Ven.
11
Jui

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Le parapluie et la machine à coudre

Les surréalistes auraient apprécié, hier soir sur France 2, le "face à face" Cahuzac/Mélenchon qui n'était pas autre chose que cette "rencontre du parapluie et de la machine à coudre sur une table de dissection", chère à Lautréamont.

En présence d'un journaliste visiblement dépassé par les événements, à qui il aurait fallu rappeler "les chants de Maldoror" !

En effet, comment qualifier ce "débat" de débat-des-gauches alors que l'un des protagonistes est typiquement le représentant de la droite évoluée et bienpensante ?

Il est redoutable ce Cahuzac que le gouvernement en panne de communication a lancé contre l'ancien candidat du Front de gauche à l'élection présidentielle. C'est un bourgeois friqué et bien comme il faut. Il connait ses dossiers et s'exprime mieux que les technocrates sortis de l'ENA. Il est en réalité (et c'est la seule information importante que l'on pouvait apprendre avec cette émission) le bras séculier de François Hollande, la pierre angulaire de sa politique social-libérale dans le cadre de l'Europe Merkozyenne.

N'oublions pas qu'il fut l'un des affidés de DSK.

Jean-Luc Mélenchon a ferraillé vaillamment contre ce bloc de certitudes et cette langue de béton. En pure perte.

Il lui a tout de même fait avouer qu' "il n'avait jamais cru à la lutte des classes".Pardi !

Je forme le voeu que Mediapart persiste à disqualifier ce nuisible.

Tous les commentaires

08/01/2013, 09:24 | Par Danyves

nuisible : définition et synonymes du mot nuisible dans le dictionnaire

www.linternaute.com › Dictionnaire - Translate this page

nuisible, définition et synonymes du mot nuisible dans le dictionnaire. Définition : Qui nuit...

08/01/2013, 09:47 | Par Tobold

Jean-Luc Mélenchon a ferraillé vaillamment contre ce bloc de certitudes et cette langue de béton. En pure perte.

Je ne crois pas que l'un ou l'autre prétendait convaincre son adversaire. Cahuzac et les siens n'ont jamais cru à la lutte de classe ; tombé dans le panneau Cahuzac se rit de l'idée que le social-libéralisme pourrait être de gauche. CQFD. Merci JL Mélenchon.

08/01/2013, 09:46 | Par Gavroche.

Les nuisibles qui nous gouvernent (Cahuzac n'est que la partie émergée de l'iceberg) sont déjà disqualifiés.

08/01/2013, 11:59 | Par Patrig K en réponse au commentaire de Vingtras le 08/01/2013 à 09:54

Tout à fait ...

Tout tient, dans la notion de la légitimité , dont ils se couvrent de légalisme ...

Le droit, à plus d'un endroit est fait pour couvrir la priorité propriétaire. Cette référence au droit Romain est une abbération, il y a là un travail juridique qui est à refonder en totalité. Je ne suis pas connaisseur en ce domaine, néanmoins peut on admettre que le "ligaré" vieux de 2000 ans, puisse encore de nos jours, etre la règle ?

09/01/2013, 00:12 | Par Chougnax en réponse au commentaire de Patrig K le 08/01/2013 à 10:26

Eh bien, rétablissons le système dollar/or : quoi de plus simple ?

09/01/2013, 10:56 | Par Patrig K en réponse au commentaire de Chougnax le 09/01/2013 à 00:12

Ce qui  vient sera le dollar/Yuang chinois . Malheureusement, et le refuge  l'Euro, par l'engoudissement du puzzle Euopéiste monétaire et austéritaire ...

Les régions de cette planète, gavées de divertissements, vont payer le prix , plutot leurs enfants vont en payer le prix très très cher !...

 

08/01/2013, 11:52 | Par Vingtras en réponse au commentaire de KOSZAYR le 08/01/2013 à 11:31

Une info intéressante qui devrait être ajoutée au dossier du nuisible.

08/01/2013, 16:27 | Par Danyves en réponse au commentaire de Vingtras le 08/01/2013 à 11:52

16/01/2013, 05:59 | Par Myriam Harnois (Myhar) en réponse au commentaire de Danyves le 08/01/2013 à 16:27

09/01/2013, 00:11 | Par Chougnax en réponse au commentaire de KOSZAYR le 08/01/2013 à 11:31

Selon l'article de La Dépêche cité comme source par Mediapart, la Philippine (de cheval ?) employée par Cahuzac était bel et bien payée au smic, mais ne faisait qu'un quart de temps (40 heures par mois et non par semaine) et a été embauchée par lui par la suite, à plein temps, une fois son séjour régularisé.

09/01/2013, 11:21 | Par KOSZAYR en réponse au commentaire de Chougnax le 09/01/2013 à 00:11

Votre commentaire CHOUGNAX comporte deux erreurs. 1°) D'abord la jeune Philippine (Respect pour elle SVP) n'était pas payée au SMIC comme vous l'affirmez. Payée en liquide 6,25 €/ heure(Soit 250 € pour 40heures), il faut retenir que le SMIC s'élevait à l'époque à 7,61€ .2°) Ensuite  elle n'était pas déclarée. Avec les charges patronales correspondantes, le coût horaire que Jérôme Cahuzac aurait dû normalement supporter, s'élèverait à 10,65 €, soit plus 70 %, tout de même!Suite au jugement, la situation a  certes cessée et Jérôme Cahuzac a régularisé ses dettes. Ici, il y a eu un délit répprimé par la justice et une faute morale a été commise.L'affaire de compte et d'évasion fiscale en Suisse est bien plus grave.Attendons que la justice soit rendue.

 

09/01/2013, 16:21 | Par Chougnax en réponse au commentaire de KOSZAYR le 09/01/2013 à 11:21

Mon commentaire ne comporte aucune erreur. Premièrement, le montant du smic que vous citez est celui du smic brut de l'époque, non celui du smic net que touche le salarié. Deuxièmement, je n'ai jamais écrit qu'elle était déclarée.

08/01/2013, 14:09 | Par jean-philippe vaz en réponse au commentaire de max angel le 08/01/2013 à 11:56

C'est effectivement un show et oui je n'ai pas trouvé Mélenchon au mieux de sa forme...

 

Pour autant, au delà de la "prestation"des deux intervenants, certain(e)s ont pu découvrir (ou confirmer)que le gouvernement (et le P"s" par là-même) est avant tout libéral avant d'être social (en fait pas du tout social)...Les masques n'en finissent pas de tomber et ce, bien après qu'ai été demandé par le FdG un débat public (Août 2010 pour être précis)...

 

L'hypocrisie d'un Cahusac prétendant "ne pas croire" en l'existence d'une lutte des classes, lui, le citoyen chirurgien spécialisé dans les implants capilaires, résidant dans un beau quartiers Parisien, assujéti à l'ISF, a certainement permi à certain(e)s de comprendre d'où il s'exprimait...Toute la morgue et la suffisance de la classe des dominants dans les propos de ce ministre se prétendant "réaliste"quand il ose  dire que le problème de la France résiderait dans la compétitivité des entreprises (il omet de dire qu'il ne s'agit pas d'une entité propre, mais d'un collectif humain) et que le chômage, la précarité et en gros, le sort misérable d'une grande partie des citoyen(ne)s, se régleraient par la suite (après avoir, tout comme la droite, allègé-sans contrepartie-les cotisations des (grosses) entreprises et des (gros) possédants)...

 

Le traité Merkozy est devenu le traité Merkhollande, les nantis sont préservés, la politique de l'offre entérinée et c'est le peuple qui va payer, il n'y a pas de lutte de classe, passez muscade, la messe est dite...On comprend mieux pourquoi le P"s" n'a jamais répondu à l'offre de débat public avant/pendant les élections...Et que maintenant c'est "on est au pouvoir, circulez, y'a rien à voir, rendez-vous en 2017"...

 

Les "cocus"sont ceux qui ont cru sincérement(ce n'est pas mon cas, adhérant au PG/FdG) au "changement c'est maintenant", "mon ennemi c'est la finance"et autres stratégies de com du candidat Hollande et du P"s"...Le malheur, c'est que c'est l'ensemble des Français qui auront à pâtir de ce "changement" dans la continuité...Car si les visages et l'étiquette ont changé, il s'agit bien de la même politique que celle qui a été appliquée pendant 10 années de droite et qui de l'aveu même des "socialistes"a conduit à une immense dégradation sociale...

 

Mais puisque cela ne marche pas en Grèce, Espagne, Portugal (où les "socialistes" au pouvoir à l'époque ont initié cette politique), faisons-le en France (avant sous la conduite de la droite), repeint sous une couche "sociale"et comme par magie, ça marchera...

 

Ils ne sont pas beaux, ces "réalistes"bien au chaud dans leurs coquets appartements bourgeois, à imposer des "efforts"à 6 millions de chômeurs, 10 millions de pauvres et précaires?

 

Chassons-les...Prenons le pouvoir !

 

Place à l'humain, place au(x) peuple(s) !

 

 

08/01/2013, 16:19 | Par Agnès GOUINGUENET en réponse au commentaire de max angel le 08/01/2013 à 11:56

@MAX ANGEL.

-

Belle envolée lyrique, cher Max !

-

Je la trouve d'autant plus séduisante que je suis pratiquement en tous points d'accord avec vous. Sauf concernant votre "vaincre ou mourir"; car tant que nos grandes surfaces regorgeront de victuailles et cadeaux inutiles en tout genre ...

-

Ces jeux télévisuels plombent toute réflexion personnelle, et ne sont que divertissements pour enfants gâtés.

-

Je suis bien contente d'avoir fait le choix de ne plus avoir de télé.

-

Sourire

08/01/2013, 12:22 | Par monique arcaix

Vous avez entendu  la "définition" de Cahuzac de la lutte des classes. C'est à se taper la tête contre les murs. Soit il n'a jamais su ce que c'était ( ce que je ne crois pas) soit c'est c'est de l'enfumage.

Fatalitas semblait son  maître mot .

Quant à la réforme fiscale si elle est faite ce doit être de l'humour.

Avec un  pareil cynique, il serait grand temps que les mélenchoniens et autres gauches se réveillent et arrêtent de discuter.

  

 

08/01/2013, 13:17 | Par Yvan Najiels

Merci Vingtras. A ceci près que, le drame, ç'aurait été que le docteur ès capillarité se réclamât, précisément, de la lutte des classes. Car alors là...

A bas les Simoneau du PS !

08/01/2013, 13:57 | Par Guy Belloy

Cahuzac, brillant défenseur de la finance, est entré dans la lumière d’un libéralisme décomplexé et assumé, s’affirmant comme un de ses spadassins les plus efficaces

08/01/2013, 14:05 | Par MICHEL BERARDI

Impression très amère...Les petites gens sont bel et bien abandonnées, l'espoir d'un gouvernement qui aurait instillé plus de justice sociale et de probité dans l'exercice du pouvoir s'est envolé à la vue de ce type, certes brillant, connaissant parfaitement le monde dans lequel nous sommes et sachant actionner tous les leviers avec le doigté d'un prestidigitateur.

JLM m'a fait peine, il m'a semblé être Calvero dans "Les Feux de la Rampe"...

08/01/2013, 15:25 | Par Vingtras en réponse au commentaire de MICHEL BERARDI le 08/01/2013 à 14:05

J'ai malheureusement la même impression que vous ! Et cela ne fait qu'ajouter à mon pessimisme.

09/01/2013, 00:07 | Par Chougnax en réponse au commentaire de MICHEL BERARDI le 08/01/2013 à 14:05

L'un comme l'autre étaient meilleurs du temps du muet...

09/01/2013, 10:04 | Par yannika en réponse au commentaire de MICHEL BERARDI le 08/01/2013 à 14:05

Bonjour,

Ce commentaire me rassure : j'avais l'impression que tout le monde etait contre Cahuzac (soit), mais aussi tres satisfait de Melenchon. Avec ce que j'ai vu du debat, je l'ai trouve pitoyable, ne sachant pas faire autrement que jouer la personne outragee qui hausse le ton, avec des arguments souvent au moins en partie faux et allant jusqu'a la contre-verite flagrante. Certaines de ses envolees en meeting pendant la campagne presidentielle me l'avaient rendu plutot sympatique, son attitude plus recente et ce "debat" n'ont fait que confirmer sa chute dans mon estime. Ce n'est pas avec ce genre de caricature sur patte que l'on peut esperer construire une alternative qui vaille la peine d'etre tentee.

Yann

08/01/2013, 16:28 | Par melgrilab@yahoo.fr

Le ministre du budget effectue-t-il correctement la préparation puis l'exécution des lois de finances ? Là est la queston. Si on doit le prendre en défaut, c'est dans ce domaine. Qui s'y colle ?

08/01/2013, 18:35 | Par Theo Tymen en réponse au commentaire de melgrilab@yahoo.fr le 08/01/2013 à 16:28

Le très respectable Ministre du Budget, not' bon maître. Il y en eut d'autres. Maurice Papon fut Ministre du Budget de Giscard (Gouvernement Barre) de 1978 à 1981. Un grand commis de l'Etat.. Ce cher Papon... Le meilleur économiste de France (ce bon Monsieur Barre) le soutint lorsqu'on vint lui chercher des poux dans la tête, quelques années plus tard.Vive les Ministres du Budget et les Meilleurs Economistes de France !

08/01/2013, 21:16 | Par melgrilab@yahoo.fr en réponse au commentaire de Theo Tymen le 08/01/2013 à 18:35

Ce qu'on a eu à reprocher à Papon n'était pas ce qu'il a fait comme ministre du budget. Et si Barre l'a soutenu, ce n'est pas en sa qualité d'économiste.

 

Le rôle du ministre délégué au budget est de préparer, de faire voter, de faire exécuter les "lois de finances". Le problème est de savoir si Cahuzac remplit cette mission de façon pertinente. Quand on aura ne serait-ce que le millionnième de ce qu'on a eu à reprocher à Papon, à lui reprocher à lui, on en reparlera.

08/01/2013, 23:34 | Par Theo Tymen en réponse au commentaire de melgrilab@yahoo.fr le 08/01/2013 à 21:16

Ce que Mediapart reproche à Papon n'est pas ce qu'il fait comme ministre du Budget, vous êtes mal informé. Et il n'est pas indispensable de déporter des juifs vers les camps de la mort pour avoir des ennuis avec la justice. Quant à Barre, je n'ai jamais dit que c'est en sa qualité d'économiste qu'il a défendu son ancien Ministre du Budget. Cette honorable fonction n'empêche pas la complicité avec l'ignominie.

On peut donc en reparler (du moins entre gens qui ne sont pas atteints du syndrome du larbin).

09/01/2013, 07:19 | Par melgrilab@yahoo.fr en réponse au commentaire de Theo Tymen le 08/01/2013 à 23:34

Vous êtes bien libre de dire n'importe quoi; et vous auriez bien tort de vous en priver (c'est une telle jouissance...).

09/01/2013, 08:19 | Par Theo Tymen en réponse au commentaire de melgrilab@yahoo.fr le 09/01/2013 à 07:19

Argument massue. Félicitations ! (Pauvre larbin.) Vous êtes mal informé et vous raisonnez mal: il est logique que vous fassiez des paralogismes. 

09/01/2013, 09:42 | Par melgrilab@yahoo.fr en réponse au commentaire de Theo Tymen le 09/01/2013 à 08:19

Cela aussi vous avez le droit de le dire. J'ai grand plaisir à voir que vous ne vous en privez pas.

09/01/2013, 23:58 | Par Myrelingues en réponse au commentaire de melgrilab@yahoo.fr le 09/01/2013 à 09:42

 

Cher Monsieur Melchior

Polig a découvert le mot "paralogisme", il en a fait son quatre heure et se délecte !

Dès qu'un commentaire lui déplait, vlan, c'est du paralogisme !

Bientôt, il découvrira "sophisme" , mais dans les deux cas, nous ne serons toujours pas bons !

Bah ... on vivra quand même !

10/01/2013, 07:31 | Par Theo Tymen en réponse au commentaire de Myrelingues le 09/01/2013 à 23:58

Mais non, pauvre petit. Le français est une langue qui m'est assez familière. Si vous avez besoin d'enrichir votre vocabulaire, demandez-moi, je me ferai un plaisir de vous instruire. "on vivra quand même" dites-vous: ce n'est pas si sûr, vous m'avez l'air chétif et en petite forme. Couvrez-vous bien.

09/01/2013, 09:25 | Par Annie Stasse en réponse au commentaire de melgrilab@yahoo.fr le 08/01/2013 à 16:28

La grande différence entre vous et moi (et tant d'autres) est que vous êtes intéressé par la technocratie, je suis intéressée par l’idéologie qui la sous-tend.

09/01/2013, 09:56 | Par melgrilab@yahoo.fr en réponse au commentaire de Annie Stasse le 09/01/2013 à 09:25

Je ne comprends pas bien votre argument, et me sens tout bête (il faut dire à ma décharge que je sors d'un échange avec Polig).

 

 

Je ne suis pas spécialement intéressé par la "technocratie", mais c'est une partie de la réalité, et en tant que telle il ne faut pas l'ignorer, et son idéologie (à supposer qu'elle en ait une seule, et qui lui soit propre) non plus.

 

 

Mais c'est certainement sur la notion de progrès et sur sa nécessaire redéfinition qu'il faudrait faire porter la discussion ( dès qu'il sera possible de le faire sereinement). Les gens des Lumières pensaient le Progrès naturel, irrésistible et univoque. Les tenants du marxisme politique de même, mais ont substitué au sourire béat des premiers une série de grimaces de plus en plus torturées. Certains en profitent pour rejeter l'idée même du progrès. Je suis de ceux qui pensent nécessaire de le redéfinir.

09/01/2013, 12:46 | Par Theo Tymen en réponse au commentaire de melgrilab@yahoo.fr le 09/01/2013 à 09:56

Votre cuistrerie de cornichon est paradigmatique: vous représentez les nullités au pouvoir, intellectuellement nécrosés et politiquement conservateurs. Vous parlez de progrès, vous parlez de ce que vous ignorez, de ce que vous combattez. Vous êtes un pourceau égocentrique bouffi de suffisance. Un néo-curé.

09/01/2013, 13:59 | Par melgrilab@yahoo.fr en réponse au commentaire de Theo Tymen le 09/01/2013 à 12:46

Encore ! encore !

 

Quel dommage qu'il ne soye pas là pour vous entendre, il adore le guignol.

 

Meuh Meuh Bouton d'Or, la vvvvvache !  -  intérim de Melchior

 

09/01/2013, 19:35 | Par Theo Tymen en réponse au commentaire de melgrilab@yahoo.fr le 09/01/2013 à 13:59

Imbécile.

08/01/2013, 16:33 | Par Gilbert Pouillart

Voir mon commentaire au blog de Guy Belloy de ce jour...

08/01/2013, 17:34 | Par Vingtras

L'info qui vient de tomber, sur l'ouverture d'une enquête par le Parquet de Paris sur ce qu'il faut bien appeler "l'affaire Cahuzac", est une bonne nouvelle.

J'espère qu'elle aboutira et contraindra l'impétrant à la démission.

08/01/2013, 17:38 | Par Danyves

FRANCECahuzac se réjouit de l'ouverture d'une enquête, sûr de sa "complète innocence"

08/01 | 16:02 | mis à jour à 17:26

526463_1357657961_cahuzac-afp-pano.jpg

Le parquet de Paris entend vérifier si le ministre délégué au Budget Jérome Cahuzac a détenu un compte en Suisse.

09/01/2013, 00:06 | Par Chougnax en réponse au commentaire de Danyves le 08/01/2013 à 17:38

Ce n'est pas plus mal qu'l y ait quelqu'un pour se charger de le vérifier, puisque Mediapart en est manifestement incapable.

08/01/2013, 17:38 | Par Danyves

FRANCE 17:05

 

Le ministre du Budget Jérôme Cahuzac visé par une enquête liée à une fraude fiscale

( afp )

Une enquête préliminaire pour blanchiment de fraude fiscale a été ouverte par le parquet de Paris afin de vérifier si le ministre délégué au Budget, Jérôme Cahuzac, a détenu un compte en Suisse, a annoncé le parquet dans un communiqué

08/01/2013, 17:42 | Par Danyves

COMPTE EN SUISSE?Affaire Cahuzac: enquête préliminaire ouverte

Le parquet de Paris a ouvert une enquête afin de vérifier si le ministre délégué au Budget Jérome Cahuzac a détenu un compte en Suisse chez UBS. Plus...

Mis à jour à 16h28 1 Commentaire

 

08/01/2013, 18:39 | Par Danyves

Affaire Cahuzac : "Le ministre a plusieurs mois devant lui"

08/01 | 17:55 | Les Echos

526495_1357664187_cornudet-avec-cartouch

Cécile Cornudet analyse la situation politique de Jérôme Cahuzac, ministre du Budget, alors que le Parquet vient d'ouvrir une enquête préliminaire pour vérifier s'il a détenu un compte non déclaré en Suisse.

 

08/01/2013, 19:31 | Par Passifou

Ce débat a entre autres mérites celui de rappeler que les pontes du Ps payent l'impôt sur la fortune.

Quand ils ne le font pas, ils ressemblent à Cahuzac, c'est qu'ils trichent, merci les niches fiscales.

De gros malins qui se sentaient à l'aise sous Sarkozy, comme son ami DSK, ou encore Hollande.

C'est ainsi, à part Mélenchon qui reste-t-il à gauche pour nous défendre?

Et à part Dupont St Aignan, qui survit à droite?

Il faut une vraie gauche et une vraie droite qui s'appuient chacune sur des valeurs.

Il existe de nombreux points d'accords, l'esprit républicain, les droits de l'homme et du citoyen, l'amour de la liberté.

C'est donc inutile d'abandonner des idées fondamentales qui appartiennent à chacun des deux camps.

Mais encore faut-il avoir ce socle commun qui permet de s'affronter en démocratie, ces valeurs qui n'ont pas de sens autre que celui de rassembler et de respecter les idées quelles qu'elles soient, si elles sont respectables.

Avec nos élites d'aujourd'hui, la droite pue et la gauche sent mauvais, qui s'étonnera que ce sont les nez bouchésd du Fn qui espèrent rafler la mise?

Oh, non pas en terme de nombre d'élus, mais dans l'avancement certain et inexorable de leurs idées, par la fin de la foi en ceux qui ont pour mission de construire les deux grands pôles qui devraient régner équitablement sur le coeur et la raison de l'électeur, suivant sa sensibilité..

09/01/2013, 00:06 | Par Chougnax en réponse au commentaire de Passifou le 08/01/2013 à 19:31

Vous rappellerai-je que, si "les pontes du PS" paient l'impôt sur la fortune, c'est parce que ce sont eux qui l'ont instauré, puis rétabli par deux fois après que la droite l'eut supprimé ou quasi-supprimé ?

08/01/2013, 23:37 | Par JoëlMartin

C'est bête que Hollande ait gagné.

Il a mis un nuisible au budget.

Alors que l'ancien, Woerth, était un parangon de vertu.

09/01/2013, 09:21 | Par Vingtras en réponse au commentaire de JoëlMartin le 08/01/2013 à 23:37

La plupart des ministres du budget ne sont pas des parangons de vertu : le professionnalisme de la politique en est la raison.

Concernant cette affaire, j'ai bien peur que Mediapart en fasse les frais. Dans cette lutte du pot de terre contre le pot de fer, de David contre Goliath, la Justice peut-elle s'exercer en toute indépendance ?

Je le souhaite vivement.

09/01/2013, 11:53 | Par jean-marie charron

Voici ce que disent des spécialistes quant à l'enregistrement, pièce maitresse de l'accusation portée contre Jérôme Cahuzac :

http://www.slate.fr/story/66365/expertise-vocale-voix-enregistrement

09/01/2013, 18:05 | Par bourbaky en réponse au commentaire de jean-marie charron le 09/01/2013 à 11:53

Si l'affaire aboutit devant un juge indépendant des experts seront nommés pour savoir si la voix est bien celle de Cahuzac. Le résultat ne fait aucun doute. Nous aurons deux expertises contradictoires dont l'une au moins satisfera Jean-Marie Charron.

Maintenant dans cette bonne vieille cinquième république, le nombre de ministres, députés et sénateurs ripoux qui sont passés au travers des mailles du filet de la justice est impressionant. Cahuzac peut avoir quelques espoirs.

09/01/2013, 12:00 | Par Patrig K

Le parquet et Madame Tobira ...

Et les syndicats de Magistrats, eux qui semblaient etre en phase pour une justice indépendante , ils sont bien silencieux ..

La politique économique fondée sur des erreurs mathématiques, prendra t elle encore le pas ?

Cf billet Hubert FC ... à lire absolument

09/01/2013, 12:28 | Par POJ

Le bras séculier de François Hollande, un bloc de certitudes erronées :

L'aveu troublant des experts du FMI

Radio-Canada - ‎Il y a 15 heures ‎

Incroyable cet aveu exprimé jeudi dernier par l'économiste en chef du FMI Olivier Blanchard et par Daniel Leigh, économiste également au Fonds monétaire international. En quelques mots, ils ont dit que les experts comme eux, qui orientent les grandes ...

Oups, le FMI s'est trompé sur l'austérité

Libération - ‎8 janv. 2013‎

Mais qu'elles le soient encore plus qu'on ne le pensait, c'est ce qu'ont découvert deux d'entre eux, et pas les moindres : Olivier Blanchard, un Français chef économiste au FMI, et Daniel Leigh, économiste dans la même institution. Selon eux, l'utilisation d'un ...

Et le FMI découvrit que l'austérité plombe l'activité…

l'Humanité - ‎8 janv. 2013‎

L'austérité n'a pas amélioré la situation des pays qui l'appliquent, mais l'a au contraire aggravée. L'observation n'est guère surprenante. Sauf qu'elle vient du Fonds monétaire international (FMI) lui-même. Son directeur de recherche, Olivier Blanchard, ...

Le FMI se trompe sur l'austérité

L'essentiel - ‎Il y a 7 minutes ‎

Olivier Blanchard et Daniel Leigh expliquent dans ce rapport rendu public la semaine dernière que les cures d'austérité infligées à plusieurs pays en crise, sont issues de mauvais calculs. À l'origine de l'erreur, une équation mathématique : «Prévision de ΔYi ...

Le FMI le confirme : laustérité était une erreur de calcul

Témoignages.re - ‎Il y a 11 heures ‎

Conscients de cette faute, Olivier Blanchard et Daniel Leigh ont expliqué dans leur analyse que 26 pays ont été obligés à une cure d'austérité suite à de mauvais calculs. Les économistes expliquent que leur méthode de calcul ne prend pas en compte le ...

L'austérité, une erreur de calcul ?

Francetv info - ‎7 janv. 2013‎

Olivier Blanchard, directeur du département de la recherche au FMI, lors d'une conférence de presse, le 24 janvier 2012, à Washington (Etats-Unis). (STEPHEN JAFFE / FMI / AFP). C'est un "mea culpa étonnant" de la part du Fonds monétaire international ...

Le FMI: 'Nous nous sommes trompés dans nos calculs de ...

Express.be - ‎Il y a 18 heures ‎

Pire, dans son analyse, Blanchard, qui est pourtant un des hauts responsables du FMI, indique qu'il n'était même pas capable de dire quels étaient les multiplicateurs fiscaux que les économistes avaient pris pour calculer leurs prévisions, et qu'il semble ...

Oups ! L'austérité était une erreur (FMI)

Rue89 - ‎7 janv. 2013‎

Ce sont deux types nommés Olivier Blanchard et Daniel Leigh. Vous ne les connaissez pas, je sais bien. Et vous avez des excuses : ils n'ont jamais revêtu la blouse nationale de Mordovie, et ne se sont pas prononcés, à ma connaissance, sur l'euthanasie ...

Avis de tempête financière imminente : les rats quittent le navire

Solidarité et Progrès - ‎7 janv. 2013‎

... profonde piscine de calcul et "d'analyse de régression" [une méthode statistique utilisée pour la prédiction, ndlr] » a été publié par le notoirement incompétent FMI sous la forme d'un rapport cosigné par son économiste en chef, le français Olivier Blanchard, ...

Austérité, l'échec des experts

Le Devoir (Abonnement) - ‎7 janv. 2013‎

... des prévisionnistes, y compris ceux d'institutions économiques internationales aussi influentes que la Commission européenne, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) de même que le FMI, admet Olivier Blanchard dans ...

09/01/2013, 17:14 | Par Passifou en réponse au commentaire de POJ le 09/01/2013 à 12:28

C'est opportuniste.

Un discours avisé de maître du monde qui suit de très près ses affaires.

Un peu gros et méprisant pour notre intelligence.

Ils acceptent d'avoir tort parce que leur commanditaires ainsi qu'eux même ont fini de presser le citron.

Ils ont extrait les dernières gouttes qu'ils pouvaient sans danger.

Il faut maintenant rapidement changer leur fusil d'épaule, sinon le déclenchement de la pauvreté à grande échelle, qui se déclare en Europe, va faire exploser la marmite.

Or ils ont peur des urnes qui peuvent amener un irresponsable au pouvoir. Quelqu'un qui ne joue pas leurs règles et pourrait faire tomber les têtes au propre et au figuré..

09/01/2013, 18:43 | Par Pierro Juillot

Il est urgent que la communication de cette vraie gauche, celle qu'ont affectionne et appelle de nos vœux..., vœux que je vous envoie comme meilleurs à vous Vingtrags (oups..., oui j'ai corrigé ma faute) et toutes puis tous ici, soit disant passant..., que cette communication à opposer à ce centre ou cette droite déguisée sous des roses fanées..., soit autrement plus convaincante..., argumentée..., et percutante. Et pas comme ce triste combat de coq stérile qui nous a été donné de voir ce soir là..., avec quelques éclairs de lucidité politique..., mais trop rares. Ce matin sur bfmtv M. Mélenchon était l'invité dans l'émission "bourdin direct"...! On ne peut que se rendre compte du verrouillage qui est en train de s’opérer dans cette communication tant de la part des experts et autres journaleux scabreux..., que dans le format et l'heure comme la quantité puis la qualité des émissions politiques. C'est une confiscation pure et simple de la démocratie..., de la liberté d'expression..., qui est pratiquée..., comme c'est le piège dans lequel il ne faut pas tomber. 

09/01/2013, 19:07 | Par Belange en réponse au commentaire de Pierro Juillot le 09/01/2013 à 18:43

Mélenchon est tombé dans le piège qu'il s'est tendu lui-même en se proposant comme premier ministre de Hollande et en considérant qu'il n'y a pas de vraie ni de fausse gauche .

10/01/2013, 09:08 | Par Pierro Juillot en réponse au commentaire de Belange le 09/01/2013 à 19:07

Je comprends votre interprétation des faits..., dans le contexte de l'émission "mot croisés"..., seulement si vous avez vu l'autre passage médiatique que j'ai mis en lien..., vous avez du aussi entendre M. Mélenchon mettre en garde contre le changement de position qu'il prendra suivant d'autres faits, fin février. Cette date est celle du projet de loi gouvernementale qui sera présenté au sujet des mesures de l'emploi et du chômage que l’exécutif et autres parlementaires "socialiste" libéraux présenteront au vote de cette chambre. Elle devra légiférer sur l'action à mener sur les droits du travail, et conséquemment..., comme le demande le medef..., après être sur de se goinfrer impunément avec le "pacte de compétitivité", sur les protections sociales. M. Mélenchon a averti que les négociations salariés-es/patron de demain ne risque pas d'être "historique", et si elles l'étaient dans leur conclusion..., elles risquent de l'être dans la plus grande casse qu'on ai connu dans la Vième République. C'est là que M. Mélenchon veut mettre l'accent.., à ce terme précis, cette date ultimatum si je puis dire..., qui n'est pas celle du Président..., soit la fin 2013 pour faire infléchir l'explosion du chômage. Il est fort à parier que suivant les conclusions de ces négociations qui seront connues le 11 de ce mois..., le ton et la pseudo bienveillance apparente dont M. Mélenchon à pu faire par envers M. Cahuzac et d'autres personnalités de cet exécutif, risque de prendre une autre tournure. Vous avez du entendre comme nous tous et toutes le mot de guerre..., de révolution citoyenne, civique, en guise d’avertissement... Et il me semble que lorsque l'on veut mener une guerre on ne montre pas tout son arsenal..., le type de munition..., l'ampleur de leur porté..., et toute sa stratégie. C'est mon avis qui n'engage personne d'autres..., mais qui se verrait fort déçu en cas de reculade de M. Mélenchon, si cette guerre prophétisée n'était que dans de simples parades médiatiques sans autres actions citoyennes plus ambitieuses et révolutionnaires...!

Newsletter