Mar.
30
Juin

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Bookclub

Nous voulons des livres, des films qui agissent sur nous comme des corps, mille fois mieux que des corps, comme des corps vivants (Alban Lefranc)

***

Plus on s'affronte à une construction littéraire, plus on peut déplacer les perceptions courantes, les manières de voir, et plus les conséquences sont politiques (Édouard Louis, à propos d'En finir avec Eddy Bellegueule)

***

« Je ne sais pas ce que c'est un livre. Personne ne le sait. Mais on sait quand il y en a un. » (Marguerite Duras)

Article d'édition
Édition : Bookclub

July, forcément July

Début 2015, Serge July publiait un Dictionnaire amoureux du Journalisme dans une collection bien connue. Le volume qui compte 150 articles ne pouvait se lire d’une traite. Nous y avons donc mis le temps, picorant ici et là au fil des jours,  tout en y prenant un réel plaisir. Sur l’univers multiforme de la presse, July donne là un ouvrage alerte et allègre, un ouvrage de passion, où par priorité il parle de ce qu’il a connu et de ce qu’il a aimé – et qu’il aime encore.

Article d'édition
Édition : Bookclub

Bowie entre poésie et philosophie

L’exposition David Bowie Is à la Philharmonie s’est accompagnée d’une livraison de livres divers et variés. Le petit ouvrage du philosophe anglais Simon Critchley sort du lot en analysant la production du chanteur à partir de ses textes. Réputés peu cohérents, voire sans queue ni tête, l’auteur met au contraire en valeur les aspects poétiques de textes délibérément lacunaires et surréalistes.

Article d'édition
Édition : Bookclub

Frank Smith : Poétique de la circulation

Katrina, de Frank Smith, est un livre nomade, où le nomadisme est central. Un livre des circulations – entre l’enquête, la poésie, le récit.

Article d'édition
Édition : Bookclub

Data Transport

« Data Transport », de Mathieu Brosseau, n’a ni commencement ni fin. Le roman ne commence pas et ne finit pas : la fin reprend le début, qui était donc déjà la répétition de la fin, et ainsi de suite, à l’infini.

Article d'édition
Édition : Bookclub

L’analyse au scalpel de Todd

Qui est Charlie d’Emmanuel Todd a déjà fait couler beaucoup d’encre et il ressort de la polémique que l’on se refuse finalement à considérer ce livre pour ce qu’il est, c’est-à-dire une analyse au scalpel de la société française d’aujourd’hui par le biais notamment de ses comportements politiques. Discréditer son auteur, en feignant de le considérer comme un quelconque essayiste ne s’appuyant sur aucune donnée factuelle, vise à détourner et à faire détourner le regard d’une situation dérangeante.

Article d'édition
Édition : Bookclub

Mi ricordo, Christophe Grossi se souvient

Dans le prière d’insérer de Ricordi, Arno Bertina interroge ce livre sur le mode du « sans doute » : Pourquoi Christophe Grossi, au lieu de souvenirs, dit-il avoir des « ricordi » ? Serait-il italien comme son patronyme le suggère ? Ou cette Italie est-elle une patrie imaginaire, littéraire, tenant de la fiction intime ?

Article d'édition
Édition : Bookclub

Le démon de la fiction

Dans J’ai appris à ne pas rire du démon, Arno Bertina écrit que ce livre est « peut-être aussi une biographie », celle du chanteur américain Johnny Cash.

Article d'édition
Édition : Bookclub

Gary Shteyngart, génial bon à rien

Gary Shteyngart est né en 1972. Et le quatrième livre qu’il publie, à 42 ans, n’est pas un roman mais, déjà, des mémoires qui pourraient avoir pour titre celui de l’un de ses précédents livres, Traité de savoir vivre à l’usage des jeunes russes, Absurdistan ou Super triste histoire d’amour. Mémoires d’un bon à rien est le récit d’une vie particulière comme d’une œuvre, un nouveau départ.

Article d'édition
Édition : Bookclub

Bayard, Dumas : comment entrer dans un roman ?

Anne Doat dans Le Chevalier de Maison RougeAnne Doat dans Le Chevalier de Maison Rouge

Pierre Bayard fut, adolescent, éperdument épris de Geneviève Dixmer, l’héroïne du Chevalier de Maison Rouge, au fil des adaptations que donnait en 1963 du roman de Dumas la télévision française.

Article d'édition
Édition : Bookclub

Les vies imaginaires d'Alexandre Gefen

« À chaque être, plusieurs autres vies me semblaient dues », écrit Arthur Rimbaud dans Une Saison en enfer, cité en épigraphe du dernier essai d’Alexandre Gefen, Inventer une vie, La Fabrique littéraire de l’individu.

Édition : Bookclub

Joyce Carol Oates

 

 

 

Édition : Bookclub

Une rentrée littéraire 2011

Vous retrouverez ci-dessous, au fur et à mesure de leur parution, les articles, analyses, entretiens réalisés dans le journal ou le Bookclub en cette rentrée 2011.

Newsletter