Sam.
01
Nov

MEDIAPART

Connexion utilisateur

δαίμων : émulateur politique

Bienvenue, bienvenu sur δαίμων (daïmon).

Quatre-vingt-quinze fois sur cent l'électeur s'emmerde en votant. 

L'opinion est convaincue de la nécessité de respecter l'environnement.

L'opinion est convaincue de l'importance des principes fondamentaux du droit.

L'opinion est convaincue de la valeur de la dignité humaine.

Et pourtant... Ces évidences sont bafouées par les démocraties, leurs industries, se compromettant dans des collaborations douteuses favorisant la violation des prinicpes qu'elles énoncent.

La logique électorale des démocraties a réduit les électeurs à des consommateurs, la politique au moyen de les satisfaire. La classe politique est un fonds d'investissement dont les investisseurs ne reculent devant aucun excès pour exprimer leur mécontentement (Cf. l'attentat de Karachi).

La démocratie n'est pas fautive mais la mentalité qui l'anime, en reléguant le respect de la personne et l'intérêt général au second plan. La lassitude et l'impossibilité à faire entendre une opinion mesurée conduit au désintérêt s'appréciant dans l'évolution du taux d'abstention.

Cette tendance n'est pas irréversible.

90% des personnes ont des idées mesurées. Les 10% d'extrémistes restant se partagent en deux tendances. Les démocraties s'accomodent alternativement  de l'une ou de l'autre puisque l'accession au pouvoir nécessite d'attraper les voix d'un extrême ou de l'autre. Ce qui fait que les personnes modérées ne se retrouvent dans aucun discours et ne se reconnaissent dans aucun leader.

L'objectif de δαίμων est de contribuer à une réflexion conciliant le respect de la personne et son aspiration au confort tout en ménageant l'environnement, affirmer les principes, refuser la compromission et les connivences.

« Les peuples sagement gouvernés ne doivent pas couvrir de lois leurs portiques, mais ils doivent avoir la justice dans le coeur. Ce ne sont pas les lois, ce sont les moeurs qui assurent la félicité des États, et les hommes nourris dans de mauvais principes oseront toujours transgresser les lois les plus habilement rédigées ; tandis que ceux qui auront été élevés dans des principes sages, voudront toujours obéir aux lois, même les plus simples. » Isocrate 

Cette sagesse témoigne de l'évidence intemporelle de la voie médiane de la common decency.

Tel est l'objectif de cet émulateur politique. Le débat politique au sein des partis semblant bloqué, il paraît nécessaire de l'animer de l'extérieur, quitte à voir les idées reprises.

Les articles comportant des incitations ou des appels à la violence ou à la discrimination seront retirés.

Article d'édition

Repentance au P.S. ?

 

Article d'édition

Le scandale de l'évasion fiscale: révélations sur les milliards qui nous manquent'

   

 

L'évasion fiscale...

               

Article d'édition

Pourquoi les Français, de gauche comme de droite, doivent exiger la VIème République...

 Cette actuelle Constitution de 1958 proposée par le Général de Gaulle, qui avait besoin d’un exécutif fort face aux « événements d’Algérie », a été  adoptée par référendum puis remaniée en 1962. Elle accorde au Chef de l’Etat des pouvoirs qui n’existent dans aucun autre pays occidental.

Article d'édition

Savoir voter.....

             

Article d'édition

Transparence démocratique

La corruption naît de l'opacité et du manque de rigueur dans le respect du processus démocratique.

Article d'édition

Association de défense des droits fondamentaux

Les gens aisés partent en vacances et les autres se retrouvent sur Médiapart à s'inquiéter des atteintes au droit.

Les déclarations d'intention et les pétitions, c'est bien.

Il y en a déjà une dont personne ne sait pas à quoi elle sert, alors qu'elle est un succès.

Les initiateurs de pétition seraient-ils en vacances ?

Faire un nouvel appel sur la déchéance de la nationalité, pourquoi pas ? Mais à quoi bon s'il s'agit juste d'exposer son ego ?

Article d'édition

Le Conseil constitutionnel fait progresser la France dans la voie de la démocratie.

Le Conseil consitutionnel vient de déclarer la procédure de garde à vue inconstitutionnelle.

Les sages du Palais Royal avaient peu de lattitude au regard du droit européen, de la pratique de la majeure partie des pays de l'Union et de la jurisprudence de la Cour de Strasbourg qui, avec l'entrée en vigueur du Protocole additionnel N°14, confère l'autorité de la chose jugée à sa jurisprudence si on se réfère à la nouvelle rédaction de l'article 28 § 1-b de la Convention :

Un comité saisi d’une requête individuelle introduite en vertu de l’article 34 peut, par vote unanime,
b) la déclarer recevable et rendre conjointement un arrêt sur le fond lorsque la question relative à l’interprétation ou à l’application de la Convention ou de ses Protocoles qui est à l’origine de l’affaire fait l’objet d’une jurisprudence bien établie de la Cour.

Article d'édition

L' UMP méprise le droit à l'information en violation du droit international

Le gouvernement attaque la presse quand elle fait son travail. Les attaques de l'UMP mettent la France en contravention avec le droit de l'Union européenne et celui du Conseil de l'Europe. Les politiques doivent se ressaisir. Leur comportement est sanctionnable. Il peut être dénoncé à la Commission européenne ou au Commissaire européen aux droits de l'homme.

Newsletter