Ven.
31
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Article d'édition

La décade prodigieuse du Trio Joubran

Trio Joubran - coffret

Fondé en 2004, Le Trio Joubran est le groupe des trois frères Samir, Wissam et Adnan Joubran, héritiers d’une ancienne famille de luthiers de Palestine. Ce coffret célèbre leurs dix ans de carrière : les premiers albums Randana et Majâz, À l’ombre des mots avec le poète Mahmoud Darwich, un recueil à haute portée symbolique, la musique du film Le Dernier Vol réalisée avec Chkrrr qui est une collaboration exemplaire, AsFâr enfin l’album de la maturité, avec la voix de Dhafer Youssef sur deux titres et toujours les fameux rythmes de leur fidèle percussionniste Youssef Hbeisch. Pour parachever l’ensemble, un DVD permet de retrouver les musiciens à la fois dans leur intimité et sur scène, au sommet de leur art.

Venus de Nazareth, les trois frères Samir, Wissam, et Adnan Joubran sont les héritiers d’une famille de luthiers de Palestine dont l’histoire court sur quatre générations. L’origine du Trio remonte à plus de dix ans, avec les premiers disques de Samir Joubran, l’aîné, Taqaseem (1996) et Sou’fahm (2001). Pour le troisième, Tamaas (2003), il est rejoint par son frère Wissam, lui-même luthier et responsable des instruments du groupe.

Deux ans plus tard, avec l’arrivée du cadet Adnan, Randana marque la véritable naissance du Trio Joubran et il permet aux trois frères de celler leur union. Il est suivi par Majâz en 2007, une oeuvre qui les impose comme des « musiciens mélomanes » avertis, capables de conquérir le public dès les premières notes et de le garder en eux et avec eux jusqu'aux dernières...

Vient ensuite en 2009 À l’ombre des mots avec Mahmoud Darwich, un projet paru sous la forme d’un double CD-DVD et qu’ils décrivent comme un éloignement dans l'âme, imposé par l'histoire et qui a été écrit et récité par le poète et prophète avec lequel ils ont travaillé pendant de longues années, qu'ils ont accompagné jusqu'à la fin, et dont l’aura a parcouru le globe, de l'Europe à l'Amérique en passant par le Monde Arabe. C’est lui qui leur a tracé ce fabuleux dessein en leur disant : Ne soyez pas des musiciens palestiniens. Soyez des musiciens de Palestine...

Le Trio a également signé deux musiques de film, celle de Adieu Gary de Nassim Amaouche (prix du meilleur compositeur décerné par Festival International du Film de Dubaï en 2009), basée sur l’album Majâz, et ils ont composé la même année celle du Dernier Vol de Karim Dridi.

ApercuEcranSnapz001.jpg

Au fil de tous ces albums et de leurs nombreux concerts, le nom des Joubran s’est imposé sur l’échiquier des musiques du monde et même au-delà, et ils sont désormais mondialement reconnus, non seulement comme une formation emblématique de la riche culture de Palestine mais, avec leur formule inédite de trio d’oudistes, comme un groupe de pointe des musiques d’aujourd’hui, qui a su toucher les oreilles et les coeurs.

Le Trio Joubran LIVE SESSION

 

Newsletter