Sam.
23
Aoû

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Dany Wilde is gone

Pourquoi voulez-vous que nous dissimulions l'émotion qui nous étreint tous, hommes et femmes, qui sommes ici, chez nous, un peu orphelins ce soir.Non ! nous ne dissimulerons pas cette émotion profonde et sacrée. Il y a là des minutes qui dépassent chacune de nos pauvres vies.

Non, je ne m'associerai pas aux concerts de larmes pour regretter la mort de celui qui a joué dans Certains l'aiment chaud. Il n'avait pas aimé ce film, assimilant les baisers avec Marylin à une étreinte avec un sinistre caporal de Bohême.

Non, car pour moi, Tony Curtis était Dany Wilde... et c'est lui que je regrette...

C'était un temps différent. Le temps des séries télévisées de grande qualité, comme le Prisonnier, comme Cosmos 1999, ou Hill Street Blues... C'était un autre temps.

C'était le temps d'Amicalement vôtre.

Un générique inoubliable, avec une musique de John Barry. Des répliques pleines d'humour. Une série installée dans le Sud qui m'était familier, qui rajoutait au plaisir télévisuel celui de la (re)connaissance de lieux parcourus. Cela compte...

Dany Wilde était un self-made-man, qui s'opposait, certes de manière très manichéenne, à un héritier.Il incarnait alors, et pour longtemps, l'american dream. Il symbolisait aussi le refus de grandir, l'homme resté un peu enfant, un homme vrai, avec des émotions spontanées et non des calculs. L'épisode numéro deux sur un ami d'enfance est sans doute une des plus belles odes à l'amitié forgée dans l'adolescence.

Ceux de ma génération se rêvaient en Dany Wilde.

Il était toujours étonné quand il venait en France de voir que les Frenchies se souvenaient de ce rôle là, dans cette série qui n'a pas eu de suite, les deux acteurs principaux se détestant.

Il était si français dans ce rôle...

Alors, aujourd'hui, c'est comme une part de nous qui s'est envolée. Lui, le fils de nulle part a tant d'héritiers, des milliers sur Facetruc...

Il nous reste quoi ?

Les experts ? Pffff.

Desesperate housewifes ?? Sex in the city ??? Ces délires de femmes censées incarner des icônes et qui ne sont que de pâles stéréotypes forgés par des plumitifs qui ont abusé du minitel rose. Bof...

Il reste peu... hormis les Dvds, évidemment...

Et Dexter !!!!

Good Bye Dany ! So Long !

Welcome Home Dexter !

 

 

 

 

L'auteur de ce billet a décidé d'en fermer les commentaires

Tous les commentaires

30/09/2010, 22:11 | Par dianne

Merci à vous...

Et dans "Certains l'aiment chaud" ? Inoubliable en compagnie de Jack Lemmon et Maryline....

http://www.dailymotion.com/video/x2mtya_certains-laiment-chaud-trailer_shortfilms

01/10/2010, 07:53 | Par Yohann Chanoir en réponse au commentaire de dianne le 30/09/2010 à 22:11

Certains scènes resteront dans nos mémoires, celle du wagon-lit, par exemple...

30/09/2010, 23:15 | Par Edith Gaudin

Mêmes regrets que Yohan. Pour moi, Tony Curtis ne peut être autre chose que Dany Wilde !!!! Merci Tony et bon r epos. Edith Gaudin

01/10/2010, 07:54 | Par Yohann Chanoir en réponse au commentaire de Edith Gaudin le 30/09/2010 à 23:15

Edith, vos mots sont les miens !!

30/09/2010, 23:28 | Par Dominique Bry

Lu et approuvé.

01/10/2010, 07:54 | Par Yohann Chanoir en réponse au commentaire de Dominique Bry le 30/09/2010 à 23:28

You're welcome Dominique.

01/10/2010, 08:37 | Par Hestia

ah ouais "Le prisonnier" et "Cosmos" (grave hallucinogène) vraiment cool, donc petite pensée aussi pour Patrick Mc Goohan dit le "sixième". bye Dany, passe le bonjour à la piote blonde.

01/10/2010, 11:03 | Par Yohann Chanoir en réponse au commentaire de Hestia le 01/10/2010 à 08:37

Oui, Hestia, j'ai oublié le prisonnier, celui qui rêvait d'être un homme libre... Un rêve, un cri, un élan qui n'a pas pris une ride !

01/10/2010, 12:14 | Par ctosi

Tony Curtis = trés garnde figure du cinéma hollywwodien des années 50 et 60.

Danny Wilde est certainement le plus mauvais rôle de toute sa carrière. Ca lui a permis de faire un come back dans une carrière en déclin et il ne s'en est jamais remis? Ca l'a surtout transformé en un histrion insupportable.

Je vous invite plutôt à lui rendre hommage en allant rechercher des références autrement parlantes dans sa filmographie des années 50, entre autres et en particulier "Sweet smell of success", "Mister Cory", "Six bridges to cross", "Operation Petticoat","Houdini", "Who was that lady?", "The Vikings" etc...

01/10/2010, 13:25 | Par Cendrine Cazenave en réponse au commentaire de ctosi le 01/10/2010 à 12:14

@ctosi je me suis laissée dire que son (un de ces) meilleur rôle était celui de "l'étrangleur de Boston" une occasion de (re)découvrir ce film

01/10/2010, 14:14 | Par Yohann Chanoir en réponse au commentaire de ctosi le 01/10/2010 à 12:14

Je le préfère néanmoins dans ce rôle d'histrion, et quant à relancer une carrière en déclin, il a préféré devenir un peintre reconnu plutôt que de poursuivre une carrière au cinéma.

Je me souviens aussi de cette carrière, qu'il n'aimait guère, car on lui proposait toujours des rôles de jeune éphèbe. C'est ainsi qu'il a essayé, courageusement à l'époque vu le fonctionnement d'Hollywood, de faire des prestations contraires à cette image, comme celle du trapéziste devenu infirme, ou d'un raciste ignoble avec Sidney Poitier, dans un film dont le titre m'échappe.

Et enfin, cette série était une série emplie de qualités, avec des grands noms de la scène britannique, le juge Fulton par exemple ou bon nombre de méchants, qui sortaient de séries mythiques comme The Avengers... Pour un choix secondaire, c'était du premier choix.

01/10/2010, 15:05 | Par DanN en réponse au commentaire de Yohann Chanoir le 01/10/2010 à 14:14

 

En matière de séries, les anglais sont au top , réalisation, scénarios, direction d'acteurs, musique, photo, casting. Il n'y a pas de seconds rôles.

Dans le genre assez récent il y a eu la série "Life on Mars" suivie de "Ashes to Ashes", avec en filigrane la musique de David Bowie ainsi que l'ambiance des années 70 et 80, restituée avec brio et sans concession. A voir !

 

01/10/2010, 15:43 | Par Yohann Chanoir en réponse au commentaire de DanN le 01/10/2010 à 15:05

Vues toutes les deux...Sourire

La BBC-Wales a su reprendre le flambeau !

Les Américaines peuvent parfois surprendre, je pense à Dexter ou à la superbe Six Feet Under, de chez HBO, qui fait souvent dans le décalé (the sopranos).

01/10/2010, 12:44 | Par DanN

 

A mon avis, c'était plutôt pour relancer la carrière de Roger Moore dans "The persuaders !" (Amicalement vôtre) ...

Sa filmographie est impressionnante (130 films et téléfilms voir IMDb) et, comme beaucoup d'acteurs, il a tourné des films alimentaires ; ce qui ne retire rien à son talent !

A mon goût, car il s'agit bien de goût, je classe "The vikings" dans cette dernière catégorie. Alors que "Trapeze" (1956) de Carol Reed avec Burt Lancaster, Gina Lollobrigida est un immense film sur la vie de cirque ...

 

 

01/10/2010, 14:14 | Par Yohann Chanoir en réponse au commentaire de DanN le 01/10/2010 à 12:44

Trapeze est-il ce film où il devient infirme ? Ou ai-je fait une confusion avec un autre film, où John Wayne jouait ?

C'est vrai que Roger Moore avait besoin, à l'époque, d'un nouvel élan...

01/10/2010, 14:59 | Par DanN en réponse au commentaire de Yohann Chanoir le 01/10/2010 à 14:14

 

C'est B.Lancaster qui est infirme, T.Curtis lui demande de lui apprendre/transmettre le triple saut qu'il est le seul à avoir réalisé.

 

01/10/2010, 15:44 | Par Yohann Chanoir en réponse au commentaire de DanN le 01/10/2010 à 14:59

Alors, c'est un autre film, il devient infirme, suite à une chute, et il tente de cacher son infirmité en paradant et en affirmant avoir été engagé pour une tournée européenne.

Le plus grand chapiteau du monde, peut-être, avec John Wayne ?

01/10/2010, 18:13 | Par Emmanuel Esliard en réponse au commentaire de DanN le 01/10/2010 à 12:44

@DanN

Pour relancer la carrière de Roger Moore ? Plutôt la continuer, jusque là sa carrière était une suite de gros succès dans des séries télé, dont le dernier épisode de la précédente (Le Saint) servit de pilote pour "The Persuaders" avec l'apparition du juge Fulton !

Cette série fit un flop aux USA, et un succès moyen en Grande Bretagne, ce qui explique l'arrêt au bout de deux saisons. L'énorme succès en France et dans les pays francophones, s'explique par la grande qualité du doublage (Michel Roux-Curtis et Claude Bertrand-Moore) et la grande liberté qui fut prise dans la traduction des dialogues avec de nombreux jeux de mots, des seconds degrés qui n'existent pas dans la version originale.

Tony Curtis humainement était plutôt détestable, son enfance malheureuse explique peut-être certaines choses. C'était aussi un collectionneur de femmes, n'avait-il pas déclaré : "la seule partenaire avec qui je n'ai pas couché, c'est Jack Lemmon (certains l'aiment chaud)" ! Rien d'étonnant qu'il soit vénéré par certains hommes, aussi tourmentés et pervers que lui !

 

01/10/2010, 19:42 | Par Esther L en réponse au commentaire de Emmanuel Esliard le 01/10/2010 à 18:13

01/10/2010, 13:08 | Par Philippe Corcuff

Adieu Dany Wilde!

 

Et ce n'était pas évident de glisser dans une série supposée "légère" (et qui l'était par certains côtés : ah les inoubliables scènes de danse style années 1970!) les lourds effets des rapports de classes...

01/10/2010, 14:15 | Par Yohann Chanoir en réponse au commentaire de Philippe Corcuff le 01/10/2010 à 13:08

Et les coiffures, les vêtements !!!

Et les scènes, en effet, dans les discos et cette musique psychadélique !

01/10/2010, 13:21 | Par Cendrine Cazenave

Comme @Diane il me reste l'image de ce duo irrésistible d'erszat féminin de "certains l'aiment chaud"

mais comme c'est ici sur.. Médiachose le (vrai) fil de Dany Wild ;)

par solidarité pour ces fans....

http://www.youtube.com/watch?v=7ogYhQG7lCA

amicalement votre :)

01/10/2010, 14:16 | Par Yohann Chanoir en réponse au commentaire de Cendrine Cazenave le 01/10/2010 à 13:21

Voilà un lien précieux !

Non moins amicalement ;-)

01/10/2010, 13:51 | Par maus KNOCKOUT

the red tablethe red table © T.Curtis

passionné de peinture
ici ses tableaux
http://www.roger-moore.com/demo/art.html

01/10/2010, 14:16 | Par Yohann Chanoir en réponse au commentaire de maus KNOCKOUT le 01/10/2010 à 13:51

Vielen Dank Maus für diese Internetseite !

01/10/2010, 19:05 | Par nadja

Amicalement vôtre , le Prisonnier....nostalgie, nostalgie...

03/10/2010, 14:17 | Par Yohann Chanoir en réponse au commentaire de nadja le 01/10/2010 à 19:05

Exactement Nadja, une certaine forme de nostalgie, qui naît aussi devant la médiocrité de la plupart des séries contemporaines... Heureusement, il y a l'antidote suprême (le dvd), voire le placébo (le streaming). Alors, soyons résolument nostalgiques mais également fondamentalement modernes... ;-)

Newsletter