Mer.
23
Jui

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Les vieilles lunes

A écouter un certain nombre de commentateurs politiques, notamment Alain-Gérard Slama au micro de France Culture, il ne saurait y avoir de bonne solution pour sortir de la crise que par un "gouvernement d'union nationale". Et de citer évidemment Schroeder, le social-démocrate qui a réussi à faire attelage avec les conservateurs allemands.

A quelques encablures des élections legislatives où le PS risque de ne pas avoir de majorité absolue, les beaux esprits se penchent sur le berceau de la France pour suggérer l'ouverture au centre...c'est à dire à droite pour que le Président Hollande joue du clavecin bien tempéré et fasse, hormis quelques gadgets de com, la même politique que celle de son prédécesseur.

Ce retour aux "vieilles lunes", fantasme récurrent de l'imaginaire des "honnêtes gens", est une constante de notre histoire depuis la Révolution française : des Girondins aux Vichystes en passant par les Thermidoriens et les Versaillais...

Mais les dès ne sont pas encore jetés si l'on considère qu'il n'y a aucune majorité présidentielle sans les voix du Front de gauche, dont le rôle va être essentiel dans la gouvernance de ce quinquennat.

Si à la Libération en 1945, le général de Gaulle a pu faire bénéficier la France, grâce au soutien du Parti communiste, des bienfaits d'une politique imaginée en 1936 par le Front populaire de Léon Blum,  François Hollande a la possibilité , aujourd'hui, de mettre en place une action gouvernementale de bien public basée sur le retour de la croissance assortie d'un impératif de justice sociale.

Les vieilles lunes pâliront. Car le soleil se lévera...à gauche.

Tous les commentaires

30/05/2012, 09:18 | Par la dame du bois-joli

dicton picard: le soleil se lève toujours à gauche et se couche toujours à droite

moralité: pour rester debout et faire la teuf', voter à gauche

30/05/2012, 09:39 | Par Larbi Oucherif

Il semble , à les entendre, que l'ennemi principal de LO, du NPA et, dans une moindre mesure du FDG, est François Hollande ( et son gouvernement).

François Hollande qui prend des "mesurettes sociales" mais surtout qui crée un climat social plus favorable à l'action et au militantisme.

Quand on entend les éructations de certains, on se dit qu'ils préfèraient Sarkozy!

30/05/2012, 09:21 | Par Agnès GOUINGUENET

@VINGTRAS.

-

Ce serait bien, à bâbord toute, sans chavirer ...

TOPMAG-SOR-044-FOTO5-2011-42.jpg

-

Sourire

30/05/2012, 16:13 | Par Vingtras en réponse au commentaire de Agnès GOUINGUENET le 30/05/2012 à 09:21

Heureusement, le "capitaine de pédalo" est à la barre !...

30/05/2012, 09:30 | Par -

rendez-vous !

 


1. Sur le toit de l´hôtel où je vis avec toi
Quand j´attends ta venue mon amie
Que la nuit fait chanter plus fort et mieux que moi
Tous les chats tous les chat tous les chats
Que dit-on sur les toits que répètent les voix
De ces chats de ces chats qui s´ennuient
Des chansons que je sais que je traduis pour toi
Les voici les voici les voilà...

{Refrain:}
Le soleil a rendez-vous avec la lune
Mais la lune n´est pas là et le soleil l´attend
Ici-bas souvent chacun pour sa chacune
Chacun doit en faire autant
La lune est là, la lune est là
La lune est là, mais le soleil ne la voit pas
Pour la trouver il faut la nuit
Il faut la nuit mais le soleil ne le sait pas et toujours luit
Le soleil a rendez-vous avec la lune
Mais la lune n´est pas là et le soleil l´attend
Papa dit qu´il a vu ça lui...

2. Des savants avertis par la pluie et le vent
Annonçaient un jour la fin du monde
Les journaux commentaient en termes émouvants
Les avis les aveux des savants
Bien des gens affolés demandaient aux agents
Si le monde était pris dans la ronde
C´est alors que docteurs savants et professeurs
Entonnèrent subito tous en chœur

{Refrain}

3. Philosophes écoutez cette phrase est pour vous
Le bonheur est un astre volage
Qui s´enfuit à l´appel de bien des rendez-vous
Il s´efface il se meurt devant nous
Quand on croit qu´il est loin il est là tout près de vous
Il voyage il voyage il voyage
Puis il part il revient il s´en va n´importe où
Cherchez-le il est un peu partout...

 

C. Trenet

30/05/2012, 09:46 | Par Gilbert Pouillart

La "gauche", ou la "droite", ça n'existe pas de manière absolue : voir test du miroir. Par contre "vers la gauche", ou "vers la droite", ce sont des orientations ...pourvu qu'on dispose d'une Polaire. Et cette dernière est un repère, non un but...

Essayons toujours de trouver des mots aussi justes que faire se pourra, et d'être toujours prêts à les réajuster en tant que de besoin...Parce qu'on ne peut penser efficacement avec des mots brouillons.

Distinguons l'orientation générale, l'objectif, l'itinéraire.  De ces trois-là , chacun doit se rendre compatible avec le précédent. Quel est le précédent de l'orientation, me direz-vous? Ils sont deux : le repère, qui sert juste à ne pas s'égarer ; et "l'idéal" (les grands mots, maintenant...), une orientation de l'orientation. Pour dire cela, j'aime bien l'inchoatif de Michel Serres : l'hominescence.

30/05/2012, 09:55 | Par Fantie B.

Slama était pathétique, ce matin. Argumentation complètement artificielle.

30/05/2012, 12:45 | Par desertique

Un gouvernement d'union nationale ne peut se concevoir en France que dans certaines situations qui aujourd'hui n'existent pas.Mais il n'y a pas lieu non plus d'éxagérez l'apport du Front de gauche, dans la mesure où une scission pourrait intervenir après les législatives et voir les communistes,seuls, entrer au Gouvernement.Melenchon a raison sur le long terme mais son intansigeance gâche un peu la transition obligatoire ,par laquelle la gauche peut et doit installer son magistère.

Et une union nationale pour gouverner avec qui: Guaino, Copé, Morano, Rosso-Debord, Guéant et le très libidineux Fillon qui annonce que les syndicats seront "cocus" parce que Hollande ne tiendra pas ses promesses.Le vrai et seul Cocu c'e'st bien lui qui a servi de carpette à Sarko pendant cinq ans et qui ,soucieux de se donner une image, se répand dans des outrances.On aurait pieux aimé l'entendre quand il était Premier collaborateur du nain politique

30/05/2012, 12:58 | Par profil_inactif_145012

 

Ce mouvement de balancier semble bien caractériser l'histoire post révolutionnaire française... Les choix sont plus difficiles, pour moi du moins, que pour les présidentielles. Entre les politiques régionales et la politique nationale, le paysage paraît parfois un peu brouillé et encore une fois il semble qu'il faille penser d'abord à ce que l'on ne veut pas...

30/05/2012, 13:34 | Par Passifou

Bah, l'idéal, c'est de ne rien changer.

La litanie de ceux qui profitent de la situation.

Or, il semble bien que si Hollande est devenu président et pas l'autre escroc, c'est pour changer.

Et maintenant, non pas demain, me semble-t-il aussi.

Ce n'est pas le moment de flancher et de s'aligner sur les journaux télévisés qui trouve les réformes à mener trop peu cohérentes, et à contre-courant de l'esprit européen.

Ce qu'ils ne précisent jamais, c'est de quels européens ils parlent.

Les ouvriers allemands à temps partiel entre  400 euros et 700 par mois, ou le patron de volkswagen à 16 millions d'euros par an?

Il faudrait leur prêter la guillotine, pas que pour les patrons, pour leurs syndicats aussi, il paraît qu'ils sont les plus importants en europe...

Il faut sortir l'allemagne de l'europe, avec les anglais.

Ils sont trop cons.

 

30/05/2012, 16:12 | Par Vingtras en réponse au commentaire de Passifou le 30/05/2012 à 13:34

Nos ancêtres les révolutionnaires avaient été obligés d'instaurer la terreur afin de lutter contre la trahison, la corruption et la prévarication ! Que faudrait-il faire aujourd'hui pour barrer la route à cette austérité infligée aux populations par les capitalistes et les spéculateurs ?

31/05/2012, 09:42 | Par melgrilab@yahoo.fr en réponse au commentaire de Vingtras le 30/05/2012 à 16:12

Condorcet, Olympe de Gouges, étaient-ils des traîtres, des corrompus, des prévaricateurs ? Dziiiiiium, tchac !

31/05/2012, 15:55 | Par Vingtras en réponse au commentaire de melgrilab@yahoo.fr le 31/05/2012 à 09:42

Non mais ils ont été victimes d'amalgame et des circonstances...

Je pourrais aussi retourner votre question en demandant si Robespierre,Couthon et Saint-Just étaient des traitres, des corrompus et des prévaricateurs ?

01/06/2012, 11:16 | Par melgrilab@yahoo.fr en réponse au commentaire de Vingtras le 31/05/2012 à 15:55

Je ne l'ai jamais prétendu. Ils ont dû être victimes d'amalgame et des circonstances, les pauvres...

01/06/2012, 11:18 | Par françois périgny en réponse au commentaire de melgrilab@yahoo.fr le 01/06/2012 à 11:16

Des nouvelles de Mosco, Melchior ? Comment vont les affaires ?

Avez-vous profité de ce petit temps de récupération pour lire la formidable chronique de Nicolas Dutent ?

Mais non, rassurez-vous, ça ne sent pas encore le Sapin Michel.

01/06/2012, 15:26 | Par melgrilab@yahoo.fr en réponse au commentaire de françois périgny le 01/06/2012 à 11:18

(no comment)

01/06/2012, 11:50 | Par jean michel PARIS en réponse au commentaire de melgrilab@yahoo.fr le 01/06/2012 à 11:16

Melchior

L'ancien régime, combien de victimes? On peut certes regretter la fin de Condorcet ou d'Olympe de Gouges. Combien d'albigeois, de protestants, de juifs, d'athées massacrés par les Capets? Combien de Callas et autres chevalier de La Barre? On ne se sort pas d'un tel régime sans violence, ni erreurs tragiques!

01/06/2012, 15:29 | Par melgrilab@yahoo.fr en réponse au commentaire de jean michel PARIS le 01/06/2012 à 11:50

En quoi Condorcet et Olympe de Gouges étaient-ils responsables des atrocités commises par les Capet ? La Terreur a bel et bien interrompu le processus révolutionnaire.

01/06/2012, 15:45 | Par jean michel PARIS en réponse au commentaire de melgrilab@yahoo.fr le 01/06/2012 à 15:29

La Terreur a bel et bien interrompu le processus révolutionnaire.

Melchior

merci d'argumenter!.... et relisez bien ce que j'ai écrit: ils n'ont pas été tués à cause de l'ancien régime! C'est la violence et l'intolérance de l'ancien régime qui a produit ces années terribles où un peuple très appauvri, très divisé, a cherché à s'émanciper de pouvoirs parasites et spoliateurs. Comme ils n'avaient pas votre mode d'emploi très éclairé, ils ont fait des erreurs....

 

01/06/2012, 16:01 | Par melgrilab@yahoo.fr en réponse au commentaire de jean michel PARIS le 01/06/2012 à 15:45

Ce n'est pas le peuple qui a tué Condorcet, Olympe de Gouges (et Lavoisier: "La République n'a pas besoin de savants", dziiiiium, tchac !). C'est la tyrannie jacbine.

01/06/2012, 20:12 | Par françois périgny en réponse au commentaire de melgrilab@yahoo.fr le 01/06/2012 à 15:29

"La Terreur a interrompu le processus révolutionnaire"... Et Thermidor ? Du Melchior pur jus (de caviar).

01/06/2012, 11:13 | Par jean michel PARIS en réponse au commentaire de melgrilab@yahoo.fr le 31/05/2012 à 09:42

Vieux débat

relire http://blogs.mediapart.fr/blog/vingtras/070112/albert-camushenri-frenay-meme-combat#comments

N'oublions pas que Robespierre était contre la peine de mort, contre la guerre, contre la violence. La Révolution était une guerre civile inédite qui s'achève par un ultime coup d'état, celui de Bonaparte qui instaure une dictature avec la complicité et le soutien des banquiers.

Danton, Desmoulins, Robespierre, Saint-Just, etc.... ont été aspirés dans une tornade de violences et de haines. Le film de Wajda est remarquable de ce point de vue.

N'oublions pas que cette Révolution a libéré un peuple soumis à une dictature monarchique de 1000 ans! Combien de victimes?

 

01/06/2012, 11:58 | Par Chris43 en réponse au commentaire de Vingtras le 30/05/2012 à 16:12

Le problème n'est pas dans la forme de gouvernement, mais dans la division des électeurs ! On a beau répéter que quand l'erreur est majoritaire c'est la loi, certains persistent à rêver d'une impossibilté: comment imposer son point de vue sans violer la démocratie ?

Les Irlandais, qui viennent de dire oui assez clairement semble-t-il, sont un bon exemple, en attendant celui des grecs !

 

30/05/2012, 16:30 | Par Danyves

Pendant ce temps :

31/05/2012, 23:47 | Par jean michel PARIS en réponse au commentaire de Danyves le 30/05/2012 à 16:30

DANYVES

la version Française serait appréciée.

31/05/2012, 09:38 | Par christian paultre

Pas bien compliqué:

pour que ça penche à gauche = Front de gauche, EELV = Union de la gauche

Pour que ça penche à droite = Centriste = Union nationale à droite

01/06/2012, 09:17 | Par Vingtras en réponse au commentaire de christian paultre le 31/05/2012 à 09:38

= une simple équation du premier degré...

01/06/2012, 15:24 | Par max angel

Je suis toujours épaté par cette aversion que possèdent encore certains réactionnaires contre la Révolution Française dont ils ne retiennent que la Terreur, les Massacres et la décollation du Roi, de la Reine et de bien des innocents. Le drawdelomisme n’a rien arrangé.

 

D’aucuns leur opposent les massacres royaux depuis les croisades albigeoises, les croisades en général, les guerres de religions et les lettres de cachet, la Bastille, et le commerce triangulaire…

 

Mais de la fin de la Révolution à aujourd’hui, tous les records ont été battus. Les guerres napoléoniennes ont coûté très cher à notre démographie ainsi qu’à celle de l’Europe. Les révolutions de 1830 et 1848 n’ont point été faites dans la dentelle en dépit des crinolines. La conquête de l’Algérie a été un copieux massacre, comme celle du Maroc. Ne parlons point de Madagascar. L’écrasement de la Commune de Paris, fait de Bachar al Assad un enfant de chœur. Merci M. Thiers et la bourgeoisie friande de sang d’ouvriers qui nanifie les génies (cf courrier de Flaubert et de George Sand).

On considère que les carthaginois, les aztèques, les vikings qui pratiquaient les sacrifices humains étaient des barbares.

 

La Civilisation, si chère à nos ignares de notre Histoire de France et qui voudraient donner des leçons d’identité française, ne doivent point oublier les deux guerres mondiales, l’industrialisation de la mort pour les juifs, les tziganes, les opposants, les homosexuels, sans compter les bombardements libérateurs des villes européennes, et les guerres de Libération.

 

Vous reprendrez bien un petit verre de sang chaud ?

 

Ce qui caractérise l’espèce humaine ne serait-il pas sa propension à se martyriser et à se suicider.

Après tout, ce que je constate, chez la plupart de nos dirigeants économiques et politiques, c’est qu’ils partagent cet « Après nous le Déluge » qui est la caractéristique de l’égoïsme et de la bêtise.

Rien à voir avec l’épicurisme qui est modération, contrôle de soi, et jouissance bien tempérée du temps présent.

 

 

01/06/2012, 15:59 | Par jean michel PARIS en réponse au commentaire de max angel le 01/06/2012 à 15:24

Je suis toujours épaté par cette aversion que possèdent encore certains réactionnaires contre la Révolution Française

La propagande bonapartiste est bien entretenue.

Il ne s'agit pas d'opposer les crimes de l'ancien régime, mais de rappeler qu'avant 1789, il y avait une longue histoire d'injustices et de crimes qui avait alimenté ce profond besoin de tourner la page définitivement. La Terreur peut se comprendre par la terreur même des montagnards d'un retour en arrière.

01/06/2012, 16:02 | Par melgrilab@yahoo.fr en réponse au commentaire de jean michel PARIS le 01/06/2012 à 15:59

"Bonaparte, c'est Robespierre à cheval."

(Victor Hugo)

01/06/2012, 16:19 | Par jean michel PARIS en réponse au commentaire de melgrilab@yahoo.fr le 01/06/2012 à 16:02

Victor Hugo n'était pas historien, de plus il fut monarchiste jusqu'à son différend avec Napoléon le Petit. Encore du côté des canons de la réaction en juin 1848, quand Baudelaire était en face! N'oublions pas qu'il a ciré les bottes de Charles X!

Devenu grand-père, il a commencé à s'informer sur le monde... il était temps!

01/06/2012, 20:38 | Par - en réponse au commentaire de jean michel PARIS le 01/06/2012 à 16:19

Et les vieilles plumes  ...

 

55.jpeg

Victor Hugo

Newsletter