Mar.
30
Sep

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Article d'édition

Sur l'adoption par les couples homos.

Comme bon nombre de Français, je suis contre la future loi qui donnera accès à l'adoption aux couples homos. J'ai pour ma part de nombreux motifs de m'y opposer : les risques que cela comporte pour l'enfant ; le fait que l'enfant ne soit pas en mesure ni de juger de la situation, ni de donner son avis ; le fait que l'enfant n'a pas à être mis au service d'une cause ou d'une certaine vision de la société aussi juste soit-elle ; le fait que l'enfant puisse servir à compenser le mal-être vécu par certains couples homos en quête de "normalité" ; et surtout, le fait que l'intérêt de l'enfant passe avant celui de tout autre.

Fondées ou non, toutes ces raisons dont aucune ne comporte le moindre caractère religieux ou homophobe, me paraissent parfaitement légitimes et donc, en vertu du principe que les parents biologiques ont légalement pleine et entière autorité sur leurs enfants (pour autant qu'ils n'en ont pas été déchus ou jugés incapables), j'aimerais savoir ce que la future "loi Taubira" prévoit pour les enfants de parents opposés à l'adoption par des couples homos, qui viendraient à disparaître.

Dans l'ignorance de ce que contiendra exactement cette loi, je considère que c'est la responsabilité de chaque parent biologique favorable à l'adoption par des couples homosexuels qui doit être expressément engagée et concrétisée par une déclaration écrite autorisant, pour leurs enfants, une telle adoption. Ainsi seraient respectés l'autorité et la responsabilité parentales et les convictions de chacun, notamment celles qui portent sur les principes et les valeurs morales qu'on souhaite inculquer à ses propres enfants et qui pourraient se heurter aux pratiques sexuelles d'éventuels parents adoptifs.

Newsletter