Mar.
16
Sep

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Article d'édition

La question des médias

Une affirmation nous est souvent faite: NOUS AVONS LES MEDIAS QUE NOUS MERITONS!

Pourtant, si ce n'est à travers les sondages (et notamment ceux de Médiamétrie), QUAND avons-nous la possibilité de nous exprimer A PROPOS DE NOS MEDIAS? Le métier de journaliste est extrêmement prestigieux si l'on en croit le prix mirobolant que demandent certains journalistes pour animer des soirées privées (jusqu'à plus de 10 fois le SMIC pour un évènement) mais nous éprouvons une certaine méfiance vis-à-vis de ce qu'ils nous affirment (pour oublier les sondages d'opinion, prenons l'exemple du NON au référendum sur le Traité Constitutionnel Européen).

La loi, dans son article L 7111-3, indique "est journaliste professionnel toute personne qui a pour activité principale, régulière et rétribuée, l'exercice de sa profession dans une ou plusieurs entreprises de presse, publications quotidiennes et périodiques, ou agences de presse et qui en tire le principal de ses ressources".

Pour avoir la carte de presse, il faut donc être embauché et tirer des entreprises (ou agences) de presse la majorité de ses revenus.

Nous, SOCIETE CIVILE, devons nous interroger sur les conditions d'attribution de la carte professionnelle des journalistes (qui leur permet de faire leur travail et qui les protège à l'international), sur les conditions de renouvellement de l'attribution de la concession hertzienne à Bouygues pour TF1, de la nomination des Directeurs des radios et télévisions publiques et beaucoup d'autres sujets à propos des médias dont nous n'avons pas encore pris conscience.

Ce sujet doit figurer au coeur du programme des candidats à l'élection présidentielle.

Ce n'est que lorsque nous, collectivement, aurons notre mot à dire sur les médias, que l'on pourra nous dire que nous avons les médias que nous méritons.

 

Newsletter