Jeu.
23
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Côte-d'Or/François Sauvadet : "J’ai tari la source pour voir les réactions des médias"

Tous les commentaires

31/03/2012, 15:09 | Par Fini de rire

[vbroummmiouiou] ... c'est le bruit que font nos bras quand ils tombent.

Ce chargé de com' a-t-il compris qu'il travaille pour un organisme élu, et pas pour une boîte quelconque? Le Conseil Général fait-il la différence?...

31/03/2012, 19:42 | Par kakadoundiaye

On n'est quand même pas dans au pays des bisounours non?

Pourquoi, même élu, j'irai convier des gens qui vont me dégommer .?
Qu'ils fassent leur boulot. Qu'ils viennent. Je ne vais pas en plus leur offrir des petits fours.

Là où le bât blesserait serait si les journalistes ne pouvaient pas venir voir, et parler mais de là à être invités!!!!!!!

31/03/2012, 20:23 | Par Claire Rafin

C'est clair que la couleur est annoncée : reste à savoir ce qui se passe quand vous arrivez sur un événement auquel vous n"avez pas été invités. Est-ce une non invitation ou une interdiction?


Sinon, on a vu ce qui s'est  fait avec la représentation des élus du CG dans les collèges. Peut-être avez-vous déjà écrit un article sur le sujet.

Elle est passée de cantonale à politique : ce n'est plus le conseiller général du canton du collège qui siège, sauf s'il est Nouveau Centre (UMP, ça marche aussi ...). Au cas où le conseiller soit, mettons PS, c'est un conseiller général de "bon ton" qui vient d'un autre canton.

Et savez-vous pourquoi ? Parce que certains en profitaient pour "faire de la politique", ce qui pourrait se comprendre par : émettre des idées autres que celles de la majorité du CG.

 

01/04/2012, 03:43 | Par Lettre Présidentielle

"nous avons une obligation de transparence", donc de publication... là est la république... 

mais rien n'oblige à communiquer vers un media particulier, privé qui plus est. toutefois la chose est dangereuse politiquement, ou mediatiquement... mais puisque l'opposition reste toujours l'opposition, faites bien ou mal, vous aurez toujours tort.

et tant que toute décision de cette collectivité territoriale reste accéssible, et que la presse peux se présenter là ou elle le veux... la république n'a rien à y redire...  

Newsletter