2011, 23:24 | Par Anne Gentry

Tiens, ben je viens d'en croiser un, de webcurator, enfin c'est comme ça qu'il se définit, il a parlé de curation . Son pearltree est impressionnant (http://pear.ly/HQgr), assez branché sur l'art et les web - communities. J'y comprends toujours rien (aux webtrucs).

Je l'ai repéré parce qu'il a piqué une de mes perles (la chapelle sixtine : http://pear.ly/c-wO0).

C'est un drôle de système, ce pearltree, on peut maintenant créer des équipes ... j'y entrave que couic, pas le temps ni la passion, mais quand même, certains semblent s'y éclater.

Newsletter