Ven.
18
Avr

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Article d'édition
Édition : CAMédia

Les voix des sans-voix haussent le ton

Qui se ressemble s’assemble : journaux alternatifs, radios libres et télés citoyennes organisent le 13 octobre à Aix la Fête des médias indépendants.

Oyez, citoyens ! Vous êtes tous conviés à la grande Fête des Médias Indépendants en PACA, le 13 octobre 2012, au CREPS d’Aix-en-Provence (1) ! Les animateurs des médias régionaux indépendants ont décidé de sortir de leur isolement, de se rencontrer, de coopérer et de fêter leurs retrouvailles autour d’une grande journée de débats, de réflexion, d’expérimentations et de fête. Car l'apparition et le maintien d'expériences insoumises, dans un environnement qui semblait les exclure, est toujours une fête.

 

À l’origine de cette initiative : les rédacteurs de notre nouveau journal sur Aix : « Cent Paroles  » (2). Dans les années 80, face à l'offensive du maire de droite Alain Joissains contre tous les lieux socio-culturels aixois qui ne lui étaient pas soumis (fermeture du Relais culturel…), les victimes de ces répressions avaient décidé de créer un journal –papier- qu'ils avaient nommé  « Cent Paroles »  pour indiquer leur volonté de maintenir une culture et une information pluralistes dans un environnement qui les proscrivait. Une expérience qui a duré plusieurs années. Tout récemment, une nouvelle équipe issue des milieux associatifs (LDH, Attac, Le Repaire du Pays d'Aix, Camédia, l’ATMF...) a repris ce projet en lui redonnant le nom emblématique de  « Cent Paroles ». Militants de terrain, ils se heurtent constamment aux limites des grands médias nationaux et régionaux.

 

            « Cent Paroles » et ses partenaires (3) ne se sont pas contentés de dénoncer ces médias qui posent toujours les mêmes questions aux mêmes experts qui proposent toujours les mêmes solutions. Ils ont créé de nouveaux médias, émancipés des tutelles qui reproduisent indéfiniment la pensée unique. Mais ils sont pour le moment tout petits face aux médias de Bouygues, Dassault et autres Bolloré... La bataille pour la liberté de la presse (et de tous les médias) ne pourra aboutir que si elle devient la bataille de l'ensemble des citoyens.

 

D'où l'idée d'organiser une Fête des Médias Indépendants qui alerte un large public (les débats seront diffusés sur le net) sur la régression d'une de nos libertés fondamentales, qui fasse connaître les médias régionaux rétifs aux tutelles et, plus largement, qui nous fasse réfléchir à ce que peuvent être de tels médias.

 

En quoi consiste exactement l'indépendance ?  Comment des médias peuvent-ils accueillir la participation des citoyens ? Comment conserver une exigence professionnelle, vérifier, enquêter, en ouvrant les rédactions à des non-journalistes ? Autant de questions qui seront abordées lors de cette journée.

 

Des intervenants nous aideront à mener cette réflexion, comme, par exemple, la journaliste de Médiapart Louise Fessart, qui a beaucoup travaillé sur Marseille ou le philosophe Miguel Benassayag, auteur notamment de « La fabrication de l'information » (voir l’ensemble des intervenants sur le document couleur ci-dessous.) Enfin, l'émancipation étant une fête, nous la ferons avec les Polyphonies Bourlingueuses, le groupe Pulsabatouk, etc.  

                                                                                               

       

                          

 

Vous les politiques, qui voulez entendre d’autres voix et avoir un écho direct de ce qui intéresse vraiment ceux au nom desquels vous parlez, venez vous joindre à la Fête des Médias Indépendants ! Vous tous, citoyens, demandeurs d’une vraie presse, qui non seulement vous informe et vous aide à réfléchir autrement, librement, mais encore vous ouvre ses colonnes et ses micros, accourez à la Fête des Médias ! Vous les journalistes, qui aimez votre métier, venez vous régénérer et apporter votre expérience à la Fête des Médias, où chacun pourra respirer un petit air d’insoumission, s’enrichir et enrichir les autres, prendre sa place et être entendu.

 

Christiane Duc-Juveneton et André Koulberg, de Cent Paroles d’Aix.

Cette tribune a été écrite à la demande de notre confrère Sébastien Boistel, qui l'a publiée dans son journal indépendant "le Ravi"et vous pouvez la lire dans leur numéro de septembre.

 

NOTES

1 : situé au Pont de l'Arc, chemin de Guiramande (de 14 h 30 à 22 heures)

2 : hébergé dans la partie club de Médiapart (taper : Cent Paroles d'Aix)

3) le Ravi sera bien évidemment de la partie (voir également la liste de tous les Médias qui participeront à cette Fête dans le document ci-dessus.)

 

 

Newsletter