Mar.
21
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Article d'édition

Livres gourmands

Il paraît que sont de plus en plus nombreux ceux qui choisissent de venir habiter (et travailler, quand c'est possible) dans le Sud-Ouest et tout particulièrement à Bordeaux - ce qui a des conséquences sur la composition socio-politique de l'électorat - mais c'est un autre problème. Pour faciliter l'insertion de ces nouveaux venus, deux livres paraissent aux Editions Confluences dont je ne saurais trop conseiller la lecture.

                                               

Le premier est consacré aux Capucins qui sont, comme nul ne l'ignore, le ventre de Bordeaux. Les Capus, un marché dans tous ses étals, avec de très belles photos de Jérémie Buchholtz, fait le tour des marchands et leurs clients pour apprendre d'eux ce qui fait encore la spécificité de ce lieu. S'y côtoient les grossistes et les petits producteurs, les étals branchés et les marchandes des quatre saisons ; les chefs des grands restaurants de Bordeaux et les vieux habitués qui viennent, parfois de loin, chercher les premiers cèpes de la saison ou ces extraordinaires lapins aux yeux noirs qu'on ne trouve que chez Sokolovitch. Il y eut un temps où qui obtenait le soutien politique des Capus jouissait d'un appui sans faille pour la conquête de la mairie - Chaban ne s'y était pas trompé; Juppé y est moins à l 'aise, mais il a également cherché à l'avoir. Les militants de gauche y sont régulièrement présents.

 

 

                                                 L'autre livre est celui que Guy Suire a consacré aux Gourmandises et friandises du Sud-Ouest.(Le petit livre des Gourmandises et friandises du Sud-Ouest) Les photos sont toujours celles de Jérémie Buchholtz et elles mettent l'eau à la bouche. Guy Suire a dépassé les limites de Bordeaux - ce qui nous vaut une évocation des "russes" d'Oloron- Sainte-Marie, des madeleines de Dax, des puits d'amour de Captieux à faire damner un saint.

Et tant pis pour les kilos en plus que risqueraient de prendre ceux qui ne résistent pas à terminer un bon repas par un excellent dessert ; et tant mieux pour ceux qui retrouveront, grâce à Guy Suire, l'inoubliable saveur sucrée des souvenirs d'enfance.

                                          

 

 

 

 

Cerise sur le gâteau : ces livres sont à des prix très raisonnables et en cette période de fin d'année ils seront des cadeaux apppréciés.

Newsletter