Dim.
21
Déc

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Pauvre France !!!

Oui, pauvre France, qui va de décadence en décadence depuis près de quatre décennies. Voici plusieurs mois que le mariage gay semble devenu le seul, l’unique problème à résoudre de façon urgentissime, avec celui du vote des étrangers.

Pas un mot, pas une réflexion, pas une décision pour tenter de trouver des solutions au calamiteux problème du chômage, attribué comme il se doit aux gouvernements précédents par une majorité on ne peut plus démagogique et intolérante, qui entend imposer son dogmatisme à tous les opposants.

Exemple : Mme Taubira qui accuse froidement les opposants au projet de loi d’homophobie. Il est formellement interdit de penser autrement que le PS, sous peine des pires sanctions morales. Pour des politichiens qui se réclament continuellement de la démocratie et des droits de l’homme, dont ils revendiquent sans complexes la paternité et l’exclusivité. Sont-ils les seuls héritiers de la révolution, comme ils le prétendent ?. Autre (mauvais) exemple : Les mêmes gouvernants roulent des yeux langoureux lorsqu’ils prononcent le mot « laïcité ». Qu’est-ce que la laïcité, sinon l’expression de la tolérance : liberté de pensée, pratique du culte de son choix, etc…Or voici, toujours sur le même sujet, que les représentants du catholicisme, classifiés comme homophobes, se font étriller par les brillants orateurs démagos, à tel point que l’on se croirait revenus au temps de l’Eglise intolérante qui dressait mille bûchers pour y faire périr hérétiques et infidèles. Si rien n’est fait, nous en serons bientôt là…

Pendant ce temps, banquiers et spéculateurs continuent à s’enrichir, députés, sénateurs et ministres, droite et gauche confondus et pour une fois solidaires, cumulent joyeusement un nombre impressionnant de mandats divers et variés.

Tous les commentaires

03/02/2013, 14:35 | Par jean-philippe vaz

Quand Mme Taubira "accuse"certain(e)s opposant(e)s d'homophobie, elle le fait suite à des "arguments"développés par ces opposants, que ce soit à l'assemblée ou lors de la manifestation où certains slogans ou pancartes auraient pu tomber sous le coup de la loi...

 

Que le gouvernement et le P"s"utilisent ce projet de loi pour masquer le vide sidéral de volonté politique sur d'autres sujets est une chose, l'avancée égalitaire de ce projet de loi en est une autre...

 

Pour manifester contre ce projet de loi, qui s'est mobilisé principalement? Les "religieux", l'UMP, le FN...En gros, les mêmes qui au cours de l'histoire ont manifesté contre le droit de vote pour les femmes, le divorce, l'avortement, le PACS, etc...

 

Les quelques 5000 amendements déposés par la droite à l'assemblée n'ont pas pour objectif de s'opposer à ce projet (qui de toute façon passera), mais de faire durer en longueur les "débats"et de le politiser...En ce sens, la droite fournit au gouvernement et au P"s", une belle opportunité de donner une image (illusoire) d'une unité de la gauche (sur ce sujet)...Pour ce faire, les orateurs du P"s"peuvent se prévaloir que ce projet de loi faisait partie des propositions du candidat Hollande, que son élection entérinait...L'astuce étant d'omettre d'autres propositions (comme celle de "renégocier" le TSCG), elles, non tenues...

 

Ce n'est que sur ce sujet que le gouvernement et le P"s"peuvent défendre un "marqueur" à gauche (et ils trouveront des soutiens dans leurs opposants à gauche), c'est une des raisons qui explique leur montée "massive" au créneau (ils n'étaient quand même pas très visibles lors des manifs des "pros") et leur détermination (qu'ils ne montrent pas sur plein d'autres sujets)...

 

Sur l'intolérance dont feraient preuve les orateurs P"s" vis à vis de "l'église", il me semble que vous faites un retournement rhétorique, puisque justement l'opposition de l'église (et de la droite) se fait sur une "sacralisation"du mariage et de la notion de famille, alors même qu'il ne s'agit que de mariage civil et que la laïcité en est un des fondements...Ainsi, les "arguments"religieux, voire "naturalistes"n'ont rien à faire dans les débats, ce qui n'empêche pas les opposants d'en faire usage...

 

Votre focalisation sur Mme Taubira "masque" bien l'intolérance dont font preuve les opposants à ce projet de loi et leurs propos qui frisent quelques fois l'homophobie...Je ne suis pas (c'est peu de le dire) un soutien du gouvernement ni du P"s", mais sur ce sujet, je m'engage et choisis "mon camp"...

 

Le "tous pourris", cumulards, corrompus est une posture visant à détourner le peuple de la chose publique (Res publica), il y a pourtant des partis et mouvements associatifs qui ont pour projet de modifier les institutions monarchiques de la Vième république (vous n'en trouverez pas à droite)...Beaucoup de ceux qui crient "tous pourris"(au FN par exemple), sont les premiers à tout faire pour que rien ne change et se servent de cette posture "anti-système"pour détourner l'attention et continuer à profiter (ils ne sont pas les seuls, mais faut aller voir au dela des déclarations d'intentions où sont les projets concrets)...

 

Qui propose une constituante base d'une VIième République? Entre autres le FdG, ce qui n'en fait pas le "chevalier blanc", mais ouvre clairement et concrètement un autre chemin que celui de clamer haut et fort "tous pourris"ou "mafia UMPS"...

 

Là aussi, nous pouvons en tant que citoyens "choisir notre camp"...

 

Place à l'humain, place au(x) peuple(s) !

 

 

03/02/2013, 14:47 | Par elisa13

Qu'est ce qu'on peut lire comme conneries, alors que la seule chose demandée c'est les mêmes droits pour tous les citoyens !!

C'était pas la peine d'en faire tout un fromage. Et c'est bien les gens comme vous, prompts à sortir les grands mots "pauvre France" décadence", alors qu'il s'agit seulement d'accorder un droit normal à des citoyens normaux, qui êtes intolérants - au mieux - ! Criant

Pauvre vous. 

03/02/2013, 23:15 | Par Yves Ladeuille en réponse au commentaire de elisa13 le 03/02/2013 à 14:47

Tiens !!! l'intellectuelle de gauche est de retour ! Toujours aussi teigneuse et méprisante, et bientôt prête pour le prochain débat: le droit des zoophiles par exemple. C'est pas défendu d'aimer les animaux, quand même ?

04/02/2013, 18:50 | Par elisa13 en réponse au commentaire de Yves Ladeuille le 03/02/2013 à 23:15

hahahahahah. Quelle finesse. Méprisante ? Oui, je revendique. Quand je lis des billets pareils. 

04/02/2013, 18:41 | Par THIERRY de PONTCHARRA

Décadence, phenomene d entropie plus que galopante et plutôt irréversible......bisous

Newsletter