Jeu.
24
Avr

MEDIAPART

Connexion utilisateur

δαίμων : émulateur politique

Bienvenue, bienvenu sur δαίμων (daïmon).

Quatre-vingt-quinze fois sur cent l'électeur s'emmerde en votant. 

L'opinion est convaincue de la nécessité de respecter l'environnement.

L'opinion est convaincue de l'importance des principes fondamentaux du droit.

L'opinion est convaincue de la valeur de la dignité humaine.

Et pourtant... Ces évidences sont bafouées par les démocraties, leurs industries, se compromettant dans des collaborations douteuses favorisant la violation des prinicpes qu'elles énoncent.

La logique électorale des démocraties a réduit les électeurs à des consommateurs, la politique au moyen de les satisfaire. La classe politique est un fonds d'investissement dont les investisseurs ne reculent devant aucun excès pour exprimer leur mécontentement (Cf. l'attentat de Karachi).

La démocratie n'est pas fautive mais la mentalité qui l'anime, en reléguant le respect de la personne et l'intérêt général au second plan. La lassitude et l'impossibilité à faire entendre une opinion mesurée conduit au désintérêt s'appréciant dans l'évolution du taux d'abstention.

Cette tendance n'est pas irréversible.

90% des personnes ont des idées mesurées. Les 10% d'extrémistes restant se partagent en deux tendances. Les démocraties s'accomodent alternativement  de l'une ou de l'autre puisque l'accession au pouvoir nécessite d'attraper les voix d'un extrême ou de l'autre. Ce qui fait que les personnes modérées ne se retrouvent dans aucun discours et ne se reconnaissent dans aucun leader.

L'objectif de δαίμων est de contribuer à une réflexion conciliant le respect de la personne et son aspiration au confort tout en ménageant l'environnement, affirmer les principes, refuser la compromission et les connivences.

« Les peuples sagement gouvernés ne doivent pas couvrir de lois leurs portiques, mais ils doivent avoir la justice dans le coeur. Ce ne sont pas les lois, ce sont les moeurs qui assurent la félicité des États, et les hommes nourris dans de mauvais principes oseront toujours transgresser les lois les plus habilement rédigées ; tandis que ceux qui auront été élevés dans des principes sages, voudront toujours obéir aux lois, même les plus simples. » Isocrate 

Cette sagesse témoigne de l'évidence intemporelle de la voie médiane de la common decency.

Tel est l'objectif de cet émulateur politique. Le débat politique au sein des partis semblant bloqué, il paraît nécessaire de l'animer de l'extérieur, quitte à voir les idées reprises.

Les articles comportant des incitations ou des appels à la violence ou à la discrimination seront retirés.

Article d'édition

Les drones, l'indicateur du mépris des USA

Les drones sont une technique numérique (comme la violation industrielle de la vie privée de la NSA avec son programme Prism). Ils sont pilotés à distance par un système s'apparentant à un jeu vidéo, les instructions étant transmises par voie satellitaire et les tirs guidés par laser et contrôlés par ordinateur. Si le drone n'est pas forcément une fatalité technologique, il sert aussi à des usages civils, son usage par l'armée US constitue manifestement une violation du droit international public qui permet d'apprécier le mépris de ce pays pour l'Etat de droit et d'avoir un doute sérieux sur l'avenir de négociations engagées avec un tel partenaire.

Article d'édition

L'obligation d'exemplarité des cadres de la Nation

L'actualité soulève de plus en plus souvent la question de la légitimité du pouvoir. Ceux qui l'exercent peuvent de moins en moins s'abstenir d'y répondre et de se conformer à la réponse, qui paraît logiquement s'imposer : l'obligation d'impartialitéspacer.giffascitoïde . L'affirmation de cette obligation s'impose d'autant plus pour l'avenir que nous assistons à une dérive fascistoïde et entendons des propos banalisant cette dérive.

Article d'édition

Repentance au P.S. ?

 

Article d'édition

Le scandale de l'évasion fiscale: révélations sur les milliards qui nous manquent'

   

 

L'évasion fiscale...

               

Article d'édition

Pourquoi les Français, de gauche comme de droite, doivent exiger la VIème République...

 Cette actuelle Constitution de 1958 proposée par le Général de Gaulle, qui avait besoin d’un exécutif fort face aux « événements d’Algérie », a été  adoptée par référendum puis remaniée en 1962. Elle accorde au Chef de l’Etat des pouvoirs qui n’existent dans aucun autre pays occidental.

Article d'édition

Savoir voter.....

             

Article d'édition

Correctionnaliser le devoir de réserve pour couvrir la corruption ?

Un policier, délégué syndical, a dénoncé une situation de harcèlement qui a conduit à deux suicides et une tentative de suicide, et a demandé une enquête IGPN, puis IGA, en vain, dans le service de police judiciaire de Grenoble, qui a défrayé la chronique récemment à propos de la corruption...

Article d'édition

Transparence démocratique

La corruption naît de l'opacité et du manque de rigueur dans le respect du processus démocratique.

Newsletter